fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[PMU.fr WPTn Marrakech] Les tables sympa !

Published

on

Comme dans chaque Day 2 le redraw est parfois sympathique pour nous couvreurs ! Aujourd’hui nous avons :

Table 5

TABLE : 3
Place Nom Prenom Stack
1 PITCHO Didier 67 100
2 SGORRANO Jerome 115 800
3 IAOUINI Karem 38 000
4 GARDE Jon 133 200
5 MAKHOUL Eddie 79 900
7 FARAG Fadhil 13 700
8 KADDOURI MOUNIM 23 100
9 MERIEM Camel 65 400

 

Table 4

TABLE : 17
Place Nom Prenom Stack
1 SEFRIOUI Kamal 260 000
2 MERLIN Pierre 30 900
3 ZOUITEN Fouad 107 200
4 GERIN Stephan 72 500
5 OROZCO Benoit 50 100
7 VAN DER GHINST MICHAEL 14 600
8 PAPINEAU Mathieu 45 200
9 FAIKY ZOUHAIR 91 600

 

Table 3

TABLE : 16
Place Nom Prenom Stack
1 BENHAMOU Brian 52 800
2 LE BIHAN Gael 104 200
5 BLASCO BENJAMIN 88 600
6 BERDAI HICHAM 66 200
7 LEWIS Romain 194 000
8 TAILLEFUMIER Jeremy 34 600
9 SENANEDJ Benoit 38 200

.

C’est ainsi que les joueurs reprennnent sur le Niveau 11 : 600/1200 ante 100 !

 

 

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Coverage

[WPO Bratislava] Theo Rebour en tête du chipcount

Published

on

Alors qu’il ne reste qu’une demie heure de jeu avant le dinner break, c’est le Français, résident de Liverpool et grand amateur des formats Espresso de la room Winamax, Théo Rebour qui est au sommet du classement. Le joueur qu’on avait vu à l’oeuvre un peu plus tôt pointe à plus de 350 000 jetons, loin devant ses poursuivants, le joueur local Matus Kucera (132 000 dollars de gain en carrière live tout de même) et le Chinois Yang Wang (620 000 $ de gains live selon HendonMob). Des Français comme Nicolas Dubois et Matthieu Rodriguez figurent également dans le top 10.

Theo peut avoir le sourire : il domine ce field avant le dinner break (crédit photo Winamax Caroline Darcourt)

Continue Reading

Coverage

[WPO Bratislava] Airwaks se donne de l’air

Published

on

A l’approche du dinner break, le field a perdu plus de la moitié des participants alignés sur la grille de départ au début de ce jour 1A. Ils sont au dernier décompte 201 pour 420 inscriptions. Ce qui signifie également que cette édition du WPO est sur les bases de nouveaux records ! Au niveau 12, les jeux se resserrent et les annonces à tapis se multiplient chez les short stacks.

Avec des lines plutôt agressives, le joueur WIP et youtuber Airwaks ne s’en laisse pas compter. Sur des blinds 1k 2k, il relance en position UTG+1 à 4k, directement sur relancé par le joueur à sa gauche pour 12 k. Il complète pour découvrir en tête à tête un flop {10-Clubs}4s{A-Diamonds}. Airwaks prend l’option du check et paie la mise adverse de 6k pour se payer une turn {5-Spades}. Là encore, le WIP check et prend le temps de réfléchir sur la mise de 18k qui lui est demandée. Après quelques instants, très concentré, il prend une poignée de jetons bleus, les 5k, et avance une pile pour 40k, ce qui aura pour effet de faire coucher son adversaire. Détendu, il affiche un sourire en commentant son gain : « Tu ne vas les bluffer à chaque main« , indiquant que l’historique de la table a bien été considéré par le joueur dans son move.

Airwaks affiche un sourire satisfait à l’issue d’un coup rondement mené : le voilà bien à l’abri, au-dessus de la moyenne de jetons

 

Du côté de la table du team pro Romain Lewis, ça envoie de jolies sacoches mais sans pour autant trop impliqué le joueur pour le moment

 

Et du côté de Pierre Calamusa, autre pro repassé par la case re-entry dans l’après-midi (un seul re-entry autorisé par jour 1), le business se passe à table autant qu’autour de la table, avec un suivi média dédié au jeune prodige grenoblois

 

Il se prépare quelque chose… Entre deux salles de tournoi, passage par le lobby de l’hôtel où on découvre les installations d’une des activités phares des WPO : le beer-pong. Un titre tout aussi convoité par tous les habitués de ce format et qui sera l’attraction du dinner break, à partir de 20h. Assis à l’arrière plan, en sweat rose siglé W, le WIP Moundir semble avoir déjà réservé sa place et attendre de défier ses adversaires. Chiche ?

 

 

Continue Reading

Coverage

[WPO Bratislava] Theo, un red diamond à la parole d’or

Published

on

Peu de temps après la reprise du jeu, de nouvelles arrivées sont encore à mentionner, comme celle de la team pro Winamax Gaëlle Baumann. Et le spectacle reprend rapidement aux tables. Mon regard est attiré par un écusson aussi rare que révélateur : celui des Red Diamond, l’élite de l’élite, celui qui définit les plus gros joueurs online. Et le joueur qui le porte, Théo, semble en être digne, en remportant un très gros coup après avoir pris le temps, et la parole, de réflexion.

Au bouton, Théo relance, comme souvent. La petite blinde 3bet et Théo complète pour découvrir un flop {2-Hearts}{5-Spades}{J-Diamonds}. Premier barrel, payé. Idem sur la turn {6-Hearts} pour 15 000 unités. Enfin, la river {7-Diamonds} entraîne le tapis de l’agresseur de petite blinde pour plus de 50 000 jetons. Si Théo est nettement en avance sur le chipcount, le coup peut venir entamer désagréablement son stack très confortable. Le joueur expatrié (il vit en Angleterre) rentre alors dans une phase de réflexion et d’observations, commentant les options à voix basse. Le temps se fige, son adversaire également, sous les yeux scrutateurs de Théo, qui s’agit sur sa chaise mais semble maître de ses nerfs. Sa décision semble difficile mais elle sera mûrement réfléchie. Un Red Diamond doit se montrer digne de son standing. Un fold semble envisagé un temps mais cette issue contrarie visiblement Théo, qui ne voudrait pas se faire voler le pot. Alors il refait le coup à mi-voix, une énième fois. Et son adversaire demande le time. A peine le floor arrivé pour annoncer les trente secondes de réflexion finale, que Théo pose un jeton derrière la ligne, synonyme de call. Désespéré, son adversaire retourne As Roi pour hauteur max, bien derrière le {K-Spades}{J-Spades} de Théo, qui peut jubiler en empilant ses nouveaux jetons. Le temps que son adversaire s’éloigne un peu et Théo me confiera discrètement que la demande du time l’a bien aidé dans sa prise de décision et l’a conforté dans l’idée que son adversaire n’était pas au mieux… Bien joué et le voilà qui rentre dans le top 5 du chipcount.

L’un des patchs les plus prisés de la communauté poker online : le Red Diamond

 

Le board du crime

 

Théo, à gauche en maillot rouge, refait le coup avant d’engager ses jetons

 

Top paire, ça gagne !

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.