fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[FPS Deauville by Pokerstars] Sebastien Hattab chipleader du Day 2 !

Published

on

Ils étaient 658 à rejoindre ce Day 2 de ce magnifique FPS Deauville !

Dès le début du Day, ils savaient qu’un seul joueur sur trois aller entrer dans l’argent. C’est donc dans un lutte féroce que nous avons perdu tout d’abord Romain Baert, Bruno Vanryb, Erwann Pecheux, Quentin Lecomte, Tommy Mandel, Gabriel Nassif, Clement Thumy Saber Harrazi, Laurent Polito, Aurelie « Mireille » Quelain, Bertrand Grospellier, Julien Brecard entre autre.

Puis arriva l’entrée des places payés avec pour rappel trois bubble boy and girl ! Claude Mirval, Stephane Dossetto et Sabrina Hiatulhah.

Et à partir de cet instant ce fut un hécatombe l’ensemble des petits tapis ont pris tout les risques pour pouvoir remonter dans les clous, mais beaucoup d’entre eux se sont cassés les dents et ont donc terminé dans les premiers payés tel que : Gilles Huet, Brian Benhamou, Florence Mazet, Michel Pomaret pour vous l’a faire courte.

Mais passons maintenant à la belle histoire du jour qui vient du chipleader de ce Day 2 : Sebastien Hattab qui termine avec 723 000 jetons. Il nous raconte en fin de partie, qu’il a débuté le day avec 200 000 jetons puis très vite il est tombé à 36 000 jetons ! Et en quelques niveaux, l’homme venu de l’oise pour disputer ce FPS a réalisé plus qu’un exploit en revenant tout d’abord à son tapis de début de journée puis enchainé les bon coup pour termine à 723 000 jetons !

Sebastien Hattab : Chipleader 723 000 jetons !

Nous pouvons également noter le record du nombre d’entrée dans l’argent. En effet Ronan Montfort vient de faire son 5ème ITM dans un FPS chose que personne n’a fait auparavant !

Je reviens vers vous dans quelques instants pour les chiffres complets : Redraw, Chipcount, Joueurs restants et même si vous êtes sage le numéro de téléphone de Liv Boree !

Chipcount et redraw des 152 joueurs restant :

Table 61

1 Jean Luc Moraly 234 000
2 Efim Rudnik 333 000
3 Ali Zrari 530 000
4 Massou Cohen 200 000
5 Yann Juhel 165 000
6 Tonny van Eck 584 000
7 Florian Lebaigue 221 000
8 Pavel Kellner 339 000

Table 62

1 Ramon Miguel Munoz 183 000
2 Clement Genon-Catalot 153 000
3 Anthony Apicella 123 000
4 Dominique Franchi 64 000
5 Carole Metenier 98 000
6 Josy Laurent Benhayoun 123 000
7 Richard Abou 130 000
8 Nicolas Dumont 108 000

Table 63

1 Donovan Baer 622 000
2 Francois Hardel 33 000
3 Vincent Garat 241 000
4 Yi Li 262 000
5 Francois Corouge 78 000
6 Evangelos Tsaris 73 000
7 Jan Daan Hoogendijk 257 000
8 Ilan Boujenah 269 000

Table 64

1 Ognyan Dimov 280 000
2 Fabrice Somers 172 000
3 Mohamed El Bakkouri 300 000
4 Lies Bechir 275 000
5 Vladimir Bozinovic 182 000
6 Romain Le Dantec 135 000
7 Vlad Anghelescu 213 000
8 Eddie Makhoul 150 000

Table 65

1 Henri Chapuis 116 000
2 Dara O`Kearney 143 000
3 Siema Bhaggoe 236 000
4 Etienne Herault 158 000
5 Javier Rodriguez 175 000
6 Yohan Figueiras 371 000
7 Laurence Fleury 230 000
8 Erick Abitbol 109 000

Table 66

1 Florian Mann 110 000
2 Jean-Pascal Mariot 126 000
3 Jose Laurent 302 000
4 Marco Torres 216 000
5 Mathieu Mariani 141 000
6 Frederic Konowitz 73 000
7 Abdelakim Laidouni 139 000
8 Kalede Reguaiguia 156 000

Table 67

1 Remy Mougel 208 000
2 Ivan Luca 463 000
3 Francesco Delfoco 170 000
4 Simeon Naydenov 299 000
5 Saber Hamrouni 115 000
6 Lars Letmark Sundelius 468 000
7 Oussama Medjhouda 107 000
8 Florence Allera 209 000

Table 68

1 Florent Le Neillon 87 000
2 Oleksandr Bichuch 123 000
3 Nicolas Grenier 259 000
4 Alexis Rozenblat 90 000
5 Gaelle Garcia Diaz 406 000
6 Nickolas Tan 283 000
7 Diogo De Oliveira 101 000
8 Anthony Picault 116 000

Table 69

1 Alessio Isaia 368 000
2 Suat Uyanik 299 000
3 Lucas Monnier 584 000
4 Damien Busnel 177 000
5 Gregory Vivant 182 000
6 Nicolas Hamouni 416 000
7 Vadim Shlez 386 000
8 Massimiliano Forti 45 000

Table 70

1 Samir Chriraa 47 000
2 David Vamplew 179 000
3 Gaby Livshitz 389 000
4 Jean-Marie Peyron 367 000
5 Minh-Tri Truong 606 000
6 Bruno Michels 86 000
7 Antoine Chuzevile 177 000
8 Milenko Stanojcic 48 000

Table 71

1 Samy Boutaleb 280 000
2 Vladimir Novitckii 50 000
3 Wei Hu 314 000
4 Florian Ravier 29 000
5 Mathieu Rabalison 246 000
6 Sulaiman Sesay 210 000
7 Donato Sparavilla 73 000
8 Pierre Joseph Chiarelli 115 000

Table 72

1 Grzegorz Krajewski 238 000
2 Eric Yves Robert Jeanjean 118 000
3 Ronan Monfort 121 000
4 Thomas Courdille 118 000
5 Mady Cherit 351 000
6 Andre Andrade 105 000
7 Karim Feedag 84 000
8 Florian Decamps 81 000

Table 73

1 Dietrich Moritz 443 000
2 Daniel Duthon 156 000
3 Jeremie Georges Verslegers 187 000
4 Pierre Hebert 178 000
5 Julien Arethuse 176 000
6 Clement Maestracci 305 000
7 Cyril Ben Soussan 125 000
8 Pascal Lumbroso 230 000

Table 74

1 Felix Lambertz 675 000
2 Carlos Queiroz Ferreira 586 000
3 Philippe Melnik 243 000
4 Thomas Denis 506 000
5 Jimmy Guerrero 200 000
6 Eric Maurel 310 000
7 Paul-Francois Tedeschi 364 000
8 Alfonso Amendola 80 000

Table 75

1 Jean-Pierre Claude 19 000
2 Yohan Abitbol 603 000
3 Francesco Delli Gatti 113 000
4 Olivier Duran 367 000
5 Edmond Melamed 311 000
6 Benjamin Buhr 125 000
7 Sebastien Hattab 723 000
8 Padraig O`Neill 390 000

Table 76

1 Nikolaos Eleftheriadis 101 000
2 Brou Stephane Laurent 363 000
3 Mecit Turan 446 000
4 Jeremy Libraty 70 000
5 Kamel Boukhalfa 96 000
6 Joao Manuel Da Mota Ribeiro 213 000
7 Serge Chechin 128 000
8 Zigmas Pekarskas 251 000

Table 77

1 Jerome Cecchi 576 000
2 Sacha Israel 294 000
3 Boris Ivanov 148 000
4 Patrick Sonigo 113 000
5 Arnaud Mattern 121 000
6 Fabrice Dufour 188 000
7 Sanid Alicic 160 000
8 Oleg Vasylchenko 270 000

Table 78

1 Jonathan Koskas 151 000
2 Mehdi Lamand 191 000
3 Sylvain Viens 89 000
4 Michael Fratty 198 000
5 Arthur Conan 166 000
6 Oleg Romanov 57 000
7 Nicola D`Anselmo 242 000
8 Abdelkader Medjahed 200 000

Table 79

1 Rasmus Vogt 300 000
2 Thibaud Zeien 191 000
3 Carlos Lopes 335 000
4 Johnny Nedved 144 000
5 Cedric Grillet 81 000
6 Alexander Orlov 145 000
7 Philippe Richard 228 000
8 Artur Koren 276 000

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Coverage

[WPO MADRID] Le résumé de la table finale

Published

on

By

Comme on pouvait s’y attendre, c’est Anthony Soules qui sort en premier. Après son beau début de journée, où il a réussi à attendre son moment pour réaliser une belle progression – et être pendant une heure le second au chiplead derrière l’intouchable Herrera, Soules a commencé à déjouer. Il a pris des mauvaises décisions, peut-être sous l’effet de la fatigue, qui culminent avec son bluff raté contre Omar Del Pino. Il explique d’ailleurs à Winamax qu’il y avait un historique entre eux de la journée précédente qui aurait dû l’inciter à plus de prudence. S’il parvient à la table finale, c’est avec une poignée de blinds et il perd après avoir survécu à un premier all-in – le second lui étant fatal, Q de pique – 10 de carreau de son côté contre A-8 de coeur pour Herrera, qui gagne sur un board qui ne touche personne.

Pablo Herrera n’a pas eu de chance (image Wina)

C’est ensuite au tour de Pablo Herrera de sortir sur un bad beat horrible. Passé derrière Omar del Pino en termes de jetons après avoir longtemps dominé les débats, il fait une relance à 3M de jetons au bouton sur une ouverture à 1,4M d’Angel Rodriguez UTG. Omar del Pino le sur-relance à tapis avec une paire de valets, Angel sort rapidement (il avait une paire de 3) et Pablo Herrera est ravi de payer avec une paire d’As en main. Le flop est déjà menaçant pour lui avec un dix-neuf-sept qui rajoute des outs à Omar del Pino. Puis un valet arrive à la turn, qui brise le coeur d’Herrera – le roi à la river ne change rien – qui repart tout de même avec 26000 euros.

Avec cela, Omar del Pino devient large chipleader (45M), deux fois au-dessus de son poursuivant le plus proche, Matthieu Lamagnère, surnommé « Sixcoups » et déjà auteur d’une 3ème place à Dubin en 2018 (27M). Suivent Angel Rodriguez à 16M, Hugues Mazerolle alias Chotec à 10,8M et Antonio Lopez à 8,7M.

Le fan-club d’Omar (image Wina)

Omar bénéficie également du fait d’être le favori des locaux et d’avoir de nombreux soutiens dans le public qui explosent de joie à chacun de ses exploits. On peut y retrouver notamment (à droite sur la photo ci-dessous) José Manuel Gonzalez Sanchez, l’ancien leader en fin de Day 1 qui avait disparu corps et âme dans le courant du Day 2, seulement pour revenir et faire partie des 3 joueurs à parvenir à battre les pros de la Team Winamax en heads-up pour remporter 2000 euros.

C’est ensuite au tour d’Angel Rodriguez d’être éliminé. L’Espagnol a connu quelques avaries et s’est retrouvé short stack à table. Sur un coup déjà relancé deux fois avant lui, il découvre As-Q en BB et part à tapis, seulement payé par Chotec, détenteur d’une paire d’As suffisante pour l’emporter. Angel sort en 5ème position avec 35000 euros tout de même – pas mal pour celui qui avait commencé la journée en 23ème position !

Ils ne sont plus que 4 et c’est Antonio Lopez qui se retrouve en danger en tant que plus petit tapis à la table. Il patiente autant qu’il le peut, moitié parce qu’il ne touche aucune main, moitié sans doute parce qu’il espère gagner une place sur un malentendu, mais tombé en-dessous des 5 blindes il doit se lancer avec un Q-9 de trèfle – seulement pour découvrir que son timing n’est pas idéal : Omar del Pino ne lui fait aucun cadeau avec As-Roi. Antonio repart quant à lui avec 48000 euros.

Ciao, Antonio (image Wina)

Ils ne sont plus que 3 : Omar Del Pino, toujours devant en termes de jetons, Matthieu Lamagnère, et Hugues Mazerolle, à peu près à égalité derrière. Malheureusement pour Chotec, il semble que sa provision de paires de Rois ait fait long feu – et à 1M d’euros la BB, difficile de tergiverser longtemps. Il décide de pousser son tapis de 14BB au milieu avec une paire de 2 sur une relance pré-flop d’Omar – comme il s’en expliquera par la suite à Winamax, le stream en décalé n’a pas été étranger à sa décision puisqu’il a pu s’apercevoir que la range de l’Espagnol était très large en termes d’agression. Malheureusement, Omar retourne les 7 et il est devant. Non seulement ça, mais il fait un 7 au flop – et un 7 à la turn, pour compléter son carré !

Hugues Mazerolle repart avec 67000 euros (image Wina)

Ils ne sont plus que deux ! Matthieu Lamagnère est à 38BB quand Omar Del Pino part avec un avantage à 71BB. Les compteurs sont cependant remis à zéro quelques mains plus tard, Lamagnère revenant à égalité sur une main A-Q contre As-10 après avoir glissé un peu plus loin derrière.

Omar et Matthieu (image Wina)

Cet équilibre ne va pas se maintenir longtemps. Omar continue dans son style agressif à mettre la pression sur Matthieu, qui a de plus perdu un gros tapis sur un tirage quinte ventral transformé en bluff et relancé à tapis par Omar avec seconde paire. La confrontation finale a lieu quand Sixcoups décide de payer un 3-ber à 12M de jetons de l’Espagnol avec Roi de trèfle Dame de coeur. En face il y a As de coeur, Valet de trèfle. Le flop vient Roi de coeur, Valet de coeur, 5 de coeur, pour maintenir le suspense à son comble (les odds sont alors de 51/48). Avec le 6 de carreau au turn, Omar est encore à 30% – et le 2 de coeur river lui donne la victoire finale !

Matthieu Lamagnère repart avec 94000 euros, Omar encaisse la victoire et 130000 euros, bravo à lui !

Le titre « Avec Lamagnère » ne sera pas pour cette fois (image Wina)

Et merci à toute l’équipe Winamax pour cette superbe semaine du WPO, couronnée par le record de participants au Main Event !

L’équipe Winamax (image Wina)

Mise à jour : Et j’ai complètement oublié de vous dire que Adrian Matéos n’a pas eu de réussite cette fois-ci au High Roller, puisqu’il s’est finalement incliné en 8ème position.

Continue Reading

Coverage

[WPO MADRID] Le HR approche de la table finale

Published

on

By

En allant voir les tables de HR, je vois un joueur se lever à la table de Mateos : il vient de se faire éliminer, paire de Q contre J-10 avec J-10-X-X-X au board – et devinez qui est l’auteur de cette élimination ? Et oui, Adrian lui-même. Il semble qu’il soit encore parti pour réaliser un des exploits dont il a le secret.

La table finale du Main Event va débuter, le problème étant qu’il est impossible de s’en approcher, du fait de la priorité donnée aux caméras. Vous pouvez néanmoins la suivre avec les commentaires de Ponce P accompagné d’invités de marque – ça se passe ici : www.twitch.tv/winamax

Pour ce qui est du match France-Espagne qui s’y joue, l’équilibre est repassé en faveur des locaux, avec 4 Espagnols contre 3 Français.

Demain matin, je vous ferai un résumé des événements de la soirée.

Continue Reading

Coverage

[WPO MADRID] Table finale !

Published

on

By

Matthieu Lamagnère, qui a commencé la journée en 23ème position, est toujours présent, en compagnie d’Antonio Lopez en table télé. Cesar del Pino a rejoint la table 2 pour répartir les joueurs par 4.

Le High Roller est tombé à 10 puis 9 joueurs, et les deux tables ont été ramenées à proximité immédiate de celles du Main Event dans la partie Mandalay du casino. Tout à fait à droite, vous pouvez voir Adrian Mateos qui fait partie des finalistes.

Niveau 45 (250k/500k) – Une main importante sur chaque table. Côté table TV, les deux petits tapis partent all-in l’un contre l’autre. Gytis Juskevicius avec les valets, Antonio Lopez avec K-10. Le flop sort K-Q-J rainbow, et tout est encore possible. Le 9 au turn fait passer Del Alamo devant, et le 3 de la river ne permet pas à Gytis de faire full. Il n’est pas éliminé mais il lui reste moins de 500k. Il doit partir à tapis le coup d’après et affronte la paire de 2 (pique et coeur) de Del Alamo avec son J-9 de trèfle, fait son valet au flop, mais il y a 4 piques sur le bord.

Gytis préfère en sourire

Il sort 8ème (15000 euros). De l’autre côté, je tourne la tête pour découvrir Soules au prise avec Del Pino, le nouvel arrivant. Le board montre As de coeur – 6 de coeur – K de carreau – 10 de coeur – 9 de pique. Soules est parti à tapis, un over-bet sur le pot d’environ 7M. Del Pino hésite un moment, il y a des tirages quinte, coeur, mais le bluff de Soules ne prend pas, il paye avec Roi-dix et Soules jette 6 de carreau – 7 de coeur. Il perd un très gros morceau de son tapis sur ce coup.

César sur le point d’éventer le bluff.

Les joueurs ne sont plus que 7 et la table finale est mise en place. Je profite du passage de François Pirault dans la salle presse pour lui demander comment il est sorti du High Roller – il me répond qu’il a été 21 ou 22ème, et a empoché 2250 – mais il avait reentry. Il est en route vers les Heads Up avec les pros, qui permet à tous les joueurs même amateurs d’affronter les pros de la Team Winamax pour 50 euros. S’ils gagnent, ils peuvent en affronter un autre pour 100 euros d’enjeu, puis 200, 400 et 1000 – au risque de tout perdre en cas de défaite.

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.