fbpx
Connect with us
center>

Classements

HIGHLANDER CESCUT

Published

on

CHILIPOKER WPT MARRAKECH 2010

Avec le froid qui s’est abattu sur toute la France fin novembre, le Maroc tombait à point pour le circuit désireux d’un peu d’exotisme. Mais en arrivant de l’autre côté de la Méditerranée, il faut se rendre à l’évidence : il y fait un temps à débosser un chameau et cela tombe bien car c’est bien le poker qui allait être au centre de tous les débats. Avec, à la clé, une très belle deuxième place de Guillaume Cescut, qui aura survécu à tous les badbeats…

Par Tommy Mandel.


Le ChiliPoker Marrakech Festival a débuté par ses sides-events si apprécié pour leurs strucutres “deep”. Deux d’entre eux ont été remportés par les Bonnie and Clyde du poker : Jérémy Palvini et Sarah Herzali qui n’en finissent plus de briller lors des différents événements majeurs organisés à Marrakech. Les deux premiers vainqueurs du PPT, Alain Roy et Jean Paul Pasqualini, s’adjugeront eux aussi une victoire en fin de festival, preuve de leur régularité de métronomes en tournois.

Le magnifiques casino Es Saadi de Marrakech e eu la chance d’accueillir un field très prestigieux pour le Main Event WPT. Les cinq et uniques vainqueurs français d’une épreuve du WPT étaient là : David Benyamine, ElkY, Thomas Bichon, Christophe Savary et Guillaume Darcourt. Les meilleurs joueurs hexagonaux comme Roger Hairabedian, Antony Lellouche, Ludovic Lacay, Jean-Paul Pasqualini, Antoine Saout, Arnaud Mattern, Alain Roy, Pascal Perrault, Nicolas Levi étaient aussi présents.
L’ambassadrice de ChiliPoker, Liz Lieu ou d’autres vainqueurs internationaux de WPT comme Surinder Sunar ou Sam El Sayed avaient également fait le déplacement en terre marocaine. Un invité de marque de classe mondiale est venu clore en beauté la liste de ce field de rêve, en la personne d’El Senor Carlos Mortensen. Avec près de 10 millions de dollars de gains en tournois, le record de 3 titres WPT (dont le WPT Championship à 25 000 $ en 2007), 2 bracelets WSOP (dont celui du Main Event en 2001) et un nombre incalculable de places payées, El Matador s’imposait tout de suite comme l’un des hommes à abattre. Malheureusement pour lui, Mortensen n’aura pas l’occasion de faire ses célèbres constructions de jetons en forme de château fort : il sera éliminé au bout de quelques niveaux seulement. Même punition pour Ludovic Lacay, David Benyamine et autres favoris.
Il faut dire que certains grands champions étaient plus intéressés par les tables de cash-game endiablées que par le tournoi lui-même. David Benyamine a initié une session de 36 heures consécutives au cours de laquelle il a vu défiler Antony Lellouche, Ludovic Lacay, Mesbah Guerfi… Qui ose s’asseoir à cette table ? De nombreux joueurs locaux tentèrent leur chance, en vain.

Avec 30 000 jetons au départ pour des niveaux de 60 minutes, on allait assister à un grand tournoi mené de mains de maître par Matt Savage, l’incontournable directeur de tournoi du WPT. On pouvait déjà y voir des tables dignes de tables finales : ElkY, Thomas Bichon, Mesbah Guerfi, Davidi Kitai et Bruno Launais d’un côté et Nicolas Levi, Tristan Clémençon, Surinder Sunar, Lucille Cailly et Antoine Labat de l’autre. Les joueurs ayant tiré leur épingle du jeu lors des Day 1 étaient l’Allemand Sebastian Homann, Nicolas Levi, Benjamin Pollak et Paul Pires-Trigo (le récent jeune vainqueur des ACF Hold’Em Series) pour le Day 1A ; Guillaume de la Gorce, Davidi Kitai, Valentin Messina et Roger Hairabedian, pour le Day 1B.

Sur un total de 222 inscrits, 82 reviendront au Day 2 pour tenter de passer la bulle. Seul Guillaume Cescut aura un accident de timing pour se rendre au tournoi. En se levant ce matin-là vers 13h, il lit sur Facebook que Tristan Clémençon est à sa table. « Comment sait-il déjà ça ? » se demande alors le joueur Barrière. Car la reprise était à 14h ! Il prendra juste le temps de s’habiller et d’arriver essoufflé à sa place. Un peu plus tard, il se rendra compte qu’une chaussette était restée coincée dans la jambe de son jeans. Cette journée lui a finalement plutôt réussi et il a décidé de continuer avec sa « chaussette fétiche ». Pour la petite histoire, le fait qu’il la perde avant sa table finale aura peut-être son importance pour la fin de son tournoi.

À cinquante joueurs du titre WPT, Sebastian Homann était toujours chipleader devant le Polonais Andrei One, Nicolas Levi, Bruno Lopes alias Kool Shen, Guillaume Cescut et Clément Thumy.
Une fois la bulle éclatée, la prudence n’était plus de rigueur et les masses partirent de tous les côtés. Descendu à moins de 10 big blinds dans la journée, le vainqueur du SPT Dominik Nitsche accomplira une remontée fantastique en éliminant au passage Clément Thumy pourtant encore en grande forme. Paul Pires- Trigo assurera sa place payée grâce à une paire d’as salvatrice face à une grosse erreur de jugement de Damien Rony. Jean-Philippe Rohr, Roger Hairabedian, Cédric Demore, Suat Uyanik, Nicolas Levi et Kool Shen les rejoindront.
Julien Nori Labussière atteindra la table finale, une récompense amplement méritée après un tournoi réalisé sans faute et une maturité étonnante pour son jeune âge. Tout récemment signé chez Full Tilt, Guillaume de la Gorce réalisera également sa meilleure performance en tournoi avec cette finale, un résultat enfin à la hauteur de son talent. Il a démontré de la résistance, de la patience et une solidité à toute épreuve qui lui ont permis de faire face aux attaques acharnées d’un Nicolas Levi affamé.

Sur la toute dernière main de la journée, alors qu’il voulait s’économiser pour le dernier jour, Joël Benzinou se fera éliminer avec un brelan max contre un full de son ami Guillaume Cescut, qui en avait les larmes aux yeux de désolation. Pour lui faire honneur, il rendra une copie sans faute en table finale et laissera Sebastian Homann exécuter quasiment un à un tous les finalistes. Une fois en heads-up, Guillaume rattrapera son retard sur l’Allemand en remportant tous ses showdowns. Arrivé enfin à égalité parfaite, Homann refusera tout arrangement alors que plus de 100.000€ séparaient la place du vainqueur de celle du runner-up. Une mauvaise rencontre de kickers viendra par la suite anéantir tous les espoirs français et le titre WPT ne pourra plus échapper à Sebastian Homann. L’Allemand succède donc à Christophe Savary dans ce WPT de Marrakech, une victoire logique après avoir été chipleader du début à la fin du tournoi. Guillaume Cescut repart du ChiliPoker Marrakech Festival avec le meilleur résultat en tournoi de sa jeune carrière qui s’annonce plus que prometteuse.

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Classements

[BPT Toulouse] Et à la fin, c'est Sofian qui gagne !

Published

on

Niveau 34 – 200k/400k ante 50k – 2 joueurs

Le heads-up aura finalement été assez rapide malgré un retour de suspens dans un match qu’on pensait à sens unique après le KO de Sofian dès le début de la finale.

Didier Logghe se sera bien battu mais s’incline au final avec Valet Sept contre la paire de Huit à l’issue d’un board : 6 7 K 2 4

Belle victoire pour Sofian, qui empoche un chèque de 35230€, tandis que Didier repart avec un gain de 23350€.

Place désormais au champagne et à la photo officielle pour célébrer le vainqueur du BPT Toulouse 2018.

Assis devant une tonne, Sofian remporte le trophée du BPT Toulouse 2018, en costaud !

 

Sofian Benaissa, vainqueur bien entouré !

 

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Heads-up de fête foraine

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 2 joueurs – Moyenne : 10425k

Le heads-up commence très fort par un double-up de Sofian, qui arrive à doubler avec As Six contre les Dames, une nouvelle fois, chez Didier. Le 6 au flop puis l’As turn et Didier doit se délester de 9025k, le montant du tapis adverse. Pour la plus grande joie du clan de Sofian, resté en nombre malgré l’heure tardive.

Puis Didier relance la machine et enchaîne deux double ups de suite pour revenir à niveau !

Ce heads-up commence très fort, en mode montagne russe.

Le champagne va réchauffer si les deux finalistes ne se décident pas !

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Soleau, 3ème, laisse place au duo final

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 3 joueurs – Moyenne 6950k

Enorme coup entre Didier Logghe et Ludovic Soleau, le premier allant sortir le second en deux coups de suite.

Le coup principal, celui qui déstacke Soleau et le laisse avec une toute petite blind, se déroule d’une façon bien étrange. Fatigue ou méconnaissance des règles, Didier de petite blind, annonce “relance” en poussant la mise initiale qu’avait posé Ludovic au bouton, soit un min-raise. Sofian en BB s’échappe du coup et après intervention rapide et efficace du floor, on n’autorise à Didier qu’une min relance, ce que s’empresse de compléter Ludovic.

Flop QJ4. All-in de Ludovic et insta call de Logghe, avec QQ pour brelan max floppé. Ludovic retourne les As, meurtris, et rien ne vient l’aider. Après avoir payé les 4420k du tapis adverse, il ne lui reste que 450k, soit à peine une BB, qu’il perdra le coup suivant contre le même adversaire.

Ludovic Soleau sort donc à la troisième place, pour un joli gain de 15720€ !

Place au heads-up final.

 

Soleau à gauche, sorti par Logghe au centre

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.