Auteurs Articles de Poker52

Poker52

10186 ARTICLES 0 COMMENTAIRES

Tariq Ullah

Qui aurait parié sur une table finale aussi animée et passionnante à suivre ? Pour ceux qui n’ont strictement rien suivi, sachez qu’un streaming live a été diffusé sur la page Facebook de Barrière Poker. Si vous avez un peu de temps, je vous invite à revisionner l’ensemble de cette finale, car elle vaut le détour. Pourquoi ? Car Tariq Ullah a éclaboussé de son talent cette dernière ligne droite du Main Event BPT Ribeauvillé 2018 (570 € – 50 000 jetons – 400 entrées). Certes, avec pas mal de réussite. Mais Tariq a fait preuve d’une agressivité d’enfer, asphyxiant ses adversaires à quatre joueurs restants.

Mais revenons en au début de cette table finale : rapidement, Daniel Schumacher, Eric Fiechter et Daniel Duthon ont pris le chemin de la sortie, tous entre 10 et 20 blindes au coup d’envoi de la TF. Yves Mangold les a par la suite rejoint, alors qu’Ilias Izddine demeurait large chipleader à 5 joueurs restants. Mais un énorme double-up contre Tariq Ullah lui fera perdre une grosse partie de ses jetons (les Dames d’Izzdine < les neuf d’Ullah). En une demie heure, Ilias est passé de statut de chipleader à busto. Terrible désillusion.

La suite est simple : Tariq, déjà très actif en début de table finale – huit relances en huit mains jouées, à titre d’exemple -, a littéralement marché sur la table. Remportant 80 % des pots, le futur vainqueur possédait plus de 60 % des jetons en circulation à 4 left. Ses trois autres adversaires demeuraient tous en-dessous des dix blindes, aux dépens de Yannick Monnier, 4e pour 10 550 €.

Et puisque cette table finale n’était déjà pas assez folle, les trois derniers joueurs se sont tous retrouvés à tapis en même temps : AT chez Victor Azan, K9 chez Eliot Hirn et AK chez Tariq. Le second touche son 9, et s’en sort in extremis pour débuter un HU largement dominé en jetons. Après un premier double-up, Hirn se fera manger tout cru par Tariq, dont la paire de huit a tenu face au A5 d’Eliot. Et de connaître enfin le nom du grand vainqueur du Main Event BPT Ribeauvillé 2018 : Tariq Ullah.

Tariq Ullah et son lapin en chocolat.
Merci au staff pour son travail !

Nous concernant : déjà, merci à tous d’avoir suivi ce coverage. Pour une première ici, ce fut un réel plaisir de venir à Ribeauvillé, entre les joueurs ultra sympathiques et la bonne ambiance aux tables, on ne pouvait pas rêver mieux. Merci aussi d’avoir suivi le livestreaming sur la page Facebook de Barrière Poker. Une première pour moi, et un bon kiff des familles.

Prochain coverage : directiooooon Marrakech les rouyas, pour le Sismix 2018. Puis de retour sur le circuit Barrière, à Toulouse cette fois-ci, à partir du 18 mai. D’ici-là, portez-vous bien, et au plaisir de vous croiser sur un event.

Grégoire H.

Résultats du Main Event

Vainqueur : Tariq Ullah – 33 800 €
Runner-up : Eliot Hirn – 22 400 €
3e : Victor Azan – 15 080 €
4e : Yannick Monnier – 10 550 €
5e : Ilias Izddine – 8230 €
6e : Yves Mangold – 6570 €
7e : Daniel Duthon – 5430 €
8e : Eric Fiechter – 4580 €
9e : Daniel Schumacher – 4030 €

10e : Zakariah Belhidaoui – 3670 €
11e : Corentin Schmauch – 3340 €
12e : Saman Bieri – 3050 €
13e : Schemama Bouamrata – 3050 €
14e : Thierry Chervert – 2770 €
15e : Romain Putz – 2770 €
16e : Vincent Lamy – 2510 €
17e : Gilles Silbernagel – 2510 €
18e : Thierry Kwasny – 2260 €
19e : Hocine Alik – 2260 €
20e : Hasan Doyduk – 2260 €
21e : Michael Duche – 2040 €
22e : Yann Jaeck – 2040 €
23e : Julien Merckling – 2040 €
24e : Hervé Monneau – 1840 €
25e : Denis Bonne – 1840 €
26e : Florian Moreno – 1840 €
27e : Nicolas Szulc – 1840 €
28e : Roland Bornert – 1650 €
29e : Christophe Rodriguez – 1650 €
30e : Pascal Lajoux – 1650 €
31e : Fabrice Polito – 1650 €
32e : Grégory Van Der Weckene – 1490 €
33e : Christophe Olmscheid – 1490 €
34e : David Ethuin – 1490 €
35e : Maximilien Werth – 1490 €
36e : Jacques Delanoy – 1370 €
37e : Hans Von Rotz – 1370 €
38e : Belkacem Beniza – 1370 €
39e : Adem Can – 1370 €
40e : Martin Gregory – 1260 €
41e : Grégory Sellam – 1260 €
42e : Yann Huet – 1260 €
43e : Arnaud Heidman – 1260 €
44e : Cyril Vanlerberghe – 1260 €
45e : Vitaly Sukhoverkhov – 1260 €
46e : Daniel El Baz – 1260 €
47e : Raymond Gorak – 1260 €
48e : Basile Spanos – 1150 €
49e : Gilles Huet – 1160 €
50e : Anis Jerjir – 1160 €
51e : Yannick Antonio – 1160 €
52e : Pierre Seiter – 1160 €
53e : Alexandre Kohler – 1160 €
54e : Richard Viard – 1160 €
55e : Benjamin Munier – 1160 €

Pierre-Antoine Quignard entouré de sa clique !

Quelle TF de prestige sur le Masters du BPT Ribeauvillé 2018 : entre Pierre Antoine Quignard, Alexandre De Zutter et Alexandre Gasser, les talents ne manquaient pas. Au bout du compte, ce sont les deux potos PA et De Zutter qui se sont affrontés en HU. Alexandre, vainqueur du Masters BPT Bordeaux 2018 il y a un mois, aurait pu réaliser un back to back inédit, mais c’étant sans compter sur la pugnacité de Quignard, qui aura finalement eu raison de son ultime adversaire. Bravo à eux, et rendez-vous à Toulouse les bros !

Masters – 1000 € – 40 entrées – 34 500 € de prizepool
Vainqueur : Pierre Antoine Quignard – 12 960 €
Runner-up : Alexandre De Zutter – 8010 €
3e : Dominik Gasser – 5580 €
4e : Philippe Raedel – 4320 €
5e : Jean-François Gantois – 3690 €

Exceptionnellement, le coverage écrit s’arrête ici (un post final sera bien évidemment publié), car me voilà derrière les commandes du streaminglive diffusé sur la page Facebook Barrière Poker, juste ici, sur ce lien. Allez viens, on est bien.

Chipcount de la table finale :
Siège 1 : Daniel Duthon – 865 000
Siège 2 : Yannick Monnier – 825 000
Siège 3 : Ilias Izddine – 4 180 000
Siège 4 : Yves Mangold – 5 400 000
Siège 5 : Victor Azan – 3 330 000
Siège 6 : Eric Fiechter – 1 380 000
Siège 7 : Tariq Ullah – 1 120 000
Siège 8 : Daniel Schumacher – 1 470 000
Siège 9 : Eliot Hirn – 1 460 000

Rappel du payout : 
Vainqueur : 33 800 €
Runner-up : 22 400 €
3e : 15 080 €
4e : 10 550 €
5e : 8230 €
6e : 6570 €
7e : 5430 €
8e : 4580 €
9e : 4030 €

Il reste 9 joueurs (sur 400 inscriptions)
Level 27 / Blindes : 40 000 – 80 000, ante 10 000
Moyenne : 2 220 000

Saman Bieri

Yves Mango reprend du poil de la bête. Avec 4,5 millions de jetons, Yves tutoie de nouveau le top 3 du classement général. Aux dépens de Saman Bieri, pourtant bien fourni en chips à la reprise. Grosso modo : les deux joueurs ont dû se praliner la tronche, à l’avantage, visiblement, de Mango. Sur sa dernière main, Bieri a complété sa petite blinde, puis payé le min-raise d’Yves Mango, de grosse blinde. Sur le flop 467 avec deux cœurs, les deux hommes vont tout simplement partir à tapis : quinte pour Mango avec 58, tirage flush draw pour Saman, qui n’améliore pas après un turn et une river anodine.

Quelques instants après, un nouveau all-in and call est annoncé. Et c’est encore Yves Mango qui se retrouve une fois de plus au cœur des histoires : Yves open, Zakariah Belhidaoui envoie la boîte pour une dizaine de blindes avec Q9. L’open raiseur call avec KT et touche un K dès le flop pour engloutir un nouveau tapis.

Entre temps, j’ai zappé l’élimination de Corentin Schmauch. On le félicite tout de même pour sa 11e place (3340 €).

Le chipcount complet de la table finale arrive soon.

Il ont pris le chemin de la sortie : 
10e : Zakariah Belhidaoui – 3670 €
11e :  Corentin Schmauch – 3340 €
12e : Saman Bieri – 3050 €

Il reste 9 joueurs (sur 400 inscriptions)
Level 27 / Blindes : 40 000 – 80 000, ante 10 000
Moyenne : 2 220 000

Schemama Bouamrata

Digestion délicate pour Schemama Bouamrata. Shortstack officiel à la reprise, la dernière joueuse en course se devait de doubler pour espérer rallier l’une des neuf places de finaliste de ce Main Event. Malheureusement pour elle, ce ne sera pas le cas. Schemama a tout d’abord perdu une grande partie de ses jetons face à Corentin Schmauch : AT de pique pour Madame, paire de Valets pour Monsieur. Un Jack dès le flop met tout le monde d’accord, mais une ventrale au turn ravive les espoirs de Bouamarata. En vain. Crippled à trois blindes, la féminine envoie le reste de ses jetons avec AQ, et joue un coin-flip face à la paire de sept d’Eric Fiechter. Le croupier retourne un 7 dès le flop. Décidément.

Elle a pris le chemin de la sortie : 
13e : Schemama Bouamrata – 3050 €

Il reste 12 joueurs (sur 400 inscriptions)
Level 26 / Blindes : 30 000 – 60 000, ante 5000
Moyenne : 1 666 700

Chipcount complet : 
Ilias Izddine : 4 565 000
Victor Hazan : 3 035 000
Saman Werner Bieri : 2 150 000
Yves Mango : 1 675 000
Tariq Ullah : 1 495 000
Zakariah Belhidaoui : 1 390 000
Daniel Schumacher : 1 270 000
Eliot Hirn : 1 150 000
Daniel Duthon : 820 000
Eric Fiechter : 775 000
Yannick Monnier : 575 000
Corentin Schmauch : 550 000
Schemama Bouamrata : 550 000

Il reste 13 joueurs (sur 400 inscriptions)
Level 26 / Blindes : 30 000 – 60 000, ante 5000
Moyenne : 1 538 500

Ilias Izddine

La galèèèère. Bref, le site ne va pas mieux et dysfonctionne 80 % du temps. De ce que je peux vous dire, c’est qu’Ilias Izddine est notre nouveau chipleader avec 4,5 millions de jetons. Izddine a notamment éliminé deux adversaires dans un pot 3-way à tapis préflop : AK > AJ > 22. Bref, ce régulier des tournois middle buy-in a tout pris et peut sereinement partir en pause dîner.

On a également perdu Thierry Chervet, dont la paire de trois n’a rien pu faire face à la paire de dix de Daniel Schumacher.

Il a pris le chemin de la sortie : 
14e : Thierry Chervert – 2770 €

Pause d’une heure, reprise aux alentours de 21h45.
Chipcount à venir

Il reste 13 joueurs (sur 400 inscriptions)
Reprise sur le Level 26 / Blindes : 30 000 – 60 000, ante 5000
Moyenne : 1 428 000

Schemama Bouamrata

Commençons par un petit flash info ô combien important : j’éprouve d’énormes difficultés à poster, la faute à des problèmes techniques liés au site. Bref, j’essaye de trouver une solution, prise de contact du support etc. Toujours est-il que j’ai quelque peu raté l’action au cours de la dernière heure #tilt. Là, maintenant, toute de suite, le site est enfin revenu. Mais pour combien de temps ? No lo se.

Bref,  Schemama Bouamrata, la dernière féminine en course, fait preuve d’une farouche résistance. Celle qui s’est déjà déplacée sur des événements comme l’Eureka Prague et l’ESPT Barcelone navigue dans une zone dangereuse, autour de 15 blindes. A voir si sa solidité lui permettra de se hisser jusqu’à la table finale.

Pas mal d’éliminations entre temps. Désolé encore une fois, je n’ai pas touuuut suivi. Je me contenterais de poster les places et gains respectifs des éliminés. Je sais juste que Gilles Silberganel, pourtant large chipleader il y a deux heures avec 100 BB, a pris le chemin de la sortie. Wtf, comment c’est possible ? On me souffle en coulisses que monsieur en mettait quand même bien partout. Elimination aussi de Vincent Lamy, second en jetons au coup d’envoi du Jour 3, dans des circonstances inconnues.

Ils ont pris le chemin de la sortie : 
15e : Romain Putz – 2770 €
16e : Vincent Lamy – 2510 €
17e : Gilles Silbernagel – 2510 €
18e : Thierry Kwasny – 2260 €
19e : Hocine Alik – 2260 €
20e : Hasan Doyduk – 2260 €
21e : Michael Duche – 2040 €

Il reste 14 joueurs (sur 400 inscriptions)
Level 25 / Blindes : 25 000 – 50 000, ante 5000
Moyenne : 1 428 000

Yann Jaeck

L’action s’est considérablement calmée. En même temps, nous nous rapprochons dangereusement de la barre des 20 joueurs, et donc de la table finale, constituée des neuf derniers survivants. Pour rappel, nous changerons de format pour couvrir la TF : fini le coverage écrit, place à un streaming live que je commenterai sur la page Facebook de Barrière Poker. Don’t worry, je vous filerai tous les liens.

Récemment, nous avons assisté à l’élimination de Yann Kopeck, dont le maigre tapis a été englouti par Michael Duche. Une histoire d’A5 de carreau ne parvenant pas à s’améliorer contre les valets adverse. Yann remporte 2040 € pour sa 22e place.

Ils ont pris le chemin de la sortie : 
22e : Yann Jaeck – 2040 €
23e : Julien Merckling – 2040 €
24e : Hervé Monneau – 1840 €

Il reste 21 joueurs (sur 400 inscriptions)
Level 23 / Blindes : 15 000 – 30 000, ante 4000
Moyenne : 952 400

Et oui, car il n’y pas que le Main Event d’organisé au BPT Ribeauvillé, mais aussi des side events, dont le traditionnel Masters à 1000 € de droit d’entrée. Cette année, l’organisation a enregistré un total de 40 inscriptions (dont 6 reentries), contre 50 en 2017. Ils n’était plus que 13 à mon dernier passage, sur des blindes 1500 – 3000, ante 400, pour une moyenne à 123 100. Tout ce petit beau monde a généré un prizepool de 34 560, pour 5 ITM et une victoire d’une valeur de 12 960 €.

Alexandre De Zutter (vainqueur du Masters BPT Bordeaux 2018), Erich Tedeschi et Pierre-Antoine Quignard, respectivement à 270 000, 230 000 et 85 000.
Egalement en course, le vainqueur du BPT Blotzheim 2017, Dominik Gasser.
Un Masters sans Marjolaine Loustau ? Non, même pas en rêve !
Jérémy Eschen se maintient à 45 000, soit presque le tapis de départ.

Payout :
Vainqueur : 12 960 €
Runner-up : 8010 €
3e : 5580 €
4e : 4320 €
5e : 3690 €

BEST OF DE LA SEMAINE

207146
Ce weekend du 4 & 5 février 2017, à l’Espace CHEVREUL de Nanterre (Hauts-de-Seine), 183 finalistes dont 15% de femmes, venus de toute la...