fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[Wipt 2016] Le WiPT bat tous les records !

Published

on

Alors que le Day 2A vient de débuter avec 350 joueurs soit une salle pleine à Clichy, les derniers chiffres de la nuit viennent de tomber !

Sur le Day 1D 350 joueurs se sont regroupés ! Le chiffre total d’entrants s’est alors clôturé à 1389 joueurs pour cette étape 2016 !

En revenant rapidement sur le Day 1D, ils sont 169 à passer au day 2 retrouvant les 195 joueurs du Day 1B ce soir à 20h.

Sur ce record de 1389 joueurs, 667 d’entre eux passent au Day 2 !

Il y a quelques minutes, c’est donc 350 joueurs qui se sont regroupés à Clichy pour reprendre sur les blindes 600/1 200 ante 100 avec des rounds de 60 minutes ! Dès 15h, je pourrai vous raconter en détails tout ce qui se passe sur place et avoir les impressions en direct du tournoi qui s’annonce être le plus gros field français jamais vu !

12779254_10153605157879234_3257093546421968565_oCredit photo Mounir Mahroug

Je vous laisse le chipcount du Day 1D en attendant :

Fabrice BOUSSOUGANT 232 100
FABIEN STOCKHAUSEN 118 000
Nicolas PIGNON 116 400
Kamel ATOUI 108 500
KAMEL BOUKHALFA 96 400
Gilles GORI 94 800
Arnaud MARCHAL 93 100
Simon BRISSON 92 100
Sebastien POUILLARD 91 000
Emmanuel MARTIN 90 700
Jean-pierre CAILLEAU 88 000
Heni MOKNI 84 300
ALEXANDRE REARD 83 800
Arnaud PATUEL 79 900
Mickael SARAZIN 79 600
MOHAMED CHEIKH 76 500
Stanislas LEGER 74 400
ANDREI BRAILA GEORGESCU 73 800
Christophe LEAN 72 200
Abdelkader MEDJAHED 70 000
Franck DE LEMOS FONTAO 69 600
PASCAL RAUZDUEL 69 400
Alexandre DAVRANCHE 68 700
JEAN-MICHEL TEXIER 68 500
Emile PETIT 67 300
Kevin LAMBERT 66 400
FARID HAICHE 66 200
STEPHANE NADOT 65 700
MARC PEREIRA 65 300
Albakri AHAMADA 62 900
Basile LELEU 62 600
Julien POLGE 62 400
Hamid MAKHEDJOUF 61 800
David CORTADAS 58 700
Aymeric SCHULTZE 58 600
Jenny ISRAEL 57 400
Thomas VASSAL 57 200
Rachid BEKKA 56 900
Karim SAIM 56 700
MARC TRIJAUD 56 500
Pierre-jean MULLER 55 400
Denis SCOARNEC 54 700
Nicolas PONSARD 54 000
Quentin SIRIVONGSANA 53 400
BASTIEN JOLY 53 100
Omar AMJOUD 52 000
Jean-francois COMBE 51 100
Alexandre GARDI 51 000
Fabrice AMOUYAL 50 800
Aurelien GUIGLINI 48 200
Florent MONDOLONI 47 900
Clement COTTIN 47 500
Thomas COURDILLE 46 400
Yoann PALUSSIÈRE 46 300
Thibaut DURIEUX 46 100
Guillaume MAURIAUCOURT 45 800
Pascal MARTIN 45 000
Benoît DE SOUSA VALENTE 44 800
Fatih YUSUFOGLU 44 300
SACHA THERY 44 000
Jean-gilbert LEVY 43 100
Mickael PEREZ 42 800
Jimmy NEDJAI 42 500
HICHAM WAHSH 41 500
Joseph PAUL 41 400
Christophe GRIPON 41 400
Francois BELTRANDO 41 300
NOAMEN AZZABI 41 100
Cyril BREMOND 41 100
Reine BENGUIGUI 40 600
Jean-marie PEYRON 40 400
Maxime ESCRIHUELA 40 300
Jonathan AUDEON 39 500
Martin ROCHE 39 100
HENRIQUE SARAIVA 38 800
Fabien CROCHET 38 100
BENJAMIN NARBONNE 36 800
Luc THIERCY 35 500
Mohamed AISSAOUI 35 200
Cedric TARIT 35 100
David GUILLEMAIN 34 900
Pierre DEGERT 34 700
Gregory BOEZIO 34 700
Didier MICHEL 33 200
Arnaud KELLER 32 900
Louis LINARD 32 900
Jean-philippe BOUTET 32 000
Pascal PATRIGEON 31 500
Michel LIGUET 31 400
Alexandre MANGAUD 30 800
Vincent LE MOULLEC 30 800
BRENDAN ALWIS MUTHUWADIGE 30 700
Lianmin BAI 30 700
Vincent ARENSMA 30 600
Thibaut RENAUT 30 000
Laurent THIERY 29 100
Charly LOPES 28 600
Tommy MOCHÉ 28 500
François HARDEL 28 400
Nagib RAJI 28 300
IDRISS AMBRAISSE 28 100
Adrien GUILLONNET 28 000
Frederic SICSIC 28 000
OUSSEMA RHARS 28 000
GUILLAUME VICTOR PUJEBET 27 900
Ralph MOUNITION 27 700
DAVID BRUNEAU 27 400
Samuel DRHEY 27 300
TIMOTHEE MARLIN 27 200
GUY FELDER 27 200
Aurelien DELCOUR 26 700
Pierre-arnaud MORIN 26 100
Julien DEBESQUE 26 000
Raphael MOLINARI 26 000
Vincent HILAIRE 24 900
Stéphane WOIRY 24 700
RENE TIMSIT 24 600
Sylvain FIEVET 24 000
Cédric GUIMARAES 23 800
CHRISTIAN GONZALEZ 23 700
Christophe SIN-RONIA 23 400
Sebastien FAYOT 23 300
Jonhy HOARAU 23 000
Jessy MARILLAUD 22 400
Laurent DUBIN 22 100
BRUNO BROCARD 21 800
Thibaud GANDERATZ 21 400
SAMUEL KLEIN 21 100
Idriss DRIRA 21 000
Florian MAISONNEUVE 20 600
Geoffrey RIVA 20 600
Christophe POTTIER 20 300
AURELIE QUELAIN 20 000
RAPHAEL MORON 20 000
Florent COURTIER 20 000
Olivier FISSORE 20 000
STEPHANE COUSTON 20 000
Jacques HABABOU 20 000
Eddie JENDOUBI 20 000
Pascal GIGANT 20 000
Allan TIREL 20 000
Romain DEMMERY 20 000
Lionel BIENDON 19 700
SKANDER LAMINE 19 300
Cyrille PATTIER 18 400
JINYUN YANG 18 000
Vincent GALANTE 17 700
Laurence HUVELIN 17 500
DAVID LUK HANG 17 400
SEBASTIEN LEJEUNE 17 100
Sonia HACHET 16 900
Jerome HOBBE 16 700
Jerome BARON 16 700
Amaury WALTER 16 600
STEPHANE MILLAT 16 000
FREDERIC KONOWITZ 15 700
Henri FACHINETTI 15 600
Sebastien PIERRE 15 200
Raphael MONTEFALCONE 14 900
FREDERIC LEMAITRE 14 800
Pascal GUERILLOT 13 900
Laurent PRIEUR 13 900
Aurelien ANGENIEUX 12 900
CIPRIAN BASESCU 12 000
Steve MORETTI 10 400
Fabian SAMSON 7 400
Julien MATEOS HERNANDEZ 7 200
Jose PEREIRA DA COSTA 4 900
JEREMIE OUAKI 1 400

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Coverage

[WPO MADRID] Le résumé de la table finale

Published

on

By

Comme on pouvait s’y attendre, c’est Anthony Soules qui sort en premier. Après son beau début de journée, où il a réussi à attendre son moment pour réaliser une belle progression – et être pendant une heure le second au chiplead derrière l’intouchable Herrera, Soules a commencé à déjouer. Il a pris des mauvaises décisions, peut-être sous l’effet de la fatigue, qui culminent avec son bluff raté contre Omar Del Pino. Il explique d’ailleurs à Winamax qu’il y avait un historique entre eux de la journée précédente qui aurait dû l’inciter à plus de prudence. S’il parvient à la table finale, c’est avec une poignée de blinds et il perd après avoir survécu à un premier all-in – le second lui étant fatal, Q de pique – 10 de carreau de son côté contre A-8 de coeur pour Herrera, qui gagne sur un board qui ne touche personne.

Pablo Herrera n’a pas eu de chance (image Wina)

C’est ensuite au tour de Pablo Herrera de sortir sur un bad beat horrible. Passé derrière Omar del Pino en termes de jetons après avoir longtemps dominé les débats, il fait une relance à 3M de jetons au bouton sur une ouverture à 1,4M d’Angel Rodriguez UTG. Omar del Pino le sur-relance à tapis avec une paire de valets, Angel sort rapidement (il avait une paire de 3) et Pablo Herrera est ravi de payer avec une paire d’As en main. Le flop est déjà menaçant pour lui avec un dix-neuf-sept qui rajoute des outs à Omar del Pino. Puis un valet arrive à la turn, qui brise le coeur d’Herrera – le roi à la river ne change rien – qui repart tout de même avec 26000 euros.

Avec cela, Omar del Pino devient large chipleader (45M), deux fois au-dessus de son poursuivant le plus proche, Matthieu Lamagnère, surnommé « Sixcoups » et déjà auteur d’une 3ème place à Dubin en 2018 (27M). Suivent Angel Rodriguez à 16M, Hugues Mazerolle alias Chotec à 10,8M et Antonio Lopez à 8,7M.

Le fan-club d’Omar (image Wina)

Omar bénéficie également du fait d’être le favori des locaux et d’avoir de nombreux soutiens dans le public qui explosent de joie à chacun de ses exploits. On peut y retrouver notamment (à droite sur la photo ci-dessous) José Manuel Gonzalez Sanchez, l’ancien leader en fin de Day 1 qui avait disparu corps et âme dans le courant du Day 2, seulement pour revenir et faire partie des 3 joueurs à parvenir à battre les pros de la Team Winamax en heads-up pour remporter 2000 euros.

C’est ensuite au tour d’Angel Rodriguez d’être éliminé. L’Espagnol a connu quelques avaries et s’est retrouvé short stack à table. Sur un coup déjà relancé deux fois avant lui, il découvre As-Q en BB et part à tapis, seulement payé par Chotec, détenteur d’une paire d’As suffisante pour l’emporter. Angel sort en 5ème position avec 35000 euros tout de même – pas mal pour celui qui avait commencé la journée en 23ème position !

Ils ne sont plus que 4 et c’est Antonio Lopez qui se retrouve en danger en tant que plus petit tapis à la table. Il patiente autant qu’il le peut, moitié parce qu’il ne touche aucune main, moitié sans doute parce qu’il espère gagner une place sur un malentendu, mais tombé en-dessous des 5 blindes il doit se lancer avec un Q-9 de trèfle – seulement pour découvrir que son timing n’est pas idéal : Omar del Pino ne lui fait aucun cadeau avec As-Roi. Antonio repart quant à lui avec 48000 euros.

Ciao, Antonio (image Wina)

Ils ne sont plus que 3 : Omar Del Pino, toujours devant en termes de jetons, Matthieu Lamagnère, et Hugues Mazerolle, à peu près à égalité derrière. Malheureusement pour Chotec, il semble que sa provision de paires de Rois ait fait long feu – et à 1M d’euros la BB, difficile de tergiverser longtemps. Il décide de pousser son tapis de 14BB au milieu avec une paire de 2 sur une relance pré-flop d’Omar – comme il s’en expliquera par la suite à Winamax, le stream en décalé n’a pas été étranger à sa décision puisqu’il a pu s’apercevoir que la range de l’Espagnol était très large en termes d’agression. Malheureusement, Omar retourne les 7 et il est devant. Non seulement ça, mais il fait un 7 au flop – et un 7 à la turn, pour compléter son carré !

Hugues Mazerolle repart avec 67000 euros (image Wina)

Ils ne sont plus que deux ! Matthieu Lamagnère est à 38BB quand Omar Del Pino part avec un avantage à 71BB. Les compteurs sont cependant remis à zéro quelques mains plus tard, Lamagnère revenant à égalité sur une main A-Q contre As-10 après avoir glissé un peu plus loin derrière.

Omar et Matthieu (image Wina)

Cet équilibre ne va pas se maintenir longtemps. Omar continue dans son style agressif à mettre la pression sur Matthieu, qui a de plus perdu un gros tapis sur un tirage quinte ventral transformé en bluff et relancé à tapis par Omar avec seconde paire. La confrontation finale a lieu quand Sixcoups décide de payer un 3-ber à 12M de jetons de l’Espagnol avec Roi de trèfle Dame de coeur. En face il y a As de coeur, Valet de trèfle. Le flop vient Roi de coeur, Valet de coeur, 5 de coeur, pour maintenir le suspense à son comble (les odds sont alors de 51/48). Avec le 6 de carreau au turn, Omar est encore à 30% – et le 2 de coeur river lui donne la victoire finale !

Matthieu Lamagnère repart avec 94000 euros, Omar encaisse la victoire et 130000 euros, bravo à lui !

Le titre « Avec Lamagnère » ne sera pas pour cette fois (image Wina)

Et merci à toute l’équipe Winamax pour cette superbe semaine du WPO, couronnée par le record de participants au Main Event !

L’équipe Winamax (image Wina)

Mise à jour : Et j’ai complètement oublié de vous dire que Adrian Matéos n’a pas eu de réussite cette fois-ci au High Roller, puisqu’il s’est finalement incliné en 8ème position.

Continue Reading

Coverage

[WPO MADRID] Le HR approche de la table finale

Published

on

By

En allant voir les tables de HR, je vois un joueur se lever à la table de Mateos : il vient de se faire éliminer, paire de Q contre J-10 avec J-10-X-X-X au board – et devinez qui est l’auteur de cette élimination ? Et oui, Adrian lui-même. Il semble qu’il soit encore parti pour réaliser un des exploits dont il a le secret.

La table finale du Main Event va débuter, le problème étant qu’il est impossible de s’en approcher, du fait de la priorité donnée aux caméras. Vous pouvez néanmoins la suivre avec les commentaires de Ponce P accompagné d’invités de marque – ça se passe ici : www.twitch.tv/winamax

Pour ce qui est du match France-Espagne qui s’y joue, l’équilibre est repassé en faveur des locaux, avec 4 Espagnols contre 3 Français.

Demain matin, je vous ferai un résumé des événements de la soirée.

Continue Reading

Coverage

[WPO MADRID] Table finale !

Published

on

By

Matthieu Lamagnère, qui a commencé la journée en 23ème position, est toujours présent, en compagnie d’Antonio Lopez en table télé. Cesar del Pino a rejoint la table 2 pour répartir les joueurs par 4.

Le High Roller est tombé à 10 puis 9 joueurs, et les deux tables ont été ramenées à proximité immédiate de celles du Main Event dans la partie Mandalay du casino. Tout à fait à droite, vous pouvez voir Adrian Mateos qui fait partie des finalistes.

Niveau 45 (250k/500k) – Une main importante sur chaque table. Côté table TV, les deux petits tapis partent all-in l’un contre l’autre. Gytis Juskevicius avec les valets, Antonio Lopez avec K-10. Le flop sort K-Q-J rainbow, et tout est encore possible. Le 9 au turn fait passer Del Alamo devant, et le 3 de la river ne permet pas à Gytis de faire full. Il n’est pas éliminé mais il lui reste moins de 500k. Il doit partir à tapis le coup d’après et affronte la paire de 2 (pique et coeur) de Del Alamo avec son J-9 de trèfle, fait son valet au flop, mais il y a 4 piques sur le bord.

Gytis préfère en sourire

Il sort 8ème (15000 euros). De l’autre côté, je tourne la tête pour découvrir Soules au prise avec Del Pino, le nouvel arrivant. Le board montre As de coeur – 6 de coeur – K de carreau – 10 de coeur – 9 de pique. Soules est parti à tapis, un over-bet sur le pot d’environ 7M. Del Pino hésite un moment, il y a des tirages quinte, coeur, mais le bluff de Soules ne prend pas, il paye avec Roi-dix et Soules jette 6 de carreau – 7 de coeur. Il perd un très gros morceau de son tapis sur ce coup.

César sur le point d’éventer le bluff.

Les joueurs ne sont plus que 7 et la table finale est mise en place. Je profite du passage de François Pirault dans la salle presse pour lui demander comment il est sorti du High Roller – il me répond qu’il a été 21 ou 22ème, et a empoché 2250 – mais il avait reentry. Il est en route vers les Heads Up avec les pros, qui permet à tous les joueurs même amateurs d’affronter les pros de la Team Winamax pour 50 euros. S’ils gagnent, ils peuvent en affronter un autre pour 100 euros d’enjeu, puis 200, 400 et 1000 – au risque de tout perdre en cas de défaite.

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.