fbpx
Connect with us
center>

Coverage

[WSOPC Marrakech] Les toreros sont de sortie

Published

on

Niveau 5 – Blinds 150/300 ante 25 – 127 joueurs sur 138 entrées

 

Dans le rôle du taureau, chemise turquoise. L’air conquérant a déjà cédé la place à une résignation devant l’inévitable mise à mort. Le joueur semble avoir compris que sa combativité aura pour seule récompense un aller simple pour la caisse…

Et dans le rôle du taureau mis à mort, un joueur local, ami de Jaouad Abida.

Le pot est énorme, avec environ 130 000 jetons au milieu. Au hasard des déambulations entre les tables, je découvre une turn sur laquelle trois joueurs s’envoient en l’air. Donk-bet à 3 000 dans un pot à 13 000 du premier de parole (« le taureau »). Raise du torero uno, re-raise all-in du torero dos, et snap call des deux autres protagonistes.

Personne ne semble avoir trop pris le temps de se poser pour analyser le coup et si tout le monde a l’air convaincu de son jeu et optimiste pour la suite, au final il ne pourra vraisemblablement y en avoir qu’un de satisfait.

Le board à la turn : 7 4 Q 6

« El toro » : 5 3 pour quinte, second max

« Torero uno » : Q 4 pour deux paires

« Torero dos » : 7 7 pour brelan

 

La croupière fait rapidement les comptes et on se retrouve avec un pot principal à plus de 90 000 et d’un pot secondaire entre « el toro » et « torero uno » à environ 35 000. Tout le monde frétille et il est temps pour le dealer de délivrer tout ce petit monde.

La rivière révèle un 4 qui offre deux full aux Espagnols. Le petit pour le pot secondaire, le grand pour le pot principal. Le Marocain, farci, se lève groggy et s’en va conter sa mésaventures à ses amis. Les deux Espagnols semblent satisfaits, l’un réussissant à tripler son tapis de départ et l’autre parvenant à limiter les pertes grâce au pot secondaire et à revenir à son niveau de jetons du début du coup.

 

Et dans le rôle du Torero principal, un sympathique joueur espagnol s’exprimant dans un bon Français et qui monte un joli tapis à 90 000 à l’issue de ce coup. Fisc oblige, le joueur me demandera de l’appeler Hassan. C’est donc noté.

 

Pendant ce temps, Barny Boatman a coulé et après un détour par la caisse a retrouvé une place assise.

 

Le temps de rejoindre la salle de presse pour écrire ces quelques lignes qu’on est happé par un coup fantasque comme on les aime.

Relance au tarif minimum (600) du joueur UTG, fold général et tapis pour environ 50 000 de la petite blind. Petite stupéfaction des joueurs à la table.

« J’ai pas envie de la jouer celle-là… » annonce le joueur à tapis. On avait un peu compris le message. L’open-raiser semble tenté mais sagement fold sa main en révélant KQ. En face, le joueur ouvre deux As et maintient qu’il n’avait pas vraiment envie de les jouer. Dans la hiérarchie des moves incroyables, sûrement le move le plus étonnant du poker (pour ne pas dire plus), après le fold préflop des As bien sûr…

 

 

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[SISMIX MARRAKECH] Fin de la TF – Issam Benhaddou sacré vainqueur

Published

on

Ewen Trévidy aura tenu aussi longtemps qu’il aura pu sur un tapis famélique, mais il sort finalement à la 4ème position.

 

 

Reste alors Luis Cabello, le dernier espagnol, à un peu moins de 15 millions, Christophe Beyer, le Red Diamond, autour de 25, et Issam Benhaddou à plus de 55. Luis Cabello ouvre un coup en relançant à 1,2 million. Christophe tri-bet à 4 millions, Issam jette rapidement, tapis annoncé côté Luis, payé dans la seconde par Christophe. Les jeux : K-10 de carreau opur Luis, K-Q de pique pour Christophe.

 

Il y a une grosse ambiance dans la salle, entre les supporters de Christophe et les Espagnols, également en nombre. Le board n’aide personne et les supporters du Français laissent éclater leur joie. Luis rejoint le rail, où il est interviewé par l’équipe Winamax.

 

Les deux finalistes sont connus et disparaissent rapidement pour négocier un deal – autorisé au Maroc. Ils décident de partager 787500 dirhams chacun et de se disputer 150000 dirhams (le restant) et le trophée.

Photo Winamax

Cette dernière phase va être expéditive, gagnée en quelques coups par Issam, qui aura finalement marché sur l’eau lors de cette 3ème journée. Avec cette victoire d’un local de l’étape, l’ambiance est à la liesse dans le casino. Tout le monde est très heureux de la manière dont ce Sismix – qui reprenait une tradition suspendue pendant un long moment – s’est déroulé et rendez-vous est pris pour remettre ça rapidement.

L’équipe Winamax au complet

 

Continue Reading

Coverage

[SISMIX MARRAKECH] Issam Benhaddou survole le Day 3

Published

on

Le High Roller ne compte plus que 11 participants, parmi lesquels Mustapha Kanit, qui a bien gonflé son tapis famélique de début de journée. Il est à la gauche de nul autre qu’Anas Tadini, qui continue d’animer la table comme à son habitude. Mustapha dit que c’est un très bon joueur, très agressif.

Côté Main Event, le field a continué de se réduire (très) régulièrement toute la journée et ce grâce à un joueur en particulier : Issam Benhaddou (en accroche). Et ça commence avec Javier Ortiz (« ElGenio »), Red Diamond, sorti à la 15ème place, sur un bluff qui n’a pas fonctionné contre Issam. Enis Chetita, qui était arrivé assez short, a tenu jusqu’à la 14ème place. Il part avec 74000 dirhams.

Enis Chetita (photo Winamax)

Victor de Sa Camboa finit 13ème, avec 74000 dirhams également. Puis Icham Benhaddou ajoute un nouveau joueur à son tableau de chasse en éliminant Rachid El Yaacoubi (12ème place, 74000). C’est ensuite au tour d’Inigo Naveiro de prendre la porte à la 11ème place pour 91000 dirhams. Antoine Guidez, qui était bien remonté avant de prendre la pente descendante, est sorti par Mehdi Chaoui en 10ème place, suivi par Sylvain Neiroud, le chip leader de début de journée, sorti avec paire de Rois contre As-Q d’Icham Benhaddou qui font carré (!) à la river. Il sort avec 110000 dirhams, tout comme Mohamed Mehalleg, 8ème, également éliminé par Icham, qui est le bourreau officiel de la table.

Photo Winamax

 

Issam continue d’imprimer sa marque sur cette table finale en sortant Alexis Plumet (ci-dessus) en 7ème, avec As-J qui trouvent une quinte contre paire de 3 d’Alexis, malgré un brelan au board.

Après l’élimination de Gonzalo Serrano par Luis Cabello en 6ème position (200000 dirhams), c’est ensuite au tour de Mehdi Chaoui de faire les frais du rush d’Issam, qui le paye avec As-7 contre paire de 8. Qu’à cela ne tienne, Issam trouve deux 7 sur le board, et ils ne sont plus que 4 à table. Mehdi empoche 270000 dirhams.

Photo Winamax

 

 

 

Continue Reading

Coverage

[SISMIX MARRAKECH] L’action a démarré au Day 3 du Main Event

Published

on

Au High Roller, on compte parmi les survivants au Day 2 Antoine Goutard, en bonne position, Nicolas Dumont, Davidi Kitai, Mustapha Kanit (avec un petit tapis), Alexane Najchaus et bien sûr Anas Tadini, plutôt bien lui aussi.

Au Main Event, le plateau avec les trois derniers tables est malheureusement difficile d’accès, dans un espace étroit encombré de matériel et de photographes. J’ai quand même pu me faufiler pour ramener quelques photos. Ici, Ewan Trevidy (7,8M de jetons) et Rachid El Yaacoubi (3,5M). En accroche, « ElGenio » à gauche, puis Antoine Guidez, Mohamed Mehalleg et Issam Benhaddou (6M) au tout premier plan.

Il y a déjà des sortants : Adil OubAAous, qui peut repartir grinder on line, et Rui Tiago Pinto Campo qui passe un palier à la 17ème place avec 58000 dirhams. Le prochain palier est à la 14ème place, avec 74000 dirhams, puis à la 11ème avec 91000. SirJGarcia, un gros reg online espagnol (candidat à la Top Shark Academy ibère) sort à la 16ème place.

Comme il sera difficile pour moi de continuer à partager le déroulement des coups avec vous, vous pouvez suivre le stream sur la table 1, avec Mehdi Chaoui sur https://www.twitch.tv/winamax ou https://www.youtube.com/watch?v=QDdW02KoD_M

 

 

 

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.