Jean-François Valliere victime d’angle-shooting

[BPT Toulouse] Jean-François Valliere victime d’angle-shooting

Niveau 23 – 15k/30k ante 4k – 22 joueurs – Moyenne 947 700 jetons

La clock a été arrêtée afin que l’équipe du Barrière Poker Tour puisse prendre le temps de la réflexion sur une décision de jeu pas évidente du tout.

Aux premières loges, j’assiste à ce coup depuis le début, entre Jean-François Valliere et Jean-Fabrice SOUPRAYENMESTRY RANGAPAMODELY. A la turn, Jean-Fabrice avance 200k sur un board 6 2 7 10, et Valliere renchérit à tapis pour environ 650k, tapis équivalent chez Jean-Fabrice. Les deux joueurs jouent donc leur tournoi sur ce coup.

Ca tank pas mal chez l’open raiser, clairement pas content de fold mais clairement pas prêt à payer. Un peu de talking habituel, “est-ce que tu me la montres ?”, “bof tu verras bien” etc. Le classique. Spectateur, je ne sens pas une grande sérénité chez aucun des deux joueurs, mais dans ce schéma-là l’avantage est toujours au relanceur. Valliere semble sur le point de remporter le coup, lorsque Jean-Fabrice retourne une de ses cartes, un Dix en l’occurrence pour top paire, sans muck son jeu puisqu’il se garde sa seconde carte du bon côté de la ligne. Pensant à un muck, Jean-François laisse clairement transparaître son soulagement de remporter le coup, ce qui entraîne chez son adversaire un call quasi simultané. S’ensuit dès lors une grosse confusion, qui nécessite l’intervention d’abord du floor, puis de l’équipe dirigeante au complet, avec arrêt du time et du jeu. Le coup est expliqué, puis les pontes se retirent pour délibérer. Valliere est clairement hors de lui, monte la voix, crie au scandale et à l’antijeu et la table semble largement lui donner raison. Jean-Fabrice quant à lui reste calme, et avance ses arguments, à savoir notamment que sa main n’est pas muckée et que sa décision n’était pas prise. L’action ne pouvant venir que de lui, il a décidé de chercher l’information chez son adversaire en ouvrant une de ses cartes. Ca se tient aussi.

Mais après de longues minutes, la décision tombe et s’analyse dans le sens du jeu, à savoir que l’intention n’était pas le call et que le cas relève clairement de l’angle-shooting. La défense trop approximative et trop marquée d’antijeu de Jean-Fabrice n’aura pas convaincu et son call est annulé. Le joueur perd donc les sommes engagées et se retrouve avec environ 400k devant lui.

Valliere de son côté laisse sa joie s’exprimer et retourne sa main, pour un semi-bluff dominé à ce stade avec 7 et 8.

Aucune contestation suite au verdict rendu. Le calme revient instantanément devant la qualité de la concertation et de la décision prise par l’organisation, qui a tenu compte des règles mais également du sens du jeu et des différents témoignages.

Place au jeu !

Jean-François Valliere a bénéficié d’une décision favorable