fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[BPT Ribeauvillé] Clément Cure grand vainqueur du Main Event

Published

on

Quel plaisir de clôturer un coverage aussi tôt. Rarement un Main Event du Barrière Poker Tour ne s’était terminé aussi rapidement, admettons-le. Avec, au bout du compte, une victoire méritée de Clément Cure, grand vainqueur de ce tournoi principal du BPT Ribeauvillé dont l’affluence globale aura atteint les 425 entrées. Le Dijonnais de 25 ans peut savourer son triomphe, lui qui vient de remporter la coquette somme de 35 360 €. « Je ne réalise peut-être pas encore. Il y a de l’adrénaline, mais ça va redescendre. Je vais réaliser dans quelques jours, lorsque je pourrais profiter », me raconte-t-il à chaud.

« J’ai raté plusieurs fois le coche en loupant de grosses sommes en ligne ou en live, notamment à Barcelone. Sur le WPT 500 je devais passer chipleader à 100 left, et je prends un bad beat énorme. Du coup, beaucoup de frustration. Tout le travail que j’ai pu abattre ces dernières années payent enfin », estime ce joueur de tournoi qui sévit sur les tables de PMU et Winamax aux limites 20, 50 et 100 euros, par le biais de satellites.

« A partir du carré de sept, j’ai commencé à être plus libre. J’ai aussi touché. Il faut le dire, j’ai eu de la chance. Il en faut pour gagner un tournoi. Je suis content », poursuit-t-il. Du haut de ses 25 ans, Clément Cure a déjà une petite idée de ses projets à court terme : « Je voulais déjà acheter un appartement avec ma copine. Du coup je pense que ça va beaucoup aider. Ca va aussi gonfler la roll. Je vais partir en vacances et profiter. Et puis j’espère que vous me reverrez sur une autre TF ». C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Nous concernant, on se retrouve d’ici quelques jours le temps de reprendre quelques forces, foutre deux ou trois shorts dans ma valise, sauter dans l’avion et poser mes bagages à Marrakech, à l’occasion du Wonder 8, à partir du vendredi 29 avril. Ci-dessous, veuillez retrouver touuuuuus les chiffres de ce Main Event (Jour 1A, Jour 1B, Jour 2, Hall of Fame du BPT Ribeauvillé), ainsi que l’ensemble des résultats. Sans oublier un résumé complet de la table finale. Mesdames, messieurs, il est temps d’aller au pieu. Au plaisir de vous recroiser autour d’une table. Peace. Greg H.

Résumé de la table finale

Chipcount au coup d’envoi de la TF
Siège 1 : Basil Yaiche – 1 305 000
Siège 2 : Claude Peral – 1 570 000
Siège 3 : Yann Vanlerberghe – 5 475 000
Siège 4 : Alan Leclerc – 825 000
Siège 5 : Jacques Dolignon – 1 485 000
Siège 6 : Bernard Gross – 5 855 000 (chipleader)
Siège 7 : Jean-Daniel Champod – 1 800 000
Siège 8 : Mohamed Mazouz – 1 545 000
Siège 9 : Clément Cure – 1 375 000

Le début de la table finale (22h35) a pour le moins été calme. Nos protagonistes ont fait preuve de conservatisme en jouant des pots moyens, tout en prudence. Mais une fois le premier sortant connu (23h05), les dieux du poker se sont déchaînés : deux autres finalistes l’ont suivi dans la foulée, en l’espace de 10 minutes. Ce moment fort du début de table finale a ainsi été fatal à Alan Leclerc, Jean-Daniel Champod et Claude Peral, respectivement 9e (4280 €), 8e (4860 €) et 7e (5690 €), et éliminés par les hommes forts de cette TF, que sont Yann Vanlerberghe et Bernard Gross, qui pointaient alors à 8 et 7,3 millions après ces belles opérations. 

Alan Leclerc / 9e (4280 €)

Jean-Daniel Champod / 8e (4860 €)

Claude Peral / 7e (5690 €)

En prenant un peu de recul, cette table finale a semblé fonctionner par rythme : parfois très intense avec des éliminations à tout-va en un court laps de temps, parfois très calme, où des coups plus développés ont lieu. Environ trente minutes (22h45) après la triple élimination contée ci-dessus, deux autres finalistes ont été contraints de rejoindre le navire des éliminés : Basil Yaiche dans un premier temps, qui, réduit à à peine dix blindes, n’a rien pu faire face à l’intenable Yann Vanlerberghe. Ce dernier tutoyait alors les 9,5 millions de jetons à ce stade la partie (soit plus de 100 blindes). 

Basil Yaiche / 6e (7130 €)

Sept minutes plus tard (22h52), c’était au tour de de Jacques Dolignon de subir les foudres de Clément Cure. Non sans faire preuve de malchance, puisque ce premier, muni des Flèches, a été terrassé par le second grâce à une paire de sept se transformant en carré sur le turn. Les tapis des deux joueurs étaient partis préflop. Clément se donnait quant à lui un peu d’air avec un tapis tout beau tout neuf de trois millions de jetons. 

Jacques Dolignon / 5e (8940 €)

Toujours dans cette dynamique plutôt poussive, Mohamed Mazouz n’a pas réussi à rejoindre le podium de ce Main Event (00h15), la faute à une main discutable au cours de laquelle Mohamed a overbet shoove tapis sur un flop, avec une simple hauteur As et un tirage backdoor flush. Clément Cure, en roue libre, s’est occupé de l’éliminer avec sa top paire pour grimper dans les hauteurs du classement. Un point sur les tapis du trio finaliste à ce stade de la partie : Yann Vanlerberghe a pas mal recraché à droite à gauche (5,7 millions), Bernard Gross a grappillé des jetons par ci par-là (8,8 millions) quand Clément Cure se replaçait définitivement dans la course au titre (6,7 millions).

Mohamed Mazouz / 4e (11 480 €)

La table finale a ensuite pris une toute autre tournure : c’est simple, Clément Cure a gagné peu ou proue presque tous les coups qui suivirent, et ce pendant une bonne quinzaine de minutes. En témoigne le chipcount au break de 00h35 :

Clément Cure : 11 440 000
Bernard Gross : 7 020 000
Yann Vanlerberghe : 2 775 000

La descente aux enfers de Yann Vanlerberghe ne s’arrêta pas là. Puisque celui qui possédait près de la moitié des jetons en circulation à six left n’a remporté presque aucun coup par la suite, le faisant tomber à quatorze BB sur les blindes 50 000 – 100 000, Big Blinde Ante de 100 000. A 00h56, son sort était scellé (un 30/70 perdu), au profit d’un Clément Cure on fire qui allait débuter le heads-up final avec un avantage en jetons certain.

Yann Vanlerberghe / 3e (16 220 €)

Chipcount à l’entame du HU (01h05), sur les blindes 50 000 – 100 000, Big Blinde Ante de 100 000 :  

Clément Cure : 12 990 000
Bernard Gross : 8 245 000

Trois, c’est le nombre de mains qu’il a fallu jouer pour départager nos deux derniers joueurs. 10, c’est le nombre de minutes écoulées entre le début et la fin du HU. Vous l’aurez compris, c’est à un heads-up expéditif auquel nous avons eu affaire, et ce malgré une profondeur de tapis conséquente. Avec, au bout du compte, une victoire de Clément Cure, qui signe ici sa plus importante performance sur le circuit live.

Bernard Gross / Runner-up (23 540  €)

Le Main Event en chiffres / 425 entrées, dont 101 re-entries

Les chiffres du Jour 1A

Entrées : 236, dont 33 re-entries
Survivants : 111
Chipleader : Laurent Welsch (381 000)
Moyenne : 106 300
Reprise au Jour 2 sur le Level 11 / Blindes : 1000 – 2000, Big Blinde Ante de 2000

Les chiffres du Jour 1B

Entrées : 189, dont 68 re-entries
Survivants : 103
Chipleader : Hervé Trouillet (330 000)
Moyenne : 91 700
Reprise au Jour 2 sur le Level 11 / Blindes : 1000 – 2000, Big Blinde Ante de 2000

Les chiffres du Jour 2

Nombre de joueurs sur la ligne de départ : 214
Survivants : 70
Chipleader : Aldo Lisi (946 000)
Moyenne : 303 000
Reprise au Jour 3 sur le Level 18 / Blindes : 5000 – 10 000, Big Blinde Ante de 10 000

Eliminations notables du Jour 2 : Brian Benhamou, Miroslav Alilovic, Alexandre De Zutter, Alain Fleurent, Eliot Hirn, Emrah Cakmak, Omar Lakhdari, Ilias Izddine, Jean-Claude Loustau, Martial Blangenwitsch, Ugo Faggioli, Dominique Terzian, Dominik Gasser, Arnaud Peyroles, Gilles Silbernagel, Pierre-Antoine Quignard, Gaëtan Balleur, Christian Tudor, Camel Meriem.

Hall of Fame BPT Ribeauvillé

Edition 2019 : Clément Cure – 35 360 € – 425 entrées
Edition 2018 : Tariq Ullah – 33 800 € – 400 entrées
Edition 2017 : Michel Chen – 34 200 € – 388 entrées
Edition 2016 : Brian Benhamou – 33 100 € – 353 entrées
Edition 2015 : Fouad Toujani – 34 250 € – 365 entrées
Edition 2014 : Guillaume Wilhelm – 31 500 € – 337 entrées
Edition 2013 (buy-in de 1500 €) : Jean Fechter – 21 000 € – 88 entrées
Edition 2012 (buy-in de 1500 €) : Yves Hallague – 21 000 € – 102 entrées

Tous les résultats du Main Event

Vainqueur : Clément Cure – 35 360 €
Runner-up : Bernard Gross – 23 540 €
3e : Yann Vanlerberghe – 16 220 €
4e : Mohamed Mazou – 11 480 €
5e : Jacques Dolignon – 8940 €
6e : Basil Yaiche – 7130 €
7e : Claude Peral – 5690 €
8e : Jean-Daniel Champod – 4860 €
9e : Alan Leclerc – 4280 €

10e : Olivier Ponthieux – 3890 €
11e : Mohan Mahler – 3540 €

12e : Ludovic Ignace – 3240 €
13e : Raphael Cudina – 3240 €

14e : Alain Soria – 2950 €
15e : Thierry Anthon – 2950 €

16e : Eric Schaeffer – 2680 €
17e : Thierry Lopes – 2680 €

18e : Guillaume Gomez – 2420 €
19e : Kevin Clement – 2420 €
20e : Arnaud Gag – 2420 €

21e : Aldo Lisi – 2170 €
22e : Lucas Giuriati – 2170 €
23e : Thierry Luksenberg – 2170 €

24e : Okan Senyurt – 1950 €
25e : Umit Deniz – 1950 €
26e : Patrice Miscin – 1950 €
27e : Guillaume Urvoy – 1950 €

28e : Stéfano Palma – 1750 €
29e : Hervé Trouillet – 1750 €
30e : Riad Saadoudi – 1750 €
31e : Philippe Dedes – 1750 €

32e : Alain Bauer – 1590 €
33e : Fouad Tajouni – 1590 €
34e : Saman Bieri – 1590 €
35e : Michael Jaegle – 1590 €

36e : Sylvain Esposito – 1460 €
37e : Arnaud Klinghammer – 1460 €
38e : Joris Zitella – 1460 €
39e : Suat Adjani – 1460 €

40e : Clément Thumy – 1340 €
41e : Anis Jerjir – 1340 €
42e : Christophe Schneider – 1340 €
43e : Stéphanie Metzger – 1340 €
44e : Patrice Picard – 1340 €
45e : Zakariah Belhidaoui – 1340 €
46e : Yanne Jaeck – 1340 €
47e : Gabriel Kopciuch – 1340 €

48e : Vitaly Sukhoverkhov – 1230 €
49e : Philippe Brunner – 1230 €
50e : Nicolas Rimlinger – 1230 €
51e : Rui Da Silva – 1230 €
52e : Richard Pokker – 1230 €
53e : Florian Moreno – 1230 €
54e : Raymond Gorak – 1230 €
55e : Denis Raymond Bonne – 1230 €

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Coverage

[WPO MADRID] Le résumé de la table finale

Published

on

By

Comme on pouvait s’y attendre, c’est Anthony Soules qui sort en premier. Après son beau début de journée, où il a réussi à attendre son moment pour réaliser une belle progression – et être pendant une heure le second au chiplead derrière l’intouchable Herrera, Soules a commencé à déjouer. Il a pris des mauvaises décisions, peut-être sous l’effet de la fatigue, qui culminent avec son bluff raté contre Omar Del Pino. Il explique d’ailleurs à Winamax qu’il y avait un historique entre eux de la journée précédente qui aurait dû l’inciter à plus de prudence. S’il parvient à la table finale, c’est avec une poignée de blinds et il perd après avoir survécu à un premier all-in – le second lui étant fatal, Q de pique – 10 de carreau de son côté contre A-8 de coeur pour Herrera, qui gagne sur un board qui ne touche personne.

Pablo Herrera n’a pas eu de chance (image Wina)

C’est ensuite au tour de Pablo Herrera de sortir sur un bad beat horrible. Passé derrière Omar del Pino en termes de jetons après avoir longtemps dominé les débats, il fait une relance à 3M de jetons au bouton sur une ouverture à 1,4M d’Angel Rodriguez UTG. Omar del Pino le sur-relance à tapis avec une paire de valets, Angel sort rapidement (il avait une paire de 3) et Pablo Herrera est ravi de payer avec une paire d’As en main. Le flop est déjà menaçant pour lui avec un dix-neuf-sept qui rajoute des outs à Omar del Pino. Puis un valet arrive à la turn, qui brise le coeur d’Herrera – le roi à la river ne change rien – qui repart tout de même avec 26000 euros.

Avec cela, Omar del Pino devient large chipleader (45M), deux fois au-dessus de son poursuivant le plus proche, Matthieu Lamagnère, surnommé « Sixcoups » et déjà auteur d’une 3ème place à Dubin en 2018 (27M). Suivent Angel Rodriguez à 16M, Hugues Mazerolle alias Chotec à 10,8M et Antonio Lopez à 8,7M.

Le fan-club d’Omar (image Wina)

Omar bénéficie également du fait d’être le favori des locaux et d’avoir de nombreux soutiens dans le public qui explosent de joie à chacun de ses exploits. On peut y retrouver notamment (à droite sur la photo ci-dessous) José Manuel Gonzalez Sanchez, l’ancien leader en fin de Day 1 qui avait disparu corps et âme dans le courant du Day 2, seulement pour revenir et faire partie des 3 joueurs à parvenir à battre les pros de la Team Winamax en heads-up pour remporter 2000 euros.

C’est ensuite au tour d’Angel Rodriguez d’être éliminé. L’Espagnol a connu quelques avaries et s’est retrouvé short stack à table. Sur un coup déjà relancé deux fois avant lui, il découvre As-Q en BB et part à tapis, seulement payé par Chotec, détenteur d’une paire d’As suffisante pour l’emporter. Angel sort en 5ème position avec 35000 euros tout de même – pas mal pour celui qui avait commencé la journée en 23ème position !

Ils ne sont plus que 4 et c’est Antonio Lopez qui se retrouve en danger en tant que plus petit tapis à la table. Il patiente autant qu’il le peut, moitié parce qu’il ne touche aucune main, moitié sans doute parce qu’il espère gagner une place sur un malentendu, mais tombé en-dessous des 5 blindes il doit se lancer avec un Q-9 de trèfle – seulement pour découvrir que son timing n’est pas idéal : Omar del Pino ne lui fait aucun cadeau avec As-Roi. Antonio repart quant à lui avec 48000 euros.

Ciao, Antonio (image Wina)

Ils ne sont plus que 3 : Omar Del Pino, toujours devant en termes de jetons, Matthieu Lamagnère, et Hugues Mazerolle, à peu près à égalité derrière. Malheureusement pour Chotec, il semble que sa provision de paires de Rois ait fait long feu – et à 1M d’euros la BB, difficile de tergiverser longtemps. Il décide de pousser son tapis de 14BB au milieu avec une paire de 2 sur une relance pré-flop d’Omar – comme il s’en expliquera par la suite à Winamax, le stream en décalé n’a pas été étranger à sa décision puisqu’il a pu s’apercevoir que la range de l’Espagnol était très large en termes d’agression. Malheureusement, Omar retourne les 7 et il est devant. Non seulement ça, mais il fait un 7 au flop – et un 7 à la turn, pour compléter son carré !

Hugues Mazerolle repart avec 67000 euros (image Wina)

Ils ne sont plus que deux ! Matthieu Lamagnère est à 38BB quand Omar Del Pino part avec un avantage à 71BB. Les compteurs sont cependant remis à zéro quelques mains plus tard, Lamagnère revenant à égalité sur une main A-Q contre As-10 après avoir glissé un peu plus loin derrière.

Omar et Matthieu (image Wina)

Cet équilibre ne va pas se maintenir longtemps. Omar continue dans son style agressif à mettre la pression sur Matthieu, qui a de plus perdu un gros tapis sur un tirage quinte ventral transformé en bluff et relancé à tapis par Omar avec seconde paire. La confrontation finale a lieu quand Sixcoups décide de payer un 3-ber à 12M de jetons de l’Espagnol avec Roi de trèfle Dame de coeur. En face il y a As de coeur, Valet de trèfle. Le flop vient Roi de coeur, Valet de coeur, 5 de coeur, pour maintenir le suspense à son comble (les odds sont alors de 51/48). Avec le 6 de carreau au turn, Omar est encore à 30% – et le 2 de coeur river lui donne la victoire finale !

Matthieu Lamagnère repart avec 94000 euros, Omar encaisse la victoire et 130000 euros, bravo à lui !

Le titre « Avec Lamagnère » ne sera pas pour cette fois (image Wina)

Et merci à toute l’équipe Winamax pour cette superbe semaine du WPO, couronnée par le record de participants au Main Event !

L’équipe Winamax (image Wina)

Mise à jour : Et j’ai complètement oublié de vous dire que Adrian Matéos n’a pas eu de réussite cette fois-ci au High Roller, puisqu’il s’est finalement incliné en 8ème position.

Continue Reading

Coverage

[WPO MADRID] Le HR approche de la table finale

Published

on

By

En allant voir les tables de HR, je vois un joueur se lever à la table de Mateos : il vient de se faire éliminer, paire de Q contre J-10 avec J-10-X-X-X au board – et devinez qui est l’auteur de cette élimination ? Et oui, Adrian lui-même. Il semble qu’il soit encore parti pour réaliser un des exploits dont il a le secret.

La table finale du Main Event va débuter, le problème étant qu’il est impossible de s’en approcher, du fait de la priorité donnée aux caméras. Vous pouvez néanmoins la suivre avec les commentaires de Ponce P accompagné d’invités de marque – ça se passe ici : www.twitch.tv/winamax

Pour ce qui est du match France-Espagne qui s’y joue, l’équilibre est repassé en faveur des locaux, avec 4 Espagnols contre 3 Français.

Demain matin, je vous ferai un résumé des événements de la soirée.

Continue Reading

Coverage

[WPO MADRID] Table finale !

Published

on

By

Matthieu Lamagnère, qui a commencé la journée en 23ème position, est toujours présent, en compagnie d’Antonio Lopez en table télé. Cesar del Pino a rejoint la table 2 pour répartir les joueurs par 4.

Le High Roller est tombé à 10 puis 9 joueurs, et les deux tables ont été ramenées à proximité immédiate de celles du Main Event dans la partie Mandalay du casino. Tout à fait à droite, vous pouvez voir Adrian Mateos qui fait partie des finalistes.

Niveau 45 (250k/500k) – Une main importante sur chaque table. Côté table TV, les deux petits tapis partent all-in l’un contre l’autre. Gytis Juskevicius avec les valets, Antonio Lopez avec K-10. Le flop sort K-Q-J rainbow, et tout est encore possible. Le 9 au turn fait passer Del Alamo devant, et le 3 de la river ne permet pas à Gytis de faire full. Il n’est pas éliminé mais il lui reste moins de 500k. Il doit partir à tapis le coup d’après et affronte la paire de 2 (pique et coeur) de Del Alamo avec son J-9 de trèfle, fait son valet au flop, mais il y a 4 piques sur le bord.

Gytis préfère en sourire

Il sort 8ème (15000 euros). De l’autre côté, je tourne la tête pour découvrir Soules au prise avec Del Pino, le nouvel arrivant. Le board montre As de coeur – 6 de coeur – K de carreau – 10 de coeur – 9 de pique. Soules est parti à tapis, un over-bet sur le pot d’environ 7M. Del Pino hésite un moment, il y a des tirages quinte, coeur, mais le bluff de Soules ne prend pas, il paye avec Roi-dix et Soules jette 6 de carreau – 7 de coeur. Il perd un très gros morceau de son tapis sur ce coup.

César sur le point d’éventer le bluff.

Les joueurs ne sont plus que 7 et la table finale est mise en place. Je profite du passage de François Pirault dans la salle presse pour lui demander comment il est sorti du High Roller – il me répond qu’il a été 21 ou 22ème, et a empoché 2250 – mais il avait reentry. Il est en route vers les Heads Up avec les pros, qui permet à tous les joueurs même amateurs d’affronter les pros de la Team Winamax pour 50 euros. S’ils gagnent, ils peuvent en affronter un autre pour 100 euros d’enjeu, puis 200, 400 et 1000 – au risque de tout perdre en cas de défaite.

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.