fbpx
Connect with us
center>

Classements

Lucien Cohen remporte l'EPT Deauville by PokerStars.fr

Published

on

Lucien Cohen devient le premier français à s’imposer sur l’EPT Deauville.



Ils sont peu ceux à avoir placé une pièce sur la tête de Lucien Cohen au début de la finale. Des trois français présents en TF il était le moins connu et celui avec le moins d’expérience en NLH. Pourtant cette différence de niveau n’a pas été flagrante durant cette dernière journée. Jouant sa chance à fond il n’a pas hésité à jouer de nombreux coups qui lui ont permis de se maintenir au dessus de la moyenne pendant que d’autres se sont laissés manger par les blinds paralysés par l’enjeu de l’événement et le manque de jeu.

Lorsqu’il s’est retrouvé en 3-handed opposé aux deux meilleurs joueurs de la table : Alex Wice et Martin Jacobson avec sensiblement le même tapis il a continué sa marche vers l’avant. Bourreau du Canadien il se retrouve propulser en tête à tête avec 2/3 des jetons. On pense alors que la peur de gagner va le rattraper et que l’expérience de Jacobson, qui en est à sa 3ème finale EPT, va rééquilibrer l’écart entre les deux hommes.

Mais à la surprise générale c’est Lucien qui se montre le plus actif et étouffe son adversaire. Remportant la majorité des coups de ce HU il fait tomber le Suédois à 1,6 millions. Ne souhaitant pas se laisser mourir il les engage rapidement avec [6h] [7h]. Il est immédiatement payé par Cohen qui avec [as] [kd] est en bonne posture pour remporter le tournoi.

Au moment où le croupier commence à retourner le board Lucien préfère se lever et évite de regarder le tableau [ts] [9c] [3s] [3h] [jh]. Mais une fois que la dernière carte a heurté le tapis, il laisse exploser sa joie et hurle de plaisir. Tous ses amis dans la foule en font autant.

Pendant ce temps Martin Jacobson plie ses affaires et quitte la table forcément très déçu. Il faut dire aussi qu’une nouvelle fois il échoue aux portes de la victoire sur un EPT (2ème à Vilamoura en 2010). Une fois la déception digérée il pourra se consoler avec son gain de 560 000 euros.

Une fois le Suédois ayant quitté la salle, le show Cohen peut alors commencer. Il continue de crier sa joie à qui veut l’entendre, appelle tout son répertoire et nous confie : ” C’est incroyable ! C’est le plus beau jour de ma vie après mon mariage et la naissance de mes enfants. Ce tournoi a été une vraie lutte, je me suis retrouvé de nombreuses fois à tapis mais j’ai survécu. Du coup on m’a surnommé le Phenix Dératisateur à cause de ma profession (il travaille dans une compagnie de dératisation). Puis j’ai réussi à atteindre la finale où j’avais des adversaires de haut de gamme et où il a fallu se battre. Par contre en HU j’ai dominé mon adversaire, il ne pouvait pas voir le jour.”

Au moment de la remise du trophée et du chèque, Lucien en a profité également pour remercier sa femme, ses enfants, sa famille et amis et bien sûr Lucky son rat en plastique qui l’a suivi tout au long de l’aventure. Il ajoute également qu’on devrait le voir bientôt sur d’autres étapes EPT et qu’il compte bien trouver un sponsor.

En attendant de signer pour une éventuelle room il aura l’occasion de rendre son banquier heureux en allant déposer son chèque de 880 000 euros correspondant au gain de sa première place.

Plus que sa victoire on retiendra surtout que Lucien Cohen est le premier français à s’imposer lors de l’EPT Deauville. Il réussit ce que personne n’avait jamais fait jusqu’ici. Cette performance est d’autant plus remarquable que cette édition 2010 est celle ayant réunie le plus de participants : 891. Il faut dire qu’avec l’ouverture du marché des jeux en France et le nombre monstrueux de satellites online pour le tournoi il ne pouvait en être autrement.

Pourtant bizarrement les français ne représentaient que 55% du field cette année contre 63% l’année dernière. La réputation de tournoi “fishy” de l’EPT Deauville (semblable à celle de San Remo) fait que de nombreux étrangers ne rateraient pour rien au monde ce tournoi. Autant vous dire qu’au début de la compétition peu d’entre nous pensaient voir cette victoire nous revenir.

Et lorsqu’au Day 4 tous les pros ont quitté le tournoi les uns après les autres on a bien cru que les carottes étaient cuites. Avec un seul Team Pro en demi-finales (Fabrice Soulier) et deux français dans les dix premiers à 24 left les choses étaient bien mal embarquées.

Néanmoins nous allons réussir à placer 3 français (Anthony Hnatow, Julien Claudepierre et Lucien Cohen) parmi les 9 finalistes ce qui est mieux que l’année dernière où seuls Stéphane Albertini et Michael Fratti s’étaient hissés en finale.

Et au final des trois celui que nous attendions le moins va réaliser l’exploit. Lucien Cohen après une finale maitrisée de bout en bout s’adjuge la victoire et surtout devient le premier tricolore à soulever le trophée de l’EPT Deauville en cinq éditions.

Bravo à lui !

Classement final

  1. Lucien Cohen : 880 000 euros
  2. Martin Jacobson : 560 000 euros
  3. Alex Wice : 330 000 euros
  4. Julien Claudepierre : 260 000 euros
  5. Kaspars Renga : 200 000 euros
  6. Kenny Hallaert : 155 000 euros
  7. Anthony Hnatow : 110 000 euros
  8. Rusian Prydryk : 66 800 euros

Français connus dans l’argent

Laurent Polito, Franck Pepe, Didier Mazairac, Sébastien Bidinger, Fabrice Soulier, Emile Petit, Raphaël Kroll, Mathieu Biague, Bruno Launais, Franck Kalfon, ElkY, Michael Fratti, Ludovic Lacay, Julien Di Pace, Cyril Hanouna, Florient Leprovost, Rémy Biechel, Nicolas Ragot, Thomas Bichon, Mikael Oestreicher, Ahmed Debabeche, Nicolas Dervaux, Christophe Sorel, Robert Cohen, JB Bot, Nicolas Babel, Sarah Herzali, Ilan Boubli, Benjamin Pollak et Yann Migeon.

Merci à tous d’avoir suivi ce coverage et à bientôt sur Poker52

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Classements

[BPT Toulouse] Et à la fin, c'est Sofian qui gagne !

Published

on

Niveau 34 – 200k/400k ante 50k – 2 joueurs

Le heads-up aura finalement été assez rapide malgré un retour de suspens dans un match qu’on pensait à sens unique après le KO de Sofian dès le début de la finale.

Didier Logghe se sera bien battu mais s’incline au final avec Valet Sept contre la paire de Huit à l’issue d’un board : 6 7 K 2 4

Belle victoire pour Sofian, qui empoche un chèque de 35230€, tandis que Didier repart avec un gain de 23350€.

Place désormais au champagne et à la photo officielle pour célébrer le vainqueur du BPT Toulouse 2018.

Assis devant une tonne, Sofian remporte le trophée du BPT Toulouse 2018, en costaud !

 

Sofian Benaissa, vainqueur bien entouré !

 

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Heads-up de fête foraine

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 2 joueurs – Moyenne : 10425k

Le heads-up commence très fort par un double-up de Sofian, qui arrive à doubler avec As Six contre les Dames, une nouvelle fois, chez Didier. Le 6 au flop puis l’As turn et Didier doit se délester de 9025k, le montant du tapis adverse. Pour la plus grande joie du clan de Sofian, resté en nombre malgré l’heure tardive.

Puis Didier relance la machine et enchaîne deux double ups de suite pour revenir à niveau !

Ce heads-up commence très fort, en mode montagne russe.

Le champagne va réchauffer si les deux finalistes ne se décident pas !

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Soleau, 3ème, laisse place au duo final

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 3 joueurs – Moyenne 6950k

Enorme coup entre Didier Logghe et Ludovic Soleau, le premier allant sortir le second en deux coups de suite.

Le coup principal, celui qui déstacke Soleau et le laisse avec une toute petite blind, se déroule d’une façon bien étrange. Fatigue ou méconnaissance des règles, Didier de petite blind, annonce “relance” en poussant la mise initiale qu’avait posé Ludovic au bouton, soit un min-raise. Sofian en BB s’échappe du coup et après intervention rapide et efficace du floor, on n’autorise à Didier qu’une min relance, ce que s’empresse de compléter Ludovic.

Flop QJ4. All-in de Ludovic et insta call de Logghe, avec QQ pour brelan max floppé. Ludovic retourne les As, meurtris, et rien ne vient l’aider. Après avoir payé les 4420k du tapis adverse, il ne lui reste que 450k, soit à peine une BB, qu’il perdra le coup suivant contre le même adversaire.

Ludovic Soleau sort donc à la troisième place, pour un joli gain de 15720€ !

Place au heads-up final.

 

Soleau à gauche, sorti par Logghe au centre

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.