fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[FPO Lyon] Cagnard grille le bluff de Gill

Published

on

Blinds 400 / 800 ante 800 – 233 joueurs pour 300 inscriptions

 

Alors que l’on vient de franchir la barres des 300 inscriptions, les organisateurs réfléchissent désormais à la gestion du jour 1C. Désormais, ce sont 400 entrées dans ce tournoi qui tient décidément toutes ses promesses et s’annonce comme un grand cru des saisons FPO. On est déjà bien devant les 366 entrées de l’édition 2017. Rançon du succès, les croupiers, les tables et l’espace étant une denrée limitée, comment gérer les joueurs déjà inscrits sur le jour 1C ? C’est bien la question que les équipes d’Apo doivent traiter désormais, à moins de deux heures du début du 1C. Nul doute qu’ils trouveront une solution, quitte à coloniser les espaces dédiés à la restauration, attenants à la salle de poker !

Ca sacoche sévère sur cette table mais l’ambiance y est très souriante (Steeve Daullon, Olivier Durand de Grossouvre et la Team Pro PMU Sarah Herzali)

En attendant, revenons aux tables du jour 1B avec notamment celle où s’est installée la Team Pro PMU Sarah Herzali. Et quelle belle table ! Outre la Pro, on retrouve Ronan Monfort, figure emblématique du poker tricolore live et online qui réside à Malte, mais également les qualifiés PMU Matthieu Rodriguez, Valentin Cagnard et Olivier Durand de Grossouvre. Ajoutez l’homme du Florida Poker Tour Steeve Daulon et vous voilà fixé sur la densité de la table.

Ronan Monfort a fait la traversée pour Lyon. Afin d’y inscrire sa première ligne HendonMob 2018 ?

Le moins que l’on puisse est que les joueurs jouent tous les coups à fond et n’hésitent pas à envoyer des parpaings sur chaque street ! L’un des grands animateurs de la table est le toujours sympathique Shakil Gill, runner-up de l’édition 2015 du WiPT pour 76 500€.

Un de ses comparses de table me confiera :

« Il relance avec des merguez et trouve des boards improbables. Depuis tout à l’heure c’est comme ça, rien à faire, il rase. »

 

Shakil Gill touche pour le moment beaucoup de jeu et semble très actif à sa table. Jusqu’à quand ?

Et en effet Shakil est assis devant une tonne, environ 250 000 jetons à mon arrivée. Alors autant raconter le premier gros coup que Shakil vient de perdre.

Après un relance UTG à 2000, Valentin Cagnard en MP annonce une relance mais n’avance que les jetons d’un call. Le floor est appelé et décision est prise de n’autoriser qu’une relance minimum à 3200. Incident clos et reprise des débats. Est-ce ce fait de jeu qui aura incité Shakil à s’exciter ? En tout cas, ce dernier de petite blind 4-bet le tout pour 10000 et seul Valentin sera assez motivé pour aller affronter le gros tapis de la table.

Flop : K  Q 9

Shakil continue sur sa lancée pour 15000 et Valentin paie rapidement. Le pot est déjà à plus de 55000. Et on n’est pas parti pour ralentir ici.

Turn : 7

Finalement, si, les deux joueurs lèvent le pied et checkent à tour de rôle.

Mais la river Q fait rentrer tous les tirages et les combos. Une carte bien riche sur laquelle tout le monde peut raconter son histoire. Et à ce jeu, Shakil a toujours des choses à dire semble-t-il. Il met Valentin à tapis en avançant une pilasse de jetons de 5000, les plus chers en circulation pour le moment. Visiblement il y a de l’historique entre les joueurs car Cagnard ne met pas longtemps à payer pour environ 40 000 et retourne immédiatement A Q bien loin devant le gros bluff éventé de Gill avec hauteur Six 6 3.

A l’issue de ce coup, Valentin remonte à environ 130 000  tandis que Shakil a encore de quoi voir venir avec environ 180 000 jetons.

Valentin Cagnard (au centre) ne s’est pas laissé piégé par le bluff de Shakil. Il remonte à 130 000, soit quasiment 2,5 averages.

Même table, main suivante. Cette fois, le coup oppose Benjamin Kessap qui relance préflop à 2000, à Matthieu Rodriguez, bien actif lui aussi, qui sur-relance pour 5600. C’est payé et les deux joueurs découvrent le flop K 6 4. Check call de Kessap pour 5000. Sur la turn 8, les deux joueurs checkent tranquillement, et renouvellent le geste sur la river 5 pour une flush au board. Mais Benjamin Kessap retourne pocket Queen avec la Dame de trèfle, Q Q pour la deuxième hauteur max de la flush.

 

Benjamin Kessap, encore un qualifié PMU

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[WPT CHAMPIONSHIP] C’est la fin du Day 4… et du coverage

Published

on

By

Comme vous pouvez le voir, j’ai commencé à effacer l’ardoise magique où je conservais les photos du coverage. Quelques mots de ce que j’ai vu durant le dernier niveau avant de partir : Danny Allen, le viking ayant plusieurs fois figuré à la section style, est sorti en 59ème position.

Daniel Negreanu joue une main à haut risque avec son voisin Pratik Mehta, avec un pot à 2 millions. Le board : Dame-Dame-6-Roi-9. Pratik a checké le 9 de la river et Daniel réfléchit longuement en position à placer une mise, et finit par renoncer. Les deux joueurs montrent leurs mains : Dame-5 contre… Dame-5. Le 9 qui complétait une potentielle quinte les a climatisés tous les deux, mais ils se quittent bons amis avec ce pot partagé.

Ce soir je quitte le Wynn pour rejoindre un hôtel près du Convention Center de Las Vegas, éclairé comme en plein jour.

 

Je tiens à remercier l’organisation du WPT et le Wynn, pour leur accueil, et j’espère que vous avez apprécié ces quelques jours de coverage d’un tournoi de dimension exceptionnelle en ma compagnie… Et maintenant, je vais enfin pouvoir aller perdre de l’argent.

Hasta la vista !

                                           Photos bonus !

Continue Reading

Coverage

[WPT CHAMPIONSHIP] Le lion est mort ce soir au Day 4

Published

on

By

Michael Loncar s’est montré très actif, jouant plusieurs mains d’affilée. Durant la première, il relance en early, se fait tribet par Eliot Hudon, paye, et finit par lâcher ses cartes sur un continuation bet, un check turn, et une grosse mise river.

 

Il joue ensuite une main contre Johan Guibert, relançant encore une fois en early. Guibert défend sa grosse blinde et les joueurs vont voir un flop, 9-Dame-Dame. Mise de 100k de Michael, Johan (réfléchit pendant quelques mois et) paye. 3 de carreau au turn, et 225k de Michael. Johan (compte ce qui lui reste puis réfléchit encore un peu, mais pas longtemps, genre 20 minutes) paye. La river est un roi, les deux joueurs checkent. Bilan : 8-9 pour Johan, paire de Valet pour Michael qui empoche le flop et laisse le Français exsangue.

Pendant ce temps-là, Pat Lyons porte un lion autour du cou. Cet animal porte-bonheur a une efficacité limitée puisqu’il sort juste après – éliminé par Brad Owen, ici photographié aux côtés de Kharlin Sued.

 

 

 

Un coup se joue à la table de Negreanu (qui prend des photos avec ses fans), entre Barzantny et David ODB Baker.

C’est Baker qui attaque du bouton, et Barza (je vais l’appeler comme ça pour les besoins du direct) défend à la BB. Le flop est 8 de pique 6 de carreau 5 de carreau. Baker mise 300k dans 450. Genre j’aimerais qu’on en finisse tout de suite. Mais Barza paye. Double check à la turn (le double check à la turn est très tendance en ce moment). Double check à la river. Barza montre son 6-5 qui fait double paire et Baker fait la grimace en jetant ses cartes.

De l’autre côté de la salle, un coup énorme est en train de se jouer entre Kempton, en petite blinde et Alexander Farahi à sa gauche en grosse blinde.

Le coup a été relancé par Farahi préflop, qui a misé également au flop (As-4-Dame rainbow), puis au turn (3 de trèfle) et il remet une cartouche de 1,25 million dans un pot à plus de 2 millions à la river. Kempton réfléchit longuement en se tordant les mains. Il finit par payer et muck ses cartes en découvrant l’As-10 de Farahi qui empoche un pot de 4,5 millions.

 

Continue Reading

Coverage

[WPT CHAMPIONSHIP] Le gang des faux Français

Published

on

By

Contrairement à ce qu’on pourrait croire en entendant son nom, Jean-Claude Moussa, le chipleader actuel n’est pas français. Ce n’est pas le seul « faux-ami » par ici, puisqu’il y a également Jean Gaspard parmi les participants (qui connait une situation moins fleurissante).

Egalement encore parmi les concurrents avec des tapis permettant de jouer un peu plus que des tapis, on compte Drew O’Connell (haut) et Asher Conniff (bas).

Igor Kurnakov continue de monter (7 millions), tout comme Daniel Negreanu (7 aussi) tandis que Soheb, Krasimir et Juan Orellana se sont maintenus dans le Top 5. Benny Glaser a chuté à 4 millions. Les blindes vont passer à 50-75000 au niveau 23.

Parmi les sortants : Joey Couden, ancien chipleader en 96ème position (36500 dollars), juste derrière Kristen Foxen. Jonah LaBranche est 98ème, Cary Katz 100ème. Mike Del Vecchio est 114ème (32650 dollars), Justin Young 124ème (29450 dollars).

Lynn Gilmartin est finalement sortie en 91ème position (36500 dollars), juste avant Jerry Malher, dont je parlais dans le post précédent. Il est l’avant-dernier avant le prochain pallier à 41250 dollars.

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.