fbpx
Connect with us
center>

WPT

Pendant ce temps à Los Angeles…

Published

on

Alors que l’EPT de Copenhague vient tout juste de s’achever avec un field de moins de 300 joueurs, il faut se tourner de l’autre côté de l’Atlantique où se déroule actuellement l’étape du LAPC, le WPT du Commerce Casino. C’est dans ce gigantesque bâtiment impersonnel, perdu entre deux échangeurs autoroutiers angelinos (Los Angeles n’est, finalement, qu’une gigantesque banlieue traversée par des autoroutes), que 549 participants ont déboursé 10 000$ chacun, pour un des plus beaux fields WPT de l’année.

Côté français, on a vite perdu (au Day 1) Fabrice Soulier, en plein bad run depuis ses deux très belles performances de 2011 (bracelet en HORSE aux WSOP et 3ème place à l’EPIC, ce tournoi de joueurs pros lancé par Annie Duke et Jeffrey Pollack, qui ne semble pas être si bien parti pour continuer sur sa lancée…) et aucun  joueur hexagonal ne semble être parmi les survivants avant l’attaque du Day 3.

182 joueurs, principalement américains, reviennent ainsi ce dimanche, tous à la poursuite du chipleader d’un jour, Vayo Gordon, talonné de près par bon nombre de pros comme le Canadien Greg Mueller (troisième), Eric Cloutier (septième), Shaun Deeb (dixième), Sorel Mizzi (onzième) ou encore Gavin Griffin, la légende Billy Bacter et Isaac Baron. Ivey, lui, est encore en course, pour sa première apparition en tournoi sur le sol américain depuis le scandale Full Tilt…

Player Player Name Sponsor Chipcount
Gordon Vayo Gordon Vayo 284,000
Behzad Teranie Behzad Teranie 280,000
Greg Mueller Greg Mueller 279,700
Darren Elias Darren Elias 257,400
Vasile Buboi Vasile Buboi 238,700
Keith Ferrera Keith Ferrera 235,100
Eric Cloutier Eric Cloutier 231,300
Joe Tehan Joe Tehan Champions Club 223,200
Barry Woods Barry Woods 206,600
Shaun Deeb Shaun Deeb 197,400
Sorel Mizzi Sorel Mizzi 195,600
Dan Kelly Dan Kelly 194,100
Samuel Barnhart Samuel Barnhart 191,300
Jason Somerville Jason Somerville 190,300
A.J. Jejelowo A.J. Jejelowo 174,900
Gavin Griffin Gavin Griffin Champions Club 174,300
Jamie Shaevel Jamie Shaevel 168,900
Tyler Patterson Tyler Patterson 157,800
Bryce Yockey Bryce Yockey 156,500
David Baker David Baker 145,800
Nick Schulman Nick Schulman Champions Club 144,900
Kunal Patel Kunal Patel 144,100
Paul Lieu Paul Lieu 136,600
Tri Huynh Tri Huynh 124,500
Jason Dewitt Jason Dewitt 123,800
Billy Baxter Billy Baxter 122,500
Bryan Piccioli Bryan Piccioli 119,600
Isaac Baron Isaac Baron 118,800
JC Tran JC Tran Champions Club 117,000
Vivek Rajkumar Vivek Rajkumar Champions Club 115,000
Masa Kagawa Masa Kagawa 114,500
John Racener John Racener 114,500
John Hennigan John Hennigan Champions Club 114,400
Josh Arieh Josh Arieh 114,200
James Carroll James Carroll 112,200
Justin Young Justin Young 112,000
Hoyt Corkins Hoyt Corkins Champions Club 110,600
Brandon Meyers Brandon Meyers 110,100
Travis Carson Travis Carson 108,100
Dan O'Brien Dan O’Brien 107,800
Joe Hachem Joe Hachem Champions Club 106,200
Erick Lindgren Erick Lindgren Champions Club 106,100
Phil Ivey Phil Ivey Champions Club 106,000
John Phan John Phan Champions Club 104,500
Matt Waxman Matt Waxman Champions Club 104,400
Phil Hellmuth Phil Hellmuth 104,200
Todd Terry Todd Terry 101,800
Vanessa Rousso Vanessa Rousso 101,500
Matt Affleck Matt Affleck 99,500
Seth Fischer Seth Fischer 92,100
Average Chipcount: 90,494
Chau Giang Chau Giang 88,700
David Paredes David Paredes 87,700
Skip Wilson Skip Wilson 86,000
Hafiz Khan Hafiz Khan 85,600
Tony Hachem Tony Hachem 82,300
Matt Marafioti Matt Marafioti 81,000
Tom Marchese Tom Marchese 79,600
Chris DeMaci Chris DeMaci 76,800
Matt Stout Matt Stout 73,100
Christian Harder Christian Harder 72,000
Badih Bounahra Badih Bounahra 71,800
Ray Dehkharghani Ray Dehkharghani 69,800
Andrew Lichtenberger Andrew Lichtenberger 69,400
Allen Carter Allen Carter Champions Club 69,200
Scott Seiver Scott Seiver Champions Club 68,800
Yevgeniy Timoshenko Yevgeniy Timoshenko Champions Club 67,800
Larry Lipman Larry Lipman 66,800
Amit Makhija Amit Makhija 64,600
David Pham David Pham 63,600
Phil Collins Phil Collins 59,800
Tom Lee Tom Lee 59,200
Jennifer Harman Jennifer Harman 56,400
Nick Binger Nick Binger 53,800
Liv Boeree Liv Boeree 52,100
Faraz Jaka Faraz Jaka 51,400
Jean Max Gaspard Jean Max Gaspard 46,300
Jonathan Little Jonathan Little Champions Club 41,400
Eli Berg Eli Berg 40,100
Sam Stein Sam Stein 40,000
Shannon Shorr Shannon Shorr 38,100
Eric Hershler Eric Hershler Champions Club 37,300
Alexander Venovski Alexander Venovski 35,800
Barry Greenstein Barry Greenstein Champions Club 34,000
Vitor Coelho Vitor Coelho 30,000
Joseph Elpayaa Joseph Elpayaa 28,900
Casey Hidle Casey Hidle 28,200
Nick Rampone Nick Rampone 27,800
David Sands David Sands 23,800
William Reynolds William Reynolds 22,300
Jesse Yaginuma Jesse Yaginuma 21,100
Noah Schwartz Noah Schwartz 20,600
Will Failla Will Failla Champions Club 18,100
Amnon Filippi Amnon Filippi 12,800

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WPT

Phil Ivey devient ambassadeur pour le World Poker Tour

Published

on

Alors que le WPT s’apprête à fêter en grandes pompes la fin de sa vingtième saison au Wynn au mois de décembre —nous y reviendrons dans notre magazine de daté décembre, avec un entretien in extenso avec le patron du WPT, Adam Pliska—, la célèbre marque a annoncé une recrue de premier rang : Phil Ivey, ambassadeur monde du World Poker Tour. Une recrue unique et historique qui sera elle aussi bientôt dans nos pages…

Continue Reading

Autres tournois

Le WPT pose ses valises à Amsterdam

Published

on

By

Un évènement incontournable pour tous les joueurs européens vient d’être annoncé par la franchise World Poker Tour : le retour de la marque WPT à Amsterdam, dans le cadre toujours idyllique et historique du Holand Casino.

Le festival s’articule sur une semaine, du 25 mars au 2 avril, avec à la clé plusieurs grands moments de la franchise américaine : un Main Event WPT Deepstacks à 1000 doté de deux Day 1, avec re-entry illimités, les 29 et 30 mars, deux beaux tournois de PLO à 300 et 500€ sur deux jours, les 28 et 31 mars, mais aussi un high-roller WPT Deesptacks à 2000€ le 1er avril.

On attend bien sûr des stars locales comme Marcel Lüske ou Noah Boeken, mais aussi un beau contingent américain, belge, suédois, allemand et français. Des tournois Opener pour les plus petits budgets débutent le vendredi 25 mars, ainsi que d’autres satellites et tournois NLHE pour quelques centaines d’euros —de quoi fêter dignement les 20 ans de la marque World Poker Tour ! Prenez votre billet dès aujourd’hui…

Continue Reading

Portraits / Interviews

Mike Sexton, figure historique du WPT, est décédé

Published

on

C’était avec une immense tristesse que nous avions appris il y a une semaine que Mike Sexton, l’une des figures les plus importantes du poker mondial, était touché par une terrible maladie. La communauté poker américaine, de Daniel Negreanu à Phil Hellmuth, en passant par la jeune génération, s’était mobilisée pour soutenir le joueur et présentateur historique du World Poker Tour dans ses derniers jours.

Mike Sexton était depuis plusieurs décennies l’un des hérauts du poker dans le monde entier. Joueur émérite, pédagogue hors pair, présentateur ultra-populaire du WPT, il a contribué plus que quiconque à l’essor du poker aux Etats-Unis, en Europe et même en Asie. A 72 ans, le World Poker Tour venait de renommer sa Champions Cup en « Mike Sexton WPT Champions Cup », afin de célébrer son nom et sa mémoire.  Sa bonne humeur et sa proximité avec les joueurs de tous horizons seront regrettés par tous.

Pour Poker52, nous l’avions rencontré au Bellagio il y a quelques années, en marge des WSOP, alors qu’il jouait à une table de mixed-games high-stakes. Nous reproduisons ici un extrait de notre rencontre

« Vous souvenez de votre premier tournoi à Vegas ?

Je me souviens très bien de ma première participation aux World Series : c’était en 1984, et cela a changé ma vie. Je vivais en Caroline du Nord, et c’était la première fois que je voyageais aussi loin pendant longtemps. A cette époque, il y avait très peu de tournois : trois au total. Et dès ma première inscription, j’ai fait deux tables finales et ca m’a propulsé dans le monde du poker. Ensuite, j’ai décidé de déménager à Las Vegas, pour devenir un joueur professionnel, ce qui ne m’avait pas encore traversé l’esprit.

Qui étaient les grands joueurs ?

A l’époque, on craignait tous les grands joueurs high-stakes : Chip Reese, Puggy Pearson, Doyle Brunson ou Stu Ungar. Ils jouaient à des tables incroyables. Et je pense que Stu Ungar sera toujours le meilleur joueur de poker au monde. Un type incroyable, au QI de génie, imbattable en No Limit Hold’Em. Personne n’a jamais eu son talent, loin de là, même… Sa capacité à lire les adversaires était phénoménale.

Vous étiez très proche de Stu…

J’ai un nombre important d’anecdotes incroyables au sujet de Stu Ungar. Un jour, je le regardais jouer dans une très grosse partie de Limit, et j’étais broke, impossible de jouer. Il se retourne vers moi : « Je dois aller aux toilettes, joue ma prochaine main, Sexton ! » Il se lève en courant, et je prends sa place… Et j’ai 9-10 de carreau, relancé par 4 joueurs tout au long de la main, et je touche une quinte hauteur Dame à la river. Je 3-bet mes adversaires, et Stu débarque tout à coup à table et il a éclaté de rire : « Les mecs, je vous écrase même quand je ne suis pas là pour jouer ! » Il m’a donné quelques milliers de dollars pour me remercier et j’ai été les jouer à une plus petite table… ce qui m’a permis de me refaire !

En quoi le WPT a participé à l’explosion du poker ?

Le World Poker Tour a beaucoup changé la face du monde du poker : l’explosion du poker vient du WPT. C’était la première fois que l’on voyait les cartes des joueurs à la télévision, et cela a fait exploser le No Limit Hold’Em. C’était bien plus important que Chris Moneymaker, par exemple. Après, plus rien n’a été pareil… Toutes ces années, passées à commenter le WPT, sont magnifiques. J’ai pleuré lorsque Doyle a gagné son WPT au Bicycle, tellement c’était émouvant. Et il faut bien se souvenir que tous les gagnants des premières saisons sont devenus des stars du poker online ensuite : ils étaient au bon endroit au bon moment !

Avez-vous déjà commenté vos propres mains ?

Lors de la saison 6 et 7, nous avons eu le droit de jouer enfin aux WPT. Ils avaient peur qu’on pense que c’était truqué si on se trouvait en table finale ! J’ai fait une table finale cette année, et c’était assez amusant de me commenter par la suite… J’ai signé trois belles places payées, et j’en suis content car les fields sont beaux, avec des jeunes joueurs brillants et sans peur. »

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.