fbpx
Connect with us
center>

WSOP

WSOP Event #55 : 4ème place pour Ludovic Lacay et plus gros gains français

Published

on

Event #55 : Pot-Limit Omaha World Championship – 10 000$

L’une des épreuves reines de ces WSOP a rassemblé un field de 346 joueurs pour un prize pool de 3 252 400$ à répartir entre les 36 premières places de ce tournoi.


Dernier jour du tournoi et surprise de taille : Ludovic « Sir Cuts » Lacay (photo) est éliminé à la 4ème place du tournoi. Il remporte tout de même 262 208$ qui devient la plus grosse performance des Français en gains cette année devant la récente 3ème place de Guillaume Darcourt et le bracelet de Vanessa Hellebuyck.

C’est finalement l’Américain Daniel Alaei qui s’impose et remporte 780 599$ qui le placent aux alentours de la barre des 5 millions de dollars de gains cumulés. Habitué des High Stakes Poker, Daniel possède déjà un titre WPT, 20 cashes WSOP dont 2 bracelets.

Toujours du côté français, en plus de Cuts, Fabrice Soulier finit à la 32ème place pour 19 839$ qui est son 1er cash cette année contre 9 l’année dernière.
Les autres joueurs à se classer sont : Alex Kravchenko (8ème) pour son 6ème cash cette année, Jason Mercier (10ème), Phil Hellmuth (15ème) pour son 79ème cash, Tom Durrrr Dwan (17ème), Blair Rodman (18ème), Devil Fish David Ulliott (20ème) ou Nenad Medic (31ème).

Le Jour 3 avait repris avec 35 joueurs et a été le théâtre d’une bataille pour la place de chipleader entre Ludovic Lacay et Tom Dwan. Après les élimination de Fabrice Soulier, Nenad Medic, Michael Binger ou Devil Fish, c’était finalement au tour du jeune prodige de s’effondrer et de subir une Durrrr sortie à la 17ème place du tournoi.

Phil Hellmuth et Jason Mercier seront les suivants et la table finale sera enfin définie. Ludovic « Sir Cuts » Lacay du Team Winamax finira ce Day 3 à la 2ème place et pourrait bien créer l’exploit après sa 16ème place du Main Event 2009.

Chipcount de la table finale :

1- Miguel Proulx 2 440 000

2- Ludovic Lacay 2 295 000

3- Daniel Alaei 1 800 000

4- Dmitry Stelmak 1 285 000

5- Matthew Wheat 745 000

6- Stephen Pierson 570 000

7- Ville Mattila 440 000

8- Trevor Uyesugi 435 000

9- Alex Kravchenko 325 000

Le Jour 2 de cette épreuve avait réduit le field de 115 joueurs à 35, la bulle avait déjà éclatée. Tom Durrrr Dwan était chipleader avec une avance confortable sur tous ses poursuivants et espérait bien remporter son tout premier bracelet qui pouvait lui rapporter bien plus que le prix du vainqueur si l’on en croit tous les prop-bets. Le chemin vers le titre n’était cependant pas encore tout à fait tracé : il restait de nombreux sharks ! Ludovic Lacay bien placé en 6ème position et Fabrice Soulier 27ème.

Chipcount à la fin du Jour 2 :

1- Tom Dwan 910 000

6- Ludovic Lacay 475 000

10- Michael Binger 375 000

12- Daniel Alaei 330 000

12- Phil Hellmuth 330 000

17- Jason Mercier 256 000

19- Alex Kravchenko 245 000

23- David Ulliott 210 000

27- Fabrice Soulier 158 000

34- Nenad Medic 82 000

La première journée a eu raison de bien plus de la moitié des joueurs et s’était donc arrêtée à 115 parmi lesquels des noms prestigieux et notamment Fabrice Soulier à la très bonne 6ème place. Dans le clan français, David Benyamine, Thomas Bichon et Ludovic Lacay étaient eux aussi très bien positionnés. Plus loin dans le classement, Patrick Bruel et Anthony Lellouche seront bien présents au Jour 2.

Comme l’indique le chipcount, de nombreux sharks sont bien là et il faudra se méfier de Tom Durrrr Dwan toujours à la conquête de son premier bracelet.

Chipcount à la fin du Jour 1 :

1- Tony Paino 240 000

6- Fabrice Soulier 151 200

8- Noah Boeken 114 400

9- Annette Obrestad 106 900

10- Tom Durrrr Dwan 103 800

11- Eli Elezra 101 500

14- David Benyamine 90 000

16- Daniel Alaei 88 000

18- Thomas Bichon 86 000

20- Phil Hellmuth 80 900

25- Ludovic Lacay 77 800

29- Chris Ferguson 68 000

37- Jason Mercier 59 000

41- Hasan Habib 57 000

42- Vitaly Lunkin 56 000

45- Humberto Brenes 52 500

49- Jeff Lisandro 48 000

51- Greg Raymer 45 200

56- David Ulliott 41 000

70- Erick Lindgren 34 000

74- Michael Mizrachi 32 000

77- Men Nguyen 30 700

78- Alex Kravchenko 30 000

80- Huck Seed 28 000

85- Patrick Bruel 25 000

94- Erik Seidel 21 900

100- Anthony Lellouche 20 000

107- John Juanda 15 300

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WSOP

WSOP-C Cannes : Cyril Mazet rafle le titre !

Published

on

Au terme d’une finale qui réservait de beaux noms autour de la table —Davidi Kitai et Arnaud Enselme en tête—, c’est un joueur peu connu du circuit qui remporte la Ring WSOP-C dans le cadre toujours majestueux du casino Barrière Cannes Croisette.

Cyril Mazet, remporte sa première victoire à six chiffres : 123 000€, pour ce beau Main Event à 1500€ qui était considéré comme le joyau de cette série à la popularité toujours énorme.

Continue Reading

WSOP

Les WSOP-C reviennent en force sur la Croisette !

Published

on

By

C’est l’une des plus belles compétitions du printemps, et c’est dans le cadre magique du Casino Barrière Le Croisette, à Cannes, avec plus de 50 tables de jeu, dont la moitié dans une salle ouverte au sein du mythique Palais des Festivals que cette compétition aura lieu du 14 au 26 avril. Alain Fabre, figure incontournable du jeu en France, directeur du casino Barrière Cannes Croisette, revient pour nous sur ce grand événement à ne manquer sous aucun prétexte.

Vous avez toujours été l’un des casinos en pointe sur le poker, avec une offre régulière. Quelle est votre offre « après-Covid » ?

Notre nouvelle offre a démarré à partir du mois de juillet 2021. Nous n’avons malheureusement pas pu reprendre nos petits formats d’auparavant car cette pandémie a eu pour conséquence certaines restrictions en termes de distanciation, un maximum de six joueurs par table au poker, etc. C’est devenu très difficile de rentabiliser ces activités de poker avec aussi peu de joueurs à table, par exemple. Mais malgré tout cela, le point de départ a été en septembre, avec l’organisation du premier DSO depuis la fermeture. Les mois qui ont suivi ont proposé un format mensuel organisé avec notre partenaire de longue date, Apo et TexaPoker, sur les TexaSeries. Pour ce début d’année 2022, le DSO qui a eu lieu début mars a regroupé sur le Main Event près de 500 entrants, ce qui est un résultat très satisfaisant au vu de la concurrence. Sur l’ensemble des autres tournois, dont le High Roller, on a même battu des records. En avril vient donc notre tournoi phare de l’année, la quatrième édition des WSOP-C, qui auront lieu du 14 au 26 avril, juste avant l’EPT à Monte-Carlo.

Vous avez déjà accueilli les WSOPE il y a plusieurs années, et allez accueillir les WSOP-C au mois d’avril, quels sont les points forts et les tournois marquants de cette édition ?

C’est en effet la quatrième édition, et il y a deux points forts cette année. Le premier, c’est l’organisation du tournoi sur deux salles bien distinctes : le Salon Baccarat au sein du casino, et dans une très belle salle située à l’étage du Palais des Festivals. On aura donc à proposer près de cinquante tables de poker réparties sur ces deux salles, offrant une capacité d’accueil bien plus importante que les éditions précédentes. La deuxième nouveauté majeure, c’est la présence de douze bagues WSOP-C, dont une online sur le site de PMU Poker, qui propose également des qualifications et des packages très intéressants pour les joueurs. Chaque bague offrira également un ticket d’entrée sur un tournoi majeur à Las Vegas, au prizepool garanti d’un million de dollars. C’est très intéressant pour les joueurs… Nos douze jours de compétition incluent donc près d’une trentaine de tournois très variés, pour tous les budgets : le Main Event est à 1 500 €, le High Roller à 2 500 € mais une bague est également réservée pour un tournoi à 300 € ! Ce seront douze journées vraiment incroyables. L’originalité est également l’apparition d’un Mystery Bounty afin d’offrir encore plus de nouveauté à nos joueurs.

Quel public attendez-vous aux WSOP-C ?

Comme toujours, nous disposons d’un large public français qui vient de tout le pays, mais également beaucoup d’Européens, et la situation de ce tournoi placé avant l’EPT va générer beaucoup d’attrait pour amateurs et professionnels du monde entier. Nous attendons de gros fields sur nos tournois, et nous sommes prêts à les accueillir dans les meilleures conditions !

Quelle offre hôtelière a été mise en place pour les joueurs ?

On a repris la même offre que les éditions précédentes pour nos tournois : des tarifs très attractifs au sein de nos deux hôtels, dont le plus beau de toute la Croisette, le Majestic. En plus du Grey d’Albion, nous proposerons des offres avec des partenaires dans le secteur, et les tarifs offerts aux joueurs seront très négociés.

Comment avez-vous réussi à passer ces deux années d’incertitude due aux restrictions sanitaires ?

Ces restrictions ont touché l’ensemble de la profession, et nous nous attendions tous à quelque chose de catastrophique, mais à ma grande surprise, concernant le Casino Croisette, nous nous en sommes plutôt bien sortis dans cette situation terrible ! On a clôturé notre premier exercice 2021 en tant que leader de notre département, alors que nous étions souvent derrière le Ruhl. On a tiré notre épingle du jeu, malgré toutes les conséquences économiques liées à cette pandémie.

Quelle est la dynamique économique de votre établissement en 2022 ? Quels sont vos projets pour la reprise et l’année ?

La dynamique a commencé, au niveau du poker, avec le démarrage du nouveau format en mars, puis désormais avec les WSOP-C en avril. Très bientôt, aux alentours du mois de septembre, il y aura les FPO et j’espère que nous allons retrouver très rapidement une activité normale. La saison d’été s’annonce très bien sur Cannes, notamment avec le retour des grands salons et conventions. Cette semaine, 18 000 visiteurs sont par exemple venus pour un grand salon de l’immobilier, le Festival de Cannes revient en mai… je pense que 2022 pourrait être un très bon cru. En parallèle, on va remettre en marche le cash-game et retrouver une activité normale, ce qui est notre vœu le plus cher !

Continue Reading

WSOP

[WSOP 2021 – jour 50] Adrian Mateos rafle le SHR ; Hellmuth runner-up du PLO 50k

Published

on

By

Durant toute la durée des WSOP 2021, Poker52 couvre les tournois grâce à son journaliste Fabien Richard, sur place durant toute la compétition. Résultats, rencontres, reportages à découvrir chaque jour sur notre site web & via notre newsletter gratuite (s’inscrire ici) ! Photos & breaking news en live sur notre feed Facebook également !

Les jours se suivent, et même en fin de WSOP, ils se ressemblent parfois un peu : depuis quand, en effet, n’avait-on pas vu Phil Hellmuth en finale d’un Event ? 48h à peine lors d’un tournoi Razz, et voilà qu’il revient lors d’une finale de très haute volée lors du PLO à 50 000$, qui fait partie des tournois très chers de ces fins de WSOP… Le trio final intégrait à la fois Hellmuth et son meilleur ennemi, Daniel Negreanu, sortie en troisième position au bout de plus de 3 heures en 3-handed, pour quelques coups sévèrement disputés. Et finalement, Hellmuth n’aura pas décroché encore un nouveau bracelet : il se contentera de la place de runner-up (qu’il connaît bien également) et de plus de 700 000$. En tout cas, le Poker Brat aura fait un WSOP 2021 proprement exceptionnel…

Côté milliardaire chez les millionaires, les WSOP proposaient également un Super High Roller à 250 000$, et celui qui aura écrasé la finale n’est autre qu’un certain Adrian Mateos, joueur pro de la Team Winamax, qui a volé sur ses adversaires pour remporter son quatrième bracelet plus de 3 200 000$ de gains supplémentaires ! On peut dire que Winamax qui a fait de Mateos sa figure de proue pour le marché hispanique depuis longtemps déjà a encore et toujours eu le nez creux concernant ses ambassadeurs…

Fabien Richard, « Au coeur de Vegas », pour Poker52.fr

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.