fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[WPTDS Deauville] Vous avez dit reggish ?

Published

on

Qu’il a de la gueule, ce Jour 1A. C’est moi qui vous le dis, et ce n’est pas nos protagonistes du moment qui vous diront le contraire. En fait, cette première journée introductive me fait clairement penser à celle des WSOPC Cannes d’il y a quelques semaines : un field certes modeste, bien que déjà supérieur à celui de l’an passé (94 entrées), mais de qualité. En témoigne le casting de la table 12, composée d’une sacrée de bandes de joyeux lurons : Philippe Le Touche, Grégoire Fichter, Mohamed Abdou, Mathieu Selides ou encore Tal Sardal. Et de l’action, il y en a déjà eu ! Je vous invite à scroller vers le bas pour en apprendre davantage.

Tournoi estampillé WTPDS oblige, les équipes vidéo du circuit ont pris leurs cliques et leurs claques pour venir couvrir à nos côtés cette attrayante étape normande. Vous retrouverez donc les pastilles audiovisuelles quotidiennes de la charmante et sympathique Alex Gray. A ses côtés, Aaron McBride a pris sa plume et son carnet pour vous conter les plus belles histoires de ce Main Event à cette adresse (coverage en anglais), alors que l’ami Veunstyle de ClubPoker vous concocte, comme à l’accoutumé, un coverage haut en couleurs truffé de conneries aussi cocasses que sérieuses. Bref, vous l’aurez compris, il y en a pour tout le monde.

A peine le temps de vous rédiger mon post d’introduction et de vous présenter les forces en présence que le dinner break approche à grand pas. Et oui, déjà six niveaux de 40 minutes d’écoulés : rendez-vous vers 21h30, heure de la reprise.

Suivez le guide

Alerte, alerte : la bridage l’Oréal a sorti ses deux plus beaux poulains. La mèche toujours impeccable de Pierre Merlin se fait ici concurrencer par un étalon sénior. Qui remportera la bataille ? Réponse, ce soir. 

Avec environ 90 000 jetons devant lui, Philippe Le Touche n’avait visiblement pas trop le temps en ce jeudi 9 mai. Je l’ai notamment vu chiper 11 000 jetons à Mohamed Abdou sur la river 9-9-J-J-5. Les Barbus chez ce dernier, Valet-3 du côté du vainqueur PSF Lille 2017. « Ce monsieur est un génie », lâche alors Mohamed. « Il m’a quand même cold 4-bet préflop à 7000 ! ». L’ambiance n’en reste pas moins joviale, à une table où évolue aussi Grégoire Fichter. Abdou a d’ailleurs doublé quelques instants plus tard contre Le Touche, pour grimper à hauteur de 50 000, histoire de se refaire la cerise.

Parham Ahoor, un gars vraiment Super. 

Récent vainqueur du High Roller FPO Lyon, le régulier parisien Omar Lakhdari tentera de confirmer sa bonne forme du moment sur ce Main Event.

Mohamed Abdou et Mathieu Selides, histoire de pimenter cette table 12. La fameuse. 

Planqué sous un combo lunettes/casquette/casque audio, Mathieu Rabalison fait partie des gladiateurs du Jour 1A. Son stack de 18 000 jetons d’il y a une demi-heure s’est d’un coup d’un seul transformé en un capital tout beau tout neuf de 36 000. Sur un flop hauteur Valet, Mathieu a tous mis, et a remporté de pot crucial contre les Barbus adverses. 

Le vainqueur de l’EPT Deauville 2011, Lucien Cohen.

Si vous cherchez la définition du terme « livraison », allez donc demandez la réponse à Laurent Polito. Le quintuple champion WPT a notamment doublé son tapis de 34 000. Comment ? Ah, bah un camarade de table s’est chauffé pour tout mettre avec As-Dix. Bien tenté, mais Polito a montré les papiers avec les Flèches. [EDIT : « J’ai le chipleader, c’est parfait », s’exclame le collègue Veunstyle. « Ah bon, qui ça ? ». « Bah à ton avis », me rétorque-t-il. Omar ? Mauvaise réponse. Laurent ? Bingo ! « Il a une tonne ». Et c’est tout ce qu’on saura !]

Laurent Azoulay, habitué des tournois tricolores et marocains.

Karim Alleg, régulier français.

Après s’être envolé direction New-York pour fêter ses 50 piges (mais TKT mon Gillou, tu ne les fais pas), Gilles Huet s’est octroyé un petit détour par Amsterdam (le bonnet RPZ) pour finalement atterrir à Deauville.

Ambassadeur de partypoker LIVE, l’emblématique joueur français Bruno Fitoussi a logiquement fait le déplacement en terre deauvillaise. On lui souhaite good luck.

Arnaud Peyroles et Eric Sfez partageront une partie de leur journée côte à côte.

Tal Sardal, ancien régulier de l’ACF.

Il reste 85 joueurs (sur 102 inscriptions)
Reprise sur le Level 7 / Blindes : 300 – 500, Big Blinde Ante de 500 
Moyenne : 39 500

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[SISMIX MARRAKECH] Fin de la TF – Issam Benhaddou sacré vainqueur

Published

on

Ewen Trévidy aura tenu aussi longtemps qu’il aura pu sur un tapis famélique, mais il sort finalement à la 4ème position.

 

 

Reste alors Luis Cabello, le dernier espagnol, à un peu moins de 15 millions, Christophe Beyer, le Red Diamond, autour de 25, et Issam Benhaddou à plus de 55. Luis Cabello ouvre un coup en relançant à 1,2 million. Christophe tri-bet à 4 millions, Issam jette rapidement, tapis annoncé côté Luis, payé dans la seconde par Christophe. Les jeux : K-10 de carreau opur Luis, K-Q de pique pour Christophe.

 

Il y a une grosse ambiance dans la salle, entre les supporters de Christophe et les Espagnols, également en nombre. Le board n’aide personne et les supporters du Français laissent éclater leur joie. Luis rejoint le rail, où il est interviewé par l’équipe Winamax.

 

Les deux finalistes sont connus et disparaissent rapidement pour négocier un deal – autorisé au Maroc. Ils décident de partager 787500 dirhams chacun et de se disputer 150000 dirhams (le restant) et le trophée.

Photo Winamax

Cette dernière phase va être expéditive, gagnée en quelques coups par Issam, qui aura finalement marché sur l’eau lors de cette 3ème journée. Avec cette victoire d’un local de l’étape, l’ambiance est à la liesse dans le casino. Tout le monde est très heureux de la manière dont ce Sismix – qui reprenait une tradition suspendue pendant un long moment – s’est déroulé et rendez-vous est pris pour remettre ça rapidement.

L’équipe Winamax au complet

 

Continue Reading

Coverage

[SISMIX MARRAKECH] Issam Benhaddou survole le Day 3

Published

on

Le High Roller ne compte plus que 11 participants, parmi lesquels Mustapha Kanit, qui a bien gonflé son tapis famélique de début de journée. Il est à la gauche de nul autre qu’Anas Tadini, qui continue d’animer la table comme à son habitude. Mustapha dit que c’est un très bon joueur, très agressif.

Côté Main Event, le field a continué de se réduire (très) régulièrement toute la journée et ce grâce à un joueur en particulier : Issam Benhaddou (en accroche). Et ça commence avec Javier Ortiz (« ElGenio »), Red Diamond, sorti à la 15ème place, sur un bluff qui n’a pas fonctionné contre Issam. Enis Chetita, qui était arrivé assez short, a tenu jusqu’à la 14ème place. Il part avec 74000 dirhams.

Enis Chetita (photo Winamax)

Victor de Sa Camboa finit 13ème, avec 74000 dirhams également. Puis Icham Benhaddou ajoute un nouveau joueur à son tableau de chasse en éliminant Rachid El Yaacoubi (12ème place, 74000). C’est ensuite au tour d’Inigo Naveiro de prendre la porte à la 11ème place pour 91000 dirhams. Antoine Guidez, qui était bien remonté avant de prendre la pente descendante, est sorti par Mehdi Chaoui en 10ème place, suivi par Sylvain Neiroud, le chip leader de début de journée, sorti avec paire de Rois contre As-Q d’Icham Benhaddou qui font carré (!) à la river. Il sort avec 110000 dirhams, tout comme Mohamed Mehalleg, 8ème, également éliminé par Icham, qui est le bourreau officiel de la table.

Photo Winamax

 

Issam continue d’imprimer sa marque sur cette table finale en sortant Alexis Plumet (ci-dessus) en 7ème, avec As-J qui trouvent une quinte contre paire de 3 d’Alexis, malgré un brelan au board.

Après l’élimination de Gonzalo Serrano par Luis Cabello en 6ème position (200000 dirhams), c’est ensuite au tour de Mehdi Chaoui de faire les frais du rush d’Issam, qui le paye avec As-7 contre paire de 8. Qu’à cela ne tienne, Issam trouve deux 7 sur le board, et ils ne sont plus que 4 à table. Mehdi empoche 270000 dirhams.

Photo Winamax

 

 

 

Continue Reading

Coverage

[SISMIX MARRAKECH] L’action a démarré au Day 3 du Main Event

Published

on

Au High Roller, on compte parmi les survivants au Day 2 Antoine Goutard, en bonne position, Nicolas Dumont, Davidi Kitai, Mustapha Kanit (avec un petit tapis), Alexane Najchaus et bien sûr Anas Tadini, plutôt bien lui aussi.

Au Main Event, le plateau avec les trois derniers tables est malheureusement difficile d’accès, dans un espace étroit encombré de matériel et de photographes. J’ai quand même pu me faufiler pour ramener quelques photos. Ici, Ewan Trevidy (7,8M de jetons) et Rachid El Yaacoubi (3,5M). En accroche, « ElGenio » à gauche, puis Antoine Guidez, Mohamed Mehalleg et Issam Benhaddou (6M) au tout premier plan.

Il y a déjà des sortants : Adil OubAAous, qui peut repartir grinder on line, et Rui Tiago Pinto Campo qui passe un palier à la 17ème place avec 58000 dirhams. Le prochain palier est à la 14ème place, avec 74000 dirhams, puis à la 11ème avec 91000. SirJGarcia, un gros reg online espagnol (candidat à la Top Shark Academy ibère) sort à la 16ème place.

Comme il sera difficile pour moi de continuer à partager le déroulement des coups avec vous, vous pouvez suivre le stream sur la table 1, avec Mehdi Chaoui sur https://www.twitch.tv/winamax ou https://www.youtube.com/watch?v=QDdW02KoD_M

 

 

 

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.