fbpx
Connect with us
center>

News

Full Tilt.fr : licence suspendue par l'ARJEL

Published

on

C’est ce matin du 4 juillet que l’ARJEL a décidé de suspendre, sine die, la licence de FullTilt.fr.

Voici l’ordonnance intégrale communiquée par l’AREL pour motiver cette décision :

COLLEGE DE L’AUTORITE DE REGULATION DES JEUX EN LIGNE DECISION N° 2011- 066 EN DATE DU 4 JUILLET 2011
Le collège de l’Autorité de régulation des jeux en ligne ;
Vu la loi n° 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne, et notamment ses articles 3 et 21-V ;
Vu le décret n° 2010-481 du 12 mai 2010 relatif à l’organisation et au fonctionnement de l’Autorité de régulation des jeux en ligne, et notamment son article 4 ;
Vu le décret n° 2010-482 du 12 mai 2010 fixant les conditions de délivrance des agréments d’opérateur de jeux en ligne ;
Vu le décret n° 2010-518 du 19 mai 2010 relatif à la mise à disposition de l’offre de jeux et de paris par les opérateurs agréés de jeux ou de paris en ligne ;
Vu la décision n° 2010-090 du collège de l’Autorité de régulation des jeux en ligne en date du 26 juillet 2010 portant délivrance de l’agrément n° 0029-PO-2010-07-26 à la société REKOP LIMITED pour proposer une offre de jeux de cercle en ligne ;
Vu la mise en examen par le Tribunal fédéral de New-York (district Sud) rendue publique le 15 avril 2011, sur plainte du Gouvernement des Etats-Unis, de certains dirigeants et fondateurs du groupe FULL TILT POKER, dont M. Raymond Jack BITAR, dirigeant, mandataire social, détenteur de la totalité du capital de la société REKOP LIMITED ;
Vu les mesures conservatoires, ordonnées par ce-même Tribunal, de blocage de comptes bancaires au nombre desquels figurent plusieurs comptes ouverts auprès de la NATWEST et de la BANK OF IRELAND, dont M. Raymond Jack BITAR est titulaire ;
Vu le courrier du président de l’Autorité de régulation des jeux en ligne à la société REKOP LIMITED en date du 19 avril 2011 demandant communication de tout élément utile attestant du maintien de la capacité financière de la société REKOP LMITED, de la disponibilité d’une trésorerie suffisante pour couvrir le solde des comptes joueurs utilisant les services de la société REKOP LIMITED ainsi que de la capacité des sociétés POCKET KINGS LIMITED et FILCO LIMITED à remplir les engagements souscrits par elles dans la demande d’agrément de la société REKOP LIMITED ;
Vu le courrier en réponse de la société REKOP LIMITED en date du 22 avril 2011 ;
Vu le courrier du directeur général adjoint de l’Autorité de régulation des jeux en ligne à la société REKOP LIMITED en date du 26 avril 2011 ;
Vu la décision n° 2011- 046 du collège de l’Autorité de régulation des jeux en ligne en date du 12 mai 2011 portant invitation de la société REKOP LIMITED à présenter une nouvelle demande d’agrément pour proposer une offre de jeux de cercle en ligne dans le délai d’un mois sur le fondement de l’article 21-V de loi du 12 mai 2010 susvisée ;
Vu le courriel en date du 14 juin 2011 par lequel la société REKOP LIMITED a sollicité un délai supplémentaire d’une semaine pour la production de sa nouvelle demande d’agrément ;
Vu la nouvelle demande d’agrément déposée le 17 juin 2011 par la société REKOP LIMITED ;
Vu le courrier de l’Autorité de régulation des jeux en ligne en date du 24 juin 2011 constatant le caractère incomplet du dossier et sollicitant la communication des éléments manquants sous quinze jours ;
Vu la suspension des licences de quatre sociétés du groupe FULL TILT POKER prononcée le 29 juin 2011 par la « Alderney Gambling Control Commission » et les conséquences qui en ont résulté quant à l’accessibilité sur le territoire français du site exploité par la société REKOP LIMITED depuis l’adresse www.fulltiltpoker.fr ;
Vu le courrier de mise en demeure en date du 29 juin 2011 adressé par le président de l’Autorité de régulation des jeux en ligne à la société REKOP LIMITED ;
Vu les pièces complémentaires communiquées par la société REKOP LIMITED le 1er juillet 2011 ; Vu les autres pièces du dossier ; Vu la convocation en urgence du collège de l’Autorité de régulation des jeux en ligne ; Après en avoir délibéré le 4 juillet 2011 ;
MOTIFS :
Considérant qu’en application du V de l’article 21 de la loi du 12 mai 2010 susvisée, les modifications susceptibles d’affecter les éléments inhérents à la demande d’agrément, et notamment tout changement significatif dans la détention du capital de l’opérateur ou dans sa situation financière, peuvent conduire l’Autorité de régulation des jeux en ligne, par décision motivée, à inviter l’opérateur à présenter une nouvelle demande d’agrément dans un délai d’un mois ; qu’en cas de dépôt d’une nouvelle demande d’agrément dans ce cadre, le collège de l’Autorité de régulation des jeux en ligne apprécie s’il y a lieu soit de confirmer l’agrément octroyé, lorsque les modifications en cause n’affectent pas la demande, soit de l’abroger, lorsque l’opérateur ne remplit plus les conditions mises à son octroi ;
Considérant d’une part, que la procédure engagée par le Gouvernement des Etats-Unis et rendue publique le 15 avril 2011 ainsi que les mesures conservatoires prises par le Tribunal fédéral de New- York (district Sud), notamment le blocage des comptes bancaires de M. Raymond Jack BITAR, détenteur de 100 % du capital de la société REKOP LIMITED, sont susceptibles d’affecter la capacité financière de la société REKOP LIMITED ; que la capacité financière d’un opérateur et plus particulièrement la disponibilité d’une trésorerie suffisante constitue un élément inhérent à sa demande d’agrément ; que, dans ces circonstances, le collège de l’Autorité de régulation des jeux en ligne a invité, par décision n° 2011-046 en date du 12 mai 2011, la société REKOP LIMITED à présenter une nouvelle demande d’agrément en application des dispositions précitées du V de l’article 21 de la loi du 12 mai 2010 susvisée ; qu’à la suite de cette invitation, la société REKOP LIMITED a présenté une nouvelle demande d’agrément le 17 juin 2011 ; que, par courrier en date du 24 juin 2011, l’Autorité de régulation des jeux en ligne a constaté le caractère incomplet dudit dossier et invité la société REKOP LIMITED à communiquer les éléments manquants dans un délai de quinze jours, en application de l’article 7 du décret n° 2010-482 du 12 mai 2010 susvisé ;
Considérant d’autre part, que, par décision en date du 29 juin 2011, la « Alderney Gambling Control Commission » a prononcé la suspension des licences octroyées à quatre sociétés du groupe FULL TILT POKER ; qu’il ressort du communiqué de presse publié par la « Alderney Gambling Control Commission » que cette suspension a été prononcée en vue de la protection du public à la suite des investigations menées par elle dans le cadre de la mise en examen susvisée rendue publique le 15 avril 2011 de certains dirigeants et fondateurs du groupe FULL TILT POKER ; que la décision de la « Alderney Gambling Control Commission » a eu pour conséquence de bloquer l’accès sur le territoire français du site exploité par la société REKOP LMITED depuis l’adresse www.fulltiltpoker.fr à compter du 29 juin 2011 et, par suite, d’empêcher l’accès des joueurs français inscrits sur ce site à leur compte joueur à compter de cette date ; qu’il en résulte que la société REKOP LIMITED n’assure plus depuis cette date la continuité du service de jeux en ligne proposé sur le territoire français qu’elle assurait
normalement jusqu’alors ; que, par courrier en date du 29 juin 2011, le président de l’Autorité de régulation des jeux en ligne a mis en demeure la société REKOP LIMITED de rétablir sans délai l’accessibilité au site exploité par ladite société depuis l’adresse www.fulltiltpoker.fr, de justifier des causes de cette situation et d’exposer l’ensemble des mesures que cette société entendait prendre pour mettre fin à cette situation ; qu’aux termes de ce courrier, la société REKOP LIMTED a également été mise en demeure de communiquer sans délai l’ensemble des pièces attestant de sa capacité financière et d’informer sans délai les joueurs inscrits sur le site www.fulltiltpoker.fr des raisons de cette inaccessibilité et des moyens déployés pour y remédier ; que par son courriel en date du 30 juin 2011, la société REKOP LIMITED s’est essentiellement contentée de faire état de « difficultés techniques » rencontrées en vue du rétablissement de l’accessibilité du site litigieux et de son embarras à communiquer en l’état auprès de ses joueurs en raison de son manque de visibilité sur les conditions techniques d’un tel rétablissement, et ce, sans produire aucune pièce de nature à attester du maintien de sa capacité financière ;
Considérant qu’au regard de ces circonstances, notamment de l’interruption du service de jeux de cercle en ligne et des conséquences d’une particulière gravité qui en découlent pour les joueurs français, le collège de l’ARJEL a décidé de se réunir en urgence ; qu’au vu de tout ce qui précède, la préservation de l’ordre public exige de suspendre à titre conservatoire l’agrément octroyé à la société REKOP LIMITED le 26 juillet 2010 jusqu’à la fin de l’instruction de la nouvelle demande d’agrément déposée par cette société le 17 juin 2011 ;
DECIDE :
Article 1 – L’agrément n° 0029-PO-2010-07-26 délivré le 26 juillet 2010 par le collège de l’Autorité de régulation des jeux en ligne à la société REKOP LIMITED pour proposer une offre de jeux de cercle en ligne est suspendu jusqu’à la fin de l’instruction de la nouvelle demande d’agrément déposée par cette société le 17 juin 2011.
Article 2 – La présente décision sera notifiée à la société REKOP LIMITED et publiée sur le site internet de l’Autorité.
Fait à Paris, le 4 Juillet 2011 ;
Le président de l’Autorité de régulation des jeux en ligne
Jean-François VILOTTE

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Inscrivez-vous à notre newsletter & recevez gratuitement notre magazine !

Published

on

Continue Reading

News

Le LOSC marque l’histoire en se lançant dans les NFT !

Published

on

Le club du LOSC, champion de France de football en titre pour la 4ème fois, et qui vient de conquérir un nouveau titre le 1er août avec le Trophée des champions, a fait ses premiers pas dans l’univers des NFT par l’intermédiaire d’une campagne créée avec Rarecubes qui remporte actuellement un franc succès.

Le premier NFT des Dogues a été lancé le dimanche 1er août sur la plateforme Rarible, et les premières unités ont été vendues aux enchères en moins de deux heures : un ticket 3D animé, dédié aux 4 victoires du club en Championnat de France. Ce billet marque à la fois l’entrée du LOSC dans l’univers des NFT et annonce un événement bien plus exceptionnel : la vente de 4 bague des champions, représentant chaque conquête historique du club.

Chacune de ces bagues est disponible en edition unique, limitée à une seule pièce. Le design des bagues est absolument magnifique, en accord avec le style des différentes époques au cours desquelles le LOSC a remporté le titre de champion de France : en 1946, 1954, 2011 et le dernier en date en 2021.

Découvrez le profil officiel du LOSC sur la plateforme Rarible pour admirer de vos propres yeux ces oeuvre numériques si symboliques.

DES OBJETS UNIQUES AU DESIGN EPOUSTOUFLANTS

Ne manquez pas votre chance de posséder un vestige éternel du club et du football français. Les ventes commencent dès maintenant !

Pour ne pas manquer l’occasion, voici le calendrier des ventes pour chacune des bagues :

– Bague des champions du LOSC 1946 : jeudi 5 août

– Bague des champions du LOSC 1954 : vendredi 6 août

– Bague des champions du LOSC 2011 : samedi 7 août

– Bague des champions du LOSC 2021 : dimanche 8 août

La dernière enchère prendra fin mercredi 11 août.

Le gagnant de chaque enchère recevra un pack VIP Fan Experience comprenant un maillot signé du LOSC, un billet VIP pour la Champion’s League, ainsi que la possibilité de visiter la salle des trophées du club et d’y signer et inscrire son nom sur une affiche qui sera exposée au Stade Pierre Moroy.

Enfin, les gagnants de chaque bague auront la possibilité de recevoir la bague physique s’ils le souhaitent, via une offre d’acquisition facultative.

Tenez vous prêts ! La vente de la première bague, marquant le début de cette série de succès, sera mise en vente dès ce soir à l’adresse suivante : https://rarible.com/losc

Grace au LOSC et à la technologie NFT, entrez dans l’histoire du football français !

Continue Reading

News

Layne Flack, l’enfant prodige du poker, est mort à l’âge de 53 ans

Published

on

Il avait 53 ans au compteur, et des victoires par centaine. Celui que beaucoup estimaient être un des young guns du poker dans les années 2000, brillant, agité et météorique, n’aura finalement pas survécu ses contemporains.

Layne Flack est mort cette nuit, et toute la communauté des joueurs, de Daniel Negreanu à Mike Matusow, en passant par Jennifer Harman (J’ai “staké” Layne Flack un jour dans une partie, et nous avions convenu de six choses interdites à ne pas faire de sa part ; dès le premier soir, il a transgressé toutes ces règles, et on en a bien rigolé, a-t-elle tweeté) ou Phil Hellmuth) est unanime quant au caractère exceptionnel de la trajectoire de Flack. En guise d’hommage, nous republions un article qui lui était consacré lors d’une édition passée des WSOP.

LE JOURNAL OFF DU POKER
[WSOP Journal Off Event #13] Layne Flack, le retour de l’enfant prodige

Comme Las Vegas, les World Series sont à la fois le problème et sa solution, une hydre qui engloutit en masse ses inféodés les plus faibles et célèbre, des années plus tard, des résurrections qu’on n’attendait plus. Hier, un banal tournoi à 2500 $ (Omaha Stud Hi-Lo, Event 13) a ainsi remis dans la lumière un de ses plus brillants rejetons, Layne Flack.

Une véritable attraction pour les old-timers, un wonder-kid d’une époque révolue. Flack est « né » médiatiquement à la fin des années 1990, après sa victoire de 1997 au Hall Of Fame Poker Classic, puis une année plus tard en runner-up d’un NLHE 2 000 $ aux WSOP, finissant devant Scotty Nguyen. Pour tous, Flack est l’héritier direct de Stu Ungar, comme une réincarnation apparue à la surface de la planète poker au moment même où le Kid Ungar se laissait emporter par une overdose dans un motel perdu de Glitter Gulch. Héritier, Flack, car directement dans la lignée de Ungar : un joueur instinctif, terriblement brillant, sûrement trop pour un monde du poker qui à cette époque déjà tendait à s’aseptiser, et un adepte de l’extrême, goûtant à toutes les drogues (alcool, cocaïne, PCP, crystal-meth), broke au quotidien, gagnant à tout jamais.

Demandez à ses amis – et ils sont encore bizarrement nombreux – de vous parler de Flack, et tous auront le même sourire gêné, plein d’affection. Ted Forrest, son backer de l’époque, avait dû se battre comme Billy Baxter avec Stu Ungar, à le sortir de son lit pour qu’il descende au Horseshoe. Pendant ces années, Flack vit avec une bouteille de bourbon à portée de main. « Un matin, Hellmuth et Forrest viennent me chercher dans mon lit, en hurlant pour que je me réveille. Il paraît que j’étais en table finale d’un tournoi des World Series, j’avais complètement zappé, trop saoul pour m’en souvenir. » Quelques minutes plus tard, au bout de trois mains, il élimine le chip leader, et entame sa route vers son premier bracelet.

Au début des années 2000, Flack goûte à la drogue, via un ami qui lui passe une pilule d’ecstasy. Avant cela, Flack s’était contenté de l’alcool, avec un excès rare. « C’est le meilleur ivrogne que j’ai jamais vu jouer au poker », se contente de résumer un croupier du Horseshoe de l’époque. Pour Flack, la drogue est une nouvelle étape dans sa vie d’addict, et elle coïncide avec ses années les plus brillantes en termes de poker, puisqu’il totalise plus de 2 000 000 $ de gains entre 2002 et 2004. « À cette époque, je n’ai jamais joué sobre », nous confiait-il l’an dernier à la pause d’un tournoi des World Series, les cheveux en brosse et la mine reposée. « Je n’ai même pas vu le monde du poker évoluer, tout allait simplement, j’étais défoncé 24h/24, et les jetons venaient vers moi. »

Étrangement, ses années de rehab, passées à décrocher, coïncident aussi avec ses moins bons résultats. « Daniel Negreanu m’a pris en main, il a payé de sa poche ma cure de désintoxication, et toute ma vie, je le remercierai pour cela. J’étais broke, sans le moindre sou, des gens se sentaient trahis par ma conduite, et je roulais à 200 à l’heure vers un mur d’acier, le sourire aux lèvres… » Hier, en finissant premier du Day 1, Flack a renoué avec un succès qui lui échappait depuis quelques saisons.

S’il finit en places payées ou, mieux, renoue avec la victoire, combien devra-t-il à ses backers ? Que fera-t-il du (petit) pourcentage qui lui restera ? « Vegas est la ville au monde où se retrouvent les plus grands arnaqueurs, les plus belles putes et les dealers qui ont la meilleure came. Quand tu tombes là-dedans gamin, comme moi, tu ne te rends pas compte que tu as sauté à tout jamais dans la fosse aux requins. Et t’as beau essayer, rien n’y fera : tu ne t’en sortiras jamais », résumait-il, lucide, il y a quelques années à des confrères anglais. S’en sortir, ca sera revenir, demain, tomber sept fois, se relever huit.

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.