fbpx
Connect with us
center>

Classements

Les chroniques des WSOP 2010 par Jérôme Schmidt – 9/16

Published

on

18 juin 2010


Après avoir encaissé avant-hier plusieurs centaines de milliers de dollars sur la victoire des Lakers en NBA, Phil Ivey n’en est plus à une victoire prêt. Lors de son premier tête-à-tête du tournoi Heads-Up à 10 000$, Ivey est arrivé en courant rejoindre Michael Mizrachi. Un empressement qui n’était pas feint, puisqu’Ivey était encore course pour le Pot Limit 2 500$ (Hold’Em/Omaha). La confrontation a tourné court, expédiée en deux mains, l’As-Valet d’Ivey battant la paire de 9 de Mizrachi. En 3 minutes à peine, Ivey repartait à petite foulée dans la salle adjacente, escorté par ses amis, empruntant les couloirs d’arrière-cour qui entourent l’Amazon Room.

Il n’était alors que 17h, et Ivey ne savait pas encore qu’il allait devoir tenir ce rythme schizophrénique toute la journée. 8 heures et 2 autres duels plus tard, force est de constater qu’Ivey est bien placé parmi les 14 survivants du PLHE-Omaha, aux côtés de spécialistes de la discipline, comme David Chiu et le Néerlandais Rob Hollink (vainqueur en 2008 d’un bracelet PLO).

Ce samedi, Ivey va entamer la dernière droite de ces deux tournois, avec en ligne de mire les sommes les plus folles de side-bets, dont les côtes bougent sans cesse. Hier soir, il discutait avec Barry Greenstein et Howard Lederer sur ses chances de remporter deux bracelets coup sur coup, pour des enjeux colossaux.

Il est difficile d’imaginer ce qui fait encore courir Ivey, à part ces side-bets ; éprouve-t-il encore la moindre joie à remporter un banal tournoi sans autre enjeu que le prizepool ? En quelques années, il a réussi à créer plus d’enjeux dans le poker de tournoi que dans les plus gros cash-games, motivant indirectement une poignée de high-rollers qui s’étaient petit à petit détournés de ces compétitions. Seuls Antonius ou Hansen manquent encore à l’appel, totalement absents de ce début des Series.


Des 256 joueurs de départ du tournoi Heads-Up restent seulement 64 survivants. Contrairement à d’autres formats (comme le Heads-Up d’Evian, ce printemps), les participants n’ont aucune seconde chance : un mauvais call, un coinflip qui tombe du mauvais côté ou une carte miraculeuse, et c’est le joueur “hit the rail”, hébété.

10 000$, parfois, cela ne dure que quelques secondes ; il n’y a qu’à demander à Dario Minieri, auteur d’un call douteux avec Dame-10 sur un flop auteur 10, face à son jeune adversaire, paire de Valets en main. Une Dame au turn, et l’Italien passe la manche, et laisse l’autre joueur remballer ses affaires et retrouver la chaleur étouffante de Flamingo Rd.

Côté Français, le duel fratricide entre Elky et Guillaume de la Gorce a tourné à l’avantage du premier, habitué de la discipline. David Benyamine, Antoine Saout ou Bruno Fitoussi (face au vainqueur de l’Aussie Millions, Alexander Kostritsyn) ont tous eu des destins tragiques dès le premier tour, tandis que seul Ludovic Lacay aborde cette deuxième journée (et quatrième match). Le Français vient juste d’arriver à Las Vegas, et voudrait renouer avec son succès de l’an passé, lors de son “deep run” du Main Event. Derrière lui en permanence, Stéphane Matheu, coach des joueurs de la Team Winamax, vient lui apporter un soutien moral et psychologique de chaque instant.

Et pas question de partir quelques minutes et d’abandonner son poulain : Stéphane se souvient encore de cette table finale de 2006 où Fabrice Soulier avait littéralement perdu pied quelques secondes après que ses amis et l’équipe télé qui le suivait se soient absentés. Une énergie et une tension qui basculent, et un tournoi auparavant maîtrisé de bout en bout qui achoppe à quelques places du bracelet…

Jérôme Schmidt


Continue Reading
Advertisement

Classements

[BPT Toulouse] Et à la fin, c'est Sofian qui gagne !

Published

on

Niveau 34 – 200k/400k ante 50k – 2 joueurs

Le heads-up aura finalement été assez rapide malgré un retour de suspens dans un match qu’on pensait à sens unique après le KO de Sofian dès le début de la finale.

Didier Logghe se sera bien battu mais s’incline au final avec Valet Sept contre la paire de Huit à l’issue d’un board : 6 7 K 2 4

Belle victoire pour Sofian, qui empoche un chèque de 35230€, tandis que Didier repart avec un gain de 23350€.

Place désormais au champagne et à la photo officielle pour célébrer le vainqueur du BPT Toulouse 2018.

Assis devant une tonne, Sofian remporte le trophée du BPT Toulouse 2018, en costaud !

 

Sofian Benaissa, vainqueur bien entouré !

 

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Heads-up de fête foraine

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 2 joueurs – Moyenne : 10425k

Le heads-up commence très fort par un double-up de Sofian, qui arrive à doubler avec As Six contre les Dames, une nouvelle fois, chez Didier. Le 6 au flop puis l’As turn et Didier doit se délester de 9025k, le montant du tapis adverse. Pour la plus grande joie du clan de Sofian, resté en nombre malgré l’heure tardive.

Puis Didier relance la machine et enchaîne deux double ups de suite pour revenir à niveau !

Ce heads-up commence très fort, en mode montagne russe.

Le champagne va réchauffer si les deux finalistes ne se décident pas !

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Soleau, 3ème, laisse place au duo final

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 3 joueurs – Moyenne 6950k

Enorme coup entre Didier Logghe et Ludovic Soleau, le premier allant sortir le second en deux coups de suite.

Le coup principal, celui qui déstacke Soleau et le laisse avec une toute petite blind, se déroule d’une façon bien étrange. Fatigue ou méconnaissance des règles, Didier de petite blind, annonce “relance” en poussant la mise initiale qu’avait posé Ludovic au bouton, soit un min-raise. Sofian en BB s’échappe du coup et après intervention rapide et efficace du floor, on n’autorise à Didier qu’une min relance, ce que s’empresse de compléter Ludovic.

Flop QJ4. All-in de Ludovic et insta call de Logghe, avec QQ pour brelan max floppé. Ludovic retourne les As, meurtris, et rien ne vient l’aider. Après avoir payé les 4420k du tapis adverse, il ne lui reste que 450k, soit à peine une BB, qu’il perdra le coup suivant contre le même adversaire.

Ludovic Soleau sort donc à la troisième place, pour un joli gain de 15720€ !

Place au heads-up final.

 

Soleau à gauche, sorti par Logghe au centre

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.