Connect with us
center>

Coverage

[Wonder 8] En grand patron, Anas Tadini s’adjuge le Main Event

Published

on

Marrakech ma belle, que tu me manques déjà. Car le dénouement du Main Event Wonder 8 marque la fin de notre séjour au cœur de la ville ocre. Et quelle semaine ! Bien que le tournoi principal n’ait pas enregistré une affluence démentielle (211 entrées), ce festival aura su attirer les locaux, les Espagnols et une poignée de Français. Mais au bout du compte, un produit pur marocain, en la personne d’Anas Tadini, a réussi à s’extirper du field pour venir s’imposer sur ses terres, à domicile, aux côté des potos. Et ça, ça fait zizir.

Ce qui fait zizir, c’est surtout le tempérament de ce grand gaillard à la gentillesse débordante et au rire communicatif. Sans lui, croyez-moi, le Jour 3 n’aurait pas autant été animé de la sorte. « Il était ce sympa ce tournoi, bien organisé. Bon il n’y avait pas trop de monde à cause d’un autre événement à l’étranger mais bon », réagit à chaud celui qui considère le field « d’un peu compliqué », car composé de « bons joueurs ».

Anas, c’est aussi un sacré gambleur. En témoigne ses six bullets claquées dans le High Roller. « Mes parents m’ont toujours appris que pour recevoir, il faut savoir donner. J’ai bien donné, maintenant je reçois », estime le nouveau champion. Après un High Roller compliqué, Tadini a su trouver les armes et la réussite pour mener sa barque dans le Main Event. « Je joue plus à l’aise, j’ai appris à jouer je crois », plaisante-t-il. « J’essaye de garder mes nerfs quand je perds un coup ». Une recette gagnante, visiblement.

Ci-dessous, veuillez retrouver un résumé complet de la table finale, et les articles de chaque élimination en lien. Un peu plus bas encore, vous tomberez sur les résultats du tournoi, suivi de tous, mais alors tous les chiffre de cet événement. Sans oublier quelques photos de la victoire finale d’Anas Tadini.

Nous concernant les khouyas, je vous donne rendez-vous aux WSOPC Cannes 2019 en avril prochain pour vous faire vivre de l’intérieur un autre tournoi de poker. Ma première à Cannes, on a déjà hâte d’y être. D’ici-là, portez-vous bien, et au plaisir de vous recroiser autour une table. Peace. Greg H.

Résumé de la table finale

▪ C’est à 15 heures pétantes que nos neuf derniers protagonistes se sont rassemblés dans la salle Jean Bauchet du casino Es Saadi pour s’arracher le trophée de ce Main Event. La première heure de la journée a pour le moins été animée : trois éliminations au total, avec de nombreux rebondissements. Celle de Samir Tazi Mokha, dont les dix dernières blindes ont été englouties par le chipleader à l’entame de ce Jour 3, Youssef Aananouch, lors d’un banal 30/70. Et Youssef de regrimper à deux millions de jetons après avoir perdu quelques plumes. Le temps pour nous de capturer les visages de nos huit finalistes officiels. Le coup d’envoi de la TF a ensuite été lancé à 15h40. 

Samir Tazi Mokha / 9e (43 000 MAD)

Émile Carette, en second lieu, qui a littéralement swing dans tous les sens avant de rendre les armes en huitième position, malgré des statistiques ultra avantageuses avant le flop. Mais la variance en a décidé autrement, et s’est rangée du côté du NC Espagnol Azapl qui pouvait respirer avec peu plus de 800 000 jetons, soit 20 blindes à ce moment de la partie. 

Emile Carette / 8e (52 000 MAD)

▪ Avec un rythme toujours aussi poussif, vint le tour d’Anthony Monin, en deux temps. Malheureusement pour lui, les Flèches n’ont pas suffit pour doubler son capital de 700 000, face à la bonne forme de Najib Bennis, dont la paire de neuf est parvenue à trouver une aide miraculeuse sur le flop. Crippled, Monin quittera le tournoi la main suivante au cours d’une main anecdotique.

Anthony Monin / 6e (63 000 MAD)

L’occasion, après cette élimination, d’établir un petit chipcount des familles histoire d’avoir une idée un peu plus claire des forces de chacun sur les blindes 25 000 – 50 000, Big Blinde Ante de 50 000 :

– Youssef Aananouch : 2 800 000
– Anas Tadini : 2 100 000
– Najib Bennis : 1 200 000
– GRJ : 1 500 000
– Azapl : 675 000
– Simon Abou Zaki : 950 000

▪ En difficultés, notre ami Azapl se devait de doubler ASAP. Il suffisait de le dire : le NC espagnol est sorti vainqueur d’un flip moustache disputé contre Youssef Aananouch : open shoove (615 000) du cut-off, call d’Aananouch du bouton, paire de neuf pour le premier, {A-Spades}{J-Clubs} pour le second. Et un board sans grand danger pour Azapl qui double ici à 1,3 million de jetons. Youssef, de son côté, chutait à moins de deux millions de jetons.

▪ A 17h15, le casting du tournoi se voulait tout autre : le carré final a été constitué en l’espace de 10 petites minutes entre la fin du niveau 25 et le début du niveau 26, après les sorties successives de… Youssef Aananouch, pourtant huge en jetons, et Najib Bennis. Je vous invite à relire ce post dans lequel j’explique en détail la déroute du premier. Mais grosso modo : des As craquées et un piège tendu par l’espagnol GRJ. Le second s’est heurté au solide Anas Tadini, dont le suited connectors a trouvé l’un de ses nombreux outers après que les deux hommes soient partis à tapis au flop. Pour plus de précisions, n’hésitez vraiment à aller jeter un œil sur le lien juste ci-dessus.

Youssef Aananouch / 6e (77 000 MAD)

Najib Bennis / 5e (97 000 MAD)

Chipcount à quatre joueurs restants

– Simon Abou Zaki : 660 000
– Anas Tadini : 3 910 000 (chipleader)
– GRJ : 3 695 000
– Azapl : 1 230 000

▪ Vint ensuite le coup du tournoi, le coup du chiplead, celui qu’il ne fallait pas perdre : et qui d’autres qu’Anas Tadini et GRJ pour disputer ce huge pot ô combien crucial. Un set-up inévitable où le brelan du premier devait tenir contre une paire et un tirage flush max du second. Avantage Tadini, qui s’envolait alors à 5,2 millions de jetons, lorsque le joueur ibérique, crippled, chutait à quatre grosses blindes, soit 320 000, qu’il doublera la main suivante. Ce double-up en appelait à d’autres, ou du moins un : increvable, GRJ doublera ses 710 000 jetons 15 minutes plus tard, grâce à un classique coin flip (JJ>AK) remporté face à Simon Abou Zaki, en difficultés avec 900 000 jetons sur les blindes 50 000 – 100 000, Big Blinde Ante de 100 000 à le suite de ce lancer de pièce. Avant que GRJ ne double de nouveau contre Anas Tadini, pour regrimper à 2,8 millions de jetons. Remontada espagnole, vous avez dit ?

Le coup de la veste pour GRJ, qui signe une remontée fulgurante.

▪ Après au moins une heure à quatre left, la structure a eu raison de Simon Abou Zaki, réduit à cinq blindes et contraint de pousser son tapis avec un maigre {6-Hearts}{2-Clubs}, logiquement payé par Anas Tadini, muni de {K-Clubs}{Q-Hearts}, qui remportera ce pot. Sauf que ce dernier a une fois de plus subit le run de l’Espagnol GRJ, qui lui infligeait un deux outers pas jojo pour regrimper dans les hauteurs du classement. Au dinner break, les tapis de notre trio final avoisinaient les sommes suivantes :

– Anas Tadini : 4 030 000 (25 BB)
– GRJ : 3 390 000 (21 BB)
– Azapl : 2 075 000 (13 BB)

Simon Abou Zaki / 4e (126 000 MAD)

▪ Une trentaine de minutes après le retour du dinner-break, GRJ s’est fait bouffer par les blindes et les tapis incessants d’Anas Tadini. Le joueur ibérique s’est à un moment résigné à engager ses neuf dernières blindes avec {K-Hearts}{Q-Clubs}, insuffisant face au {A-Hearts}{6-Clubs} du géant marocain. Pouvait alors débuter le HU final, sur les Blindes 80 000 – 160 000, Big Blinde Ante de 160 00.

– Anas Tadini : 7 135 000 (44,5 BB)
– Azapl : 3 200 000 (20 BB)

GRJ / 3e (222 000 MAD, après deal)

▪ Trois : c’est le nombre de mains qu’il aura fallu pour départager nos deux derniers finalistes (ça me rappelle le BPT Ribeauvillé tiens). Avec, comme vous vous en doutez, une victoire d’Anas Tadini. Ce HU pourrait presque être considéré comme une formalité tant il a été expéditif. Tâchons de vous conter l’ultime main du tournoi en détail : Anas Tadini, du bouton et de petite blinde, décide de seulement compléter avec {Q-Hearts}{4-Clubs}. Azapl, de son côté, la joue tranquille en checkant avec {K-Diamonds}{3-Diamonds}. Sur le flop {Q-Diamonds}{J-Clubs}{2-Diamonds}, ce dernier opte pour l’option check raise all-in pour 1,8 million de jetons après une mise de 300 000. Tadini, paye, se lève et commence son show « Bon voyage, bon voyage », lâche-t-il, provoquant les rires du rail.

Ambiance assurée avec Anas Tadini. Le grand gaillard marocain n’a cessé d’appeler les cartes et d’amuser la galerie. Un RE-GAL !

Le turn {10-Spades} rajoute quelques outers à son adversaire, mais la river  {J-Spades} ne change rien à l’affaire et couronne Tadini d’un nouveau trophée, quelques mois après sa victoire sur le Super High Roller des WSOPC Marrakech 2019.

Très fair play, le duo finaliste s’enlace en guise de félicitations.

Anas Tadini savoure cette victoire avec ses supporters.

Claquage de bise en règle à Marrakech.

Anas Tadini et Jean-Alexandre Bauchet.

Anas Tadini.


Tous les résultats / 211 entrées, dont 78 re-entries

Vainqueur : Anas Tadini – 298 000 MAD* (27 470 €)
Runner-up : Azapl – 204 000 MAD*
3e : GRJ – 222 000 MAD*
4e : Simon Abou Zaki – 126 000 MAD
5e : Najib Bennis – 97 000 MAD
6e : Youssef Aananouch – 77 000 MAD
7e : Anthony Monin – 63 000 MAD
8e : Émile Carette – 52 000 MAD
9e : Samir Tazi Mokha – 43 000 MAD

10e : Willerminho – 35 000 MAD
11e : Mateo – 35 000 MAD

12e : Issam Benhaddou – 29 000 MAD
13e : Jérôme Zerbib – 29 000 MAD

14e : Antony Marchetti – 24 000 MAD
15e : Alexandre Pouzet – 24 000 MAD

16e : Mohamed Megalleg – 20 000 MAD
17e : Abdelhadi Kondah – 20 000 MAD

18e : Jean-Jacques Zeitoun – 17 500 MAD
19e : Pierre-Antoine Quignard – 17 500 MAD
20e : Nicolas Boton – 17 500 MAD

21e : Rachid Aabbadi – 16 000 MAD
22e : Imad Barka -16 000 MAD
23e : Jaouad Abida – 16 000 MAD

24e : Giovanni Misale – 15 000 MAD
25e : Sairi Azzelarab – 15 000 MAD
26e : Said Basri – 15 000 MAD
27e : Mounim Kaddouri – 15 000 MAD

28e : Ringo Stimac – 14 000 MAD
29e : Oumar Diallo – 14 000 MAD
30e : Manuel Botelho – 14 000 MAD
31e : Bernard Guigon – 14 000 MAD

*Après deal


Les chiffres du Jour 1

Entrées : 211, dont 78 re-entries
Survivants : 64
Chipleader : GRJ (402 500)
Moyenne : 148 300
Reprise sur le Level 13 / Blindes : 1500 – 3000, Big Blinde Ante de 3000

Eliminations notables Jour 1: Julien Ferey, Henrique Oliveira, Ali Alawadhi (vainqueur du High Roller), Patrick Sacrispeyre, Javier Tsunamy, Maxime Parys, Karim Abdelmoumene, Imad Derwiche, Corentin Ropert, Baptiste Papineau, Jon Garde.

Les chiffres du Jour 2

Nombre de qualifiés au coup d’envoi : 64
Survivants : 9
Chipleader : Youssef Aananouch (2 070 000)
Moyenne : 1 055 000
Reprise sur le Level 24 / Blindes : 20 000 – 40 000, Big Blinde Ante de 40 000

Eliminations notables du Jour 2 : Sarah Sacrispeyre, Sarah Herzali, Thierry Morel, Malek Grabsi, Marius Conan, Hassan Fares, Alexandre De Zutter, David Duoeck,


Hall of Fame du Wonder 8

▪ Edition 2019 (Es Saadi) : Anas Tadini – 298 000 MAD (27 470 €, après deal) – 211 entrées
▪ Edition 2018 (CCM) : Souhayl Fjer – 65 000 € – 461 entrées
▪ Edition 2017 (CCM) : Mohamed Mokrani – 56 500 € (après deal) – 478 entrées

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[BPT Deauville] Hervé Gouzil remporte le plus gros BPT de l’histoire

Published

on

Historique. Genre, historique. Pour les invétérés de battles linguistiques, le slogan des Rap Contenders ne vous aura pas échappé. Pour les autres, je vous invite à y jeter un œil rapidement (tout particulièrement Wojtek). Toujours est-il que cette édition 2019 du BPT Deauville a marqué l’histoire du festival par son nombre d’inscriptions, chiffré à 822 (dont 222 re-entries). Soit cent de plus que l’an passé. C’est dire le succès de cette étape visiblement sous-estimée par les équipes Barrière.

« On avait prévu cent joueurs de moins », m’a soufflé Stéphane Godet à l’issue du tournoi. Mal leur en a pris : ce sont cent entrées de plus qui ont été recensées en ce week-end de quatre jours. Un week-end plus que prolifique pour un homme répondant au nom d’Hervé Gouzil, vainqueur du Main Event, synonyme d’un gain substantiel de 60 830 euros. Le plus important prix glané par le Bordelais d’origine, by the way.

« C’est la consécration d’un travail »

« Je ne réalise pas, mais ça fait plaisir. Ça fait plaisir parce que je tourne sur le circuit depuis deux ans, je rame, je fais des TF et je me prends des gros bad beat. Comme à Lille, où je me fais craquer les As. Aujourd’hui, la chance était de mon côté », a réagi le nouveau champion, à chaud. Et de poursuivre : « C’est la consécration d’un travail, de la patience. Parfois, lorsqu’on n’y arrive pas, on se met à douter », explique celui qui a récemment pris goût au cash game, dont il vit en partie.

Douter, le presque quinquagénaire n’a plus connu ce sentiment à partir de trois joueurs restants. « Je me suis dit que ça commençait à sentir bon quand j’ai sorti le quatrième. Même avant, ça allait. J’étais toujours dans une zone de confort. Au poker, tant qu’on a les moyens de folder, c’est qu’on est bien. Tant que tu restes dans cette zone de confort où t’as le privilège d’avoir les moyens de folder, normalement c’est ok ».

La tête sur les épaules et les pieds sur Terre, Hervé ne compte spew son plus gros gain en live. « J’ai déjà fait des TF à 12 000 ou 15 000 euros, mais jamais 60 000. Cette somme, je vais la mettre de côté, puis on verra. Peut-être que je la placerais dans l’immobilier ». Et dans le poker aussi, de toute évidence : « Je continuerai à jouer mes petits tournois comme je fais. Puis si je vois que j’enchaîne les résultats, on passera peut-être à des tournois plus chers ».

Toujours plein de lucidité, Gouzil conclut : « Au poker, on ne peut jouer qu’avec l’argent qu’on gagne. L’argent du jeu. On ne peut pas jouer avec l’argent du travail. Ça coûte trop cher ». Une gestion de bankroll sereine et sérieuse, à l’image de son parcours dans ce Main Event.

Et mercé

Bon les khoyas, il est temps de se quitter. Oubliez le résumé de la table finale, parce que bibi était occupé du côté du streaming que je vous invite à revivre sur la page Facebook de Barrière Poker. Du moins pour les plus courageux. Ci-dessous, veuillez retrouvez toutes, mais alors toutes les infos du Main Event : des éliminations notables du Jour 2 aux chiffres de chaque journée introductive en passant par les résultats complets et le Hall of Fame du BPT Deauville.

Sur ce, passez de bonnes fêtes de fin d’année. Car oui, mes petites fesses de Parisien ne devraient pas se retrouver au beau milieu d’un autre tournoi de poker d’ici janvier. Snif l’EPT Prague, mais je souhaite GL à tous les Français qui y participeront. Au plaisir de vous croiser autour d’une table. Peace. Greg H.


Tous les chiffres du Main Event

Chiffres du Jour 1A
Entrées : 208
Survivants : 84
Chipleader : Alexis Renard (532 000)
Tapis moyen : 123 800
Reprise sur le Level 11 / Blindes : 1 000 – 2 000, BB Ante de 2 000

Chiffres du Jour 1B
Entrées : 488
Survivants : 229
Chipleader : Arnaud Schnorfeil (322 000)
Tapis moyen : 106 700
Reprise sur le Level 11 / Blindes : 1 000 – 2 000, BB Ante de 2 000

Chiffres du Jour 1C
Entrées : 126
Survivants : 79
Chipleader : Rayane Bouibed (245 000)
Tapis moyen : 79 000
Reprise sur le Level 11 / Blindes : 1 000 – 2 000, BB Ante de 2 000

Chiffres du Jour 2
Joueurs : 392
Survivants : 74
Chipleader : Parham Ahoor (2 087 000)
Tapis moyen : 555 000
Reprise sur le Level 21 / Blindes : 10 000 – 20 000, BB Ante de 20 000

Eliminations notables du Jour 2 : Alexis Ibarolla, Sacha « PyroSC » Cohen, Florian Guimond, Ugo Faggioli (tenant du titre), Rayane Bouibeb (chipleader du Jour 1C), Karim Alleg, Steve Berdah, Vincent Lahalle, Wellington Guedes, Jean Montury, Jérémy Routier, Gilles Silbernagel, Franck Pace, David Schablé, Mohamed Abdou, Kalidou Sow, Kevin Goillot, Carole Segoura, Pierre Zerbib, Joris Mahé, Florian Bethouart, Abdelhakim Laidouni, Christian Tudor, Pierre Hébert, Pierre-Antoine Quignard, Benjamin Lehrer, Bruno Soutavong, Tal Sardal, Tarek Bouchama, Greg Armand, Marjolaine Loustau, Jean Koja, Marjolaine Loustau, Clemente Carreira, Slimane Mameche, Nicolas Merceron, Yann Jaeck, Franck Kalfon, Jean-Pierre Didier, Nasrodin Pirmamod, Ludovic Sultan, Alain Fleurent, Arnaud Peyroles, Anna Moore.


Hall of Fame

▪ Edition 2019 : Hervé Gouzil – 822 entrées – 60 803 €
▪Edition 2018 : Ugo Faggioli – 722 entrées – 53 980 €
▪Edition 2017 : Vladimir Velasquez – 524 entrées – 45 000 €
▪Edition 2016 : Joffrey Baillieu – 408 entrées – 36 300 €
▪Edition 2015 : Gildas Beaumont – 482 entrées – 41 100€
▪Edition 2014 : Mohamed Aissani – 558 entrées – 48 000 €
▪Edition 2013 : Thomas Alonso – 143 entrées (1500 € de buy-in) – 27 000 €
▪Edition 2012 : Jean Montury – 172 entrées (1500 € de buy-in) – 30 300 €
▪Edition 2011 (Trouville) : Jérôme Zerbib – 146 entrées (1500 € de buy-in) – 30 000 €
▪Edition 2010 (Trouville) : Pierre Zerbib – 114 entrées (1650 € de buy-in) – 17 500 €


Tous les résultats (103 ITM, 822 entrées, 570 €)

Vainqueur : Hervé Gouzil – 60 830 €
Runner-up : Nathan Gozlan – 37 700 €
3e : Smain Mamouni – 27 240 €
4e : Ludovic Amblard – 18 200 €
5e : Erwan Louer – 13 740 €
6e : Xavier Brioit – 11 150 €
7e : Alexis Renard – 9 170 €
8e : Thierry Luksenberg – 8 140 €
9e : Fernand Fernandes Brito – 7 270 €

10e : Parham Ahoor – 6 410 € (photo ci-dessus)
11e : Fred Bois – 5 590 €
12e : Mickael Marchetti – 4 970 €
13e : Antoine Haussetete – 4 970 €
14e : Michel Leibgorin – 4 490 €
15e : Richard Belleton – 4 490 €

Ils remportent 4 090 €
16e : Olivier Armougon
17e : Paul Raccat
18e : Antonio Mendes (photo ci-dessous)
19e : Magali Cordreaux

Ils remportent 3 720 €
20e : Emmanuel Boucris
21e : Raphael Bastos
22e : Laurent Cruchon
23e : Sari Maalouf

Ils remportent 3 360 €
24e : Belmehel Dja Daouadj
25e : Sébastien Galbit
26e : Simon Roboh (photo ci-dessous)
27e : Pascal Rabany

Ils remportent 3 010 €
28e : Benjamin Benita
29e : Cédric Gicquiaud
30e : Pierre Merlin
31e : Albert Sebag

Ils remportent 2 670 €
32e : Alexandre Henocque
33e : Fabrice Lehougais
34e : Mickael Page
35e : El Mostafa Ederoua (photo ci-dessous)

Ils remportent 2 340 €
36e : Hamed Lazreg
37e : Karim Abdelmoumene
38e : Louis Michaud
39e : Xavier Salcede

Ils remportent 2 020 €
40e : Clément Ferhati
41e : Julien Yomtob
42e : Marc Delimal
43e : Mathieu Arnold
44e : Christophe Malouitre (photo ci-dessous)
45e : Thomas Feret
46e : Thierry Giron
47e : Serge Chechin

Ils remportent 1 750 €
48e : Anthony Monin
49e : Manuel Hervé
50e : Badr Douch
51e : Régis Godou
52e : Eric Fournier
53e : Karim Inahnah
54e : Nizar Anafal
55e : Olivian Balint

Ils remportent 1 560 €
56e : Mohamed Adansar
57e : Michel Guillon
58e : Mikaël Guenni
59e : David Leam
60e : Nadim Hage Ali
61e : Karim A
62e : Raymond Gelebiowski
63e : Sandrine Phan (photo ci-dessous)

64e : Loïc Chabot
65e : Jonathan Abiteboul
66e : Teresio Ciancanelli
67e : Samuel Deumier
68e : Benjamin Thiar
69e : Anthony Couty
70e : Julien Arts
71e : Idir Haiche

Ils remportent 1 270 €
72e : Philippe Dedes
73e : David Descieux
74e : Anthony Kozlowski
75e : Jonathan Hamard
76e : Vincent Delannoy
77e : Gilles Huet
78e : Laurent Polito (photo ci-dessous)
79e : Nicolas Burtin

80e : Evan Raphalen
81e : Pierre Bloy
82e : Jean-Luc Labryga
83e : Erick Marty
84e : Brieuc Hamon
85e : Bernard Seurin
86e : Mathieu Giudici
87e : Richard Pokker

Ils remportent 1 210 €
88e : Greg Ceran Maillard (photo ci-dessous)
89e : Peter Fossey
90e : Reda Benchenna
91e : Abdelkarim Chenoufi
92e : Clément Gabriel
93e : Sylvain Rivière
94e : Daniel Pauly
95e : Yan Pelletier

96e : Jean-Yves Labbé
97e : Eddy Auffret
98e : Nicolas Le Floch
99e : Fabrice Courtais
100e : Halim Guerrout
101e : Xavier Deschamps
102e : Gheorghe Fedorca
103e : David Pecheur
Bubble boy : Quoc Phong Tran (à revivre sur ce lien). 

Continue Reading

Coverage

[BPT Deauville] D’une pierre deux coups

Published

on

Le field est très rapidement tombé à 24 joueurs restants, synonyme de streaming live sur les réseaux sociaux de Barrière. Je me presse de vous raconter une double élimination survenue sur la table numéro trois, celles de Pierre Merlin et Albert Sebag, signée Thierry Luksenberg. Le trio s’est retrouvé à tapis avec As-Roi, paire de sept et paire de rois, respectivement : la gutshot d’Albert sur le flop n’est pas rentrée, permettant à Thierry de grimper à 1,9 million de jetons.

Rendez-vous sur la page Facebook Barrière Poker pour suivre le dénouement du tournoi en direct.

Albert Sebag

25e – Sébastien Galbit : 3 360 €
26e – Simon Roboh : 3 360 €
27e – Pascal Rabany : 3 360 €
28e – Benjamin Benitaa : 3 010 €
29e – Cédric Gicquiaud : 3 010 €
30e – Pierre Merlin : 3 010 €
31e – Albert Sebag : 3 010 €
32e – Alexandre Henocque : 2 670 €

Tableau de bord
Il reste 24 joueurs (sur 822 entrées)
Level 25 / Blindes : 25 000 – 50 000, BB Ante de 50 000
Tapis moyen : 1 712 000
Prix assuré : 3 720 €

Continue Reading

Coverage

[BPT Deauville] La ballade des gens heureux

Published

on

Et quelle balade de Smain Mamouni, qui mène sa barque à la perfection en ce Jour 3 : son tapis a en effet été multiplié par quatre en l’espace de 3h30 de jeu, pour grimper à 2,1 millions ! Je vous racontais dans le post précédent son double-up contre Julien Yomtob, depuis éliminé. Le vainqueur du WPTDS Marrakech 2016 ne s’est clairement pas arrêté là, aux dépens d’El Mostafa Ederoua. Ce dernier a envoyé ses quinze dernières blindes avec une main plus que légitime : {A-Clubs}{J-Hearts}, en position favorable face au {A-Diamonds}{8-Hearts} de Smain. Le croupier retourne un flop {Q-Spades}4d{J-Spades}. Vous pensiez l’affaire réglée ? Et bien non, puisqu’un premier huit, suivi d’un second, apparaîtront sur le turn et la river.

El Mostafa Ederoua termine 35e après sa table finale (5e) ici-même l’an passé. 

Je n’ai pas eu le privilège d’observer l’ascension d’Antonio Mendes, qui domine les débats avec trois millions de jetons.

Nathan Gozlan a effectué un 4-bet shove gagnant préflop contre son voisin de droite Smain Mamouni. De quoi up à 2,3 millions de jetons, contre 1,7 chez Mamouni.

💡 Encore huit éliminations avant le début du streaming live.

Ils remportent 2 670 €

33e : Fabrice Lhougais
34e : Michael Page
35e : El Mostafa Ederoua

Tableau de bord
Il reste 32 joueurs (sur 822 entrées)
Level 25 / Blindes : 25 000 – 50 000, BB Ante de 50 000
Tapis moyen : 1 284 000
Prix assuré : 2 670 €

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.