Connect with us

Coverage

[Wonder 8] En grand patron, Anas Tadini s’adjuge le Main Event

Published

on

Marrakech ma belle, que tu me manques déjà. Car le dénouement du Main Event Wonder 8 marque la fin de notre séjour au cœur de la ville ocre. Et quelle semaine ! Bien que le tournoi principal n’ait pas enregistré une affluence démentielle (211 entrées), ce festival aura su attirer les locaux, les Espagnols et une poignée de Français. Mais au bout du compte, un produit pur marocain, en la personne d’Anas Tadini, a réussi à s’extirper du field pour venir s’imposer sur ses terres, à domicile, aux côté des potos. Et ça, ça fait zizir.

Ce qui fait zizir, c’est surtout le tempérament de ce grand gaillard à la gentillesse débordante et au rire communicatif. Sans lui, croyez-moi, le Jour 3 n’aurait pas autant été animé de la sorte. « Il était ce sympa ce tournoi, bien organisé. Bon il n’y avait pas trop de monde à cause d’un autre événement à l’étranger mais bon », réagit à chaud celui qui considère le field « d’un peu compliqué », car composé de « bons joueurs ».

Anas, c’est aussi un sacré gambleur. En témoigne ses six bullets claquées dans le High Roller. « Mes parents m’ont toujours appris que pour recevoir, il faut savoir donner. J’ai bien donné, maintenant je reçois », estime le nouveau champion. Après un High Roller compliqué, Tadini a su trouver les armes et la réussite pour mener sa barque dans le Main Event. « Je joue plus à l’aise, j’ai appris à jouer je crois », plaisante-t-il. « J’essaye de garder mes nerfs quand je perds un coup ». Une recette gagnante, visiblement.

Ci-dessous, veuillez retrouver un résumé complet de la table finale, et les articles de chaque élimination en lien. Un peu plus bas encore, vous tomberez sur les résultats du tournoi, suivi de tous, mais alors tous les chiffre de cet événement. Sans oublier quelques photos de la victoire finale d’Anas Tadini.

Nous concernant les khouyas, je vous donne rendez-vous aux WSOPC Cannes 2019 en avril prochain pour vous faire vivre de l’intérieur un autre tournoi de poker. Ma première à Cannes, on a déjà hâte d’y être. D’ici-là, portez-vous bien, et au plaisir de vous recroiser autour une table. Peace. Greg H.

Résumé de la table finale

▪ C’est à 15 heures pétantes que nos neuf derniers protagonistes se sont rassemblés dans la salle Jean Bauchet du casino Es Saadi pour s’arracher le trophée de ce Main Event. La première heure de la journée a pour le moins été animée : trois éliminations au total, avec de nombreux rebondissements. Celle de Samir Tazi Mokha, dont les dix dernières blindes ont été englouties par le chipleader à l’entame de ce Jour 3, Youssef Aananouch, lors d’un banal 30/70. Et Youssef de regrimper à deux millions de jetons après avoir perdu quelques plumes. Le temps pour nous de capturer les visages de nos huit finalistes officiels. Le coup d’envoi de la TF a ensuite été lancé à 15h40. 

Samir Tazi Mokha / 9e (43 000 MAD)

Émile Carette, en second lieu, qui a littéralement swing dans tous les sens avant de rendre les armes en huitième position, malgré des statistiques ultra avantageuses avant le flop. Mais la variance en a décidé autrement, et s’est rangée du côté du NC Espagnol Azapl qui pouvait respirer avec peu plus de 800 000 jetons, soit 20 blindes à ce moment de la partie. 

Emile Carette / 8e (52 000 MAD)

▪ Avec un rythme toujours aussi poussif, vint le tour d’Anthony Monin, en deux temps. Malheureusement pour lui, les Flèches n’ont pas suffit pour doubler son capital de 700 000, face à la bonne forme de Najib Bennis, dont la paire de neuf est parvenue à trouver une aide miraculeuse sur le flop. Crippled, Monin quittera le tournoi la main suivante au cours d’une main anecdotique.

Anthony Monin / 6e (63 000 MAD)

L’occasion, après cette élimination, d’établir un petit chipcount des familles histoire d’avoir une idée un peu plus claire des forces de chacun sur les blindes 25 000 – 50 000, Big Blinde Ante de 50 000 :

– Youssef Aananouch : 2 800 000
– Anas Tadini : 2 100 000
– Najib Bennis : 1 200 000
– GRJ : 1 500 000
– Azapl : 675 000
– Simon Abou Zaki : 950 000

▪ En difficultés, notre ami Azapl se devait de doubler ASAP. Il suffisait de le dire : le NC espagnol est sorti vainqueur d’un flip moustache disputé contre Youssef Aananouch : open shoove (615 000) du cut-off, call d’Aananouch du bouton, paire de neuf pour le premier, {A-Spades}{J-Clubs} pour le second. Et un board sans grand danger pour Azapl qui double ici à 1,3 million de jetons. Youssef, de son côté, chutait à moins de deux millions de jetons.

▪ A 17h15, le casting du tournoi se voulait tout autre : le carré final a été constitué en l’espace de 10 petites minutes entre la fin du niveau 25 et le début du niveau 26, après les sorties successives de… Youssef Aananouch, pourtant huge en jetons, et Najib Bennis. Je vous invite à relire ce post dans lequel j’explique en détail la déroute du premier. Mais grosso modo : des As craquées et un piège tendu par l’espagnol GRJ. Le second s’est heurté au solide Anas Tadini, dont le suited connectors a trouvé l’un de ses nombreux outers après que les deux hommes soient partis à tapis au flop. Pour plus de précisions, n’hésitez vraiment à aller jeter un œil sur le lien juste ci-dessus.

Youssef Aananouch / 6e (77 000 MAD)

Najib Bennis / 5e (97 000 MAD)

Chipcount à quatre joueurs restants

– Simon Abou Zaki : 660 000
– Anas Tadini : 3 910 000 (chipleader)
– GRJ : 3 695 000
– Azapl : 1 230 000

▪ Vint ensuite le coup du tournoi, le coup du chiplead, celui qu’il ne fallait pas perdre : et qui d’autres qu’Anas Tadini et GRJ pour disputer ce huge pot ô combien crucial. Un set-up inévitable où le brelan du premier devait tenir contre une paire et un tirage flush max du second. Avantage Tadini, qui s’envolait alors à 5,2 millions de jetons, lorsque le joueur ibérique, crippled, chutait à quatre grosses blindes, soit 320 000, qu’il doublera la main suivante. Ce double-up en appelait à d’autres, ou du moins un : increvable, GRJ doublera ses 710 000 jetons 15 minutes plus tard, grâce à un classique coin flip (JJ>AK) remporté face à Simon Abou Zaki, en difficultés avec 900 000 jetons sur les blindes 50 000 – 100 000, Big Blinde Ante de 100 000 à le suite de ce lancer de pièce. Avant que GRJ ne double de nouveau contre Anas Tadini, pour regrimper à 2,8 millions de jetons. Remontada espagnole, vous avez dit ?

Le coup de la veste pour GRJ, qui signe une remontée fulgurante.

▪ Après au moins une heure à quatre left, la structure a eu raison de Simon Abou Zaki, réduit à cinq blindes et contraint de pousser son tapis avec un maigre {6-Hearts}{2-Clubs}, logiquement payé par Anas Tadini, muni de {K-Clubs}{Q-Hearts}, qui remportera ce pot. Sauf que ce dernier a une fois de plus subit le run de l’Espagnol GRJ, qui lui infligeait un deux outers pas jojo pour regrimper dans les hauteurs du classement. Au dinner break, les tapis de notre trio final avoisinaient les sommes suivantes :

– Anas Tadini : 4 030 000 (25 BB)
– GRJ : 3 390 000 (21 BB)
– Azapl : 2 075 000 (13 BB)

Simon Abou Zaki / 4e (126 000 MAD)

▪ Une trentaine de minutes après le retour du dinner-break, GRJ s’est fait bouffer par les blindes et les tapis incessants d’Anas Tadini. Le joueur ibérique s’est à un moment résigné à engager ses neuf dernières blindes avec {K-Hearts}{Q-Clubs}, insuffisant face au {A-Hearts}{6-Clubs} du géant marocain. Pouvait alors débuter le HU final, sur les Blindes 80 000 – 160 000, Big Blinde Ante de 160 00.

– Anas Tadini : 7 135 000 (44,5 BB)
– Azapl : 3 200 000 (20 BB)

GRJ / 3e (222 000 MAD, après deal)

▪ Trois : c’est le nombre de mains qu’il aura fallu pour départager nos deux derniers finalistes (ça me rappelle le BPT Ribeauvillé tiens). Avec, comme vous vous en doutez, une victoire d’Anas Tadini. Ce HU pourrait presque être considéré comme une formalité tant il a été expéditif. Tâchons de vous conter l’ultime main du tournoi en détail : Anas Tadini, du bouton et de petite blinde, décide de seulement compléter avec {Q-Hearts}{4-Clubs}. Azapl, de son côté, la joue tranquille en checkant avec {K-Diamonds}{3-Diamonds}. Sur le flop {Q-Diamonds}{J-Clubs}{2-Diamonds}, ce dernier opte pour l’option check raise all-in pour 1,8 million de jetons après une mise de 300 000. Tadini, paye, se lève et commence son show « Bon voyage, bon voyage », lâche-t-il, provoquant les rires du rail.

Ambiance assurée avec Anas Tadini. Le grand gaillard marocain n’a cessé d’appeler les cartes et d’amuser la galerie. Un RE-GAL !

Le turn {10-Spades} rajoute quelques outers à son adversaire, mais la river  {J-Spades} ne change rien à l’affaire et couronne Tadini d’un nouveau trophée, quelques mois après sa victoire sur le Super High Roller des WSOPC Marrakech 2019.

Très fair play, le duo finaliste s’enlace en guise de félicitations.

Anas Tadini savoure cette victoire avec ses supporters.

Claquage de bise en règle à Marrakech.

Anas Tadini et Jean-Alexandre Bauchet.

Anas Tadini.


Tous les résultats / 211 entrées, dont 78 re-entries

Vainqueur : Anas Tadini – 298 000 MAD* (27 470 €)
Runner-up : Azapl – 204 000 MAD*
3e : GRJ – 222 000 MAD*
4e : Simon Abou Zaki – 126 000 MAD
5e : Najib Bennis – 97 000 MAD
6e : Youssef Aananouch – 77 000 MAD
7e : Anthony Monin – 63 000 MAD
8e : Émile Carette – 52 000 MAD
9e : Samir Tazi Mokha – 43 000 MAD

10e : Willerminho – 35 000 MAD
11e : Mateo – 35 000 MAD

12e : Issam Benhaddou – 29 000 MAD
13e : Jérôme Zerbib – 29 000 MAD

14e : Antony Marchetti – 24 000 MAD
15e : Alexandre Pouzet – 24 000 MAD

16e : Mohamed Megalleg – 20 000 MAD
17e : Abdelhadi Kondah – 20 000 MAD

18e : Jean-Jacques Zeitoun – 17 500 MAD
19e : Pierre-Antoine Quignard – 17 500 MAD
20e : Nicolas Boton – 17 500 MAD

21e : Rachid Aabbadi – 16 000 MAD
22e : Imad Barka -16 000 MAD
23e : Jaouad Abida – 16 000 MAD

24e : Giovanni Misale – 15 000 MAD
25e : Sairi Azzelarab – 15 000 MAD
26e : Said Basri – 15 000 MAD
27e : Mounim Kaddouri – 15 000 MAD

28e : Ringo Stimac – 14 000 MAD
29e : Oumar Diallo – 14 000 MAD
30e : Manuel Botelho – 14 000 MAD
31e : Bernard Guigon – 14 000 MAD

*Après deal


Les chiffres du Jour 1

Entrées : 211, dont 78 re-entries
Survivants : 64
Chipleader : GRJ (402 500)
Moyenne : 148 300
Reprise sur le Level 13 / Blindes : 1500 – 3000, Big Blinde Ante de 3000

Eliminations notables Jour 1: Julien Ferey, Henrique Oliveira, Ali Alawadhi (vainqueur du High Roller), Patrick Sacrispeyre, Javier Tsunamy, Maxime Parys, Karim Abdelmoumene, Imad Derwiche, Corentin Ropert, Baptiste Papineau, Jon Garde.

Les chiffres du Jour 2

Nombre de qualifiés au coup d’envoi : 64
Survivants : 9
Chipleader : Youssef Aananouch (2 070 000)
Moyenne : 1 055 000
Reprise sur le Level 24 / Blindes : 20 000 – 40 000, Big Blinde Ante de 40 000

Eliminations notables du Jour 2 : Sarah Sacrispeyre, Sarah Herzali, Thierry Morel, Malek Grabsi, Marius Conan, Hassan Fares, Alexandre De Zutter, David Duoeck,


Hall of Fame du Wonder 8

▪ Edition 2019 (Es Saadi) : Anas Tadini – 298 000 MAD (27 470 €, après deal) – 211 entrées
▪ Edition 2018 (CCM) : Souhayl Fjer – 65 000 € – 461 entrées
▪ Edition 2017 (CCM) : Mohamed Mokrani – 56 500 € (après deal) – 478 entrées

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[FPO LGM 2019] L’intégrale de la table finale !

Published

on

Jonathan Therme commence chipleader de la table finale

La table finale !

L’action commence doucement à la table finale, personne ne s’engageant sur les all-in proposés. Il faut une quinzaine de minutes avant qu’on entende un call – et qu’on voit un flop : {9-Diamonds}{10-Diamonds} pour Tahar Said, qui essaye de doubler, {K-Spades}{J-Hearts} pour Jonathan Therme. Le flop donne quelque chose aux deux joueurs : {10-Clubs}{7-Diamonds}{K-Diamonds}. Middle paire pour Tahar avec tirage carreau, top paire pour Jonathan. Le turn : {Q-Clubs}, rajoute des tirages quinte pour Jonathan. La river est le 4s et Tahar sort à la neuvième position avec 6100 euros à la clé.

Tahar Said

Il reste 8 joueurs, avec un tapis moyen de 2500K.

Omar Lakhdari et Jonathan Therme très actifs

Peu de coups arrivent jusqu’au bout dans ce ventre mou du niveau 27. Une main intéressante cependant entre Omar Lakhdari et Kevin Danneville. Omar fabrique une pile compliquée et instable de jetons pour envoyer 400K dans un pot à 520K, avec un flop {Q-Hearts}{7-Diamonds}{8-Hearts}{6-Clubs}{6-Spades}, Kevin prend son temps avant de payer et découvre avec une moue désappointée le {K-Diamonds}{6-Diamonds} d’Omar, qui le bat certainement sur la river. Il est maintenant short stack avec Loïc Marchand, à environ 10 BB.

Kevin Danneville est maintenant sous le million de jetons

Deux coups plus tard, , après avoir arrosé pré-flop et checké au flop, Omar refait le coup de la pile de jetons pour attaquer le turn d’un board : {9-Spades}{9-Diamonds}{4-Clubs} {J-Clubs} à 345K contre Jonathan Therme, qui défend et paye. La river est un {8-Diamonds}, Omar n’envoie pas le quatrième barrel à la river et Jonathan montre {A-Clubs}{Q-Spades}, qui gagne.

C’est encore Omar qui est engagé dans l’élimination qui suit. Il paye la relance à tapis de Loïc Marchand qui envoie devinez avec quoi ? Un indice en image :

Un indice s’affiche sur vos écrans

Il va chercher les piques ({K-Spades}{7-Spades}) et affronte le {A-Clubs}{J-Clubs} d’Omar. On ne peut pas dire que sa main fétiche lui porte chance puisque Omar fait brelan d’as au flop, et couleur à la river ! Loïc Marchand est cependant très content de son tournoi, lui qui a pu participer grâce à un ticket PMU. Il finit 8ème à 7100 euros.

Loïc Marchand est de très bonne humeur

Pas le temps de se remettre de la sortie de Loïc Marchand qu’un nouveau « All-in – payé ! » retentit, annoncé par le floor. Hicham Mahmouki a {A-Spades}{9-Spades} contre {J-Clubs}{J-Hearts} pour… Jonathan Therme ! Le flop sent déjà le roussi pour Hicham : {5-Spades}{J-Diamonds}{7-Clubs}. Le turn {2-Diamonds} n’arrange rien et {A-Clubs} à la rivière est insuffisant. Hicham sort à la septième place avec 8400 euros.

Hicham Mahmouki

Jonathan Therme est loin devant, Omar Lakhdari seul second, les autres luttent pour leur survie avec Kevin Danneville en short stack.

L’état de grâce de Jonathan Therme

Niveau 28 – Blinds 50/100K, ante 50K

Kevin Danneville manque de sortir contre Jonathan Therme : il envoie à tapis sur un flop {K-Diamonds}{4-Clubs}{9-Clubs} avec 535K et Jonathan le paye avec paire de 2 ! Pour l’instant il est devant face à {J-Hearts}{10-Clubs} de Kevin. Le turn est un {5-Spades} qui ne change rien, mais le {10-Spades} de la rivière sauve Kevin qui repasse la barre du million !

Kevin Danneville est soulagé… pour l’instant

Intimidations pré-flop : Jonathan Therme ouvre à 200K, Omar Lakhdari relance à 500K, Therme four-bet à 1M5 et Omar jette. Therme montre un 9. Coup suivant : Therme ouvre à 225K, Omar relance à 625K et Therme jette. Coup suivant : ça va jusqu’au flop, 7-Dame-3 rainbow, 265K d’Omar dans un pot à 520, et Jonathan fold. Les deux joueurs pourraient déjà être en heads-up, et les quatre autres ont du mal à exister dans les interstices.

C’est encore entre eux le coup suivant, où Jonathan ne parvient pas à faire folder Omar sur un turn 8-9-10-10 rainbow avec un over-bet à 800K ! Check à la river de chaque côté sur un 4, Jonathan montre Dame-5, Omar 10-5 pour le brelan !

Et puis soudain un coup à trois. On a l’impression qu’il va forcément être décisif. Rafik Chelihi monte à bord avec Omar et Jonathan pour un flop : {K-Clubs}4d{9-Hearts}. Le turn : {3-Hearts} et Jonathan envoie 575K dans un pot à 1,5M. Omar fold (un roi) et Rafik envoie le peu qu’il lui reste derrière. Il a {K-Spades}{7-Clubs} contre… {A-Hearts}{A-Clubs} pour Jonathan, à qui les As décidément sourient ! {3-Hearts} au turn, {4-Hearts} à la river, et Rafik saute en 6ème position ! Il prend 10400 euros !

Rafik Chelihi

Content de son tournoi dans l’ensemble, il me confie : « Sur la table finale, je n’ai pas un gramme de jeu. On se fait manger par les blinds, ça va vite. » Bravo à lui pour cette belle performance !

Juste avant la pause repas, Kevin Danneville se sauve (encore) avec Dame-Roi contre les 9 de Jonathan qui est partout ! Il touche un Roi au flop et plus rien ne bouge. Il est à 2M !

Le coup qui change tout !

Niveau 29 – 60/120K, ante 60K

Omar Lakhdari et Jonathan Therme sont au-dessus des trois autres, Adel Naoun est en danger. Kevin Danneville, après avoir réussi deux coin flips importants, n’est pas si mal, tout comme Roland Rozel. Encore faut-il qu’ils parviennent à jouer quelques mains, Omar et Jonathan vont sans doute continuer à leur mettre un maximum de pression.

Et effectivement, dès la reprise, Omar ou Jonathan se relayent pour relancer sur les blinds. Un coup va jusqu’au bout et coûte 400K à Kevin pour découvrir sur un board : As-Valet-8-4-9 que son Valet n’est pas bon contre l’As-2 d’Omar.

Peu après, Jonathan ouvre à 250K au bouton, payé par Omar et Roland. 5d{7-Diamonds}{10-Clubs} au flop, attaqué 300K par Jonathan, seul Roland paye. {2-Diamonds} au turn, donk-bet de Roland à 900K mais Jonathan n’a pas l’air d’y croire. {A-Hearts} à la river, all-in de Roland et Jonathan folde. Bonne opération de Roland qui prend un pot à 3,35M.

Et on enchaîne avec une main très chère encore : ils sont quatre à aller au flop (tous sauf Kevin). {J-Spades}{J-Hearts}{8-Clubs} inspirent Omar au bouton qui attaque à 310K, payé seulement par Jonathan. Il repart de 725K au turn sur un 3c, payé à nouveau. {A-Hearts} à la river, Jonathan checke, Omar hésite et finit par checker. Bien lui en prend : Jonathan trappait avec {8-Diamonds}{8-Hearts} pour un full qui lui rapporte un pot de plus de 2,5M ! Omar montre un As en foldant.

Ce n’est rien comparé au coup suivant : 300K d’Omar pré-flop UTG, payé par Roland au cut-off, et Jonathan à la grosse blind. {4-Clubs}{9-Hearts}{2-Diamonds} au flop, et Omar remet 435K, à nouveau payé par Jonathan, tout comme il paye la nouvelle mise d’Omar, 880K, au turn, {Q-Clubs}. La river est un {8-Spades}, qui occasionne un bet de 1M460 de la part d’Omar. Longue réflexion de Jonathan, qui finit par payer pour découvrir {J-Spades}{10-Hearts} d’Omar, qui a agressé tout du long pour toucher sa quinte à la river. Un pot énorme, qui fait d’Omar le nouveau chipleader !

Jonathan réfléchit face à l’énorme bet d’Omar

Jonathan reste à 4 millions, Omar est autour des 8M !

Le show Omar

Fin du niveau 29 – Omar Lakhdari profite de son statut de chipleader pour payer un peu large une relance à tapis d’Adel Naoun qui dépasse tout juste le million. Et c’est {8-Spades}{A-Spades} pour Adel contre {Q-Clubs}{J-Diamonds} pour Omar. Le flop donne la Dame à Omar mais le tirage couleur à Adel : {5-Spades}{Q-Spades}{2-Clubs}. Le turn : {5-Clubs}, autrement dit une brique, la river : 4d et on peut commencer à bâtir un mur de briques. Adel sort donc en 5ème position et empoche 13200 euros.

Adel Naoun est notre cinquième

Ils ne sont plus que quatre alors que le niveau 30 commence (80/160K, 80K d’ante). Kevin Danneville est le short stack à la table.

Niveau 30 – Blinds 80/160K, ante 80K

Kevin Danneville évite encore les balles ! Ses cinq tiennent contre le As-2 d’Omar Lakhdari et il est de nouveau à 2M+.

Et finalement, le coup d’après, call chez Omar, relance chez Roland Rozel à 500K, four-bet d’Omar qui déclare « je ne suis pas snap-call, c’est déjà bien », Razel hésite vingt secondes puis paye avec les Valets, contre les Dames chez Omar !  K-6-7-K-3 rainbow, et c’est la fin pour Razel qui n’a pas démérité et s’est montré patient tout le long du tournoi. C’est finalement un set-up impossible à éviter qui le sort ! 17000 euros pour lui et trois joueurs encore en course avec Kevin qui s’accroche à la table en cliffhanger !

Très beau parcours de Roland Rozel

Rozel me dit en interview qu’il est un peu déçu d’avoir joué le coup comme ça. « Je vois qu’il est très bien quand il part à all-in. C’est presque un shove naturel avec les valets, mais j’ai presque 4M devant moi et j’avais le temps. C’est dommage de perdre sur une main comme ça. Pour le reste, je suis content, j’ai été très actif, j’ai fait pas mal de bluffs – c’est mon kif, les bluffs ! » finit-il avec un sourire. Bravo à lui !

Kevin le survivant

Nouveau shove et nouvelle survie de Kevin Danneville, contre Jonathan Therme : son As-6 tient contre le Roi-Dame de Jonathan.

Omar est debout mais c’est bien Jonathan qui est dans le coup

Kevin double à nouveau pour repasser la barre des 2M. Jonathan l’attrape cependant au coup d’après sur un bluff à la river qu’il paye et récupère une bonne partie de ses jetons. Jonathan reprend aussi plus d’un million à Omar Lakhdari sur le prochain coup à arriver à la river, 5-4-9-3-Valet rainbow. Après deux bets préflop et flop, Omar lâche l’affaire et le 8-9 que Jonathan montre suffit à l’emporter.

Encore une fois Kevin survit à un shove contre Jonathan ! Cette fois c’est {K-Spades}{8-Diamonds} contre {Q-Spades}{J-Spades} pour Jonathan.Le flop : {K-Clubs}{5-Spades}4s, le Roi pour Kevin, le tirage pique pour Jonathan. Le turn : {3-Spades}, donne la couleur à Jonathan et la mène, mais le tirage couleur à Kevin. {10-Spades} à la river, et c’est la couleur hauteur Roi puor Kevin qui survit une nouvelle fois.

Seulement voilà : depuis le début de son run de survivant, Kevin est persuadé qu’il gagnera tous ces coin-flips contre Jonathan mais ne veut pas se retrouvé confronté à Omar parce qu’il pense qu’il perdra. Et le shove suivant va lui donner raison : il pousse avec As-8 et Omar le paye avec As-Roi. 7-As-Dame-4-Valet, les kickers rentre et Kevin Danneville est éliminé à la troisième place. Il prend 22600 euros !

Kevin va se spécialiser dans les tournois heads-up contre Jonathan Therme

Le heads-up va suivre entre Jonathan (4M) et Omar (15,36M) qui part favori mais tout est possible !

Le heads-up de l’infini

Niveau 31 – Blinds 100/200K, ante 200K

« Je peux vous garantir une chose, gagnant ou perdant, ça ne va pas durer longtemps ! « , dit Omar en revenant à la table pour le heads-up.

Les deux joueurs sont fatigués mais de bonne humeur, à l’assaut de la dernière ligne droite

Dès le départ, Omar montre ce qu’il veut dire par là : il sort toutes les armes de son arsenal, dans le but d’accélérer le jeu. Il relance tous les coups, montre des bluffs avec des poubelles, joue des coups dans le noir jusqu’au bout, pré-fold quand Jonathan bouge la main pour miser. En face, Jonathan reste très calme, ne donne pas prise au jeu agressif d’Omar. C’est une vraie opposition de style.

Et puis vient le shove all-in de Jonathan. Omar lui demande combien il a, « 3.2 » répond Jonathan, et Omar après réflexion décide de payer avec {9-Clubs}{Q-Clubs} contre {A-Diamonds}{K-Diamonds}. Et ça manque de fonctionner : {4-Clubs}{K-Spades}3c au flop, paire de Rois pour Jonathan, tirage couleur pour Omar. La couleur ne vient pas, plutôt un {A-Hearts}{6-Hearts}, et Jonathan double.

Le public et les streamers en fond

Après cela, avec un rapport de force de 11M contre 7M, le jeu ralentit et Omar joue plus serré. Cela ne l’empêche cependant pas de beaucoup parler, en mettant la pression à Jonathan.

Niveau 32 – 100/250K, ante 250K

Beaucoup de va-et-vient pour une situation qui reste grosso modo identique pendant les quarante premières minutes du niveau. La torpeur se fait sentir dans la salle.

Vient alors le nouveau coup qui change tout : sur un board {Q-Hearts}{6-Spades}{3-Hearts}{10-Spades}5d, misé au flop par Jonathan, relancé par Omar (650K), payé par Jonathan, remisé au turn par Jonathan, repayé par Omar, il y a déjà 3,3M dans le pot. Jonathan bet 3,9M, et Omar prend un long moment pour payer : Jonathan montre 4-7, pour la quinte touchée à la river ! Certainement une tentative de bluff transformée en tirage miraculeux !

Quoi qu’il en soit, Jonathan repasse chipleader et les rôles sont inversés, sans que rien ne soit joué encore. On sent peut-être une légère pointe d’agacement chez Omar après ça. Il grinde à nouveau, et tente le « tapis dans le noir » que Jonathan ne paye pas.

Le sacre pour Jonathan !

Niveau 33 – Blinds 150/300K, ante 300K

La pression des blinds se fait sentir, alors que l’écart est minimal entre les deux joueurs. Grind de part et d’autre jusqu’à un nouveau coup important à l’orée du niveau 34 : rien ne se passe jusqu’à la rivière sur un board {9-Diamonds}{5-Spades}{6-Spades}{2-Diamonds}{3-Spades}, attaqué 800K par Omar, relancé à 2M par Jonathan, payé par Omar : couleur pour Jonathan avec {J-Spades}2s pour le flush, tandis qu’Omar jette sa main en montrant le 4s qui faisait la quinte. Il est maintenant à un peu moins de 5M, dans la situation exactement inverse à celle du début de partie.

Juste après, Omar part à tapis avec paire de Rois, Jonathan call avec As-10. Je vous laisse découvrir le board final :

La main de la gagne

Jonathan Therme, qui a su rester patient, faire mentir la promesse de célérité d’Omar Lakhdari et avoir un brin de chance pour remporter le titre du FPO La Grande-Motte, bravo à lui ! Il remporte 50000 euros !

Jonathan avec Brewenn Cariou, responsable poker chez PMU, et Mickaël Lesage, directeur du tournoi

 

Jonathan et son fer à cheval durement gagné

 

Jonathan et tous ses amis !

 

Et bien sûr, Omar qui fait les pinces, après avoir raté la victoire de peu, puis vu sa paire de Rois le trahir

Bravo également à Omar qui a animé toutes les tables où il s’est retrouvé pendant le tournoi (et notamment le jour 1C turbo !), il emporte avec lui 32639 euros. Merci à PMU et au Pasino de la Grande-Motte pour la qualité du spectacle offert !

Continue Reading

Coverage

[FPO LGM 2019] Jonathan Therme sacré sous les vivas de ses amis !

Published

on

Et tout de suite, toutes les photos de la remise du titre à Jonathan Therme, qui a su rester patient, faire mentir la promesse de célérité d’Omar Lakhdari et avoir un brin de chance pour remporter le titre du FPO La Grande-Motte, bravo à lui ! Il remporte 50000 euros !

Jonathan avec Brewenn Cariou, responsable poker chez PMU, et Mickaël Lesage, directeur du tournoi

 

Jonathan et son fer à cheval durement gagné

 

Jonathan et tous ses amis !

 

Et bien sûr, Omar qui fait les pinces, après avoir raté la victoire de peu, puis vu sa paire de Rois le trahir

Bravo également à Omar qui a animé toutes les tables où il s’est retrouvé pendant le tournoi (et notamment le jour 1C turbo !), il emporte avec lui 32639 euros. Merci à PMU et au Pasino de la Grande-Motte pour la qualité du spectacle offert !

 

Continue Reading

Coverage

[FPO LGM 2019] Jonathan Therme champion au bout du suspense !

Published

on

Niveau 31 – Blinds 100/200K, ante 200K

« Je peux vous garantir une chose, gagnant ou perdant, ça ne va pas durer longtemps ! « , dit Omar en revenant à la table pour le heads-up.

Les deux joueurs sont fatigués mais de bonne humeur, à l’assaut de la dernière ligne droite

Dès le départ, Omar montre ce qu’il veut dire par là : il sort toutes les armes de son arsenal, dans le but d’accélérer le jeu. Il relance tous les coups, montre des bluffs avec des poubelles, joue des coups dans le noir jusqu’au bout, pré-fold quand Jonathan bouge la main pour miser. En face, Jonathan reste très calme, ne donne pas prise au jeu agressif d’Omar. C’est une vraie opposition de style.

Et puis vient le shove all-in de Jonathan. Omar lui demande combien il a, « 3.2 » répond Jonathan, et Omar après réflexion décide de payer avec {9-Clubs}{Q-Clubs} contre {A-Diamonds}{K-Diamonds}. Et ça manque de fonctionner : {4-Clubs}{K-Spades}3c au flop, paire de Rois pour Jonathan, tirage couleur pour Omar. La couleur ne vient pas, plutôt un {A-Hearts}{6-Hearts}, et Jonathan double.

Le public et les streamers en fond

Après cela, avec un rapport de force de 11M contre 7M, le jeu ralentit et Omar joue plus serré. Cela ne l’empêche cependant pas de beaucoup parler, en mettant la pression à Jonathan.

Niveau 32 – 100/250K, ante 250K

Beaucoup de va-et-vient pour une situation qui reste grosso modo identique pendant les quarante premières minutes du niveau. La torpeur se fait sentir dans la salle.

Vient alors le nouveau coup qui change tout : sur un board {Q-Hearts}{6-Spades}{3-Hearts}{10-Spades}5d, misé au flop par Jonathan, relancé par Omar (650K), payé par Jonathan, remisé au turn par Jonathan, repayé par Omar, il y a déjà 3,3M dans le pot. Jonathan bet 3,9M, et Omar prend un long moment pour payer : Jonathan montre 4-7, pour la quinte touchée à la river ! Certainement une tentative de bluff transformée en tirage miraculeux !

Quoi qu’il en soit, Jonathan repasse chipleader et les rôles sont inversés, sans que rien ne soit joué encore. On sent peut-être une légère pointe d’agacement chez Omar après ça. Il grinde à nouveau, et tente le « tapis dans le noir » que Jonathan ne paye pas.

Niveau 33 – Blinds 150/300K, ante 300K

La pression des blinds se fait sentir, alors que l’écart est minimal entre les deux joueurs. Grind de part et d’autre jusqu’à un nouveau coup important à l’orée du niveau 34 : rien ne se passe jusqu’à la rivière sur un board {9-Diamonds}{5-Spades}{6-Spades}{2-Diamonds}{3-Spades}, attaqué 800K par Omar, relancé à 2M par Jonathan, payé par Omar : couleur pour Jonathan avec {J-Spades}2s pour le flush, tandis qu’Omar jette sa main en montrant le 4s qui faisait la quinte. Il est maintenant à un peu moins de 5M, dans la situation exactement inverse à celle du début de partie.

Juste après, Omar part à tapis avec paire de Rois, Jonathan call avec As-10. Je vous laisse découvrir le board final :

La main de la gagne

 

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.