fbpx
Connect with us
center>

Classements

EPT de Prague 2010

Published

on

COMBAT DE MAITRES EN REPUBLIQUE TCHEQUE

Prague était du 13 au 18 décembre la ville hôte de la dernière étape de l’european Poker Tour de l’année 2010. Assemblés au Golden Prague Poker de l’hôtel Hilton de la capitale tchèque, 563 joueurs se sont acquittés des 5 300 euros de buy-in du Main event, générant un prizepool total de 2.730.550€. C’est finalement le Gallois Roberto Romanello qui s’est imposé, pour 640.000€

Par Julien Morello


A 110.000€ près, cette quatrième saison de l’EPT Prague est le deuxième plus gros tournoi organisé en République tchèque, après l’édition précédente, qui avait attiré 586 joueurs pour un prizepool de 2.842.100€. En 2009, c’est le joueur tchèque Jan Skampa qui s’était imposé devant un field composé, entre autres, de Luca Pagano, Marcin Horecki et Arnaud Mattern, pour un gain énorme de 682.000€.
Cette année, le field était également d’un très haut niveau, puisque se sont présentés, en plus des quatre joueurs précédemment cités, des joueurs tels qu’Anton Wigg, Kevin MacPhee, Fabrice Soulier, Marc Inizan, Nicolas Levi, Ludovic Lacay, Guillaume Darcourt, Bertran « ElkY » Grospellier, Marcel Luske, Dario Minieri, Nacho Barbero, Ville Wahlbeck, Laurence Houghton, Toby Lewis, Kristoffer Thorsson, Live Boeree et Rob Hollink.
Le joueur américain Elias Brussianos terminait le Day 1A en position de chip leader avec 199.600 jetons, devant le Français Nicols Babel, avec 191.200. Mais le joueur allemand Dirk Richter réussissait un très bon Day 1B, et venait se placer en tête du classement provisoire avant le Day 2, avec 296.700 jetons, tandis que le Gallois Roberto Romanello, finaliste de l’EPT Copenhague, se trouvait en embuscade à la troisième place avec 196.500 jetons.

Manuel Bevand, dernier Français en course
Dirk Richter conservait son avance lors du Day 2, terminant avec un tapis de 593.000 jetons, mais Roberto Romanello suivait la cadence, avec 566.000 jetons, suivi de près par Antonio Palma avec 545.000 jetons. Le vainqueur de l’EPT Berlin Kevin MacPhee se classait quant à lui à la quatrième place.
MacPhee accélérait le rythme lors du Day 3, jour où la bulle des 80 joueurs payés a éclaté, devançant largement le reste du field. Manuel Bevand était alors le dernier Français encore en course, alors qu’il ne restait plus que 23 survivants dans le tournoi.
Le Day 4 devait déterminer qui seraient les huit finalistes de cette édition 2010. Et la surprise est venue de l’Américain MacPhee, qui est passé de chip leader à bubble boy de la table finale, terminant à la neuvième place, pour 40.000€. Il a été éliminé par le joueur italien Marco Leonzio, qui a disputé le chip lead toute la journée au Polonais Marcin Horecki et au Russe Peter Skripka. Ces trois joueurs formaient ainsi le trio de tête de la table finale, suivi par les Italiens Emiliano Bono et Roberti Nulli, le Gallois Roberto Romanello, le Français Manuel Bevand et le Slovaque Jan Bendik.

Une table finale de plus de huit heures
Roberto Nulli était le premier éliminé de la table finale, sorti par Marcin Horecki avec un brelan de dames pour 54.550€. Il était rejoint par le dernier Français encore en course, Manuel Bevand, éliminé par Romanello avec une paire de 10 pour 71.000€. Bevand réalisait avec cette septième place la meilleure performance en EPT de sa carrière. La finale continuait sur sa lancée, puisque 15 minutes plus tard, Jan Bendik était sorti du tournoi par Peter Skripka avec un brelan de 9 contre une paire de rois (100.000€).
Mais le rythme soutenu s’est soudainement ralenti, et il a fallu attendre 5 heures pour qu’un autre joueur soit envoyé sur les rails. Ainsi, l’Italien Leonzio rejoignait les éliminés à la cinquième place pour 130.000€, sorti par Romanello et sa paire de 4. Skripka a été ensuite éliminé par Horecki à la quatrième place pour 163.000€.
Deux heures plus tard, c’est Horecki qui quittait le tournoi à la troisième place pour 247.000€, pour le plus grand bonheur d’Emiliano Bono, qui réussissait à se qualifier pour le heads-up final face à Romanello.
Ce dernier n’a pourtant laissé aucune chance à son adversaire tout au long de ce tête-à-tête. Romanello a éliminé son dernier adversaire avec un full, et Emiliano Bono repartait ainsi avec 435.000€ pour sa deuxième place. Le Gallois Romanello, très ému lors de la dernière main, éclatait en sanglots devant ses nombreux supporters. Il décrochait à Prague son plus gros gain en tournoi et son premier titre EPT. Trophée et chèque de 640.000€ en main, il déclarait à ses proches : « Votre soutien a été magnifique toute la semaine, c’est comme si tout le monde souhaitait me voir gagner et je me sens comme sur un nuage après l’avoir fait réellement. »
Cette deuxième grande victoire sur le circuit international amène le total des gains du joueur gallois à 1.506.017$. Il avait remporté sa première victoire internationale dans un Side Event de l’EPT Barcelone en 2006, pour 55/308$ de gain.

12 Français ITM et 2 tables finales pour Fabien Perrot
Ce tournoi a également souri aux joueurs français, puisque, hormis la belle septième place de Manuel Bevand, onze autres Français sont entrés dans l’argent, dont Nicolas Babel (27e pour 12.500€), Guillaume Darcourt (29e pour 12.500€), Ronan Monfort (41e pour 10.000€), Christophe Pereira (42e pour 10.000€), Martial Blangenwitsch (62e pour 9.000€) , Fabrice Soulier (64e pour 9.000€), et enfin Hugo Lemaire (66e), Alain Roy (67e), Olivier Daeninckx (77e), Joris Digregorio Zitella (78e) et Dominique Franchi (80e) pour 8.000€ chacun.
À noter également, en ce qui concerne les performances des joueurs français, la très belle série de Fabien Perrot, qui a réalisé pas moins de deux places payées dans les Side Events, dont une belle septième place dans le tournoi mixte No Limit Hold’Em / Pot Limit Omaha à 1.000€ + 100€, qui lui a rapporté 3.500€. Il a également atteint la table finale du tournoi No Limit Hold’em à 1.000€, auquel participaient 69 joueurs. Grâce à cette série, il réalise 13 ITM en 2010 et 8 tables finales !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Classements

[BPT Toulouse] Et à la fin, c'est Sofian qui gagne !

Published

on

Niveau 34 – 200k/400k ante 50k – 2 joueurs

Le heads-up aura finalement été assez rapide malgré un retour de suspens dans un match qu’on pensait à sens unique après le KO de Sofian dès le début de la finale.

Didier Logghe se sera bien battu mais s’incline au final avec Valet Sept contre la paire de Huit à l’issue d’un board : 6 7 K 2 4

Belle victoire pour Sofian, qui empoche un chèque de 35230€, tandis que Didier repart avec un gain de 23350€.

Place désormais au champagne et à la photo officielle pour célébrer le vainqueur du BPT Toulouse 2018.

Assis devant une tonne, Sofian remporte le trophée du BPT Toulouse 2018, en costaud !

 

Sofian Benaissa, vainqueur bien entouré !

 

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Heads-up de fête foraine

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 2 joueurs – Moyenne : 10425k

Le heads-up commence très fort par un double-up de Sofian, qui arrive à doubler avec As Six contre les Dames, une nouvelle fois, chez Didier. Le 6 au flop puis l’As turn et Didier doit se délester de 9025k, le montant du tapis adverse. Pour la plus grande joie du clan de Sofian, resté en nombre malgré l’heure tardive.

Puis Didier relance la machine et enchaîne deux double ups de suite pour revenir à niveau !

Ce heads-up commence très fort, en mode montagne russe.

Le champagne va réchauffer si les deux finalistes ne se décident pas !

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Soleau, 3ème, laisse place au duo final

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 3 joueurs – Moyenne 6950k

Enorme coup entre Didier Logghe et Ludovic Soleau, le premier allant sortir le second en deux coups de suite.

Le coup principal, celui qui déstacke Soleau et le laisse avec une toute petite blind, se déroule d’une façon bien étrange. Fatigue ou méconnaissance des règles, Didier de petite blind, annonce “relance” en poussant la mise initiale qu’avait posé Ludovic au bouton, soit un min-raise. Sofian en BB s’échappe du coup et après intervention rapide et efficace du floor, on n’autorise à Didier qu’une min relance, ce que s’empresse de compléter Ludovic.

Flop QJ4. All-in de Ludovic et insta call de Logghe, avec QQ pour brelan max floppé. Ludovic retourne les As, meurtris, et rien ne vient l’aider. Après avoir payé les 4420k du tapis adverse, il ne lui reste que 450k, soit à peine une BB, qu’il perdra le coup suivant contre le même adversaire.

Ludovic Soleau sort donc à la troisième place, pour un joli gain de 15720€ !

Place au heads-up final.

 

Soleau à gauche, sorti par Logghe au centre

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.