fbpx
Connect with us
center>

Classements

WPT FIVE DIAMOND 2010

Published

on

ESFANDIARI JOUE UN SACRE TOUR

Le dernier événement de l’année 2010 du World Poker Tour se déroulait du 3 au 8 décembre au Bellagio, le plus prestigieux casino de Las Vegas. Le Doyle Brunson Five Diamond World Poker Classic a attiré 438 joueurs, pour un prizepool de 4.248.600 dollars. Antonio Esfandiari s’est imposé face à un field composé de grands noms du poker, pour 870.124 dollars.

Par Julien Morello.


Ils étaient 111 joueurs de plus que l’année dernière à participer au très prisé 5 Diamond du World Poker Tour, intitulé cette année “Doyle Brunson” en honneur à la légende vivante du poker. Avec un buy-in diminué de près d’un tiers par rapport à l’année dernière (soit 10.300 dollars contre 15.000 dollars en 2009), 438 joueurs se sont présentés lors du premier jour de jeu, portant ainsi le prizepool total à plus de 4,2 millions de dollars.
La qualité du field n’a pourtant pas souffert de cette forte augmentation, puisque de très grands noms du poker avaient répondu présents : Phil Ivey, Sorel Mizzi, Johnny Chan, John Juanda, Eric Mizrachi, David Chiu, David Slansky, Vanessa Rousso, Andrew Lichtenberger, Dan Shak, Thor Hansen, Freddy Deeb, Marco Traniello, Eugene Katchalov et bien entendu Doyle Brunson étaient tous de la partie, accompagnés par les November Nine 2010 Michael Mizrachi, Joseph Cheong, Soi Nguyen et John Racener. Du côté des Français, Bertrand « ElkY » Grospellier et Olivier Busquet avaient fait le déplacement, mais ils n’ont pas pu passer la première journée de jeu.
L’homme fort de ce début de tournoi était Antonio Esfandiari, qui a pris le chip lead dès la deuxième journée, et qui n’était pas prêt de le laisser s’échapper. Ce Day 2 s’est terminé avec seulement 137 joueurs encore en course, et le top 10 du classement provisoire laissait rêveur : Doyle Brunson 9e, Phil Ivey 8e, Sorel Mizzi 6e et Vanessa Rousso 5e, tout était réuni pour constituer un tournoi magique.

John Recener signe une remontée fantastique
Esfandiari consolidait son avance lors du Day 3, en atteignant le million de jetons. La structure du tournoi a néanmoins beaucoup fait parler les joueurs, puisqu’ils étaient une centaine, soit environ 25 % du field de départ, à pouvoir entrer dans les places payées, ce qui constituait des premiers gains à seulement 12.669 dollars. Cette journée a vu l’élimination de Phil Ivey (80e pour 12.669 dollars), de Johnny Chan (65e pour 13.275 dollars) et de Jason Mercier (83e pour 12.669 dollars). Vanessa Rousso parvenait quant à elle à atteindre le top 3 du classement provisoire, suivie par Freddy Deeb à la quatrième place.
La vedette du Day 4 n’a pas été Antonio Esfandiari, pourtant chip leader. En effet, toute l’attention était portée sur John Racener, qui a réalisé pendant cette journée une montée exceptionnelle. Le runner-up du Main Event des WSOP 2010 avait commencé le Day 4 avec l’un des plus petits stacks parmi les 54 survivants, soit environ 137.000 jetons, mais il est parvenu à atteindre en une journée la deuxième place du classement provisoire avec 1,9 million de jetons, multipliant son tapis par 14 ! Il se plaçait alors derrière Antonio Esfandiari, qui possédait une avance de 40% sur son adversaire le plus proche, avec 2.680.000 jetons. Cette journée a aussi été marquée par l’élimination de grands noms du poker, dont Doug Lee, deuxième du classement au début de la journée, éliminé à la 17e place pour 33.785 dollars, Freddy Deeb, 24e pour 25.339 dollars et Doyle Brunson, sorti à la 18e place de son tournoi pour 33.785 dollars, après avoir pourtant produit un très bon jeu. Andrew Robl, Sorel Mizzi et Vanessa Rousso étaient alors encore dans le top 10.

Vanessa Rousso : “Le meilleur call de ma vie”
Le Day 5 devait déterminer la composition de la table finale. Et la principale surprise de cette journée a été la perte du chip lead d’Antonio Esfandiari, qu’il semblait pourtant prêt à défendre bec et ongle. Mais c’était sans compter sur la détermination de Vanessa Rousso, qui venait lui prendre la première place. Sur cette main, Esfandirai a relancé à 53.000, suivi par Vanessa Rousso et Kia Mohajeri. Avec un flop présentant 8 cœur 8 trèfle 4 pique, Esfandiari a misé 111.000 jetons, payé par Rousso tandis que Mohajeri se couchait. Le turn retournait 8 pique, Esfandiari misait alors 260.000, et Rousso a décidé de payer après un petit moment de réflexion. La river présentait un 7 trèfle, et Esfandiari annonçait alors qu’il partait à tapis. Rousso tentait alors de faire parler Esfandiari, avant de demander le temps. Avant que celui-ci soit complètement passé, elle décidait de payer, et retournait une paire de 10, alors qu’Esfandiari jetait sa main. «Oh mon Dieu, s’exclamait alors la joueuse, qui avait bondi de son siège, c’était la décision la plus difficile que j’ai jamais prise !» Vanessa Rousso annoncera plus tard sur son compte Twitter : «Le meilleur call de ma vie pour doubler contre Antonio. J’ai 2,4 millions et il reste 13 joueurs.» Esfandiari connaissait alors un très mauvais moment, descendant jusqu’à 800.000 jetons, après une mauvaise main contre Amit Makhija. Mais il remontait peu à peu, notamment contre Andrew Robl, pour revenir en 5e position avec un peu plus de 2 millions de jetons. Avant la fin de la journée, il annonçait un heureux présage pour lui-même : «N’oubliez pas que c’est mon anniversaire demain, a-t-il dit à ses adversaires. Je ne peux pas perdre. Je dois gagner.»
Les six finalistes étaient alors connus : il s’agissait de Vanessa Rousso, John Racener, Andrew Robl, Kirk Morrison, Antonio Esfandiari et Ted Lawson. Hormis le dernier, considérablement short stack, tous avaient la possibilité de remporter le titre.
Dernier jour. Les 6 joueurs restants ne se doutaient pas qu’ils allaient participer à une journée marathon. Il aura fallu en effet 11 heures, dont 2 seulement pour le heads-up, pour connaître le nom de l’heureux vainqueur.

Un deuxième titre WPT pour son 32e anniversaire
Ted Lawson (6e pour 126.693 dollars) et Kirk Morrison (5e pour 168.924 dollars) étaient les deux premiers éliminés de la finale. John Racener les a suivis à la quatrième place (pour 232.271 dollars), laissant Robl largement en tête et Vanessa Rousso en mauvaise posture avec seulement 22 big blinds. Mais la jeune joueuse s’est battue jusqu’au bout, et n’a rien voulu lâcher à ses adversaires, reprenant même à un certain moment la tête du dernier trio. Elle a été éliminée trois heures plus tard par Esfandiari, qui entrait dans le heads-up final avec une légère avance sur Andrew Robl.
Deux heures après le début de ce tête-à-tête final Andrew Robl faisait tapis avec les 15 big blinds qui lui restaient, et il était payé par Esfandiari, qui détenait alors un avantage de 1,8 contre 1. Robl dévoilait dame carreau 10 trèfle, tandis qu’Esfandiari retournait roi trèfle – valet pique. Le board montrait A carreau roi carreau 6 carreau 6 trèfle 5 pique, et conférait ainsi le titre au « Magicien ».
Andrew Robl repartait avec 549.003 dollars pour sa deuxième place, tandis qu’Esfandiari décrochait, en plus du titre WPT, les 870.124 dollars du premier prix. Il pouvait alors célébrer son 32e anniversaire de la meilleure des façons, grâce à ce deuxième titre WPT, six ans après sa première victoire.
Peu après sa victoire, il déclarait : «Je ne peux vous dire à quel point ça fait plaisir d’être de retour. C’est fou. […] On ne se sent pas bien de ne pas réussir de table finale en sept ans, mais parvenir à le faire en étant revenu après le parcours en montagnes russes que j’ai eu, ça fait vraiment du bien. […]»
On ne peut que le croire !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Classements

[BPT Toulouse] Et à la fin, c'est Sofian qui gagne !

Published

on

Niveau 34 – 200k/400k ante 50k – 2 joueurs

Le heads-up aura finalement été assez rapide malgré un retour de suspens dans un match qu’on pensait à sens unique après le KO de Sofian dès le début de la finale.

Didier Logghe se sera bien battu mais s’incline au final avec Valet Sept contre la paire de Huit à l’issue d’un board : 6 7 K 2 4

Belle victoire pour Sofian, qui empoche un chèque de 35230€, tandis que Didier repart avec un gain de 23350€.

Place désormais au champagne et à la photo officielle pour célébrer le vainqueur du BPT Toulouse 2018.

Assis devant une tonne, Sofian remporte le trophée du BPT Toulouse 2018, en costaud !

 

Sofian Benaissa, vainqueur bien entouré !

 

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Heads-up de fête foraine

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 2 joueurs – Moyenne : 10425k

Le heads-up commence très fort par un double-up de Sofian, qui arrive à doubler avec As Six contre les Dames, une nouvelle fois, chez Didier. Le 6 au flop puis l’As turn et Didier doit se délester de 9025k, le montant du tapis adverse. Pour la plus grande joie du clan de Sofian, resté en nombre malgré l’heure tardive.

Puis Didier relance la machine et enchaîne deux double ups de suite pour revenir à niveau !

Ce heads-up commence très fort, en mode montagne russe.

Le champagne va réchauffer si les deux finalistes ne se décident pas !

Continue Reading

Classements

[BPT Toulouse] Soleau, 3ème, laisse place au duo final

Published

on

Niveau 33 – 150k/300k ante 25k – 3 joueurs – Moyenne 6950k

Enorme coup entre Didier Logghe et Ludovic Soleau, le premier allant sortir le second en deux coups de suite.

Le coup principal, celui qui déstacke Soleau et le laisse avec une toute petite blind, se déroule d’une façon bien étrange. Fatigue ou méconnaissance des règles, Didier de petite blind, annonce “relance” en poussant la mise initiale qu’avait posé Ludovic au bouton, soit un min-raise. Sofian en BB s’échappe du coup et après intervention rapide et efficace du floor, on n’autorise à Didier qu’une min relance, ce que s’empresse de compléter Ludovic.

Flop QJ4. All-in de Ludovic et insta call de Logghe, avec QQ pour brelan max floppé. Ludovic retourne les As, meurtris, et rien ne vient l’aider. Après avoir payé les 4420k du tapis adverse, il ne lui reste que 450k, soit à peine une BB, qu’il perdra le coup suivant contre le même adversaire.

Ludovic Soleau sort donc à la troisième place, pour un joli gain de 15720€ !

Place au heads-up final.

 

Soleau à gauche, sorti par Logghe au centre

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.