Connect with us

Coverage

[WPT Barcelone] Chipcount complet et premiers sortants

Published

on

Et pour être complet, on vous donne tout de même le chipcount officiel et complet du début de jour 3. Des 182 joueurs, c’est le Team Pro partypoker Joni Jouhkimainen qui domine bien les débats.

Le premier Français est Roger Taieb, en 8ème position.

 

Imed Ben Mahmoud ferme la marche avec le plus petit tapis.

Sans surprise, les premières éliminations ont été rapides, dont celle d’Aleksei Istomin, sorti par Martins Adeniya.

Istomin a pris la porte rapidement. Il faisait partie des petits tapis du début de journée

 

 

TABLE SIEGE JOUEUR TAPIS
74 3 JONI PETTERI JOUHKIMAINEN 611000
54 5 DARIUSZ MAREK PASKIEWICZ 585000
75 8 DRAGOS TROFIMOV 585000
85 3 OLEG KHURSENKO 519000
70 8 ABDERRRAZZAK BOUHARI 485000
57 2 LUCAS FERNANDES TABARIN 481500
87 2 KA KWAN LAU 478500
53 5 ROGER TAIEB 478000
56 7 JON GURRUTXAGA ALBA 465000
87 3 LUCA MARCHETTI 459000
53 4 DARAGH DAVEY 450500
70 4 JACK O’NEILL 431000
61 2 JERRY ODEEN 429500
56 8 BORIS ANGELOV KOLEV 419500
54 1 ALEKSANDR MERZHVINSKIY 414000
72 2 PAUL FRANCOIS ANDRE TEDESCHI 407500
83 1 PAUL JAMES ROBERT HIZER 400500
59 3 ANTAL MEZEI 395000
72 8 ADAM PETER HILTON 392000
57 5 DANIEL REZAEI 389500
53 3 KAROLIS SEREIKA 381000
75 3 IOANNIS ANGELOU KONSTAS 374000
54 6 GEORGES HANNA 366500
74 8 XAVIER RIERA TAYEDA 366000
53 1 SANDER VAN WESEMAEL 364500
54 7 ROBERT BICKLEY 360500
59 8 BAS DE LAAT 360500
56 2 MARCIN DOMINIK WYDROWSKI 360000
85 7 TONY SALAME 352500
89 5 FILIPPO LAZZARETTO 348500
71 6 ARNE JACKY F COULIER 347500
74 4 NIKO KOOP 345000
57 1 RAUL ALBERTO MARIA VAN BOXTEL 338000
87 6 JUAN CARLOS VECINO DUEÑAS 330000
88 5 THOMAS ALEXANDRE CAZAYOUS 317500
83 8 DAVID JING ZHON HU 311500
72 3 ANAS BELATIK 310000
59 7 JAKOB MADSEN 301500
84 6 CESAR OMAR DEL PINO HANOUADI 299000
83 2 AHMAD RAZA 297000
62 5 ANTON WIGG 291000
71 3 JASON MICHAEL TOMPKINS 275000
70 1 DOMINIK MACIEJ PANKA 269500
75 4 JUAN DAVID ARANGO GONZALEZ 267000
86 2 KAMIL LEWANDOWSKI 264500
89 3 TIMUR MARGOLIN 264500
88 6 BRUNO LUC LOPES 262500
58 2 MILAN TOMASZ RABSZ 261500
58 1 GIANLUCA SPERANZA 259500
73 1 JASON MATTHEW GRAY 259500
79 3 LAURENT HENRI MICHOT 256000
84 4 DENIS KARAKASHI 249500
86 3 ALAIN ZEIDAN 247500
62 4 DANILO ARMANDO GIUSEPE DONNINI 242500
60 1 ABDELHAKIM ZOUFRI 238000
60 2 MYKHAILO GUTYI 236000
75 6 PETER JAKSLAND 234500
79 1 VITALIJS ZAVOROTNIJS 233500
62 6 DANYEL BOYACIYAN 232000
60 7 CIRO PETTA 231500
71 2 JOKIN BLANCO MUÑOZ 224000
79 8 PAUL JEAN CLAUDE TESTUD 220000
88 8 CLAUDIO DI GIACOMO 220000
56 5 REHMAN SALIM KASSAM 219500
84 5 NIKOLAOS LAMPROPOULOS 218000
86 1 HRISTOFOR IVANOV 214500
61 7 DAVJD ALBERT KEUFTEDJIAN 209000
58 3 MICHAEL ANTHONY KANE 205000
71 8 JONAS KRONWITTER 204000
73 5 NICOLAS ROBERT NOGUERA 204000
89 8 TONNY RENATO FRANCO VAN ECK 204000
57 8 CARLOS SANCHEZ DIAZ 203500
73 7 CESAR GARCIA REILLO 198000
74 6 DENYS SHAFIKOV 196000
74 7 WITOLD KRAWCZYK 194000
75 7 HASSAN FARES 194000
70 7 LUCAS JOSEPH SFEZ 193000
89 1 MICHEL ROHIT DATTANI 191500
79 7 FLORIAN ANDRE, JEAN RIBOUCHON 191000
79 6 BESMIR HODAJ 190000
73 8 BART J ONSMAN 188500
88 1 PABLO ALEJANDRO REDRADO RUIZ 186000
57 7 JOSE JULIEN ASTIMA 183500
62 8 MARTINS ADETOKUNBO ADENIYA 183000
88 7 KACPER PYZARA 180000
57 4 ELIE FARAH 179000
58 8 FERNANDO PONS GARCIA 174500
59 4 ADRIA DIAZ DALMAU 174500
85 1 CYRIL CLAUDE JEROME HENRI BREMOND 171000
85 8 BALAZS UJVARI 169500
87 8 ANDREW JAMES HULME 168000
87 7 JYRI TAPIO MERIVIRTA 165000
86 8 NICOLAS LOUIS DUMONT 163000
85 2 VINICIUS ARANTES 162500
84 8 DYLAN ELIE SLAMA 162000
83 7 BART GUICO R LYBAERT 161000
72 6 ALEXANDER STAFFAN ANDERS IVARSSON 160000
57 3 JEREMY JEAN LUC SADERNE 156000
74 5 JIMMY BOUBOU KEBE 156000
58 7 OSCAR ORIVE LUMBRERAS 155000
59 1 PAVEL GAVRISH 153500
60 8 ALESSANDRO GIANNELLI 153500
62 7 TOBIAS PETERS 152500
83 6 DARIE VLAD 152500
84 7 PIM GIELES 150000
86 7 MANUEL BARDON OSHEA 150000
61 3 NIKOLAY ILIEV 149000
89 2 MARCIN FELIKS KREFT 148000
54 8 DARIO MARINELLI 146000
56 6 ANATOLII VALEREVICH CHEN 146000
53 8 JULIAN CONSTANTIN MENHARDT 145000
75 5 FRIEDRICH PAUL RAEZ 144000
84 1 ALEJANDRO ROMAN PACHECO 143000
86 6 JEFF MICHAEL KIMBER 142000
74 2 DAVIDI JACOB KITAI 139000
53 7 MICHA RENALDO HOEDEMAKER 138000
60 6 MORTEN PER VARBK MORTENSEN 138000
54 2 ARNAUD GUILLAUME ALEXIS ENSELME 137000
61 8 HUGO BENITEZ PEREIRA 135000
56 4 ONGUN CAN YAGCI 131000
87 5 MICHEL CLAUDE GUY ABECASSIS 131000
61 6 PIERRE MERLIN 130500
88 2 PRZEMYSLAW KRZYSZTOF KLEJNOWSKI 130500
70 6 YEHORAM EAROUKH HOURI 130000
71 1 RABAH AIT ABDELMALEK 125000
56 1 ANKIT AHUJA 124000
59 2 BERTRAND GILLES ETIENNE GROSPELLIER 124000
60 5 YUCEL EMINOGLU 123500
79 5 RUBEN GONZALEZ BENITEZ 120000
89 4 JUHA ILMARI HELPPI 117000
83 5 OSWIN ZIEGELBECKER 116500
70 5 ARKADIUS JERZY OLSZOWY 111000
84 3 NICKLAS RUBEN KLEY LUNDBORG 110500
71 5 SEBASTIAN ALEXANDER PERCY-SMITH 110000
85 6 HELDER NUNO LOPES TEIXEIRA 110000
54 3 BENJAMIN CHILDRESS DIEBOLD 109000
58 6 STOYAN OBRESHKOV 108500
61 1 JOAO VIEIRA 108000
62 1 JEAN AUBERVAL 107500
87 4 ERIC, HAI SFEZ 105500
89 7 PAVEL VEKSLER 105500
73 4 SAID EL YOUSFI 105000
72 5 ANTONIN ALEXANDRE TEISSEIRE 102500
53 6 MARIA KONSTANZA LAMPROPULOS 102000
85 4 JOEL ISLA GONZALO 98500
57 6 ARNAUD PASCAL FABRE 97500
56 3 JACEK PUSTULA 97000
54 4 ADNAN DACIC 96500
72 4 EDUARD GARCIA FREIXA 96000
58 5 ALEJANDRO NICOLAS GONZALEZ 94500
73 3 JOSE MARIA NIETO MARTIN 94500
79 2 BENJAMIN MICHAEL JONES 93000
86 5 JES BONDO 88500
88 3 DANIEL JOHN WILSON 88000
75 1 STEVEN MARCEL ROGER SALERNO 87000
74 1 SEBASTIEN, BERNARD, VINCE GUINAND 85000
70 2 PER ALBIN LINDE 82000
62 2 ALEXANDRE, PAUL VIARD 80000
61 5 ALBERT SEBAG 78500
59 5 ARISTEIDIS MOSCHONAS 78000
60 4 PAWEL KAROL BRZESKI 77000
83 4 GIOVANI SALVATORE 76000
73 6 MARIO NAVARRO ARROCHA 74000
85 5 ANTONY MEZZAROBBA 70000
75 2 BEN THOMAS FARRELL 67000
87 1 WALDEMAR HORST PETER 65000
84 2 VINCAS TAMASAUSKAS 64000
83 3 JEAN PHILIPPE PEYRATOUX 61000
88 4 ARTHUR CONAN 61000
73 2 CHRISTOPHE ROLAND V DE MEULDER 59500
72 1 DORIAN ALEJANDRO RIOS PAVON 56500
71 4 ANTOINE EMMANUEL LABAT 54500
53 2 AIDAN MARTIN CONNOLLY 46000
62 3 ALEKSEI ISTOMIN 45500
61 4 CHARLES KEITH LEHR JR 44000
60 3 CARLOS MANUEL DA COSTA DIAS 41000
59 6 ALEXANDER IVANOV 35500
58 4 SHARON AKIRAV 34000
70 3 ALEXANDER JOEL ZELIGMAN 34000
79 4 MOHAMED MEHALLEG 30000
89 6 DIMITAR YOSIFOV 26000
86 4 IMED BEN MAHMOUD 24000
Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[Sismix 2019] Tim Hartmann grand vainqueur du Main Event

Published

on

Mais comment font-ils ? Sérieusement, pouvez-vous me l’expliquer ? Ces joueurs allemands que l’on croise ça et là en France, et ailleurs, qui raflent sur leur passage au moins l’un des principaux trophées mis en jeu. Les exemples sont presque trop nombreux pour être tous listés. L’un des plus édifiants reste le triomphe de Manig Loeser lors de l’EPT Monte-Carlo, il y a à peine un mois. Et que dire de Tim Hartmann, qui a su terrasser un field majoritairement composé de Français. Et pourtant, oui pourtant, c’est bel et bien un passionné d’outre-Rhin, encore une fois, qui s’adjuge la victoire tant convoitée.

Loin de moi l’idée de remettre en cause son incroyable résultat. Au contraire. L’étudiant germanique a mené sa barque à la perfection, lui qui avait débuté le Jour 3 dans la peau de chipleader. Malgré quelques swings observés en table finale, Hartmann a su redresser la barre et maîtriser son sujet avec brio. « Je ne peux vraiment l’expliquer, vraiment », a-t-il répondu au micro de Veunstyle à propos de la très grande forme de ses collègues du pays.

« Je n’irai pas aux WSOP »

« Mais je suis vraiment content. J’ai su rester tight lorsque j’avais moins de jetons, car n’a pas été évident au début de la TF. Je n’ai pas voulu faire n’importe quoi par rapport à l’ICM. Puis j’ai remporté deux flips qui m’ont remis dans la partie », explique-t-il. « La victoire était symbolique, mais je voulais vraiment remporter un gain supérieur à 100 000 euros. C’est super. Je ne réalise pas vraiment encore. D’autant plus que c’est mon premier tournoi en 6-max. C’est vraiment beaucoup excitant », admet le champion.

Un gain à cinq chiffres, certes, qu’il ne compte pas pour autant réinvestir dans le poker. « Je n’irai pas aux WSOP. Le poker n’est qu’un hobby, je suis juste un vrai passionné. Je vais profiter, m’amuser et boire des bières. La suite ? Je ne sais pas encore ». Mon petit doigt me dit que l’on pourrait recroiser Hartmann l’année prochaine pour défendre son titre.

Les amis, il est temps de nous quitter après cette semaine si particulière. Particulière sur tous les points : le poker, le cadre, la communauté, le staff, les fêtes. La vie quoi. Le Sismix n’a rien d’un tournoi comme les autres. Il est a classer dans une catégorie à part. Celle que vous devez tester pour réellement comprendre, et surtout vivre, la magie d’un tel événement. Vous dire que je pète la forme serait vous mentir : l’épuisement est total, mais le plaisir du devoir accompli prend le dessus. En espérant vous avoir fait vivre un beau Sismix Costa Brava 2019, le plus grand tournoi 6-max du monde (2036 inscriptions). Au plaisir de vous recroiser autour d’une table. Peace. Greg.

PS : veuillez retrouver, ci-dessous, un résumé complet de la table finale, ainsi que tous les chiffres du Main Event.

Remise du trophée par le papa de l’événement, monsieur Matthieu Durand.

Tim Hartmann.

Big up bro !

Zbeul avec le staff Wina’. Et mercé à la FNL pour les confettis. Habile.

Résumé de la table finale

Coup d’envoi : 16h35

Siège 1 : Jeffrey Van den Heuvel (Pays-Bas) – 5 200 000
Siège 2 : Yves Sanchez (France) – 19 300 000
Siège 3 : Leandry Ainonkpo (Qualifié Winamax, France) – 7 325 000
Siège 4 : Alexandre Fradin (France) – 8 025 000
Siège 5 : Tim Hartmann (Qualifié Winamax, Allemagne) – 20 125 000
Siège 6 : Morgan Aceto (Qualifié Winamax, France) – 26 200 000
Siège 7 : Hayg Badem (Qualifié Winamax, France) – 15 675 000

Level 42 / Blindes 150 000 – 300 000, Big Blinde Ante de 300 000
Moyenne : 14 500 000

▪ Si Morgan Aceto a rapidement montré qui était le patron en remportant plusieurs pots moyens, Jeffrey Van den Heuvel a décidé de lui mettre des bâtons dans les roues au cours de la première demi-heure. En témoigne ce coup à tapis remporté par le Hollandais : {A-Clubs}{K-Spades} versus {A-Diamonds}{Q-Hearts} (Jeffrey a 3-bet shoove la relance UTG d’Hayg Badem) qui lui permit de tutoyer les 13 millions de jetons, soit un poil moins que la moyenne. Le jeune grinder originaire de Nice chutait à 24,2 millions, sans que cela ne le mette réellement en danger.

▪ 45 minutes après le coup d’envoi de la TF, Alexandre Fradin demeurait le premier finaliste à prendre le chemin de la sortie. Une histoire de resteal à tapis préflop, de grosse blinde, avec {k-Clubs}{6-Clubs}, insuffisant face au {k-Diamonds}{q-Spades} d’Yves Sanchez. Ce dernier chatouillait alors les 24 millions de jetons, avant de perdre quelques plumes contre Jeffrey Van den Heuvel, auteur d’une remontada de qualitey au fil de pots moyens remportés : 18 millions.

7e : Alexandre Fradin – 17 990 €

Chipcount à 17h45 (Blindes : 175 000 – 350 000)

Yves Sanchez : 19 675 000 (56 BB)
Jeffrey Van den Heuvel : 19 375 000 (55 BB)
Morgan Aceto : 19 050 000 (54 BB)
Tim Hartmann : 17 275 000 (49 BB)
Hayg Badem : 15 075 000 (43 BB)
Leandry Ainonkpo : 11 400 000 (32 BB)

▪ Puis vint le moment de Morgan Aceto : en deux pots, le qualifié online a repris les rênes du tournoi, et avec la manière. Mais aussi et surtout de la réussite. Une top paire lui a d’abord permis de grappiller six millions de jetons aux dépens de Hayg Badem, un peu moins frais avec neuf millions. Puis d’enchaîner sur un trips floppé contre Tim Hartmann, dans un nouveau pot de sept millions, histoire de s’envoler à 32 millions. L’Allemand rejoignait alors Badem dans le ventre mou du classement.

▪ Vous l’aurez compris : la patience a été de mise pour connaître le second éliminé de la TF. Avec une moyenne de quarante grosses blindes, les finalistes ont profité d’une certaine profondeur pour disputer plus de coups post flop. Classique, et logique. Hayg Badem, après être tombé sous les 10 BB, a cependant réussi à s’extirper de la zon rouge grâce à quelques resteals bien sentis et un double-up face à Leandry Ainonkpo. Dans la foulée, le Néerlandais Jeffrey van den Heuvel tombait face à un autre étranger, l’Allemand Tom Hartmann, lors d’un 60/40 banal.

6e : Jeffrey Van den Heuvel – 24 000 €

Chipcount à 19h50 (Blindes : 300 000 – 600 000)

Yves Sanchez : 29 000 000 (48 BB)
Morgan Aceto : 28 650 000 (47 BB)
Leandry Ainonkpo : 19 425 000 (32 BB)
Tim Hartmann : 13 325 000 (22 BB)
Hayg Badem : 11 450 000 (19 BB)

▪ Visiblement affamé de jetons à quelques minutes du diner break, plusieurs des finalistes se sont échauffés les esprits juste avant d’aller se péter la panse. A commencer par Leandry Ainonkp et Tim Hartmann, qui se sont affrontés lors d’un important coin-flip. Au bout du compte, l’Allemand a bénéficié d’une variance en sa faveur pour crippled le Français à deux blindes, qu’il doublera, puis perdra au retour de la pause dîner. C’était le top. J’ai vécu un rêve jusqu’au bout, aux côtés de mes potes. 32 000 euros, c’est super, c’est beaucoup d’argent, il faut dire ce qui est. Je reviendrai forcément, notamment à Dublin. Je continuerai de bosser mon jeu », s’est exclamé l’étudiant en médecine après son élimination.

5e : Leandry Ainonkpo – 32 000 €

▪ Disons-le : Hayg Badem, largement soutenu par un rail ambiancé, a activé le mode survivor une bonne partie de la table finale. Après avoir plusieurs fois double-up sans pour autant chatouiller les cimes du classement,  le Wameur/Cpiste grandement apprécié par la communauté a rendu les armes au pied du podium, au profit de Yves Sanchez, lors d’un 70/30 banal. Crippled à deux blindes, le Parisien ne parviendra pas à réaliser la fameuse remontada. « C’était magique, j’aurais voulu que ça dure plus longtemps. Bon, j’ai fait quelques erreurs, je me suis fais grignoter bêtement. Mais c’était énorme, vraiment cool, va falloir revivre ça », a-t-il réagi à chaud au micro de Veunstyle pour la Winamax TV.

4e : Hayg Badem – 44 000 €

Chipcount à trois joueurs restants (Blindes 400 000 – 800 000)

Yves Sanchez : 40 700 000 (51 BB)
Tim Hartmann : 31 000 000 (39 BB)
Morgan Aceto : 30 600 000 (38 BB)

▪ Après une discussion et divers calculs réalisés par le directeur de tournoi Thomas Gimie, le trio final s’est accordé sur un deal, dont voici la répartition :

Vainqueur : 84 934 € + 20 000 €
Runner-up : 80 782 €
3e : 80 782 €

▪ Il aura suffit de quinze minutes pour qu’Yves Sanchez prenne l’avantage sur ses deux adversaires, lors d’un important pot remporté face à Morgan Aceto. Coup d’œil dans le rétroviseur : de petite blinde, le jeune grinder ouvre à trois millions sur les blindes 500 000 – 1 000 000, Big Blinde Ante de 1 000 000. C’est défendu par le Perpignanais de grosse blinde. Sur le flop {k-Clubs}{10-Clubs}{9-Hearts}, Aceto check-call 4 500 000. Même action sur le turn {q-Spades}, pour 6 millions cette fois-ci, puis 10 millions sur la river {8-Diamonds}. Sauf que Sanchez retourne {q-Hearts}{j-Diamonds} pour quinte floppée, largement suffisant pour s’adjuger ce pot de 23 millions pour tutoyer les 55 millions. Morgan chutait quant à lui à 8,2 millions… avant de bust deux mains plus tard contre Sanchez, encore et toujours.

3e : Morgan Aceto – 80 782 € (après deal)

Chipcount du HU

Yves Sanchez : 62 000 000
Tim Hartmann : 40 300 000

▪ Déterminé à ramener le trophée à la maison et les 20 000 € supplémentaires promis au vainqueur, Tim Hartmann a rapidement rattrapé son retard. Mieux, l’Allemand est même parvenu à reprendre l’avantage en remportant deux à trois pots moyens, notamment grâce à une quinte joliment trouvée face à la double paire adverse.

▪ Avantage que conservera l’étudiant germanique jusqu’au dénouement du HU. Réduit à vingt grosses blindes, le dernier survivant tricolore n’a pas hésité à engager le reste de ses jetons avec {7-Hearts}{7-Diamonds}, après un open-push d’Hartman, muni de {3-Spades}{3-Hearts}. Le croupier retourne un board {2-Spades}{5-Spades}{10-Spades}{4-Clubs}{a-Diamonds}, pour offrir une quinte à Tim, sacré vainqueur du plus gros tournoi 6-max de tous les temps, le Sismix Costa Brava 2019. « Je suis super content. Bon, j’aurais préféré win, mais ça reste beaucoup d’émotion. Il était meilleur que moi. On a vibré aujourd’hui, le 6-max, ça me plaît. Il y a plus de promiscuité entre joueurs », nous a confié l’ancien passionné de poker fermé, que l’on pourrait recroiser à Dublin, en septembre prochain.

Jusqu’au bout, le fairplay et la bonne ambiance auront régné autour des tables du Sismix Costa Brava 2019.

En se hissant à la place de runner-up, on passe forcément par la case interview de monsieur Veunstyle.


Main Event Sismix Costa Brava – 2036 inscriptions – prizepool de 895 840 €

Vainqueur : Tim Hartmann – 84 934 € + 20 000 € (après deal)
Runner-up : Yves Sanchez – 80 782 € (après deal)
3e : Morgan Aceto – 80 782 € (après deal)
4e : Hayg Badem – 44 000 €
5e : Leandry Ainonkpo – 32 000 €
6e : Jeffrey Van den Heuvel – 24 000 €
7e : Alexandre Fradin – 17 990 €

Tous les résultats sur ce lien.

Les chiffres du Jour 1A

Entrées : 402
Survivants : 79
Chipleader : Yves Sanchez (702 000)
Moyenne : 255 000
Reprise sur le Level 21 / Blindes : 3500 – 7000, Big Blinde Ante de 7000

Les chiffres du Jour 1B

Entrées : 547
Survivants : 122
Chipleader : Vincent Cavailles (870 000)
Moyenne : 224 200
Reprise sur le Level 21 / Blindes : 3500 – 7000, Big Blinde Ante de 7000

Les chiffres du Jour 1C

Entrées : 624
Survivants : 132
Chipleader : Nicolas Dagostin et Laurent Verrac (576 000)
Moyenne : 236 000
Reprise sur le Level 21 / Blindes : 3500 – 7000, Big Blinde Ante de 7000

Les chiffres du Jour 1D

Entrées : 463
Survivants : 97
Chipleader : Gabriele Lepore (565 000)
Moyenne : 239 000
Reprise sur le Level 21 / Blindes : 3500 – 7000, Big Blinde Ante de 7000

Les chiffres du Jour 2

Joueurs : 430
Survivants : 20
Chipleader : Tim Hartmann (15 070 000)
Moyenne : 5 090 000

Hall of Fame Sismix

▪ Edition 2019 : Tim Hartmann – 84 934 € + 20 000 € – 2036 entrées
▪ Edition 2018 : Adrián Mateos Díaz – 89 496 € / 1252 entrées
▪ Edition 2017 : Hugo Larachiche – 91 388 € / 1078 entrées
▪ Edition 2016 : Bruno « Kool Shen » Lopes – 78 341 € / 901 entrées
▪ Edition 2015 : Jérôme Sgorrano – 64 400 € / 872 entrées
▪ Edition 2014 : Davidi Kitai – 56 000 € / 670 entrées

Continue Reading

Coverage

[Sismix 2019] La derYves

Published

on

« Il était meilleur que moi » : la réaction très humble d’Yves Sanchez à l’issue du heads-up final reflète peu ou proue la physionomie de la dernière ligne droite disputée entre lui et l’Allemand Tim Hartmann. Il aura fallu environ trente minutes pour connaître le dénouement du Main Event Sismix Costa Brava 2019. Malgré son avantage en jetons, le soixantenaire a progressivement chuté, la faute à une série de pots concédés à son adversaire. Tant et si bien que son capital a fondu jusqu’à 20 blindes, qu’il choisira d’engager lorsque l’étudiant d’outre-Rhin a open push avec {3-Spades}{3-Hearts}. Snap call d’Yves, muni de {7-Hearts}{7-Diamonds}. Le board {2-Spades}{5-Spades}{10-Spades} offre à l’amateur allemand une tonne d’outers, le turn {4-Clubs} encore plus. La river {a-Diamonds} lui donne une quinte inespérée, pour remporter le plus gros 6-max de tous les temps.

« Je suis super content. Bon, j’aurais préféré win, mais ça reste beaucoup d’émotion. On a vibré aujourd’hui, le 6-max, ça me plaît. Il y a plus de promiscuité entre joueurs », nous racontait-il après le HU. Pourrait-on recroiser l’ancien joueur de poker fermé à Dublin ? « C’est possible, ça ferait partie de mes projets ».

▪ Runner-up : Yves Sanchez – 80 782 € (après deal)

Continue Reading

Coverage

[Sismix 2019] Aceto, poteau

Published

on

Il aura suffit de quinze minutes pour qu’Yves Sanchez prenne l’avantage sur ses deux adversaires, lors d’un important pot remporté face à Morgan Aceto. Coup d’œil dans le rétroviseur : de petite blinde, le jeune grinder ouvre à trois millions sur les blindes 500 000 – 1 000 000, Big Blinde Ante de 1 000 000. C’est défendu par le Perpignanais de grosse blinde. Sur le flop {k-Clubs}{10-Clubs}{9-Hearts}, Aceto check-call 4 500 000. Même action sur le turn {q-Spades}, pour 6 millions cette fois-ci, puis 10 millions sur la river {8-Diamonds}. Sauf que Sanchez retourne {q-Hearts}{j-Diamonds} pour quinte floppée, suffisant pour remporter ce pot de 23 millions et tutoyer les 55 millions. Morgan chutait quant à lui à 8,2 millions… avant de bust deux mains suivantes contre ce même Sanchez.

« On a bien fait de deal, je suis content. J’ai eu une super journée : j’étais en deuxième en jetons, puis je suis resté chipleader tout le reste de la journée. A la fin, tous les stacks étaient identiques : c’est pourquoi nous avons décidé de deal. On a quand même pris un très gros billet, sur un field énorme. C’est cool », a déclaré Morgan au micro de Veunstyle.

3e : Morgan Aceto – 80 782 € (après deal)

Chipcount HU

Yves Sanchez : 62 000 000
Tim Hartmann : 40 300 000

Depuis, l’Allemand a rattrapé son retour pour revenir à égalité.

Il reste 2 joueurs (sur 2036 inscriptions)
Level 49 / Blindes : 500 000 – 1 000 000, Big Blinde Ante de 1 000 000
Moyenne : 50 900

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.