Connect with us

News

Le top 10 des raisons de déménager à Malte!

Published

on

Chaque année, de plus en plus de joueurs pros prennent la décision de s’installer sur ce minuscule archipel perdu au milieu de la Mer Méditerranée. A ce jour, pas moins de 200 grinders français ont déjà une adresse maltaise, à l’instar deValentin Messina, Ronan Monfort, Yohan « Yohviral » Guibert, Fabrice Soulier, ou bientôt ElkY. L’engouement ne s’arrête d’ailleurs pas aux frontières hexagonales puisqu’on y trouve également Isaac Haxton, Dario Minieri, Steven van Zadelhoff , Justin Bonomo, Bjorn Kleathersson et une foultitude de sharks dont les pseudos hantent les tables depuis des années.

Et ce n’est pas un hasard. L’île principale de Malte, dont la taille est équivalente à seulement deux fois Paris intra-muros, offre en effet de nombreux avantages tant sur le point de vue fiscal, que sur celui de la qualité de vie. Voici donc un petit inventaire de ce qui vous attend si vous prenez vous aussi la décision de vous envoler au soleil !

1. Parce que ça :

Pas besoin de légende, ça devrait juste vous motiver à lire la suite…

Pas besoin de légende, ça devrait juste vous motiver à lire la suite…

2. Parce que vos gains de jeu ne sont pas imposés (ou presque)

Comme partout, la législation se fait au cas-par-cas, en fonction de votre patrimoine et de la nature/provenance de vos revenus. Mais dans les grandes lignes, en tant que résident maltais, vous ne paierez pas d’impôt sur l’argent gagné à l’extérieur de l’île. Donc rien si vous gagnez un EPT à Vienne et rien non plus si vous shippez un gros tournoi online. En revanche, vous pourrez en payer (entre 5% et 35%) si vous en ramenez une partie à Malte ; renseignez-vous avec un avocat sur place qui vous fera un bilan personnalisé et vous aidera même à monter une société si besoin (afin de minimiser la note, de façon légale)

. Notez aussi que si vous gagnez aux USA et que vous leur déclarez vivre à Malte, un prélèvement de 10% peut être appliqué. Mais au final, notez surtout que façon générale, Malte est connue pour être un îlot amical du point de vue fiscal : une rareté en Europe !

3. Parce que vous pouvez jouer sur le .com

Depuis peu, la Grande-Bretagne a fermé son marché, tout comme l’ont déjà fait la France, l’Italie ou l’Espagne. Impossible donc, sauf si bidouillage via VPN, de se faire plaisir sur le .com ; une idée inconcevable pour de nombreux joueurs online. Et Malte, qui est un pays européen (= on paie en euros et pas besoin de passeport) c’est quand même plus proche que la Thailande, le Canada ou le Costa Rica…

4. Parce que le coût de la vie y est 2 fois moins cher qu’à Paris et 3 fois moins cher qu’à Londres

Ou comment se sentir millionnaire en grindant pépère online...

Ou comment se sentir millionnaire en grindant pépère online…

5. Parce qu’il y a du soleil 300 jours par an.

Et qu’après une mauvaise session, rien de tel pour vous remettre sur pied qu’un pique-nique sur la plage avec des amis, à vous rôtir le derrière par 30°.

6. Parce qu’il y a des tournois live organisés tout au long de l’année

C'est ce qu'i s'appelle avoir l'embarras du choix!

C’est ce qu’i s’appelle avoir l’embarras du choix!

Malte est une des destinations d’Europe les plus prisées par les organisateurs de tournoi. La preuve ? L’énorme succès du tout nouveau EPT ; après mars, une deuxième édition est même prévue en octobre ! De même, vous trouverez au menu de nombreux autres events incontournables : le Battle of Malta, le WPT, le Deepstack Open et de nombreux autres plus tournois à buy-in petits à modérés tout au long de l’année. Il faut dire que l’île abrite une très grosse industrie du gambling : Betson, Pokerstars, Everest, Betfair, Unibet, Redbet… Tous ont des bureaux aux alentours de Sliema ou Valetta.

De même, pour le cash game, que ce soit au Dragonara ou à Portomaso, les parties ne manquent pas. Et même si le field s’est considérablement durcit ces dernières années dû à l’affluence massive de joueurs online, il n’en reste pas moins que la plupart des parties offrent une value non-négligeable. Sinon, vous n’êtes qu’à un jet d’avion du Montenegro, de la Croatie, de Chypre ou de l’Italie… De quoi s’occuper !

7. Parce que l’île est super safe

Tout le monde vous le dira : le taux de criminalité est extrêmement bas et on se sent toujours à l’aise, que ce soit de jour ou de nuit. Il y a évidemment des cambriolages (dans les quartiers d’expat’ surtout) ou des pickpockets, mais le nombre est incomparablement plus bas que n’importe où ailleurs en Europe. Les agressions à mains armées sont quant à elle quasi-inexistantes. Bref, c’est agréable de ne pas avoir à regarder derrière son épaule en sortant les poches pleines du casino !

8. Parce qu’on y mange de mieux en mieux.

"Ils sont frais mes poissons!"

« Ils sont frais mes poissons! »

Soyons honnêtes, il y a quelques années, l’offre était pas terrible : à moins d’aimer les kebabs de sortie de boite ou les restaurant tradi-proutprout, difficile de trouver une cuisine à son goût. Mais l’afflux d’expat a changé la donne et désormais, on peut trouver sur l’île de nombreuses épiceries fines, des supermarchés qui proposent des produits de qualité (merci la Sicile pas loin : vous n’aurez jamais vu de plus beau rayon de mozzarella ou de parmesan) et des restos au cadre design et au menu alléchant. Parmi les meilleurs, on peut citer « Caviar and Bull » (gastro moderne), « Zest » (fusion asiatique) ou « Zeri’s » (poisson). De même, si vous aimez le calamar frais au barbecue, vous allez adorer le marché du dimanche matin à Marsalokk ! Enfin ça, c’est si vous n’avez pas passé votre nuit de la veille dans les rues de Paceville… Ce qui nous amène à notre prochain point :

9. Parce qu’ils savent faire la fête all night long 

Une win? Une soirée pour fêter ça! Une grosse cagoule? Une soirée pour oublier ça!

Une win? Une soirée pour fêter ça! Une grosse cagoule? Une soirée pour oublier ça!

Paceville est le Royaume de la bouteille pas chère et de la table last-minute pour soirée improvisée jusqu’au petit matin ; et s’il est vrai qu’en saison les rues sont envahies par des teens venus (officiellement) apprendre l’anglais et (officieusement) s’encanailler à tout point de vue, on peut tout de même dénicher des spots sympas pour 25 ans et plus. Notez aussi que l’île a une vraie culture électro : pas une épicerie ou un taxi sans un bon son deep-house en fond sonore. Ca change des Enfoirés…

10. Parce que comme l’île est une ex-colonie anglaise, tout le monde speak English

Et que c’est mieux que d’avoir à apprendre le Chinois. Ou pire, le Maltais.

En bref : Vous l’aurez compris, Malte n’a pas la vie culturelle de Londres ou les restaurants/nightclubs de Las Vegas mais l’île possède de nombreux atouts, dont le climat, la mer, l’excellente qualité de vie et surtout, un environnement parfait pour les joueurs. Alors, vous attendez quoi pour faire vos valises ?

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Le Stade de France au bout du fil !

Published

on

Le PMU propose une nouvelle édition des PMU BATTLE où l’expertise de la culture hippique, la convivialité et le partage sont au rendez-vous.

Partenaire Officiel du Stade Rennais F.C., le PMU organise une animation dans 4 bars labellisés « Rouge et Noir », qui permettra de récompenser les meilleurs parieurs. A la clé, des places pour assister à la finale de la Coupe de France Stade Rennais F.C./Paris S.G, qui aura lieu le 27 avril au Stade de France et 2 places sur le canapé PMU dans des conditions privilégiées pour le titulaire du point de vente qui aura cumulé le plus de points.

Mercredi 24 avril, le PMU propose une animation originale de 12h à 14h, dans les bars PMU labellisés Rouge et Noir :

Le Café de l’Est, 82 Boulevard Villebois Mareuil, 35 000 Rennes

Le Pacéen, 8 Place Saint-Mélaine, 35 740 Pacé

Le Diabolo, 22 Place Général de Gaulle, 29 860 Plabenec

Le Welcom, 6 Place de l’Église, 56 890 Saint-Avé

Chaque point de vente sera équipé d’un téléphone PMU qui peut sonner à tout moment. Chaque appel lancera des défis hippiques, des quiz et des challenges qui permettront de récompenser les meilleurs joueurs. Au programme : des places et un déplacement en bus pour la finale de la Coupe de France, des chèques paris, des maillots du club et d’autres dotations PMU.

Continue Reading

News

Ouverture de la chasse aux œufs sur PMU Poker !

Published

on

A partir du 15 avril, rendez-vous sur PMU Poker, pour participer à l’opération « Egg Hunting ». Pas moins de 25 000 € de dotation offerts pendant 8 jours !

A l’heure où la chasse aux œufs se profile, PMU Poker propose une chasse aux cartes 100% gagnantes !

Pour participer et faire le plein de cadeaux, il suffit de récolter jusqu’à 8 cartes « Egg Hunting ». Pour cela, il faudra se connecter tous les jours sur PMU Poker pour gagner un Point Cashback et gratter sa carte quotidienne. Au programme : des buys-in FPO, des tickets pour se qualifier en live, des T€, des paris gratuits sport et hippique…

La répartition des cartes proposées :

De plus, 30 600 cartes permettront aux joueurs de remporter des points Cashback et d’être récompensé grâce au programme de fidélité de PMU Poker.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur https://poker.pmu.fr/evenements-poker/egg-hunting.html

Continue Reading

Coverage

[WPT Barcelone] Vitalijs Zavorotnijs champion express d’un Main Event record

Published

on

Vitalijs Zavorotnijs s’impose à l’issue d’un heads-up express, à l’image de cette table finale.

Boris Kolev et Vitalijs Zavorotnijs auront à peine eu le temps d’échanger quelques mains avant que le verdict ne tombe et voit la victoire du Letton. Pour les deux joueurs, il s’agit de leur plus belle performance en carrière.

 

Vitalijs Zavorotnijs (LET) vainqueur exxpress du Bulgare Boris Kolev et les joueurs se félicitent au terme de ce heads-up

Le déséquilibre en jetons était trop fort et le destin semblait basculer du côté du Letton. L’histoire retiendra que Vitalijs Zavorotnijs trouve une flush runner runner face à top paire floppée.

Après avoir payé un premier barrel au flop, Zavorotnijs décide de payer le tapis adverse avancé sur la turn, après avoir demandé le compte et utilisé deux de ses cartes time bank (30 secondes chacune).

La suite, on la connaît et Zavorotnijs touche une de ses magic cards pour remporter le coup et le tournoi.

 

Vitalijs Zavorotnijs : K 9

Boris Kolev : A Q

Tableau complet : Q 4 J 7 2

 

Quelques cris viennent célébrer cette victoire et Vitalijs tombe dans les bras de son amie avant d’être chaleureusement félicité par le Russe Anatoly Filatov, présent dans le public.

Quelques instants plus tard, la machine protocolaire WPT se met en branle.

On en profite pour aller discuter avec nos heureux finalistes. Honneur au perdant et Boris nous parle de son tournoi.

« Bien sûr je suis très heureux de ce que j’ai fait ici. Là je suis déçu forcément mais je suis quelqu’un de positif. »

Boris enchaîne facilement les questions : « Demain je m’envole pour Chypre avec Stoyan (Obreshkov, éliminé en 82ème position du Main). C’est mon ami, on voyage tout le temps ensemble. C’est la vie de joueur de poker, on aime ça. Et on viendra aussi à Monaco bien sûr ! »

Quand on lui parle de son deeprun sur le WPT 500 : « Je préfère avoir bien réussi sur le Main à choisir. Ca paie plus » conclut-il hilare !

 

Vitalijs Zavorotnijs a eu plus souvent les As sur ce tournoi qu’un sourire, c’est dire si la photo est historique. On plaisante (à moitié) car le Letton est très symapthique en vrai

Avant la séance des photos officielles, on arrive également à échanger quelques mots avec le Letton Vitalijs Zavorotnijs. Vainqueur de 600 000 euros, il semble perdu :

« Je ne réalise pas du tout. Pour le moment je suis un peu dans une bulle. C’est super bien sûr mais j’ai l’impression que le tournoi n’est pas terminé. »

A propos de ses adversaires : « Tous ont très bien joué. Le Français est peut-être celui que j’avais le plus de mal à cerner. L’Allemand (ndlr : Niko Koop, Autrichien en fait) était très dur à jouer et j’étais content qu’il se fasse éliminer. Quant à Boris, c’était le plus accrocheur. Mais je m’en suis très bien sorti. »

« Javais comme objectif de mettre le maximum de pression sur les autres. Normal, j’avais le plus gros tapis. Au début ça ne s’est pas très bien passé et puis j’ai passé un flip et tout s’est bien enchaîné pour moi. »

Quand on lui parle poker, Vitalijs botte en touche. « Oh lala je n’ai vraiment rien de prévu. Les équipes de WPT viennent de me parler du Tournoi des Champions (ndlr : Vitalijs a gagné son ticket d’une valeur de 15 000 $ en remportant le titre) et donc je suppose que ce sera mon prochain tournoi. »

« Pour le moment je vais profiter, et consacrer du temps à ma famille. Notamment ma fille, je n’ai pas eu le temps de beaucoup m’occuper d’elle depuis le début de l’année.  »

Vitalijs est Letton mais vit en Estonie (pays Balte au nord de la Lettonie). Marié et père de famille de 32 ans, il semble avoir la tête sur les épaules.

 

 

En résumé

 

WPT a réussi son retour à Barcelone avec une édition record. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Le Main Event a généré 1227 entrées, le Deepstacks en a réuni 5 de plus, à 1232.

Le WPT 500 a été couronné de succès également avec 2 763 entrées. Le vainqueur, le Polonais Lukasz Fraczek a empoché 215 000 €.

Les garanties ont été largement dépassées pour tous les tournois concernés.

Les Français ont globalement bien animé cette édition catalane, notamment grâce à la 3ème place d’Eric Sfez sur le Main.

 

Le nom de Vitalijs Zavorotnijs figure désormais sur le trophée XXL des WPT

Payout de la table finale :

 

Rang Gain Joueur
1 600 000 € Vitalijs Zavorotnijs (LET)
2 375 000 € Boris Kolev (BUL)
3 281 570 € Eric Sfez (FRA)
4 215 000 € Niko Koop (AUT)
5 160 000 € Jerry Odeen (SUE)
6 120 000 € Alain Zeidan (LIB)

 

Vitalijs Zavorotnijs vainqueur : le Letton était trop béton

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.