fbpx
Connect with us
center>

Coverage

Chipcount Day 2 WPO

Published

on

Last Name First Name Jetons Table Siège
KITAI DAVIDI (RE1) 233,700 78 3
VOILOT CHRISTOPHE 201,200 32 3
MACDONNELL MARC 188,400 27 6
ODONETTO REMI 188,300 25 5
ZAMIAR ANTOINE 175,100 2 1
BUCKLEY MARK 170,900 31 3
TONONI IVAN 162,800 44 4
GALLAGHER JOHN 152,000 2 6
MANCUSO GIOVANNI 144,200 54 4
ZIERMANN RAINER 135,900 6 6
GUERMEUR JEROME 132,600 50 4
ROLLAND YVES 130,200 3 5
DELAIRE CYRIL 124,800 81 5
NICAULT BENJAMIN 124,300 17 4
MAHOT ROMAIN 123,600 12 6
ROPERT CORENTIN 121,800 9 3
SANCHEZ CHRISTIAN 119,800 82 4
BONNEFOUS THOMAS 118,900 12 1
AH LINE ALBERTO 116,500 85 6
HERVE CELINE 116,100 93 4
LADJ ELIE 114,800 200 2
GUYON ADRIEN 113,500 16 5
NOWODWORSKY PAUL ALEXANDRE 111,500 62 4
ODONETTO JULIEN 110,100 5 2
TOQUE TEDDY 108,600 83 2
DUMONT MARTIN, JEAN 107,300 46 6
SARKISSIAN RAZMIG 104,600 76 6
CAMINADE JEAN-MARC 103,700 82 2
LECLERC MICHAEL 103,700 50 2
COHET MAXIME 102,100 89 6
AZIZ MEHDI 99,800 80 4
GUILBERT ROMAIN (RE1) 98,500 2 5
DJEDRI DAVID 97,500 10 3
EYCHENNE THOMAS (RE2) 97,000 91 2
BONVINI DANIEL 96,100 10 5
LAIGNEAU THIERRY 95,800 17 3
RUPIN PIERRE CHARLES 95,800 23 4
WILSON STEVE 95,300 20 6
CHEVILLET SEBASTIEN 94,900 33 2
DECLERCQ QUENTIN 94,900 8 5
ARETHUSE JULIEN (RE1) 94,200 16 4
LEQUOY FLORENT 94,200 79 3
BOUGOUIN KEVIN 91,600 20 5
GAUTHIER ARNAUD 91,600 52 2
MOREAU JOCELYN 91,500 77 5
CANTIE YOHAN 90,900 8 6
ABECASSIS (re1) MICHEL 90,100 78 2
GROSHENS PASCAL 90,100 84 6
FERRIER LIONEL 90,000 20 3
DURAND DIDIER 89,500 85 1
BENOIT NICOLAS 89,100 17 1
MONTERISI SEBASTIEN 89,000 8 2
CHAPUIS NICOLAS (RE1) 88,900 29 6
CALLET BASTIEN 88,300 47 6
AUMIPHIN ANTHONY 86,900 91 1
JOHANSSON DAVID 86,900 44 3
SEGURA FABIEN 86,700 80 5
LOMBARD ARNAUD 86,500 41 3
BERGERON ANAEL 85,400 79 2
VISCONTI ROBIN 85,000 12 5
GUERIN GUILLAUME (RE1) 83,600 3 6
DEL REY YANN 83,500 22 2
KAYA MEHMET (RE) 83,200 82 6
OETJEN SOREN 82,400 23 1
SZAKACS ISTVAN 82,300 29 4
LEMAITRE FREDERIC 82,000 9 4
DARAGH DAVEY (RE1) 80,500 34 2
MERIC BENOIT (RE1) 80,300 11 4
FORTE LIONEL 80,000 81 2
PLICHTA MICHAL 80,000 19 3
MAQUERRE RE1 NICOLAS 78,500 78 5
ERICHSEN NIS 78,400 34 1
YBGHI JEROME 78,200 28 4
COUPAS JEAN CHARLES 78,100 26 1
LEMONNIER JULIENE 78,100 46 3
CAZAYOUS THOMAS 78,000 41 1
HUET ERIC 78,000 52 6
DUQUENNE NICOLAS 77,700 88 4
NOVOVIC RADOMIR (RE1) 77,700 27 4
GERBER CLEMENT 77,600 9 6
BERIOU PIERRE 77,000 54 6
SEIVERT EMMANUEL (RE1) 76,900 5 5
COOKE CHRIS 76,600 1 6
DE MASO CHRISTOPHER 76,100 21 6
PICKERT MATTHIAS (RE3) 75,900 24 1
DE KISS DE NEMESKER JULES-MATYAS 75,800 10 6
BEVAND MANUEL 75,600 81 3
MAZOUAUD HUGUES 75,400 53 1
CHAMBON FRANCK 75,300 33 4
PIGNON NICOLAS 75,200 51 5
HANKEN STEPHANE (RE1) 74,800 76 5
OLIN EOIN 74,300 43 5
FRAUDEAU LAURENT 74,000 87 3
LOYHER MARIE LAURE 73,800 90 4
WYSS OLIVIER 73,800 5 1
KARRAS VOLKER 73,700 83 3
VALLEE NICOLAS 73,200 26 4
DEJONGHELA LANDER 72,800 200 4
MARTIN LAURENT 72,600 6 1
COUDERC PIERRE 71,900 15 5
LARSSON DAN (RE2) 71,000 45 6
PAAVIOT RENAUD 70,600 52 4
NICKY POWER 70,500 92 1
PHILIBERT MATHIEU 70,300 76 1
DADON BENJAMIN 70,000 89 2
GARCIA CYRILLE 69,300 16 3
NIGUES ALBAN 69,300 27 5
BERTAUD CYRILL 68,900 21 5
SUREAU LAURENT 68,800 78 4
LEMARCHAND PHILIPPE 68,600 29 2
KILLEEN KEVIN 68,500 22 6
MALLET GREGORY(RE1) 68,200 78 6
MILAN ROMAIN 67,600 30 1
CHBIHI ALI 67,400 42 2
TIRAIT NICOLAS 67,200 90 2
GILQUIN THIBAUT 66,900 92 2
CASEY (RE1) GORDON 66,700 41 5
PLATEL BRUNO 66,500 81 6
COTTRET JASON 66,000 25 1
FOURNIER HERVE 65,900 8 4
VIDAL GUILLAUME 65,800 16 6
CANTIE RUDI 65,500 21 3
MUSE CHRISTOPHER 65,000 17 2
O KEARNEY DARA 64,700 32 6
RAULT GUILLAUME 63,700 200 6
BIZOUERNE CEDRIC 63,400 80 2
TAGGART CIARRAN 63,400 200 5
ANDERSSON TORGNY (RE1) 63,200 53 4
BACHELET RENAUD 62,400 42 5
PELEG URI 62,200 53 5
CHUZEVILLE ANTOINE 62,100 14 3
BEY FRANCOIS 62,000 28 3
LANGRAND THOMAS 61,800 42 1
MAURIAUCOURT GUILLAUME 61,300 43 4
CHABRAND THIERRY 61,100 83 5
DUPET JULIEN 60,600 28 2
DAVIN GILLES 60,300 4 5
LAURET TONY 60,300 51 6
MAGNIN JONATHAN (RE1) 60,100 16 1
RAMIA JORDI 60,100 51 2
GESCHWIND KEN 59,900 27 3
DE AZEVEDO CARLOS 59,700 7 2
GENDROT RE1 BRUNO 59,600 33 1
BICKELMANN BRICE 59,400 79 5
ROULEFF DENIS 58,800 31 6
LOPEZ JEAN 58,200 88 3
MICHELS BRUNO (RE1) 57,800 91 4
GRANDEMANGE REMI 57,500 84 3
LAHOURATATE (re1) JULIEN 57,400 77 6
HUGUET CHRISTOPHE 57,000 45 4
GARCIA MICKAEL 56,800 7 5
CHASSOUANT DAVID 56,600 80 3
MOREIRA SOARES GEORGES 56,400 18 5
BULLIARD FLORIAN (RE1) 56,200 32 2
LE GOFF PIERRICK 56,000 54 2
O’BRIEN NOEL 55,900 44 6
LOOSLI (RE) SYLVAIN 55,500 45 3
HURSTEL JEROME 55,100 4 6
CUQ SIMON 55,000 24 5
PRENDERVILLE SEAN(RE1) 55,000 13 6
BRODIER ROMAIN (RE1) 54,400 76 4
ROBEIN VALERIE (RE1) 54,400 42 4
BEYER CHRISTOPHE 54,300 11 3
COSSAIS OLIVIER 54,200 5 3
MARETS JEAN CLAUDE (RE1) 54,200 82 1
BARTHE DIDIER 53,800 21 4
EPAILLY SYLVAIN 53,800 26 6
JENE JEAN-LOUIS 53,600 18 4
RANC MICKAEL 53,000 89 4
MILLEREAU PIERRE 52,900 85 4
MENUT BENJAMIN 52,700 10 1
COQ (RE1) SEBASTIEN 52,400 33 6
MIEGE LAURENT (RE1) 52,200 90 1
QUATANNENS PATRICK 52,200 49 6
MONTITON GWENDAL (RE2) 52,000 85 3
RUDERSDORFF TOBIAS 51,800 25 6
HORAN COLUM 51,700 33 5
COMEN SEBASTIEN 51,600 50 1
DE BARROS JIMMY (RE2) 51,500 92 5
POMAREL MARC 50,800 13 1
LE GUEN BRIAN 50,700 19 2
TASSEZ BENOIT 50,500 48 5
DOSSEUL JEREMY 50,400 42 6
DRUHOT VICTOR 50,200 1 2
BUCCI GREGORY 49,900 31 2
SIADOUS PHILIPPE 49,800 23 2
DUPONT NICOLAS 49,700 6 3
GORI GILLES 49,700 84 4
GATHY MICHAEL 49,600 49 4
RIBOULET FREDERIC 49,300 12 4
CARROZZA TOMMASO 49,200 41 6
MEDJAHED NEDDER 48,700 19 1
LIPKIEWICZ PIERRE 48,500 7 3
MATHIEU JEAN BAPTISTE 48,500 24 4
PAULET THIERRY 48,300 23 3
LAUNAIS BRUNO 48,100 28 1
CAHILL SEAMUS 47,900 84 2
GIRAUDO CLEMENT 47,900 15 4
LECOQ GREGORY (RE1) 47,500 34 4
ALMANZA STEEVE 47,400 11 5
MILLO BENJAMIN 47,400 6 2
BERTHOU SIMON 47,300 32 5
DRUGUET BENOIT 46,900 41 2
BLOUET RAPHAEL 46,700 17 6
HAKMI SOUFIANE 46,700 20 4
OUIN THIERRY 46,700 84 5
MAHOT CEDRIC 46,600 3 3
BOGUE DERMOT 46,500 18 3
FERMET CEDRIC 46,400 48 6
RAUX THIERRY 46,100 13 5
MASTERS DAVID 45,900 93 5
MENDOUSSE FREDERIC 45,800 14 5
PSENNY DANIEL 45,800 77 2
BOUILLON STEPHANE 45,600 19 5
TINELLI ERIC 45,400 85 5
FARRIS UGO 45,300 26 3
FERANDO DURFORT JOEL 45,300 35 6
CALUORI JEAN LUC (RE3) 45,200 79 1
DUTA RE1 FLORIAN 45,100 23 5
JASKULA UGO (RE1) 45,000 44 5
CARRIER STEPHANE 44,700 79 6
EHRHARDT JULIEN 44,300 54 1
DUFRESNE GUILLAUME 44,200 24 3
GUINFARD GREGORY 44,100 27 2
MAIMBOURG FABRICE 44,100 47 2
POIROT JEAN BAPTIATE 44,100 26 2
HERON ANTOINE 43,900 24 2
ROBERT FRANCOIS 43,700 32 4
ROBERT SAMUEL 43,700 4 3
ROOS ALEXANDRE 43,500 51 3
VULTAGGIO MATHIEU 43,500 87 2
RICHAUD PIERRE 43,000 22 5
EL FASSY XAVIER (RE2) 42,900 81 1
LANDIS MIKAEL (RE1) 42,800 45 5
PINET THOMAS 42,700 78 1
BLANC ALEXANDRE 42,300 19 6
LEMAIRE VINCENT 42,100 33 3
BENNA ANTHONY 41,700 83 6
KLEIN DAVID (RE1) 41,700 91 3
PISSOCHER (re1) VINCENT 41,700 54 5
VIDEAU NICOLAS 41,700 91 5
JOUVE OLIVIER 41,600 88 2
PREVOT JULIE 40,700 18 2
N GUON RE1 POUN 40,600 48 2
FUSELIER DAVID 40,300 20 1
COLLET SANDY 40,200 93 2
TA SEBASTIEN 40,200 35 5
DE SIETER STEPHANE 40,100 11 2
VERKEIN JULIEN 40,000 31 4
DRUGUET MATHIEU 39,900 30 6
BALLET BENOIT 39,700 21 2
AZOR JEREMY 39,600 50 6
FERHATI CLEMENT 39,500 14 4
NADAU TONY 39,300 52 1
ABIVEN MATHIEU 38,900 5 4
RIEHL LUDOVIC (RE2) 38,300 1 3
VU-VAN (RE1) YOANN 38,100 12 3
LE DU SERGE 38,000 87 6
MICHAEL DONOFRIO 38,000 29 3
GANDON GUILLAUME 37,100 1 4
BRETON PATRICK 36,200 62 2
EMERINGER-ENGEL CARLO 36,200 8 3
MALLET ANTHONY 36,200 31 1
AIVAND ASSADI ANTOINE (RE1) 36,000 15 2
CINIRELLA RODOLPHE 36,000 10 2
ASSOULINE DAVID 35,900 52 3
PAOUR ROBIN 35,900 87 5
SEGUIN JEAN-CLAUDE 35,500 46 1
SELLEZ LEO (RE1) 35,500 2 4
LEBEAU SEBASTIEN (RE1) 35,400 82 5
TOUCHARD GEROME 35,300 2 2
BENHAMOU BRIAN 35,000 88 5
GATEAU MICKAEL 34,900 19 4
OSPIRI FRANCK 34,500 48 3
LAMEY THOMAS 34,400 13 3
FABRITTI RE2 STEPHANE 34,000 80 1
LABARDIN QUENTIN 33,900 52 5
LAPPIN DAVID 33,600 76 3
VILLA JULIEN 33,500 22 4
MURPHY PETER J 33,200 9 1
PUMIGLIA LAURENT (RE1) 33,200 87 4
FONTENAY OLIVIER 33,100 4 4
DE BENOIST DE GENTISSARD HUGO 32,800 26 5
SCARPA FABRICE 32,800 15 6
BRIE NICOLAS 32,700 43 3
JASKIEWICZ JAROSLAW 32,700 23 6
SEVESTRE LUDOVIC 32,600 9 5
DALOS ALAIN 31,700 34 3
BOUDALI MARVIN (RE1) 31,300 27 1
HAMEAU NICOLAS 31,300 16 2
DION NICOLAS (RE1) 31,100 54 3
SABATIER CHRISTOPHE 31,100 35 2
DORNBERGER YOANN 31,000 24 6
M HAMDI JAMAL 29,900 10 4
BUCHER MANUEL 29,600 76 2
LOPEZ PHILIPPE 29,300 25 4
TAPIN NICOLAS 29,300 41 4
ZAROUKLAN SYLVAIN 29,300 46 2
CRILLY DAVID 29,100 12 2
ESTRIPEAU OLLIVIER 29,100 48 1
HUBER JULIEN 28,900 87 1
EFFANTIN RAPHAEL 28,600 81 4
PESENTI JEAN-LUC 28,600 62 1
GRADERT ROLAND 28,400 29 1
BERRIO MIKAEL 28,200 51 1
DA ROCHA RICHARD (RE 1) 28,000 14 1
BOMMERSBACH CHARLES 27,700 62 6
PHAN LOUIS 27,600 7 1
BUGE VINCENT 27,500 45 1
COULIHAN GARY 27,300 49 3
DA GRAVA ALAIN (RE2) 27,200 18 6
PAYOUX PHILIPPE 27,000 89 3
CATTIAUX JIMMY 26,900 93 3
DOWLING (RE2) CHRIS 26,200 5 6
SADEK FLORENT 26,100 47 1
GRANDMOUGIN GWENNAEL 26,000 28 5
ALLARD VINCENT 25,900 53 6
TRIESTINI BENOIT (RE1) 25,900 1 5
PEYRI GARCIA DAVINA 25,800 77 1
GUILLOUX NICOLAS 25,000 77 4
RODRIGUES ANTHONY 24,900 43 2
GASNIER EDOUARD 24,600 25 2
PARREAU ANTHONY 24,500 1 1
PINEL PHILIPPE 24,500 83 1
BAUMANN GAELLE 24,200 34 5
LABRUNE DIDIER 24,200 8 1
LONBARDI ((RE1) NANN 24,200 45 2
DESNEUX BENJAMIN 23,800 7 4
MICHAUD CLEMENT 23,800 2 3
ROULLET SYLVAIN 23,800 84 1
LEGRAND FRANCOIS 23,300 90 3
TONDUT CEDRIC 23,200 32 1
VISENTINI ALEXIS 22,900 62 3
JONARD REMI 22,700 25 3
LINE JIMMY 22,700 30 5
DUVAL MATTHIEU 22,600 79 4
HAOUACH SAMI 22,600 46 4
MIREY BENOIT (RE1) 22,600 80 6
FERM FRIDA 22,100 14 6
PAGNOT THOMAS 21,900 30 2
VINCENT KEVIN 21,600 34 6
WALSHE KEVIN 21,600 7 6
BEBON FREDERIC 21,000 77 3
BONNECAZE ALICE 20,500 29 5
PROUST SEBASTIEN 20,300 15 3
M CHRISTOPHE 20,200 17 5
DEREGNAUCOURT ARNAUD 20,100 42 3
TOUITOU THIBAULT (RE1) 20,100 44 2
LENEVEU ALEXIS 19,800 6 5
ROUSSEAU DAVID 19,700 82 3
ROULLET GUILLAUME 19,600 14 2
DWYER ANDREW 19,200 92 4
GUIGLINI AURELIEN 19,200 50 3
MARTY ERIC 19,200 30 4
PROST FREDERIC 18,900 28 6
VANHEREN JEAN-FRAN�OIS 18,800 43 6
BINGEL ANDREAS (RE1) 18,700 46 5
KOZIKOWSKI ANDRZEJ 18,500 200 3
BARTHELEMY CHLOE 18,400 93 6
DUTEL DAVID 18,400 22 1
ASINARI FABIEN 18,100 3 2
KAVANAGH TERRY 18,100 49 1
MOREAU FREDERIC 17,900 48 4
MORILLON STEPHANE 17,800 3 4
BAUBY ALEXIS 17,700 35 1
GIRAUDEAU GUILLAUME 17,700 43 1
PAYET CLAUDE 17,500 30 3
ROUSSEAU BENOIT 17,400 13 4
BASTIDE GUY 17,100 47 5
FERRARI NICOLAS 16,700 90 6
ALARD EDMOND 16,500 200 1
SCHAHL SEBASTIEN 16,300 11 6
MORVILLIER LAURENT 16,200 50 5
OLIVAN PIERRE 16,200 49 2
ANDRIUS (RE1) NICOLAS 16,100 6 4
BROWN RORY 15,900 44 1
BENABEN SEBASTIEN 15,500 89 1
VARIN JULIEN 15,500 20 2
LERENDU DIDIER 15,400 4 1
RAYNAUD PASCAL 15,200 31 5
REYS PATRICK 15,200 13 2
ABITBOL GREGORY 15,000 62 5
MUNOZ STEPHANE 15,000 21 1
PAPET NICOLAS 15,000 35 3
DUPRAT JEROME 14,700 47 4
HAMO JACK ARY 14,700 49 5
BONNAMOUR ELIE 14,400 11 1
GARCIA SEBASTIEN 14,100 92 6
ZAGOURY RODOLPHE 14,000 35 4
GAUTIER ERIC 13,700 93 1
BURLET VALENTIN 13,600 53 2
COUGNENC REMY 13,500 85 2
GAUDE MICHEL 13,400 22 3
LEMAITRE NICOLAS 13,300 88 6
VERGNAUD ADRIEN 13,300 18 1
JOSSELIN BERTRAND 12,600 9 2
DE FLORIS MICKAEL 12,500 53 3
SCHAMING CHRISTOPHE 12,300 51 4
BOUCAYA VENDITTI GRAZIELLA 10,900 4 2
DUGUY GILLES 8,800 83 4
MATHOS RAUL 8,700 47 3
MEY SANDRINE 8,500 3 1
BEN MOHAMED BACET 7,700 15 1

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[BPT Deauville 2023] Sébastien Lebaron, nouveau champion de Deauville

Published

on

Le Main Event de cette nouvelle édition normande du Barrière Poker Tour a rendu son verdict : c’est Sébastien Lebaron qui remporte le titre et les 47 150 euros promis au vainqueur.

Le trophée promis au vainqueur du Main Event BPT Deauville 2023

A l’issue d’un duel final qui aura tenu toutes ses promesses, avec plus de trois heures de jeu de haut niveau, Lebaron a pris le meilleur sur l’ancien team por Barrière Poker Yann Migeon.

Est-ce une surprise ? Pas vraiment au vu de la dynamique enclenchée par Sébastien à 20 joueurs left. Il a été très longtemps archi-chipleader, donnant le sentiment de marcher sur l’eau et de sortir les bons coups au bon moment. Face à un field relevé et constitué par certains des meilleurs rég du poker hexagonal, ceux qui ont l’habitude de la navette Paris-Deauville, Sébastien Lebaron n’aura rien lâché, même quand les cartes n’ont pas tourné en sa faveur. Une fois le podium dessiné, Sébastien avec les Rois, perd un gros coup face à Migeon, titulaire d’un As Dame. A tapis préflop, Yann va trouver un As dès le flop pour prendre la tête du classement en jetons.

Lebaron encaisse et prend sa revanche quelques minutes après, cette fois face à Pahram Ahoor, qui n’aura pas démérité de son tournoi. Avec les Dames noires, Sébastien mène une bataille de relance pour finalement partir à tapis préflop face au As Roi de Pahram… et toucher sur la river la dame synonyme de heads-up alors que Ahoor avait touché son As sur la turn ! Le poker est aussi un jeu de montagnes russes émotionnelles.

Sébastien Lebaron (à gauche) et Yann Migeon (à droite) auront livré un beau duel avant que la victoire ne revienne au premier.

Place au heads-up donc, qui va emmener les deux joueurs, et les spectateurs fidèles, au bout de la nuit. Longtemps, la pièce n’a pas voulu retomber d’un côté ou d’un autre, avant finalement de se fixer vers celui que le destin et le talent avaient semblé consacrer tout au long de cette journée de poker. Tombé à quatre blinds, Yann double une première fois avant de relancer la machine à gambler sur la main suivante. Avec As Deux, il est payé par le Valet Neuf de Lebaron, qui touche un Valet dès le flop et remporte ce Main Event de grande qualité.

Lucille Denos, patronne du poker pour le groupe Barrière, remet officiellement le trophée de vainqueur à Sébastien Lebaron

Avec 601 entrées payées, 79 joueurs auront profité d’un beau pay-out, avec un mincash à 1200 euros. Lebaron remporte quant à lui sa plus belle victoire en carrière et son premier titre sur le plus ancien circuit de poker de France.

Rendez-vous en Suisse à Montreux, pour la dernière étape de cette saison 2023 du BPT.

 

Payout Finale BPT Deauville 2023 :

Vainqueur – Sébastien Lebaron 47 150€
Runner Up – Yann Migeon 32 550€
3e – Pahram Ahoor 23 290€
4e – Nicolas Ribeiro 16 540€
5e – Mohamed Cheikh12 720€
6e – Aurelio Martin-Garcia 9 880€
7e – Suat Uyanik 7 820€
8e – Kamil Karaoglu 6 220€
9e – Patrick Uzan 5 030€

Continue Reading

Coverage

[BPT Deauville 2023] Brian Benhamou, l’atout joueur de Barrière

Published

on

On l’a connu comme joueur. Il est désormais MCD du club Barrière des Champs-Elysées à Paris et bras droit de Lucille Denos sur les événements poker de Barrière. Rencontre avec Brian Benhamou, toujours animé par la même passion du poker.

Désormais co-directeur du BPT, Brian est donc le bras droit de Lucille Desnos. Il nous détaille ses nouvelles fonctions : « Je l’assiste dans tout ce qui est opérationnel et notamment la préparation des structures, les programmes, les prize-pools et tout ce qui touche aux sujets en front avec les clients. »

« J’ai rejoint Barrière en juin 2019″ complète Brian. « Pour l’anecdote, c’était l’époque où les clubs ouvraient. Cela faisait dix ans que j’étais joueur pro et je fréquentais souvent les étapes du Barrière Poker Tour, dont j’ai même gagné la ligue (le classement du joueur accumulant les meilleures performances au cours d’une saison BPT, ndlr). Je m’entendais très bien avec Lucille et Stéphane (Godet, ndlr) et l’industrie du poker m’a toujours intéressé. »

« À l’époque de PMU, on avait fait un tournoi avec Erwann Pécheux (les deux joueurs étaient alors sponsorisés PMU, ndlr) qui s’appelait « Carte blanche » où on nous laissait décider de la structure notamment et ça m’a toujours plu. En discutant avec Stéphane, je lui ai fait part de mon intérêt et il m’a tout de suite proposé de postuler comme MCD au club Barrière sur les Champs. Je l’ai vivement remercié et quand je suis rentré chez moi, j’ai tout de suite cherché ce que c’était qu’un MCD (rires). »

Au final, Brian a passé toutes les étapes du recrutement et a obtenu une promesse d’embauche en octobre 2018, soit bien avant l’ouverture des clubs.

« On a ouvert le club en septembre 2019 et ça fait désormais quatre ans que j’occupe ces fonctions. C’est une période où j’avais envie de changement et aussi de stabilité. J’avais fondé une famille, avec des enfants et je pensais que j’avais un peu le tour de la vie de joueur de poker professionnel, avec ce que ça implique de déplacements et de variance, y compris dans les revenus. »

Brian Benhamou lors du tirage au sort des tables du Challenge Barrière, qui verra la victoire de Benjamin Hammann

« Cette expérience de joueur m’aide au quotidien dans mes fonctions à Barrière pour pouvoir offrir aux joueurs les meilleures expériences possibles à nos tables. Toute notre offre, je l’analyse avec l’oeil du joueur que j’ai été. C’est une valeur fondamentale chez Barrière, que de proposer un produit qui va plaire aux joueurs et répondre à leurs attentes. Je m’éclate dans mon travail au quotidien, alternant entre mes fonctions de MCD au club et mes déplacements sur les étapes du BPT. Mon objectif est de faire grossir le Barrière Poker Tour et de continuer à promouvoir nos partenariats, comme avec l’EPT. C’est une expérience incroyable.

On a aussi noué un partenariat avec FiveBet. C’est une marque récente, avec qui nous partageons une vision et des valeurs. Thomas Gimié comme Benjamin Camps ont longtemps travaillé avec Barrière et proposent une expertise qui nous intéresse. Et puis nous avons aussi une ambition commune, un sens de l’écoute des besoins des joueurs et un management par la compétence et la bienveillance. »

Brian Benhamou (à gauche), avec Thomas Gimié, créateur de la start-up à succès FiveBet : une collaboration sous le signe de la confiance et de la fidélité

Concernant les innovations proposées par Barrière, Brian nous explique les évolutions récentes : « Nous avons revu la formule du BPT tout en préservant les valeurs qui ont fait son succès. En ouverture, nous avons désormais un Mystery Bounty, très populaire parmi les joueurs. En clôture, nous avons lancé un Little BPT, qui est un produit que j’adore, et qui est un mini BPT, avec un buy-in et des niveaux à 50% mais un stack de départ identique. L’objectif est aussi de pouvoir satisfaire tous les joueurs, toutes les bourses et d’avoir une fréquentation à la fois populaire et qualitative.On a introduit un SuperHighRoller à 2 000 euros tout en proposant également tous les jours des tournois à 200 euros de buy-in justement. Toutes les typologies de joueurs peuvent donc trouver leur bonheur dans les étapes du BPT.

On a reventilé les jours 1A et 1B du Main Event, avec un jour 2 le samedi et un jour final le dimanche, pour plus de confort de jeu et de repos, à la fois pour les joueurs qualifiés et pour nos équipes. Et nous allons continuer à proposer des évolutions au plus près des envies et des besoins des joueurs qui nous font confiance. »

 

 

Continue Reading

Coverage

[BPT Deauville 2023] Benjamin Hammann , nouveau team pro Barrière pour 2024

Published

on

Vainqueur du Main Event du Barrière Poker Tour de Ribeauvillé en mars dernier, Benjamin Hammann voit son aventure avec Barrière se poursuivre de la plus belle des manières.

En effet, en remportant le Challenge BPT, Benjamin devient le nouveau team pro Barrière avec un contrat de sponsoring à 15 000 euros !

Benjamin a accepté avec beaucoup de spontanéité de partager son expérience et sa fierté d’être désormais un joueur sponsorisé. Retour sur son parcours et portrait d’un joueur qui gagne à être connu.

L'oeil vif, le sourire facile, Benjamin Hammann est le nouveau team pro de Barrière Poker

A 29 ans, Benjamin est déjà un joueur aguerri. Résident maltais mais originaire d’Alsace, c’est donc à domicile qu’il a remporté sont premier BPT en mars 2023.

« J’étais très fier de gagner ce tournoi, ça ma tenait à cœur. Et c’est après ma victoire que j’ai découvert l’existence d’une challenge Barrière, j’ai donc voulu tenter ma chance et participer à toutes les étapes du BPT.

Comme je ne voyais pas mon nom dans le classement, j’ai interrogé l’organisation de Barrière et j’ai découvert que j’étais qualifié d’office (rires). »

Ce challenge est une sorte de ligue des champions de Barrière/ Pour y participer, plusieurs options s’offraient aux joueurs :

  • remporter le Main Event, le Masters ou le Mystery Bounty des quatre premières étapes,
  • faire partie des dix meilleurs du classement par point établi sur chaque MTT du programme de chaque étape,
  • avoir de la chance ou de la popularité. En effet, deux tickets supplémentaires étaient offerts au joueur remportant un concours de popularité sur les réseaux sociaux (et à ce jeu-là c’est Nicolas Plantin qui a remporté la mise) et étant tout simplement tiré au sort (parmi tous les joueurs ayant participé à au moins un tournoi de cette saison 2023) et ce ticket a échu à Fabrice Amouyal.

Une fois le ticket en poche, le challenge se déroulait sur deux jours. La première étape était de gagner sa table, pour pouvoir se qualifier et disputer deux heads-up.

Avec 20 participants sur la ligne de départ, le vainqueur de ce 15K Challenge allait empocher 6 entrées Main Event BPT, 5 entrées Masters BPT, 1 entrée FPS Paris et 1 entrée EPT Paris pour 2024 !

Et c’est donc Benjamin qui à l’issue de ce challenge relevé arborera pour 2024 le bel écusson du team pro Barrière.

« J’ai commencé le poker vers 18 ans et j’étais ce qu’on appelle un récréatif. J’ai travaillé pendant 10 ans dans les paris sportifs, avec une spécialisation en NBA. »

Et parce que Benjamin est un garçon sympathique, il n’hésite pas à partager son petit conseil tipster pour la saison à venir : « Une saison NBA c’est long, mais je conseillerais de suivre près une équipe comme les Clippers » nous glisse-t-il dans un sourire qui ne le quitte jamais.

« J’ai beaucoup travaillé pour préparer ce challenge. Ça fait partie de mes qualités en tant que joueur je pense : rigoureux, discipliné et bosseur. C’est ce que j’ai appris en travaillant dans les paris sportifs. Et c’est d’ailleurs un conseil que je donne à tous les parieurs et à tous les joueurs : travaillez !

Ce qui guette tous les joueurs, c’est l’action décidée en tilt. Le tilt, c’est l’état émotionnel qui se dégrade et qui vous fait prendre une décision que vous n’auriez jamais prise en pleine possession de vos moyens et de votre conscience.Dans les paris comme dans le poker, la gestion des émotions est primordiale.

Pour se donner une chance d’être gagnant, il faut s’en donner les moyens et ne rien laisser au hasard. J’ai passé des heures et des heures à rechercher des infos sur mes adversaires lors de challenge. J’ai beaucoup échangé avec mon coach, avec des amis à qui j’ai transmis le casting en course pour gratter de l’information. J’ai un peu harcelé Brian Benhamou pour avoir dès que possible la structure du tournoi (rires), puis j’ai analysé les étapes clés avec mon coach, la vitesse à laquelle j’allais jouer, si j’allais jouer plus de main ou pas, quelle image je devais me créer etc. Le shoot-out, c’est un format particulier, il n’y a pas de pallier.

Ce contrat me faisait rêver et je voulais tout donner pour le remporter.

Le shoot-out s’est bien passé, j’ai tout de suite monté des jetons et je n’ai jamais été dans une zone de doute et ça m’a permis de jouer mon jeu comme je l’entendais.

Le sésame tant convoité. Valeur : 15 000 euros en freeroll !

 

Et Benjamin de poursuivre : »En phase finale, c’était en revanche beaucoup plus compliqué. Le premier heads-up que je joue est contre Nicolas Antouard. J’ai bataillé pour trouver toutes les infos que j’ai pu sur lui, j’ai fait le tour de ses réseaux sociaux, pour finalement trouver des replays de Winamax où il jouait un head-up en finale d’un Winamax Series. Pendant quatre heures, j’ai pu analyser une soixantaine de mains. Sans ces informations, je n’aurais jamais pu gagner contre lui. Je lui ai raconté d’ailleurs après ma victoire, il m’a pris pour un fou (rires).

Dans ce duel, je suis tombé à 8 blinds, je gagne un coup un peu miracle en touchant une paire river, puis j’ai bien inversé la tendance, sans jamais rien lâché. Je reprends la tête et le dernier coup, je le joue exactement comme je le veux grâce aux informations que j’avais glanées sur le jeu de Nicolas. Avec les As, je check river en attendant son bet à tapis. Et ça passe. Me voilà qualifié pour la finale, face à Fabrice Amouyal. Assez vite, je vire en tête et je grind. Mais après plus de deux heures de duel je suis toujours en tête mais sans avantage décisif. Au final, il m’aura fallu près de trois heures pour venir à bout de Fabrice et gagner ce contrat de sponsoring. J’en suis très fier et très honoré. Le travail paie toujours. Et même si j’avais échoué, au moins je n’aurais eu aucun regret dans ma préparation ! C’est ma philosophie.

Bien sûr, c’est encore tout frais et je ne me suis pas encore fixé d’objectif. Refaire une table finale à Ribeauville serait incroyable. Disputer le Main Event EPT à Paris sera aussi une super expérience.

Très à l’aise dans l’exercice de l’interview, Benjamin poursuit : « J’ai toujours eu plus de réussite en live qu’online. Le live, ça me permet vraiment de bien analyser les joueurs, la structure. C’est vraiment ce que j’aime le plus. »

Et de conclure, toujours avec un sourire : « Je suis d’autant plus fier que Barrière propose des tournois de très belle qualité avec une structure super intéressante pour les joueurs. Et puis je partage leurs valeurs, c’est un acteur majeur du poker français, avec une équipe incroyable, fidèle, bienveillante et très professionnelle. »

Benjamin Hammann aura mérité de porter son écusson : il est désormais joueur pro Barrière pour 2024. Bravo à lui et bonne chance aux tables du BPT !

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.