fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[WPO Dublin] Des débuts timides (mais encourageants)

Published

on

Il est 18h30 ici à Dublin, et donc 19 heures chez vous, et c’est pour le moins un début de WPO 2018 calme auquel nous assistons. Il l’est d’autant plus en termes d’affluence, qui peine à dépasser la barre des 200 joueurs à six niveaux, soit trois heures de jeu encore, du coup de sifflet final de cette première journée introductive.

A titre de comparaison, ce même Jour 1A de l’an passé avait enregistré un total de 373 inscriptions. Pas de panique, cet écart considérable s’explique par plusieurs raisons : l’ajout d’un Day 1, en premier lieu. Le WPO 2018 commence donc plus tôt, et devrait voir arriver un tsunami de joueurs français d’ici aujourd’hui et demain, à l’aube des dernières jours introductifs de l’événement. Pour ainsi faire gonfler une affluence actuellement maigrelette.

Mais faut-t-il encore qu’ils parviennent à atterrir dans la capitale irlandaise. Car le vent souffle sur les plaines ici à Dublin : la tempête Ali, de son petit nom, frappe actuellement l’île située au large du Pays de Galles. Conséquences : de nombreux joueurs et confrères ont bien du mal à rallier les côtes irlandaises, et doivent parfois réaliser de rocambolesques détours (par Amsterdam notamment) pour espérer taper le carton au WPO. Quand d’autres voient tout bonnement leur vol annulé.

Rassurez-vous : leurs partenaires de jeu sont confortablement installés au chaud (quoi que, il caille bien dans la poker room) autour des tables du tournoi principal, qui a recensé une trentaine d’éliminations depuis son top départ. Ça et là, quelques clichés des derniers arrivants.

Le Team Pro Winamax Sylvain Loosli a fait son entrée sur ce Main Event

Tout comme sa collègue espagnole Leo Margets, tout sourire pour sa première à Dublin.

Sonny Franco a quitté les terres marocaines pour venir se rafraîchir sur la côte irlandaise. Notamment en compagnie de Dominique Potenza, amateur français comptant plus de 70 places payées sur le circuit live.

Que serait un tournoi Winamax sans la présence d’Aurélien Guiglini, l’homme aux 1000 idées.

Notons également la participation de l’ex Team Pro Winamax, Adrien Guyon.

Ils ont pris le chemin de la sortie (mais ont peut-être re-entry) : Sébastien Ollivier, Jérôme Brunel, Thierry Blanc, Ruairi McLaughlin, Dimitri Halliez, Mickael Rollin, Julien Ehrardt, Norbert Michaud, Jérémy Mace, Zuanyu Zheng.

Il reste 129 joueurs (sur 175 inscriptions)
Level 9 / Blindes : 400 – 800 / 800
Moyenne : 64 338

 

 

 

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[WPT CHAMPIONSHIP] C’est la fin du Day 4… et du coverage

Published

on

By

Comme vous pouvez le voir, j’ai commencé à effacer l’ardoise magique où je conservais les photos du coverage. Quelques mots de ce que j’ai vu durant le dernier niveau avant de partir : Danny Allen, le viking ayant plusieurs fois figuré à la section style, est sorti en 59ème position.

Daniel Negreanu joue une main à haut risque avec son voisin Pratik Mehta, avec un pot à 2 millions. Le board : Dame-Dame-6-Roi-9. Pratik a checké le 9 de la river et Daniel réfléchit longuement en position à placer une mise, et finit par renoncer. Les deux joueurs montrent leurs mains : Dame-5 contre… Dame-5. Le 9 qui complétait une potentielle quinte les a climatisés tous les deux, mais ils se quittent bons amis avec ce pot partagé.

Ce soir je quitte le Wynn pour rejoindre un hôtel près du Convention Center de Las Vegas, éclairé comme en plein jour.

 

Je tiens à remercier l’organisation du WPT et le Wynn, pour leur accueil, et j’espère que vous avez apprécié ces quelques jours de coverage d’un tournoi de dimension exceptionnelle en ma compagnie… Et maintenant, je vais enfin pouvoir aller perdre de l’argent.

Hasta la vista !

                                           Photos bonus !

Continue Reading

Coverage

[WPT CHAMPIONSHIP] Le lion est mort ce soir au Day 4

Published

on

By

Michael Loncar s’est montré très actif, jouant plusieurs mains d’affilée. Durant la première, il relance en early, se fait tribet par Eliot Hudon, paye, et finit par lâcher ses cartes sur un continuation bet, un check turn, et une grosse mise river.

 

Il joue ensuite une main contre Johan Guibert, relançant encore une fois en early. Guibert défend sa grosse blinde et les joueurs vont voir un flop, 9-Dame-Dame. Mise de 100k de Michael, Johan (réfléchit pendant quelques mois et) paye. 3 de carreau au turn, et 225k de Michael. Johan (compte ce qui lui reste puis réfléchit encore un peu, mais pas longtemps, genre 20 minutes) paye. La river est un roi, les deux joueurs checkent. Bilan : 8-9 pour Johan, paire de Valet pour Michael qui empoche le flop et laisse le Français exsangue.

Pendant ce temps-là, Pat Lyons porte un lion autour du cou. Cet animal porte-bonheur a une efficacité limitée puisqu’il sort juste après – éliminé par Brad Owen, ici photographié aux côtés de Kharlin Sued.

 

 

 

Un coup se joue à la table de Negreanu (qui prend des photos avec ses fans), entre Barzantny et David ODB Baker.

C’est Baker qui attaque du bouton, et Barza (je vais l’appeler comme ça pour les besoins du direct) défend à la BB. Le flop est 8 de pique 6 de carreau 5 de carreau. Baker mise 300k dans 450. Genre j’aimerais qu’on en finisse tout de suite. Mais Barza paye. Double check à la turn (le double check à la turn est très tendance en ce moment). Double check à la river. Barza montre son 6-5 qui fait double paire et Baker fait la grimace en jetant ses cartes.

De l’autre côté de la salle, un coup énorme est en train de se jouer entre Kempton, en petite blinde et Alexander Farahi à sa gauche en grosse blinde.

Le coup a été relancé par Farahi préflop, qui a misé également au flop (As-4-Dame rainbow), puis au turn (3 de trèfle) et il remet une cartouche de 1,25 million dans un pot à plus de 2 millions à la river. Kempton réfléchit longuement en se tordant les mains. Il finit par payer et muck ses cartes en découvrant l’As-10 de Farahi qui empoche un pot de 4,5 millions.

 

Continue Reading

Coverage

[WPT CHAMPIONSHIP] Le gang des faux Français

Published

on

By

Contrairement à ce qu’on pourrait croire en entendant son nom, Jean-Claude Moussa, le chipleader actuel n’est pas français. Ce n’est pas le seul « faux-ami » par ici, puisqu’il y a également Jean Gaspard parmi les participants (qui connait une situation moins fleurissante).

Egalement encore parmi les concurrents avec des tapis permettant de jouer un peu plus que des tapis, on compte Drew O’Connell (haut) et Asher Conniff (bas).

Igor Kurnakov continue de monter (7 millions), tout comme Daniel Negreanu (7 aussi) tandis que Soheb, Krasimir et Juan Orellana se sont maintenus dans le Top 5. Benny Glaser a chuté à 4 millions. Les blindes vont passer à 50-75000 au niveau 23.

Parmi les sortants : Joey Couden, ancien chipleader en 96ème position (36500 dollars), juste derrière Kristen Foxen. Jonah LaBranche est 98ème, Cary Katz 100ème. Mike Del Vecchio est 114ème (32650 dollars), Justin Young 124ème (29450 dollars).

Lynn Gilmartin est finalement sortie en 91ème position (36500 dollars), juste avant Jerry Malher, dont je parlais dans le post précédent. Il est l’avant-dernier avant le prochain pallier à 41250 dollars.

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.