Connect with us

Coverage

[WPT Barcelone] Le jour 3 dans l’argent

Published

on

Le jour 3 vient de démarrer et à l’issue du tirage au sort des places, nous obtenons la structure de tables suivante, en ce tout début de jour 3.

Le jour 3 est lancé !

Par ailleurs, le nombre final de joueurs qualifiés pour cette journée est de 182. Ils seront donc 31 à ne pas être ITM.

Pour rappel la première place payée rapporte 6 000 € et le vainqueur rentrera a la casa avec 600 000 € !

 

TABLE SIEGE JOUEUR TAPIS
53 1 SANDER VAN WESEMAEL 364500
53 2 AIDAN MARTIN CONNOLLY 46000
53 3 KAROLIS SEREIKA 381000
53 4 DARAGH DAVEY 450500
53 5 ROGER TAIEB 478000
53 6 MARIA KONSTANZA LAMPROPULOS 102000
53 7 MICHA RENALDO HOEDEMAKER 138000
53 8 JULIAN CONSTANTIN MENHARDT 145000
54 1 ALEKSANDR MERZHVINSKIY 414000
54 2 ARNAUD GUILLAUME ALEXIS ENSELME 137000
54 3 BENJAMIN CHILDRESS DIEBOLD 109000
54 4 ADNAN DACIC 96500
54 5 DARIUSZ MAREK PASKIEWICZ 585000
54 6 GEORGES HANNA 366500
54 7 ROBERT BICKLEY 360500
54 8 DARIO MARINELLI 146000
56 1 ANKIT AHUJA 124000
56 2 MARCIN DOMINIK WYDROWSKI 360000
56 3 JACEK PUSTULA 97000
56 4 ONGUN CAN YAGCI 131000
56 5 REHMAN SALIM KASSAM 219500
56 6 ANATOLII VALEREVICH CHEN 146000
56 7 JON GURRUTXAGA ALBA 465000
56 8 BORIS ANGELOV KOLEV 419500
57 1 RAUL ALBERTO MARIA VAN BOXTEL 338000
57 2 LUCAS FERNANDES TABARIN 481500
57 3 JEREMY JEAN LUC SADERNE 156000
57 4 ELIE FARAH 179000
57 5 DANIEL REZAEI 389500
57 6 ARNAUD PASCAL FABRE 97500
57 7 JOSE JULIEN ASTIMA 183500
57 8 CARLOS SANCHEZ DIAZ 203500
58 1 GIANLUCA SPERANZA 259500
58 2 MILAN TOMASZ RABSZ 261500
58 3 MICHAEL ANTHONY KANE 205000
58 4 SHARON AKIRAV 34000
58 5 ALEJANDRO NICOLAS GONZALEZ 94500
58 6 STOYAN OBRESHKOV 108500
58 7 OSCAR ORIVE LUMBRERAS 155000
58 8 FERNANDO PONS GARCIA 174500
59 1 PAVEL GAVRISH 153500
59 2 BERTRAND GILLES ETIENNE GROSPELLIER 124000
59 3 ANTAL MEZEI 395000
59 4 ADRIA DIAZ DALMAU 174500
59 5 ARISTEIDIS MOSCHONAS 78000
59 6 ALEXANDER IVANOV 35500
59 7 JAKOB MADSEN 301500
59 8 BAS DE LAAT 360500
60 1 ABDELHAKIM ZOUFRI 238000
60 2 MYKHAILO GUTYI 236000
60 3 CARLOS MANUEL DA COSTA DIAS 41000
60 4 PAWEL KAROL BRZESKI 77000
60 5 YUCEL EMINOGLU 123500
60 6 MORTEN PER VARBK MORTENSEN 138000
60 7 CIRO PETTA 231500
60 8 ALESSANDRO GIANNELLI 153500
61 1 JOAO VIEIRA 108000
61 2 JERRY ODEEN 429500
61 3 NIKOLAY ILIEV 149000
61 4 CHARLES KEITH LEHR JR 44000
61 5 ALBERT SEBAG 78500
61 6 PIERRE MERLIN 130500
61 7 DAVJD ALBERT KEUFTEDJIAN 209000
61 8 HUGO BENITEZ PEREIRA 135000
62 1 JEAN AUBERVAL 107500
62 2 ALEXANDRE, PAUL VIARD 80000
62 3 ALEKSEI ISTOMIN 45500
62 4 DANILO ARMANDO GIUSEPE DONNINI 242500
62 5 ANTON WIGG 291000
62 6 DANYEL BOYACIYAN 232000
62 7 TOBIAS PETERS 152500
62 8 MARTINS ADETOKUNBO ADENIYA 183000
70 1 DOMINIK MACIEJ PANKA 269500
70 2 PER ALBIN LINDE 82000
70 3 ALEXANDER JOEL ZELIGMAN 34000
70 4 JACK O’NEILL 431000
70 5 ARKADIUS JERZY OLSZOWY 111000
70 6 YEHORAM EAROUKH HOURI 130000
70 7 LUCAS JOSEPH SFEZ 193000
70 8 ABDERRRAZZAK BOUHARI 485000
71 1 RABAH AIT ABDELMALEK 125000
71 2 JOKIN BLANCO MUÑOZ 224000
71 3 JASON MICHAEL TOMPKINS 275000
71 4 ANTOINE EMMANUEL LABAT 54500
71 5 SEBASTIAN ALEXANDER PERCY-SMITH 110000
71 6 ARNE JACKY F COULIER 347500
71 8 JONAS KRONWITTER 204000
72 1 DORIAN ALEJANDRO RIOS PAVON 56500
72 2 PAUL FRANCOIS ANDRE TEDESCHI 407500
72 3 ANAS BELATIK 310000
72 4 EDUARD GARCIA FREIXA 96000
72 5 ANTONIN ALEXANDRE TEISSEIRE 102500
72 6 ALEXANDER STAFFAN ANDERS IVARSSON 160000
72 8 ADAM PETER HILTON 392000
73 1 JASON MATTHEW GRAY 259500
73 2 CHRISTOPHE ROLAND V DE MEULDER 59500
73 3 JOSE MARIA NIETO MARTIN 94500
73 4 SAID EL YOUSFI 105000
73 5 NICOLAS ROBERT NOGUERA 204000
73 6 MARIO NAVARRO ARROCHA 74000
73 7 CESAR GARCIA REILLO 198000
73 8 BART J ONSMAN 188500
74 1 SEBASTIEN, BERNARD, VINCE GUINAND 85000
74 2 DAVIDI JACOB KITAI 139000
74 3 JONI PETTERI JOUHKIMAINEN 611000
74 4 NIKO KOOP 345000
74 5 JIMMY BOUBOU KEBE 156000
74 6 DENYS SHAFIKOV 196000
74 7 WITOLD KRAWCZYK 194000
74 8 XAVIER RIERA TAYEDA 366000
75 1 STEVEN MARCEL ROGER SALERNO 87000
75 2 BEN THOMAS FARRELL 67000
75 3 IOANNIS ANGELOU KONSTAS 374000
75 4 JUAN DAVID ARANGO GONZALEZ 267000
75 5 FRIEDRICH PAUL RAEZ 144000
75 6 PETER JAKSLAND 234500
75 7 HASSAN FARES 194000
75 8 DRAGOS TROFIMOV 585000
79 1 VITALIJS ZAVOROTNIJS 233500
79 2 BENJAMIN MICHAEL JONES 93000
79 3 LAURENT HENRI MICHOT 256000
79 4 MOHAMED MEHALLEG 30000
79 5 RUBEN GONZALEZ BENITEZ 120000
79 6 BESMIR HODAJ 190000
79 7 FLORIAN ANDRE, JEAN RIBOUCHON 191000
79 8 PAUL JEAN CLAUDE TESTUD 220000
83 1 PAUL JAMES ROBERT HIZER 400500
83 2 AHMAD RAZA 297000
83 3 JEAN PHILIPPE PEYRATOUX 61000
83 4 GIOVANI SALVATORE 76000
83 5 OSWIN ZIEGELBECKER 116500
83 6 DARIE VLAD 152500
83 7 BART GUICO R LYBAERT 161000
83 8 DAVID JING ZHON HU 311500
84 1 ALEJANDRO ROMAN PACHECO 143000
84 2 VINCAS TAMASAUSKAS 64000
84 3 NICKLAS RUBEN KLEY LUNDBORG 110500
84 4 DENIS KARAKASHI 249500
84 5 NIKOLAOS LAMPROPOULOS 218000
84 6 CESAR OMAR DEL PINO HANOUADI 299000
84 7 PIM GIELES 150000
84 8 DYLAN ELIE SLAMA 162000
85 1 CYRIL CLAUDE JEROME HENRI BREMOND 171000
85 2 VINICIUS ARANTES 162500
85 3 OLEG KHURSENKO 519000
85 4 JOEL ISLA GONZALO 98500
85 5 ANTONY MEZZAROBBA 70000
85 6 HELDER NUNO LOPES TEIXEIRA 110000
85 7 TONY SALAME 352500
85 8 BALAZS UJVARI 169500
86 1 HRISTOFOR IVANOV 214500
86 2 KAMIL LEWANDOWSKI 264500
86 3 ALAIN ZEIDAN 247500
86 4 IMED BEN MAHMOUD 24000
86 5 JES BONDO 88500
86 6 JEFF MICHAEL KIMBER 142000
86 7 MANUEL BARDON OSHEA 150000
86 8 NICOLAS LOUIS DUMONT 163000
87 1 WALDEMAR HORST PETER 65000
87 2 KA KWAN LAU 478500
87 3 LUCA MARCHETTI 459000
87 4 ERIC, HAI SFEZ 105500
87 5 MICHEL CLAUDE GUY ABECASSIS 131000
87 6 JUAN CARLOS VECINO DUEÑAS 330000
87 7 JYRI TAPIO MERIVIRTA 165000
87 8 ANDREW JAMES HULME 168000
88 1 PABLO ALEJANDRO REDRADO RUIZ 186000
88 2 PRZEMYSLAW KRZYSZTOF KLEJNOWSKI 130500
88 3 DANIEL JOHN WILSON 88000
88 4 ARTHUR CONAN 61000
88 5 THOMAS ALEXANDRE CAZAYOUS 317500
88 6 BRUNO LUC LOPES 262500
88 7 KACPER PYZARA 180000
88 8 CLAUDIO DI GIACOMO 220000
89 1 MICHEL ROHIT DATTANI 191500
89 2 MARCIN FELIKS KREFT 148000
89 3 TIMUR MARGOLIN 264500
89 4 JUHA ILMARI HELPPI 117000
89 5 FILIPPO LAZZARETTO 348500
89 6 DIMITAR YOSIFOV 26000
89 7 PAVEL VEKSLER 105500
89 8 TONNY RENATO FRANCO VAN ECK 204000
Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[WPT Barcelone] Vitalijs Zavorotnijs champion express d’un Main Event record

Published

on

Vitalijs Zavorotnijs s’impose à l’issue d’un heads-up express, à l’image de cette table finale.

Boris Kolev et Vitalijs Zavorotnijs auront à peine eu le temps d’échanger quelques mains avant que le verdict ne tombe et voit la victoire du Letton. Pour les deux joueurs, il s’agit de leur plus belle performance en carrière.

 

Vitalijs Zavorotnijs (LET) vainqueur exxpress du Bulgare Boris Kolev et les joueurs se félicitent au terme de ce heads-up

Le déséquilibre en jetons était trop fort et le destin semblait basculer du côté du Letton. L’histoire retiendra que Vitalijs Zavorotnijs trouve une flush runner runner face à top paire floppée.

Après avoir payé un premier barrel au flop, Zavorotnijs décide de payer le tapis adverse avancé sur la turn, après avoir demandé le compte et utilisé deux de ses cartes time bank (30 secondes chacune).

La suite, on la connaît et Zavorotnijs touche une de ses magic cards pour remporter le coup et le tournoi.

 

Vitalijs Zavorotnijs : K 9

Boris Kolev : A Q

Tableau complet : Q 4 J 7 2

 

Quelques cris viennent célébrer cette victoire et Vitalijs tombe dans les bras de son amie avant d’être chaleureusement félicité par le Russe Anatoly Filatov, présent dans le public.

Quelques instants plus tard, la machine protocolaire WPT se met en branle.

On en profite pour aller discuter avec nos heureux finalistes. Honneur au perdant et Boris nous parle de son tournoi.

« Bien sûr je suis très heureux de ce que j’ai fait ici. Là je suis déçu forcément mais je suis quelqu’un de positif. »

Boris enchaîne facilement les questions : « Demain je m’envole pour Chypre avec Stoyan (Obreshkov, éliminé en 82ème position du Main). C’est mon ami, on voyage tout le temps ensemble. C’est la vie de joueur de poker, on aime ça. Et on viendra aussi à Monaco bien sûr ! »

Quand on lui parle de son deeprun sur le WPT 500 : « Je préfère avoir bien réussi sur le Main à choisir. Ca paie plus » conclut-il hilare !

 

Vitalijs Zavorotnijs a eu plus souvent les As sur ce tournoi qu’un sourire, c’est dire si la photo est historique. On plaisante (à moitié) car le Letton est très symapthique en vrai

Avant la séance des photos officielles, on arrive également à échanger quelques mots avec le Letton Vitalijs Zavorotnijs. Vainqueur de 600 000 euros, il semble perdu :

« Je ne réalise pas du tout. Pour le moment je suis un peu dans une bulle. C’est super bien sûr mais j’ai l’impression que le tournoi n’est pas terminé. »

A propos de ses adversaires : « Tous ont très bien joué. Le Français est peut-être celui que j’avais le plus de mal à cerner. L’Allemand (ndlr : Niko Koop, Autrichien en fait) était très dur à jouer et j’étais content qu’il se fasse éliminer. Quant à Boris, c’était le plus accrocheur. Mais je m’en suis très bien sorti. »

« Javais comme objectif de mettre le maximum de pression sur les autres. Normal, j’avais le plus gros tapis. Au début ça ne s’est pas très bien passé et puis j’ai passé un flip et tout s’est bien enchaîné pour moi. »

Quand on lui parle poker, Vitalijs botte en touche. « Oh lala je n’ai vraiment rien de prévu. Les équipes de WPT viennent de me parler du Tournoi des Champions (ndlr : Vitalijs a gagné son ticket d’une valeur de 15 000 $ en remportant le titre) et donc je suppose que ce sera mon prochain tournoi. »

« Pour le moment je vais profiter, et consacrer du temps à ma famille. Notamment ma fille, je n’ai pas eu le temps de beaucoup m’occuper d’elle depuis le début de l’année.  »

Vitalijs est Letton mais vit en Estonie (pays Balte au nord de la Lettonie). Marié et père de famille de 32 ans, il semble avoir la tête sur les épaules.

 

 

En résumé

 

WPT a réussi son retour à Barcelone avec une édition record. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Le Main Event a généré 1227 entrées, le Deepstacks en a réuni 5 de plus, à 1232.

Le WPT 500 a été couronné de succès également avec 2 763 entrées. Le vainqueur, le Polonais Lukasz Fraczek a empoché 215 000 €.

Les garanties ont été largement dépassées pour tous les tournois concernés.

Les Français ont globalement bien animé cette édition catalane, notamment grâce à la 3ème place d’Eric Sfez sur le Main.

 

Le nom de Vitalijs Zavorotnijs figure désormais sur le trophée XXL des WPT

Payout de la table finale :

 

Rang Gain Joueur
1 600 000 € Vitalijs Zavorotnijs (LET)
2 375 000 € Boris Kolev (BUL)
3 281 570 € Eric Sfez (FRA)
4 215 000 € Niko Koop (AUT)
5 160 000 € Jerry Odeen (SUE)
6 120 000 € Alain Zeidan (LIB)

 

Vitalijs Zavorotnijs vainqueur : le Letton était trop béton

Continue Reading

Coverage

[WPT Barcelone] Sfez sorti 3ème par le favori Zavorotnijs

Published

on

Niveau 34 – blinds 100k/200k ante 200k – 2 joueurs sur 1227 inscrits

 

Sfez éliminé

Eric Sfez est tombé. Il ne reviendra pas à la maison avec le trophée mais avec un joli chèque de 281 570 € tout de même. De quoi se consoler.

La faute en revient principalement à Vitalijs Zavorotnijs. Chipleader depuis le début de la journée quasiment sans interruption, il a très intelligemment fait le job et mis beaucoup de pression sur ses deux adversaires. C’est finalement la peau d’Eric qu’il aura en premier.

Sur un énième coup d’épaule, les joueurs se retrouvent engagé.

Eric Sfez :  A 9

Vitalijs Zavorotnijs : A K

Tableau complet : K J 5 9 8

 

Eric Sfez 3ème pour 281 570 €, plus belle performance de sa carrière : ça vaut bien un large sourire malgré l’élimination !

Quelques instants plus tard, Eric et Lucas Sfez ont la gentillesse de venir échanger leurs premières impressions avec nous. Pendant que le père règle les détails pour récupérer son gain, c’est Lucas qui commence le debrief.

« On avait travaillé la façon de jouer de 6 à 3. On avait plus ou moins prévu les différents scenarii mais on n’avait pas parlé de comment jouer à 3 left. »

Attentif, Eric acquiesce aux propos de son fils. « C’est vrai en plus ! »

Le grand frère, qui a fait l’aller-retour pour assister à la table finale de son père, ajoute :

« Il a beaucoup fait évoluer son jeu depuis quelques années. Mon petit frère joue depuis qu’il a 12-13 ans et du coup ça leur permet d’échanger beaucoup« . Lui n’a pas attrapé le virus mais se joint toujours au clan pour les grandes occasions.

Quand on l’interroge sur le sujet, Eric admet ne pas craindre la nouvelle génération :

« Je m’étais préparé à ça et n’avais aucune appréhension. Les mecs jouent ultra agressifs mais j’ai touché des mains. Je regrette simplement le coup face au As Cinq (Eric détient une paire de Dames alors). Si ça passe, je suis hyper bien et c’est le heads-up avec le chipleader. Il touche son As tant pis. C’est déjà très beau. »

Lucas enchaîne :

« On va aller à Monaco pour notre prochaine étape commune. Peut-être que j’irais à Cannes aussi avant. »

« Avec les gains (ndlr : Lucas a fait ITM sur le Main), ça va nous permettre de continuer à jouer en live confortablement, sans se mettre trop de pression. Mais c’est sûr que vous allez nous revoir ensemble ! » conclut-il dans un large sourire.

Pour le moment, Lucas hésite entre s’inscrire sur le 500 de clôture ou aller fêter ça et chiller en famille. Il faut dire que Sfez père vient de signer sa plus belle performance en tournoi live ! Quant à Lucas, il signe son second ITM en deux tournois (après le BPT Bordeaux).

Les Sfez, c’est du costaud.

 

Le Bulgare Boris Kolev et le Letton Zavorotnijs vont se disputer le titre

Le heads-up va pouvoir commencer, entre le Bulgare Boris Kolev (8300k) et le Letton et favori Zavorotnijs (28500k). Le rapport de force est clairement en faveur du second : il possède plus des trois-quarts des jetons en circulation !

En attendant le dénouement de cette finale palpitante, les deux joueurs demandent à prendre un break pour se restaurer.

 

Continue Reading

Coverage

[WPT Barcelone] Sur le ring

Published

on

Niveau 33 – blinds 75k/150k ante 150k – 3 joueurs sur 1227 inscrits

 

Le trio a rejoint la table finale. Baignée par des projecteurs dignes de studios hollywoodiens, face à un public réactif et nombreux, les trois joueurs n’ont pas baissé la garde.

Et notre Français, tel un boxeur sur le ring, prend des coups. Il en donne aussi.

Eric Sfez perd un gros coup face à Kolev : les deux joueurs sont à tapis préflop, et le Français couvre le Bulgare de près de 3000k.

 

Eric Sfez : Q Q

Boris Kolev : A 5

Tableau complet : 9 3 A 8 8

En le faisant doubler, il se met en danger en descendant à 3 millions.

 

Puis il se met à tapis face au chipleader, le Letton Vitalijs Zavorotnijs et parvient cette fois à doubler.

Eric Sfez : 7 7

Vitalijs Zavorotnijs : K J

Tableau complet : 8 5 3 3 3

 

Voilà Eric relancé, sous les encouragements expressifs de son clan, au milieu duquel trône impassible le plus jeune de ses fils, Lucas, l’oeil rivé sur son téléphone pour suivre les mains diffusées en live (30 minutes de décalage).

Les trois finalistes ne ménagent pas leurs coups

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.