fbpx
Connect with us
center>

Clubs parisiens

Lucille Cailly remporte le 1000€ Deepstack du Cercle Wagram

Published

on

Ce week-end, comme tous les derniers de chaque mois, avait lieu le tournoi Deepstack du Cercle Wagram au buy-in de 1000€. 97 joueurs ont répondu présent à ce rendez-vous et parmi eux, environ une soixantaine de qualifiés via des tournois réguliers, quelques réguliers des cercles parisiens (Suat Uyanik, Mercedes Osti, Rodolphe Dethiere, Alain Goldberg, Eric Qu) mais également de nombreux pros (malgré le succès du WPT de Vienne qui se déroule en même temps) comme Lucille Cailly, Mylène Cogan, Stéphane Tayar ou Nicolas Dervaux. La Team PokerXtrem était représentée par Franck Kalfon et Stéphane Bénadiba, Full Tilt par Jean Paul Pasqualini mais c’est la Team Eurosport qui était la plus visible puisqu’il y avait quatre joueurs sur ses six pros : Basil Yaïche, Clément Thumy, Flavien Guenan et Peter Roze (Poker Pro Factory).

Si le Day 1 a vu l’élimination de Nicolas Dervaux, Franck Kalfon, Mercedes Osti ou encore Suat Uyanik, le haut du chipcount a en revanche été trusté par Damien Cayet, Ali Mekhtoub, Flavien Guenan et Mylène Cogan. Clément Thumy, Yalap Sapanis et Lucille Cailly se sont quant à eux positionnés en embuscade pour le Day 2. Le sosie de Sylvester Stallone (photo) faisait également partie des 32 joueurs à s’y qualifier !

Dès le début de cette journée, Lucille Cailly, Flavien Guenan et Damien Cayet ont su jouer de leur agressivité pour réduire le field à une vitesse incroyable et ainsi s’assurer les places payées. De leurs côtés, Jean Paul Pasqualini et Basou ont dû leur survie à leur talent et leur expérience sans jamais avoir eu de stack exploitable.

A 3 tables du terme, le jeu s’est relativement calmé et on a pu assister à beaucoup de « push or fold », mais au flop et non préflop. Un petit jeu auquel Marc Isman, Yalap Sapanis ou Ali Mekhtoub se sont bien débrouillés mais qui a malheureusement été fatal à Alain Goldberg ou Mylène Cogan.

La table finale, synonyme d’ITM, s’est ensuite très vite dessinée. Eurosport a fait carton quasi-plein puisqu’on y retrouvait trois de ses quatre représentants : Basou, Clément Thumy et Flavien Guenan qui était alors chipleader. Toujours parmi les pros, Lucille Cailly était elle aussi bien au-dessus la moyenne, à l’instar de Jean Paul Pasqualini qui accusait toujours un léger retard au chipcount.

Malgré une finale extrêmement prudente, voire même trop lente, Damien Cayet sortira Yalap Sapanis à la 10ème place avec [ax] [tx] > [kx] [8x] , puis Basou éliminera Marc Isman avec [ax] [5x] > [ax] [4x] .
Card dead toute la journée, c’est justement Basou qui finira en 8ème position, busté par Damien Cayet avec [ax] [5x] > [jx] [8x]. Lucille Cailly s’assurera le podium en prenant l’intégralité du stack de Rodolphe Dethiere qui quitte le tournoi 7ème avec [ax] [jx] < [ax] [qx] . Flavien Guenan, dont c’est le premier tournoi live sous ses nouvelles couleurs d’Eurosport, s’offrira le scalp d’Ali Mekhtoub à la 6ème place avec [kx] [kx] > [ax] [6x] . Jean Paul Pasqualini se retrouvera une première fois à tapis avec [tx] [tx] qui le fera doubler contre [ax] [kx] pour Clément Thumy mais la seconde lui sera fatale avec [9x] [9x] trop juste contre [qx] [qx] pour Clément.
A 4 joueurs left, un deal accélérera grandement la cadence et l’avance prise par Lucille Cailly lui suffira pour remporter le tournoi devant Flavien Guenan, Clément Thumy et Damien Cayet. Lucille déclarera être ravie de réaliser un tel résultat, surtout après cette année sponsorisée sans avoir réussi l’ombre d’une performance.

Résultats :
1- Lucille Cailly – 26.190€

2- Flavien Guenan (Eurosport) – 17.460€
3- Clément Thumy (Eurosport) – 12.610€
4- Damien Cayet – 7.760€
5- Jean Paul Pasqualini (Full Tilt) – 6.790€
6- Ali Mekhtoub – 5.820€
7- Rodolphe Dethiere – 4.850€
8- Basil Yaïche (Eurosport) – 3.880€
9- Marc Isman – 2.910€
10- Yalap Sapanis – 1.940€

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clubs parisiens

Un FPS Paris réussi au Stade Jean Bouin

Published

on

Du 15 au 23 juillet, le Stade Jean Bouin a vibré au rythme du FPS Paris par PokerStars, en partenariat avec Texapoker et le Club Circus Paris. Pour la première fosi en France, un festival de poker était délocalisé dans un stade, dans l’antre du club de rugby du Stade Français. Le Main Event à 1 100€ a enregistré un joli score de 1 384 entrants et c’est l’Italien Lorenzo Arduini qui s’est imposé après quatre jours de compétition pour un joli gain de 211 000€. Arduini a devancé le Français Tanguy Drouin (runner-up, 132 440€) et l’Ukrainien Stanislav Petriv (3e, 95 400€).

Lorenzo Arduini

Résultats Table finale Main Event 1 100€ FPS Paris 2023 / Prizepool 1 328 640€ / 1 384 entrants / 207 ITM
Vainqueur Lorenzo Arduini 211 000€
Runner-up Tanguy Drouin 132 440€
3e Stanislav Petriv 95 400€
4e Gaspare Sposato 73 300€
5e Volga Uyanik 56 400€
6e Idir Haiche 43 400€
7e Samuel Fournier 33 400€
8e Jeremy Regalado 25 700€
9e Franck Kalfon 20 100€

Pendant ce temps-là, de nombreux tournois annexes ont rendu leur verdict avec la victoire d’Alban Juen dans le High Roller à 2 200€ pour 81 200€ (201 entrants), celle de Marc Delimal dans la Cup à 330€ pour 71 800€ (1 591 entrants), de Cecile Ticherfatine dans le Deepstacks à 1 100€ pour 40 000€ (183 entrants), de Mario Trattou dans le Super High Roller à 3 300€ pour 77 000€ (101 entrants) ou encore de Jeremy Palvini dans le Mystery Bounty à 660€ pour 39 800€ (564 entrants) et de Jean-Paul Pasqualini dans le Classic à 1 100€ pour 36 000€ (161 entrants).

Prochain rendez-vous avec le France Poker Series, du 3 au 8 octobre au Casino d’Aix-les-Bains.

Crédit photos PokerStars.

Continue Reading

Clubs parisiens

Le France Poker Series délocalisé au Stade Jean Bouin du 15 au 23 juillet

Published

on

En partenariat avec Texapoker et le Club Circus Paris, PokerStars présente une nouvelle édition du France Poker Series à Paris, au sein du mythique Stade Jean Bouin. Rendez-vous du 15 au 23 juillet pour l’événement estival parisien.

Dans un immense espace aménagé pour l’occasion, 70 tables seront disponibles pour accueillir les joueurs du Main Event à 1 100€ avec sa garantie à un million d’euros ! Au programme, 5 journées de départ du 18 au 20 juillet avant les Jours 2,3 & Final (30 000 jetons de départ, niveaux de 45 minutes). En ouverture, la FPS Cup à 330€ se tiendra du 15 au 18 juillet avant un FPS High Roller à 2 200€ du 17 au 19 juillet. Un Super High Roller à 3 300€ est également programmé du 21 au 23 juillet.

Si les qualifications en ligne sont toujours en cours sur PokerStars, les inscriptions sont ouvertes sur https://poker.paris et en réel au Club Circus.

Continue Reading

Clubs parisiens

Le Paris Elysées Club, au cœur du poker

Published

on

Du 7 au 12 février 2023 auront lieu les premières Winter Séries du club de la rue Marbeuf, le Paris Elysées Club, propriété du Groupe Tranchant. C’était l’occasion pour nous d’aller admirer une fois de plus le magnifique design art déco des lieux, qui devrait faire mouche avec ce nouveau Festival située au croisement entre le WPT Prime et l’EPT Paris.

Le 26 avril 2018, le Paris Elysées Club fêtait en grandes pompes l’ouverture de son club, sis rue Marbeuf dans le 8ème arrondissement. Près de cinq années plus tard, le design global du club est toujours à couper le souffle : ampleur des salles, beauté des éclairages tamisés, visuels Art Déco d’époque, escalier qui offre une entrée grandiose pour les clients. L’organisation —poker à l’étage, grands jeux au rez-de-chaussée— la salle de jeu donne une impression de vie et de luxe, avec un bar très agréable et ouvert, qui donne envie de s’y poser.

La folie du progressif
En bas, on aperçoit déjà la foule aux tables d’Ultimate avec son jackpot progressif, avec des joueurs qui plébiscitent ce nouveau dispositif, même s’il est tombé le jour précédent, à près de 100 000€ pour l’heureux vainqueur. De 13h à 6h du matin tous les jours, le Paris Elysées Club accueille sa clientèle fidèle ou de passage, qui peuvent également profiter de la belle expérience de restauration. Samuel Kuc, directeur adjoint du Club, a vécu presque toute sa carrière au sein du Groupe Tranchant, propriétaire du PEC, avec une petite parenthèse en Alsace pour le casino Barrière de Blotzheim. L’homme connait son métier par cœur, et a apporté son professionnalisme de casinotier à l’aventure humaine des clubs de jeux parisiens. Au poker, il a imposé le RFID partout, fluidifiant le jeu de façon impressionnante, avec calcul automatique du pot et du prélèvement, affiché sur l’écran à côté du croupier.

Les Winter Series, une première
La création de Winter Series, du 7 au 12 février, avec un Main Event à 750€ sur deux jours (les 9 et 10 février), est l’occasion pour le Club de tester le terrain quant à l’organisation de tournois, alors que le PEC accueille plutôt du cash-game habituellement. Idéalement situé entre le WPT Prime du Club Circus et Texapoker, et l’EPT Paris organisé par PokerStars et le club Barrière. Pour Samuel Kuc, en ce début d’année où Paris est la capitale du poker, c’était le moment idéal pour jouer la carte poker du Paris Elysées Club : « nous pensons vraiment que nous avons toute notre place sur l’offre des tournois de poker, et ces Winter Séries seront un test en grandeur réelle afin qu’un nouveau public découvre le PEC, son lieu et son équipe, qui sont d’un très grand professionnalisme. » Rendez-vous dans quelques jours, au 32 rue Marbeuf.

Inscrivez-vous aux Winter Séries en flashant le QR code du PEC !

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.