fbpx
Connect with us
center>

Casinos

Rencontre avec… Alain Fabre, directeur du casino Barrière Croisette

Published

on

Directeur général et administrateur de la Société Fermière du Casino Municipal de Cannes (SFCMC), qui gère entre autres les casinos cannois Le Barrière Croisette et Les Princes, Alain Fabre est réputé pour sa grande connaissance du secteur des jeux et pour son franc-parler.

Poker52 avait donc au moins deux bonnes raisons de partir à sa rencontre. Il nous livre dans cet entretien son analyse de la situation des casinos en France suite aux mesures sanitaires adoptées pour faire face à la crise du covid-19. Sans gants ni masque.

 

Poker52 : Comment s’est passé le confinement dans les deux casinos que vous dirigez ?

Alain Fabre : Ça a été une période très dure. Nous avons vécu au jour le jour et ne disposions d’aucune visibilité. Comme tout le monde bien entendu. Mais je suis connu pour mon franc-parler et pour dire les choses alors je ne vais pas pratiquer la langue de bois. J’ai passé mon temps entre des CSE (Comité Social Economique, ndlr) et des réunions de direction, avec notre président Dominique Desseigne. On a souffert et ça n’est pas fini !

 

Poker52 : Le ciel azuréen commence à se dégager. Comment se passe la réouverture depuis le 2 juin ?

Alain Fabre : Nous avons dû mettre en place toute une batterie de mesures pour protéger à la fois nos personnels et nos joueurs.

Pour le moment, c’est le calme plat et nous verrons d’ici la fin juin comment la situation aura évolué et ce qu’il nous est possible de proposer.

Poker52 : Justement, quelles mesures ont été prises ?

Alain Fabre : Le catalogue est incroyablement long. Bien entendu, nous avons installé un parcours pour limiter les croisements de flux, mis à disposition des colonnes de gel hydro alcoolique, mis en place des cloisons de séparation entre les machines à sous. Nous disposons de la plus belle offre de jeux électroniques du département et les désinfectons à chaque passage. Une machine à sous sur deux est éteinte et peut être mise en service à la demande du joueur, avec pose d’une cloison de séparation.

Pour gérer toutes ces nouvelles contraintes, nous avons dû recruter de nouveaux personnels. Le surcoût est considérable, alors même que nos recettes s’effondrent.

 

Poker52 : Quelles conséquences concrètes pour votre groupe ?

Alain Fabre : C’est bien simple, je pense que nous allons clôturer l’exercice comptable fin octobre avec une baisse de l’ordre de -30 à -40% de notre chiffre d’affaires.

La situation nous prive de la clientèle des congrès (Cannes est la seconde ville de congrès après Paris) ainsi que de notre clientèle internationale. Et notamment de la clientèle moyen-orientale.

Notre avenir va fortement dépendre de la situation au cours des mois d’été. Juillet et août sont nos deux plus gros mois, en terme d’activité. Si ces clients du Moyen-Orient sont empêchés de venir à Cannes, par le maintien de la fermeture des frontières ou des consignes émanant de leurs Etats, alors nous n’avons pas fini de souffrir.

Poker52 : Et pour le poker, quelles mesures peuvent être prises pour permettre la réouverture du cash-game ?

Alain Fabre : Tout dépendra un peu de la sauce à laquelle on va être mangé. Si nous pouvons avoir seulement 5 joueurs à table, nous ne gérerons pas l’offre de la même façon que si nous pouvons en accueillir 8. Ce n’est pas tant une question de rentabilité de la table, mais tout simplement de possibilité matérielle. On ne peut pas pousser les murs, même à Cannes !

 

Poker52 : Vous avez du vous résoudre à annuler le festival des WSOP-C au Cannes Croisette (prévu du 9 au 20 avril dernier). Quand pensez-vous pouvoir accueillir à nouveau ces prestigieux tournois internationaux ?

Alain Fabre : Malheureusement, nous n’avons rien de prévu pour le moment. Le calendrier initial pour 2021 est maintenu en l’état, mais nous n’avons aucune autre programmation en attente. J’ai une pensée pour tous les prestataires avec lesquels je travaille tout au long de l’année et qui pour certains sont devenus des amis, comme Apo (Apostolos Chantzis, patron de Texapoker, ndlr).

Je comprends le principe de précaution mais quand on voit comment se passe le déconfinement, on croit rêver !

 

Poker52 : De manière plus générale, considérez-vous ces évolutions comme une simple parenthèse liée à une crise ponctuelle ou bien la situation interroge-t-elle plus globalement votre modèle d’offre ?

Alain Fabre : Pour moi, c’est une parenthèse. Et le plus vite je pourrai la refermer, le mieux je me porterai ! Bien sûr, il y aura toujours une leçon à tirer d’une expérience comme celle que nous venons de traverser. On aura su s’adapter, faire preuve de solidarité, élaborer des systèmes D.

Mais si demain vous me dites que je peux rouvrir mes établissements comme avant, soyez sûr que je le fais dans la minute.

 

Poker52 : Et si vous aviez l’oreille du gouvernement, quel message souhaiteriez-vous lui transmettre ?

Alain Fabre : Tout simplement qu’on nous laisse travailler ! Il faut arrêter cette mascarade, soyons lucide. La crise sanitaire est derrière nous,  alors que la crise économique et sociale, elle, est bien devant. J’ai connu la crise de 2008 et je vous parie que 2008, ce sera du pipi de chat en comparaison de ce qui nous attend. Les conséquences seront sans commune mesure. On a sacrifié l’économie pendant deux mois et on ne peut pas encore évaluer les dégâts sur le moyen et le long terme.

J’ai été personnellement touché par la crise. Dans mon entourage familial, j’ai déjà deux proches qui sont sur le point de déposer le bilan. La crise pèse sur tout le monde. Il faut arrêter l’hémorragie et reconstruire notre économie, notamment dans le secteur du jeu.

 

propos recueillis par Martin Garagnon

 

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Casinos

Le Groupe Barrière ouvre une poker-room grand luxe à Montreux

Published

on

Seul le groupe Barrière est capable de lancer de tels produits de luxe dans le poker, à une époque où la tendance est plutôt à la « massification » du public. C’est dans l’un de ses joyaux, le casino de Montreux, installé au bord du lac du même nom, que vient de s’ouvrir le Montreux Poker Club en fin de semaine dernière, au premier étage du casino.

Avec 10 tables de cash-game, un fumoir spacieux et un espace réservé à la restauration, cet espace a été entièrement repensé et refait à neuf, avec tout un mobilier testé et approuvé par les membres et clients du Club Barrière du 104 avenue des Champs-Elysées, à Paris.

Même si le grand luxe est au rendez-vous, avec une vue unique sur le paysage, les limites sont abordables : le cash-game débute en 1-3, et va jusqu’en 10-20, avec des variantes maîtrisées par toute l’équipe de croupiers. On a hâte d’aller y jouer !

Continue Reading

Autres tournois

Evènement : le Barrière Poker Tour revient en force !

Published

on

Après deux ans de pause en raison de la situation sanitaire, le Barrière Poker Tour fait son grand retour avec un nouveau logo, un nouveau nom “BPT” et avec cinq dates prévues dans différents Casinos du Groupe et son Club de Jeux à Paris. Pour cette nouvelle édition, particulièrement attendue, Barrière s’est associé à la société de conseil en organisation de tournoi de poker “Fivebet” pour offrir aux joueurs un événement à la hauteur de leurs espérances. Très apprécié lors des saisons précédentes, le Barrière Poker Tour attire en effet chaque année, de plus en plus de joueurs. 

 Chez Barrière, le poker est une affaire de famille, où croupiers, organisateurs et joueurs se retrouvent et se défient autour d’une même passion. Et pour le retour en force du plus ancien tournoi de poker de France, le Groupe a prévu de nombreuses surprises qui feront de cet événement, bien plus qu’une compétition, un véritable moment de partage.

La saison 2023 du Barrière Poker Tour s’organise autour de cinq dates réparties tout au long de l’année, et débutera à Bordeaux, dès le mois de janvier 2023. La quatrième étape aura lieu au Club Barrière Paris 104 Champs-Élysées, le premier club de jeux du Groupe, qui a ouvert ses portes en 2019 sur la plus belle avenue du monde.

Casino Barrière Bordeaux : du 12 au 15 janvier 2023

Casino Barrière Ribeauvillé : du 23 au 26 mars 2023

Casino Barrière Toulouse : du 6 au 9 Juillet 2023

Club Barrière Paris 104 Champs-Elysées : du 28 Septembre au 9 octobre 2023

Casino Barrière Deauville : du 2 au 5 Novembre 2023

Depuis sa création, le Barrière Poker Tour a accueilli plus de 45 000 joueurs au total. Chaque saison réunit 850 employés, déployés sur l’ensemble des étapes et compte environ 2 500 inscriptions au Main Event, qui génère quant à lui près d’1 310 000 € de prizepool. En partenariat avec “Fivebet”, Barrière entend continuer de surprendre et ravir les passionnés de poker pour cette édition 2023.

Continue Reading

Casinos

Disparition de Stéphane Godet, figure de l’équipe Barrière

Published

on

Nous venons d’apprendre avec une très grande tristesse la disparition de Stéphane Godet, figure de l’équipe Barrière Deauville dont il était MCD (membre du comité de direction) depuis plusieurs années. Il était une personnalité tout à la fois très humaine et professionnelle, amenant humour et chaleur à toutes les équipes Barrière et aux joueurs ayant participé aux EPT ou aux BPT qui se tenaient dans la belle salle des Amabassadeurs du casino Barrière de Deauville. Nous adressons nos condoléances les plus sincères à sa compagne Lucille Denos et à sa famille.

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.