fbpx
Connect with us
center>

Classements

Les conseils de Valentin Messina : "Bien gérer sa bankroll pour une ascension optimale"

Published

on

Dans sa série des “Conseils du mois”, EverestPoker propose ce mois-ci ceux de son joueur Pro Valentin Messina : “Bien gérer sa bankroll pour une ascension optimale”.

Pour Valentin Messina, devenir un joueur gagnant n’est pas une utopie et demeure un objectif possible. Il est toutefois nécessaire de jouer la carte de la rigueur et de réunir plusieurs qualités dans son jeu pour prétendre à cet objectif. Ainsi, il est notamment nécessaire de mettre en place des bases solides de gestion financière, mais aussi d’être un bon observateur et un fin psychologue.
Au-delà de pouvoir pratiquer gratuitement le poker pour rassembler toutes les chances de gagner de l’argent, plusieurs recommandations sont à prendre en compte pour se lancer au mieux avec un capital d’argent dédié.
Pour optimiser son évolution, il est conseillé à tous les joueurs – débutants ou confirmés – de tenir un carnet de suivi de leurs différentes parties et analyser sur quelle limite ils gagnent ou perdent. De nombreux sites internet proposent d’ailleurs de télécharger gratuitement un logiciel de suivi de bankroll permettant de suivre rigoureusement l’argent dépensé et gagné au jeu.
Dans le même registre, il est important de faire régulièrement ses comptes (fichier Excel par exemple) pour bien dissocier l’argent lié au poker à celui destiné à régler les frais de la vie courante. Ce suivi régulier permettra à chaque joueur d’évaluer sur le long terme s’il est gagnant ou non.

Ces règles de base permettront ainsi de maîtriser sainement son capital jeu et d’éviter d’être en « tilt » (état d’un joueur se laissant submerger par ses émotions, ce qui l’amène à jouer d’une manière différente de son jeu habituel). Néanmoins, aucun joueur n’est à l’abri des périodes dites noires (« bad run »), synonymes d’échecs cuisants et de pertes d’argent, et cela malgré une bonne prise de décisions au cours du jeu. Cette succession de mauvais coups ou « bad beats » peut alors coûter une partie plus ou moins importante de la bankroll.
Pour éviter de perdre toute sa réserve d’argent, il est donc primordial de la gérer au mieux, en particulier pour les joueurs qui ambitionnent de devenir des as du célèbre jeu de cartes !

Les différents types de gestion de bankroll

Il existe trois principaux types de tables au poker en ligne et autant de façons de gérer son capital : le tournoi multitables, le Sit’n’Go et le cash game. Pour chaque type de jeu, Valentin Messina, propose d’investir un pourcentage différent selon le « buy-in » (droit d’entrée).

Ø       En tournois : 1% de sa bankroll
En tournoi, la variance est beaucoup plus importante que pour les Sit n’Go. Remporter un tournoi est extrêmement difficile, surtout s’il faut battre des centaines voire des milliers de joueurs. Certes les gains sont exponentiels mais il est possible de jouer des dizaines de tournois sans en gagner un seul ! La prudence est donc de mise pour ce type de jeu en allouant 1 % de sa bankroll par tournoi. Par exemple, pour une bankroll de 500€,l’idéal serait de jouer à des tournois dont le buy-in maximal s’élèverait à 5€.

Ø       En Sit’n’Go : 3% de sa bankroll
Type de jeu privilégié par les débutants, le Sit’n’Go (SNG) est un tournoi non planifié à une heure précise qui débute lorsque le nombre minimum de joueurs a été atteint. La variance de ce type de jeu y est plus limitée au même titre que les risques et les gains. Pour ce type de jeu, il est conseillé de jouer au maximum des SNG de 5€ pour une bankroll de 150€ par exemple.

Ø       En cash game : 5 % de sa bankroll
Il s’agit d’une partie qui se joue sur une seule table. Les joueurs misent directement leur propre argent et peuvent rentrer et sortir de la table à tout moment.
Les parties d’argent sont ce qu’il y a de plus flexible pour jouer au poker sans y passer des heures : on entre, on joue, puis on sort quand on veut. Les gains dans ces parties peuvent être réguliers mais la variance peut toutefois être assez brutale. Il est possible de prendre plusieurs mauvais coups d’affilée et perdre ainsi plusieurs « caves » (montant avec lequel on entre sur la table). Il donc prudent de jouer au maximum des parties de cash game à 10€ pour une bankroll de 200€.

Par Valentin Massina (Everest Poker)


Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Classements

[BPT Toulouse] Et à la fin, c'est Sofian qui gagne !

Published

on

Niveau 34 – 200k/400k ante 50k – 2 joueurs

Le heads-up aura finalement été assez rapide malgré un retour de suspens dans un match qu’on pensait à sens unique après le KO de Sofian dès le début de la finale.

Didier Logghe se sera bien battu mais s’incline au final avec Valet Sept contre la paire de Huit à l’issue d’un board : 6 7 K 2 4

Belle victoire pour Sofian, qui empoche un chèque de 35230€, tandis que Didier repart avec un gain de 23350€.

Place désormais au champagne et à la photo officielle pour célébrer le vainqueur du BPT Toulouse 2018.

Assis devant une tonne, Sofian remporte le trophée du BPT Toulouse 2018, en costaud !

 

Sofian Benaissa, vainqueur bien entouré !

 

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Heads-up de fête foraine

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 2 joueurs – Moyenne : 10425k

Le heads-up commence très fort par un double-up de Sofian, qui arrive à doubler avec As Six contre les Dames, une nouvelle fois, chez Didier. Le 6 au flop puis l’As turn et Didier doit se délester de 9025k, le montant du tapis adverse. Pour la plus grande joie du clan de Sofian, resté en nombre malgré l’heure tardive.

Puis Didier relance la machine et enchaîne deux double ups de suite pour revenir à niveau !

Ce heads-up commence très fort, en mode montagne russe.

Le champagne va réchauffer si les deux finalistes ne se décident pas !

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Soleau, 3ème, laisse place au duo final

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 3 joueurs – Moyenne 6950k

Enorme coup entre Didier Logghe et Ludovic Soleau, le premier allant sortir le second en deux coups de suite.

Le coup principal, celui qui déstacke Soleau et le laisse avec une toute petite blind, se déroule d’une façon bien étrange. Fatigue ou méconnaissance des règles, Didier de petite blind, annonce “relance” en poussant la mise initiale qu’avait posé Ludovic au bouton, soit un min-raise. Sofian en BB s’échappe du coup et après intervention rapide et efficace du floor, on n’autorise à Didier qu’une min relance, ce que s’empresse de compléter Ludovic.

Flop QJ4. All-in de Ludovic et insta call de Logghe, avec QQ pour brelan max floppé. Ludovic retourne les As, meurtris, et rien ne vient l’aider. Après avoir payé les 4420k du tapis adverse, il ne lui reste que 450k, soit à peine une BB, qu’il perdra le coup suivant contre le même adversaire.

Ludovic Soleau sort donc à la troisième place, pour un joli gain de 15720€ !

Place au heads-up final.

 

Soleau à gauche, sorti par Logghe au centre

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.