fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[BPT Lille] Les Valets de Marechal ont raison de Giancola

Published

on

Niveau 29 – 60k/120k ante 10k – 5 joueurs – Moyenne 3370k

 

En difficulté depuis quelques niveaux, c’est finalement assez logiquement que Stéphane Giancola termine à la 6ème place pour un gain 5860€.

Il pousse tapis avec sa pocket Trois pour 595k et Guillaume Marechal isole le coup en reshove pour plus de 2000k. Ca suffit pour faire fold Philippe qui jette paire de Neuf, bien derrière les Valets de Marechal.

Flop K 2 9 tout à trèfle. Chacun des deux joueurs ont un trèfle et ça n’est donc d’aucune aide pour Stéphane. La turn est un nouveau trèfle qui condamne définitivement Giancola, qui sort avec les acclamations du public resté tardivement.

A la table voisin, le dénouement approche également sur le Masters, avec trois joueurs restants. Bruno Soutavong archi-dominant cette finale parallèle du high-roller.

Giancola 6ème

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[WPO Bratislava] Daubaris s’impose sur le WPO Bratislava Main Event et remporte 120 000 € !

Published

on

  • Le Lituanien Deividas Daubaris remporte cette édition inédite du WPO Bratislava Main Event
  • Il s’adjuge un gain de 120 000 €
  • 2221 entrées sur le Main Event : record battu !

 

Un heads-up de haut niveau, pour un trophée qui a longtemps hésité à choisir son camp

 

Le vainqueur

Le vainqueur est Lituanien : il s’appelle Deividas Daubaris

Après la sortie de Romain Semler en 3ème place, le duel entre Adrien Guyon et Deividas Daubaris a tout de suite trouvé son rythme. Les joueurs sont dans l’ambiance depuis plusieurs heures, le public assiste avec avidité et gourmandise à cette finale et si la maîtrise dans les coups se ressent, flotte également un sentiment d’excitation bien palpable.

Le chipcount au début de ce duel donne un (léger) avantage de Guyon, avec 61 millions, devant Daubaris (51 millions) mais rapidement le Lituanien prend les commandes et gratte les coups.

Un premier retournement de situation intervient au bout d’une trentaine de minutes. Adrien est à tapis, couvert par Daubaris et avec une main dominée : {K-Clubs}{J-Hearts} contre {A-Spades}{8-Diamonds}. Mais Guyon parvient à trouver un flush draw au flop, qui rentre tout de suite avec un quatrième coeur à la turn. Il inverse le rapport de force et repasse bien devant au chipcount.

Abattu, mais constamment soutenu par son clan, Adrien voit ses espoirs de victoire s’envoler à la river

Mais le Lituanien fait parler la poudre et la foudre et revient du diable vauvert en remportant un pot énorme avec {A-Diamonds}{J-Hearts} contre {A-Clubs}{9-Spades} tapis préflop. Ses potes exultent et Adrien n’a plus que 15 millions devant lui, soit 5 BB ! Deividas n’allait plus lâcher et mettait une pression maximale sur Adrien, le poussant à tapis à chaque main. Adrien fold mais ne peut plus continuer ainsi. Il trouve un {A-Diamonds}{8-Hearts} salvateur, payé par {K-Spades}{6-Clubs}. Mais le Lituanien trouve deux paires au flop et remporte le tournoi quelques secondes plus tard.

Dernière main du tournoi

 

La table finale

Photo officielle de la table finale : de gauche à droite : assis Nicolas Tytgat, Adrien Guyon, Deividas Daubaris et Nacho Barbero. Debout, Igor Mataruga, Stefan Baczynskyj et Romain Semler

 

 

Un tournoi XXL

2221 entrées sur le Main Event, ça en fait des heures passées à table. Ou autour. Difficile d’en faire un résumé exhaustif. On retrouve les ingrédients qui font le succès de ces festivals Winamax : du récréatif, une belle structure, un gros gain au bout pour ceux qui rêvent du One Time et de l’ambiance, de la grosse ambiance. A l’image de celle de la table finale, animée par les soutiens des différents joueurs. Ils étaient lituaniens, français ou serbes et tous chantaient et applaudissaient à chaque coup remporté par leur star du moment. A l’applaudimètre, c’est sûrement le Français Adrien Guyon qui s’impose : ses soutiens n’ont pas failli, chantant et exultant à chaque flip remporté par le coach. Cette chaleur l’a porté et lui a permis de maintenir sa concentration au maximum, même pendant les phases de moins bien. Et il y en a eu, comme dans tout tournoi de poker.

La joueuse du Main Event s’appelle Peggy Gambetti : avec une belle 34ème place, elle réalise la meilleure performance féminine de cette édition.

La belle histoire aurait pu être celle de René Quintin. Le joueur, tombé à 4000 jetons au moment de la bulle du jour 1C (moins d’un tiers de big blind), s’est retrouvé à tapis contraint à plusieurs reprises et s’en est à chaque fois sorti. Il finit par se qualifier pour le jour 2 et donc à rentrer dans l’argent. Et le jour 2 rime avec jour de chance, puisqu’on a retrouvé René assis devant 100 000 jetons assez tôt dans le jour 2. Il commence à y croire, se remémorant ce fameux dicton de tout joueur de poker down : « a chop and a chair ». Et l’histoire du poker regorge de ces scénarios improbables où un champion a remporté un tournoi en ayant frôlé l’élimination un peu plus tôt. Mais ce n’est pas ce genre d’histoire qui restera de Bratislava et René sortira finalement en 97ème position pour 1450€.

 

Pay-out du jour 3

Prénom Nom Pays Position Gain
Deividas DAUBARIS Lituanie 1er 120 000 €
Adrien GUYON France 2ème 88 000 €
Romain SEMLER France 3ème 65 000 €
Stefan BACZYNSKYJ France 4ème 47 000 €
Jose BARBERO Argentine 5ème 35 000 €
Igor MATARUGA Serbie 6ème 25 000 €
Nicolas TYTGAT France 7ème 18 140 €
Lionel MUGGEO France 8ème 13 300 €
Edvin MAKIC Autriche 9ème 13 300 €
Maxime LARGE France 10ème 10 000 €
Vincent MALET France 11ème 10 000 €
Clément BONNANT France 12ème 7 500 €
Raphaël BLOUET France 13ème 7 500 €
Arturo BIARGE Espagne 14ème 7 500 €

 

Destination Bratislava : pari gagné pour Winamax

Ce festival Winamax Poker Open Bratislava restera dans les annales. A plus d’un titre. D’où d’abord parce qu’il aura battu le record établi à Madrid lors de la précédente édition WPO il y a moins de six moins. Avec 2221 entrées sur le Main Event, c’est un nouveau record d’Europe qui est établi sur ce format. Ensuite, parce que c’est la première fois que Winamax pose ses valises en Slovaquie. Plutôt habitué des destinations ensoleillées (Espagne, Maroc) ou clairement identifiées comme festives (Dublin), c’était un pari osé que de venir s’installer à Bratislava. Osé ? Pas tant que ça car des repérages avaient été parfaitement millimétrés pour s’assurer que toutes les conditions étaient réunies pour accueillir des centaines de joueurs venus d’un peu partout : aéroport, navettes, capacités hôtelières, possibilités de pousser les murs des salles de l’hôtel si besoin (et besoin il y a bien eu, puisque les salles du Marriott voisin ont du être réquisitionnées pour accueillir plusieurs side events), casino ouvert H24, bars et boîtes de nuit à proximité, sécurité des joueurs, animations, et j’en passe. Tout a été pensé, soupesé, élaboré pour que ce festival soit une réussite. Et les joueurs ont été au rendez-vous, sûrement même davantage que ce que pouvait espérer l’organisation (qui ne voulait pas entendre parler de course aux records au jour 1A, qui avait déjà annoncé la couleur). C’est une juste récompense pour tout ceux qui ont oeuvré à rendre cet événement possible. Preuve s’il en est que le poker est un sport qui s’exporte bien, et pas uniquement au soleil.

 

Les résultats côté team pro, WIP et réguliers de la room

Côté des team pro Winamax, les performances se sont faites attendre. Mais les joueurs sponsor ont répondu présent pour mettre l’ambiance, participer aux animations (Beer Pong Open, Culture quiz, etc), échanger avec les joueurs et satisfaire les sollicitations dont ils pouvaient faire l’objet. C’est bien là aussi le principal et l’ambiance très bon enfant rend cet exercice agréable et fluide. Last but not least, on aura aussi pu assister aux débuts en live sur un grand format de la jeune joueuse Alexane Najchauf, qui se sera donné beaucoup de mal pour présenter son meilleur poker sous ses nouvelles couleurs. Peine perdue, le destin s’est acharnée contre elle et on retrouvera la joueuse très certainement sur de prochaines tables finales.
La bonne surprise est plutôt venue du côté des WIP, ces personnalités invitées par Winamax, qu’ils soient acteurs, influencer, gamer ou youtube, ils étaient nombreux à avoir fait le voyage en Slovaquie. Et certains repartent avec les poches bien garnies, à l’instar de Vincent Les Inachevés, 12ème du Main Event (10 000€ de gain), ou Moundir, malheureux sur le Main mais réalisant un très beau parcours sur le High Roller. Il finit à la 4ème place pour 12 700 euros, devant un plateau très relevé (Joao Viera, Davidi Kitai, Mustapha Kanit ou encore Ole Schemion, excusez du peu)
Et au final, les places payées sur le Main Event ont été nombreuses, aussi bien pour
– les pro : Guillaume Diaz (331ème), Bruno Lopes (288ème), Davidi Kitai (271ème), Mustapha Kanit (200ème), Leo Margets (189ème), Alex Romero (185ème), Loïc Debregeas (112ème), Pierre Calamusa (100ème), Romain Lewis (89ème)
– les WIP : Julien Dupre (320ème) ou Vincent Malet (11ème)
– ou les réguliers comme les Red Diamond : Corentin Sala (38ème) ou Theo Rebour (21ème)

 

Et les autres tournois ?

Winamax Poker Open Bratislava – High Roller 1 000 €
163 entrées – Prizepool 146 700 €

Place Nom Pays Gains
Vainqueur Adi Rajkovic Autriche 34 700 €
Runner-up Ole Schemion Allemagne 24 900 €
3e Yony Elbaz France 17 800 €
4e Moundir Zoughari France 12 700 €
5e Lukas Paredins on sait pas trop 9 100 €
6e Joao Vieira Portugal 6 500 €
7e Valeriano Toledano Spain 4 600 €

 

EVENT ENTRÉES VAINQUEUR GAIN PRIZE POOL
#1 €200 Opener 251 Vilius Augutis €9,860 €43,295
#3 €100 Sprint 199 Luca Delerm €3,950 €16,915
#5 €150 Magnum 263 Hugo Zanotti €7,045 €34,190
#6 €750 Battle Royale KO 244 Michal Janczarksi €17,370 €163,480
#7 €150 Commando KO 253 William Soussan €3,857 €32,890
#9 €100 Sprint 72 Benjamin Hammann €1,730 €6,120
#12 €150 Wanted KO 232 Cecile Cazajus €3,400 €30,160
#14 €100 Sprint 243 Alban Vormese €4,590 €20,655
#16 €150 Tornado KO 255 Corentin Alves €3,660 €33,150
#18 €100 Sprint 312 Anthony Verdier €5,940 €26,520
#19 €150 Sniper KO 251 Paul Kraemer €3,650 €32,630
#22 €100 Sprint 144 Clement Parisot €3,010 €12,240
#26 €150 Desperado KO 142 Martinez Joel €2,250 €18,590
#27 €60 Ladies Event 51 Ly Mijon €600 €2,250

 

Et sans oublier (jamais) les équipes dans l’ombre…

Et bien sûr, tous les bosseurs de l’ombre, ceux qu’on croisent mais qui sont rarement sur la photo. Alors merci à Caroline Darcourt de les avoir aussi immortalisés (certains), avec tout le talent qu’on lui connaît !

Journalistes, couvreurs, photographes, caméramen : quelques uns étaient de l’autre côté des spotlights pour vous faire vibrer du récit de vos joueurs préférés

 

Quelques croupiers, parmi les dizaines présents à Bratislava, venant d’ici, de France, d’Espagne et de bien d’autres endroits encore. Un grand bravo à eux et à toutes les équipes qui ont permis de faire de cet événement un succès historique !

 

Et la dernière, elle est bien sûr pour la photographe de ce festival, Caroline Darcourt. Allez, à la prochaine. On s’appelle ?

 

Continue Reading

Coverage

[WPO Bratislava] Semler s’envoie en l’air en 3ème place

Published

on

Niveau 50 – 800k/1600k ante 1600k 

Heads-up

Adrien Guyon parvient à trouver deux double up’s quasi consécutivement, le premier contre le Lituanien et le second contre son compatriote Semler. S’ensuit une série de coups assez fous, chacun y allant de son tapis et reprenant à l’un ce que l’autre lui a pris. La présence d’un public nombreux et très festif (chacun comprendra ce qu’il voudra derrière l’usage de ce vocable) rend difficile la compréhension des coups, entre le brouhaha et la difficulté de se frayer un chemin parmi la foule survitaminée.

 

 

Daubaris lève les bras de dépit : il aura à plusieurs reprises eu une balle de match contre le Français. Sans jamais parvenir à la convertir

Les all-in s’enchaînent

 

Concentration maximale à table

 

Ne vous y trompez : cette image de sage public est trompeuse. Tout le monde se lève comme un seul homme à chaque tapis et les chants et cris ne faiblissent pas !

Puis arrive un all-in and call qui tourne en la défaveur d’un joueur et la pièces est tombée sur Romain Semler, éliminé en 3ème position pour un gain de 65 000 € ! Le jeune Français, prof de math au civil, vient de prendre quasiment deux ans de salaire en un week-end de poker. Il quitte le tournoi sous les hourra et applaudissements nourris du public, qui salue son parcours et sa ténacité. Une belle image !

Romain Semler (crédit photo Winamax Caroline Darcourt)

« Je ne suis pas du tout déçu, c’était un super tournoi et une super expérience ! » nous confie Romain à sa sortie. « Ça me donne envie de revenir. Les émotions sont super fortes, je ne réalise pas encore mais c’est beaucoup de bonnes choses pour la suite. »

Le Heads-up pouvait désormais démarrer avec une confrontation alléchante entre le Français Adrien Guyon et ses nombreux soutiens présents et le Lituanien Daubaris, faux calme et prompt à s’enflammer avec ses soutiens, moins nombreux mais très concernés aussi.

Ce sera donc quasiment une affiche de foot avec ce France-Lituanie. Et au vu des historiques de confrontation sur pelouse, on ne peut qu’espérer pour le frenchy qu’il en aille de même sur tapis vert !

Le time est arrêté, le temps de mettre en place la configuration de la table pour le duel final.

Eliminé en 3ème place, Semler laisse place au duel final

 

 

 

 

Continue Reading

Coverage

[WPO Bratislava] Le Lituanien Daubaris largement en tête au dinner break

Published

on

Un break a lieu et ce sera un dinner break pour les trois finalistes.

Le pay-out restant :

Position Gains
Vainqueur 120 000 €
Runner-up 88 000 €
3e 65 000 €

 

Chipcount des trois finalistes :

Prénom Nom Jetons en début de day 3 Jetons en début de table finale Jetons à 6 joueurs Jetons à 3 joueurs Pays Position Gain
Deividas DAUBARIS 6 925 000 14 250 000 13 350 000 54 900 000 Lituanie
Adrien GUYON 12 075 000 29 600 000 22 800 000 31 100 000 France
Romain SEMLER 11 575 000 6 575 000 14 150 000 25 050 000 France
Stefan BACZYNSKYJ 4 500 000 30 975 000 36 825 000 France 4ème 47 000 €
Jose BARBERO 4 950 000 9 250 000 15 750 000 Argentine 5ème 35 000 €
Igor MATARUGA 9 350 000 14 600 000 14 175 000 Serbie 6ème 25 000 €

 

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.