Connect with us

Coverage

[Wonder 8] Youssef Aananouch mène les troupes au Jour 3, Anas Tadini en embuscade

Published

on

Boooooon, par quoi va-t-on débuter ce post de conclusion ? Commençons par le commencement, tout simplement. A savoir le coup d’envoi du Jour 2 lancé à 13 heures pétantes par les organisateurs du tournoi, où 64 survivants sont revenus taper le carton pour tenter de rallier l’une des 61 places payées. Ce n’était pas gagné, pour certains c’était même perdu, et pour d’autres, une petite régalade des familles au cours de laquelle leur capital respectif n’a cessé de grimper. Petite pensée à Sarah Sacrispeyre, Sarah Herzali, Thierry Morel, Malek Grabsi, Marius Conan, Hassan Fares, Alexandre De Zutter, David Duoeck ou encore Karim Lehoussine, qui n’ont pas vu la couleur de l’argent de ce Main Event. 

Karim Lehoussine, justement, a subi le run plutôt décent d’Emile Carette, qui a libéré nos derniers gladiateurs en éliminant Lehoussine d’un coup assez fantasque et chanceux au moment de la bulle. S’en est suivie la traditionnelle période de pop corn où le rythme soutenu des bustos a rapidement fait chuter le field à trois, puis deux tables restantes. Avant de connaître les noms et visage de nos neuf derniers combattants, qui reviendront demain, à 15 heures, pour se disputer une place en table finale. Présentation.

Emile Carette a longtemps côtoyé les cimes du classement tout au long de la journée. Celui qui compte seulement 11 000 dollars de gains en live, dont trois ITM à Marrakech, a bénéficié d’un run plutôt sympathique avant de perdre quelques plumes en fin de journée : 710 000 au compteur. Ce deeprun constituera, quoi qu’il arrive, son meilleur résultat en tournoi. 

Yussef Aananouch, l’intouchable. Rares ont été les coups à tapis concédés pour l’Avignonnais supporter du Real Madrid mais fier de porter le maillot du PSG sur ses épaules, « car [il’] aime bien, et qu’il est beau ». Yussef a été l’un des principaux protagonistes de ce samedi 30 mars, impliqué dans de nombreuses mains de haute volée, comme ce set-up favorable face à Alexandre De Zutter juste avant la bulle. Il termine dans la peau de chipleader avec un capital de 2 070 000.

En toute honnêteté, je n’ai que très peu suivi le parcours d’Anthony Monin, relativement discret au cours de la petite dizaine d’heures de jeu. Seul coup notable : son triple-up avec une paire de huit face à Mateo et Anthony Marchetti lui aura permis de se maintenir à flot pour rallier l’une des neuf dernières places. Anthony a accumulé 22 000 dollars de gains au cours de ses sorties lives, dont une récente victoire (6773 euros) au TPS 250 € du Havre, en février 2019. Avec 720 000 jetons, Monin détient le quatrième plus gros tapis. 

Aucune ligne Hendon Mob officielle trouvable pour Simon Abou Zaki. Peu de choses à dire à son propos, en toute transparence. Hormis le fait qu’il se battra avec un petit 565 000 jetons demain, soit le septième tapis de cette pré table finale. 

Anas Tadini, un spectacle à lui tout seul. Si vous avez un peu suivi la table TV, vous aurez forcément remarqué son bagou, ses joutes oratoires et son activité pokeristique autour d’une table. Le régulier local qui accumule près de 700 000 dollars de gains au cours de sa carrière, notamment marquée par une récente victoire lors du Super High Roller des WSOPC Marrakech 2019, en janvier, n’a cessé d’animer ce tournoi. Sans lui, il serait beaucoup moins fun, croyez-moi. Tadini a su mené sa barque pour prétendre à une place de finaliste : sa fin de journée a été embellie par un gros double-up à 1,7 million de jetons. Résultats des courses : 2 050 000 de stack pour poursuivre cette belle aventure. 

Finaliste il y a trois mois de cela du Main Event des WSOPC Marrakech 2019, Najib Bennis est un peu à la maison. Un peu ? Non, complètement à la maison. Les 25 lignes Hendon Mob du Marocain ont en effet été réalisées à domicile. Avec 655 000 de stack, soit 16 BB, Najib aura fort à faire pour remporter ce tournoi. 

GRJ, RGJ, JGR : qu’importe, ce NC espagnol dont on ne citera pas le nom fait tout de même partie des neufs derniers survivants. Solide tout au long de la journée, le chipleader à l’entame du Jour 2 a parfaitement maîtrisé son Day, prenant chacune de ces décisions avec une attention toute particulière. Son stack de 1 690 000 le place comme un candidat à surveiller pour le titre. 

A gauche, Samir Tazi Mokha, à droite un certain Azapl. Pas grand chose à dire sur ces deux gus, déso pas déso. Impossible de trouver leur ligne Hendon Mob, déso pas déso. Bref, le binôme est solidement installé dans le bas du classement : ce sont même les deux shortstacks officiels de cette fin de tournoi : 505 000 (12,5 BB) et 540 000 (13,5 BB), respectivement. 

Reprise demain à 15 heures.

Chipcount et seatdraw

Siège 1 : Emile Carette (France) – 710 000 (18 BB)
Siège 2 : Youssef Aananouch (France) ( – 2 070 000 (chipleader, 52 BB)
Siège 3 : Anthony Monin (France) – 720 000 (18 BB)
Siège 4 : Simon Abou Zaki (UK) – 565 000 (14 BB)
Siège 5 : Anas Tadini (Maroc) – 2 050 000 (51 BB)
Siège 6 : Najib Bennis (Maroc) – 655 000 (16 BB)
Siège 7 : GRJ (Espagne) – 1 690 000 (42 BB)
Siège 8 : Samir Tazi Mokha (Maroc) – 505 000 (12,5 BB)
Siège 9 : Azapl (Espagne) – 540 000 (13,5 BB)

Rappel du payout

Vainqueur : 330 000 MAD
Runner-up : 230 000 MAD
3e : 165 000 MAD
4e : 126 000 MAD
5e : 97 000 MAD
6e : 77 000 MAD
7e : 63 000 MAD
8e : 52 000 MAD
9e : 43 000 MAD

Il reste 9 joueurs (sur 211 entrées)
Reprise sur le Level 24 / Blindes : 20 000 – 40 000, Big Blinde Ante de 40 000
Moyenne : 1 055 000


Les résultats du jour 2

Éliminations notables avant la bulle : Sarah Sacrispeyre, Sarah Herzali, Thierry Morel, Malek Grabsi, Marius Conan, Hassan Fares, Alexandre De Zutter, David Duoeck. 

Bravo à eux

10e : Willerminho – 35 000 MAD
11e : Mateo – 35 000 MAD

12e : Issam Benhaddou – 29 000 MAD
13e : Jérôme Zerbib – 29 000 MAD

14e : Antony Marchetti – 24 000 MAD
15e : Alexandre Pouzet – 24 000 MAD

16e : Mohamed Megalleg – 20 000 MAD
17e : Abdelhadi Kondah – 20 000 MAD

18e : Jean-Jacques Zeitoun – 17 500 MAD
19e : Pierre-Antoine Quignard – 17 500 MAD
20e : Nicolas Boton – 17 500 MAD

21e : Rachid Aabbadi – 16 000 MAD
22e : Imad Barka -16 000 MAD
23e : Jaouad Abida – 16 000 MAD

24e : Giovanni Misale – 15 000 MAD
25e : Sairi Azzelarab – 15 000 MAD
26e : Said Basri – 15 000 MAD
27e : Mounim Kaddouri – 15 000 MAD

28e : Ringo Stimac – 14 000 MAD
29e : Oumar Diallo – 14 000 MAD
30e : Manuel Botelho – 14 000 MAD
31e : Bernard Guigon – 14 000 MAD

Les chiffres du Jour 2

Nombre de qualifiés au coup d’envoi : 64
Survivants : 9
Chipleader : Yussef Aananouch (2 070 000)
Moyenne : 1 055 000
Reprise sur le Level 24 / Blindes : 20 000 – 40 000, Big Blinde Ante de 40 000

Les chiffres du Jour 1

Entrées : 211, dont 78 re-entries
Survivants : 64
Chipleader : Julian Galan (402 500)
Moyenne : 148 300
Reprise sur le Level 13 / Blindes : 1500 – 3000, Big Blinde Ante de 3000

Hall of Fame du Wonder 8

▪ Edition 2018 (CCM) : Souhayl Fjer – 65 000 € – 461 entrées
▪ Edition 2017 (CCM) : Mohamed Mokrani – 56 500 € (après deal) – 478 entrées

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coverage

[WSOPC Cannes] Marko Cosic grand vainqueur du Main Event

Published

on

Souriant, fair-play, toujours le mot pour rire : voilà comment pourrait-on qualifier le nouveau champion du Main Event WSOPC Cannes 2019, en la personne de Marko Cosic. Le genre de joueur que vous aimez avoir à votre table (humainement parlant, j’entends bien), tant sa bonne humeur se répand tout autour de lui. Mais le Serbe est avant tout un joueur de poker prêt à tout pour gagner. Sous ses airs de gentil, ne vous attendez donc pas à un cadeau de sa part. Demandez donc aux finalistes de ce tournoi principal. Sérieux et appliqué, le trentenaire a su mener sa barque à la perfection, non sans bénéficier de quelques coups de pouce du destin pour éliminer ses camarades de table.

Pour sûr, ce triomphe constitue le plus gros gain de sa carrière live, composée de 25 lignes Hendon Mob (144 000 dollars). Un sacre qui s’apparente à une réelle consécration pour le Belgradois. « Je suis vraiment content. Je participe à des tournois de poker pour justement essayer de gagner ce genre de beau événement. Je suis très heureux, car j’ai dernièrement perdu plusieurs heads-up sur d’autres gros events : le High Roller de la Battle of Malta 2018, et un autre HU lors d’un tournoi local (le Danube Poker Masters, en décembre 2017, ndlr). C’est donc vraiment bon pour moi et mon mental », a-t-il réagi à chaud. 

Celui qui a pour habitude de jouer online, sans se priver de quelques sorties livesd epuis quelques années, n’a cependant pas l’intention d’aller investir une partie de son gain (101 828 euros) à l’EPT Monaco, festival qu’il juge « trop cher ». Ce pactole devrait cependant lui permettre de participer à d’autres tournois de ce type au cours des prochains mois. Un grand bravo à lui, encore une fois. 

Nous concernant, et bien il est temps de se quitter. C’est d’ailleurs toujours un plaisir de clôturer un coverage avant minuit, pour ne rien vous cacher. Ci-dessous, veuillez retrouver un résumé archi complet de la table finale, avec l’ensemble des liens de chaque élimination. N’hésitez pas à le lire, vraiment. S’en suivent tous les résultats du Main Event, ainsi que tous ses chiffres (Jour 1A, Jour 1B, Jour 1C, Jour 2, etc). On remercie au passage tout le staff de l’événement et les sponsors (partypoker LIVE et PMU Poker), sans qui rien de tout cela n’existerait. Je vous donne normalement rendez-vous au Sismix Costa Brava pour tenter de crush le Winamax Beer Pong Open (et pas que). Merci à tous d’avoir suivi ce coverage. Et au plaisir de vous recroiser autour d’une table. Peace. Greg H.

Résumé complet de la table finale

Chipcount à l’entame de la table finale
Siège 1 : Shota Khazaradze – 1 430 000 (36 BB)
Siège 2 : Marko Cosic – 995 000 (25 BB)
Siège 3 : Lucien Laigneau – 950 000 (24 BB)
Siège 4 : Stéphane Dossetto – 2 280 000 (57 BB)
Siège 5 : Peter Kvisthammar – 1 310 000 (33 BB)
Siège 6 : Shota Sakandelia – 585 000 (15 BB)
Siège 7 : Filippo Lazzaretto – 1 375 000 (34 BB)
Siège 8 : Timothée Colcher – 675 000 (17 BB)
Siège 9 : Paul-François Tedeschi – 2 935 000 (73 BB, chipleader)

La bagoouuuuse !

A 15h40, les organisateurs ont donné le coup d’envoi de la table du Main Event des WSOPC Cannes 2019. Avec un seul et même unique objectif en tête pour nos derniers protagonistes : la bague tant convoitée et le chèque de 100 000 euros à la clé. Le début des hostilités a été relativement calme. Shota Khazaradze, l’un des deux Géorgiens encore en course, s’est cependant distingué par un check-raise (500 000) bien senti sur la river {J-Hearts}{J-Diamonds}{10-Clubs}{5-Spades}{Q-Diamonds}, après une mise de 160 000 de la part de Filippo Lazzaretto. Ce dernier, après un long moment de réflexion, a préféré jeter sa main dans le muck, synonyme de fold. Khazaradze, de son côté, chatouillait alors les 1,8 million de jetons.

L’action a ensuite été partagée entre Stéphane Dossetto et Peter Kvisthammar, engagés dans une multitude de petits pots pré et postflop : le travail de grind du Suédois lui permit de consolider son stack (1,9 million), lorsque le vainqueur du FPS Monte-Carlo 2016 stagnait autour des deux millions de jetons. Le chipleader Paul-François Tesdechi s’est quant à lui fait très discret durant la première heure. C’est en fait du côté de Timothée Colcher qu’il fallait se tourner pour que la table finale commence à s’enflammer.

UTG, Shota Khazaradze a placé une relance de 110 000, suivie par Peter Kvisthammar en milieu de parole et le qualifié PMU Poker de grosse blinde. Sur le flop 3c{4-Clubs}{Q-Hearts}, le continuation bet de l’open raiseur est uniquement call par ce dernier, qui décide de reprendre le lead sur le turn {2-Clubs} en envoyant tapis pour 430 000. Khazaradze a rapidement jeté un jeton au milieu pour annoncer son intention de payer, avant de retourner {A-Hearts}5h pour quinte. Mais le {J-Clubs}{10-Clubs} de Colcher l’emporte aisément, provoquant un cri de joie venant du cœur. Timothée sortait alors de la zone rouge : 1,5 million de jetons, lorsque le Géorgien chutait dans les profondeurs du classement avec 700 000 jetons.

Timothée Colcher

Chipcount au premier break (17h10)
Siège 1 : Shota Khazaradze – 1 265 000 (21 BB)
Siège 2 : Marko Cosic – 1 540 000 (25,5 BB)
Siège 3 : Lucien Laigneau – 525 000 (9 BB)
Siège 4 : Stéphane Dossetto – 2 060 000 (34 BB)
Siège 5 : Peter Kvisthammar – 1 140 000 (19 BB)
Siège 6 : Shota Sakandelia – 1 410 000 (23,5 BB)
Siège 7 : Filippo Lazzaretto – 640 000 (10,5 BB)
Siège 8 : Timothée Colcher – 1 175 000 (19,5 BB)
Siège 9 : Paul-François Tedeschi – 2 780 000 (46 BB, chipleader)

Devenir le premier finaliste à prendre le chemin de la sortie hantait visiblement l’esprit de nos combattants. Puisque deux heures de jeu après le début de la TF, aucun élimination n’était à signaler. Lucien Laigneau, shortstack officiel, parvenait même à doubler son maigre capital grâce à un heureux coup de chance, aux dépens d’un Stéphane Dossetto en pleine dégringolade au retour du break (de deux millions de jetons à 900 000 en l’espace de quelques mains). Vingt minutes plus tard, le nom du premier finaliste busto était enfin connu : Peter Kvisthammar, dont les Barbus n’ont pas réussi à tenir face au {A-Spades}{Q-Spades} de Shota Khazaradze. Crippled à quatre blindes, le sympathique Suédois perdit le reste de ses chips la main suivante contre Stéphane Dossetto, qui repassait à 1,2 million de jetons. Khazaradze s’envolait quant à lui à 2,2 millions.

9e : Peter Kvisthammar – 12 300 €

La dynamique autrefois lente s’est d’un coup mutée en une dynamique poussive : en l’espace de dix minutes, deux autres participants rejoignaient le bateau des éliminés, que sont Stéphane Dossetto et Filippo Lazzaretto. La faute à un enchaînement de pots concédés, dont un double-up en faveur de Lucien Laigneau, le régulier local a quitté le tournoi sous les honneurs après un 4-bet shoove joué de manière agressive avec une paire de huit. Sauf que le 3-betteur initial, en la personne de Marko Cosic, était armé avec les Barbus. L’occasion pour lui de chatouiller les 2,6 millions de jetons à la suite de ce coup. Vint ensuite le tour de l’Italien, dont les six dernières blindes ont été englouties par Timothée Colcher, lors d’un banal 30/70. Le qualifié PMU Poker, lui, se redonnait un peu d’air avec 1,5 million de jetons sur les blindes 40 000 – 80 000, Big Blinde Ante de 80 000.

8e : Stéphane Dossetto – 15 500 €

7e : Filippo Lazzaretto – 19 600 €

Lucien Laigneau n’a quant à lui pas goûté au dernier dinner break de ce tournoi. Très peu actif au cours de cette table finale, son maigre tapis ne lui permettant pas de manœuvrer comme il le souhaitait, le Français a tenté un resteal à tapis de petite blinde pour ses sept dernières BB. Sauf que l’open-raiseur Marko Cosic, chaud d’action, détenait les papiers, et l’élimina sur un autre 70/30. Le Serbe continuait son ascension dans les sommets avec 3,4 millions de jetons.

6e : Lucien Laigneau – 24 700 €

Paul-François Tedeschi a ensuite éclaboussé de son talent les 30 minutes avant le dinner break : dans un premier temps grâce à ce qui s’est apparenté à un héro call, à l’issue duquel il ne montrera qu’une seule carte énigmatique à son meilleur ennemi du moment Shota Sakandelia, qui a tenté un 3-barrels bluff raté. Le Corse s’est dans la foulée illustré au travers d’un resteal à tapis gagnant toujours face à Shota, tout en montrant un deux de trèfle à l’ensemble de la table. Histoire de montrer qui est le patron.

Chipcount au dinner-break (19h30)
Shota Khazaradze :  1495 000 (18,5 BB)
Marko Cosic : 4 105 000 (51 BB)
Shota Sakandelia : 1 240 000 (15,5 BB)
Timothée Colcher : 1 335 000 (16,5 BB)
Paul-François Tedeschi : 4 360 000 (54,5 BB)

Le retour du dinner break a été explosif : trois hommes à tapis sur la même main, que je vous invite à consulter sur ce post. Ce qu’il faut retenir, c’est que Shota Khazaradze a pris la porte en perdant sur tous les fronts, Shota Sakandelia a triple up avant de faire doubler Timothée Colcher (up to 2,5 millions) et Marko Cosic s’est délesté d’un million de jetons pour tomber à trois millions.

5e : Shota Khazaradze – 31 200 €

C’était la belle histoire de ce Main Event : celle de Timothée Colcher, qualifié sur la plateforme de l’opérateur PMU pour une bouchée de pain. Une bouchée de pain qui s’est transformée en une pléthore de billets mauves suite à sa quatrième place. Un flip moustache a décidé du sort du jeune grinder, pour un pot avoisinant tout de même les cinquante blindes : paire de six chez le Français, {A-Diamonds}{J-Diamonds} chez Marko Cosic. Et un Valet dès le flop pour clôturer les débats. Le Serbe prenait alors les rênes de ce tournoi avec 5,7 millions de jetons.

4e : Timothée Colcher – 39 500 €

Le flip du tournoi : Paul-François Tedeschi aurait pu aborder le HU final avec un huge avantage en jetons. Mais non. Rembobinons :  Marko Cosic a limp du bouton, complété par Shota Sakandelia de SB, puis relancé par PFT de grosse blinde (450 000). Le Serbe complète, pour mieux voir le Géorgien relancer à tapis pour 3 010 000 ! Le Français se chauffe et annonce call avec {A-Spades}{Q-Spades}, face à une paire de trois adverse. Malheureusement pour le clan tricolore, un trois dès le flop apparaît sous les yeux de tous. Shota doublait alors à 6,8 millions de jetons, lorsque Tedeschi descendait à 1,1 million. Capital qu’il doublera quelques instants plus tard contre Cosic : l’ami Paulo a défendu sa blinde avec {6-Hearts}5h, avant de check-raise tapis (975 000) le continuation bet de Marko sur le flop {K-Clubs}{J-Hearts}5d. Ce dernier insta call avec {A-Hearts}{J-Spades}. Mais l’apparition d’un {6-Diamonds} sur le turn redonne l’avantage au Corse, qui doublait ainsi à 2,6 millions de jetons.

Nouvelle passe d’arme entre Sakandelia et Cosic. Et un nouveau flip au cœur des hostilités : {K-Spades}{J-Diamonds} pour le premier, paire de dix chez le second, et un dix sur le turn pour doubler à 7,8 millions de jetons (65 BB). Shota, de son côté, chutait à 2,6 millions (21 BB) sur les blindes 60 000 – 120 000, Big Blinde Ante de 120 000. Mais c’est finalement le Français Paul-François Tedeschi qui a rendu les armes avant la dernière ligne droite : descendu à 1 710 000, soit 14 grosses blindes, Paulo a tout poussé de petite blinde avec {8-Spades}{9-Clubs}. Cosic a accepté l’invitation avec {Q-Clubs}{10-Hearts}, pour remporter ce crucial pot qui le placera en situation favorable à l’entame du HU. Il est alors 22h50.

Chipcount du heads-up
Marko Cosic : 8 710 000 (72,5 BB)
Shota Sakandelia : 3 825 000 (32 BB)

Un heads-up pour le moins expéditif : 10 petites minutes ont été nécessaires pour départager nos deux hommes. Et en tout, deux mains clés, dont le coup à tapis, ont eu raison de Shota Sakandelia. Le Serbe Marko Cosic pouvait savourer en poussant un énorme cri de rage pour célébrer sa victoire. Ce triomphe constitue son plus gros gain dans sa carrière live.

Runner-up : Shota Sakandelia – 68 500 €

Vainqueur : Marko Cosic – 101 828 €

Tous les résultats

Vainqueur : Marko Cosic – 101 828 €
Runner-up : Shota Sakandelia – 68 500 €
3e : Paul-François Tedeschi – 50 500 €
4e : Timothée Colcher – 39 500 €
5e : Shota Khazaradze – 31 200 €
6e : Lucien Laigneau – 24 700 €
7e : Filippo Lazzaretto – 19 600 €
8e : Stéphane Dossetto – 15 500 €
9e : Peter Kvisthammar – 12 300 €

10e : Arthur Barthelemy – 9800 €
11e : Jean-Yves Lestrade – 9800 €

12e : Antony Marchetti – 7800 €
13e : Vladiner Bigolashili – 7800 €

14e : Frédéric Steinbach – 6450 €
15e : Jérémy Routier – 6450 €
16e : Eric Geraume – 6450 €

17e : Tornike Tinikasbvili – 5250 €
18e : Karem Laouini – 5250 €
19e : Giovanni Rosadoni – 5250 €
20e : Dominique Terzian – 5250 €
21e : Omar Lakhdari – 5250 €
22e : Antony Kelly – 5250 €
23e : Alexandre Reard – 5250 €

24e : Malkhazi Makharashvili – 4250 €
25e : Olivier Decamps – 4250 €
26e : Alexandr Zolotukhin – 4250 €
27e : Yannick David – 4250 €
28e : Claudio Di Giaocomo – 4250 €
29e : Ersin Sancak – 4250 €
30e : 4Alexandre Fradin – 4250 €
31e : Alexandr Golubevs – 4250 €

32e : Imed Ben Mahmoud – 3550 €
33e : Sébastien Buonomo – 3550 €
34e : Sergei Popov – 3550 €
35e : Bekim Murtezi – 3550 €
36e : Sonny Franco – 3550 €
37e : Julien Bolimowski – 3550 €
38e : Ivan Orn Bolvarsson – 3550 €
39e : Christian Lê – 3550 €

40e : Olivier Brun – 3050 €
41e : Denis Shafikov – 3050 €
42e : Christophe Bouziane – 3050 €
43e : Derek Decamps – 3050 €
44e : Jean Fabre – 3050 €
45e : Serge Didisheim – 3050 €
46e : Arnaud Enselme – 3050 €
47e : Daniel Pauly – 3050 €

Eliminations notables du Jour 2

Sarah Herzali, François Tosques, Abdelhamid El Khayati, Jean-Jacques Zeitoun, Jonathan Therme, Jean-Paul Pasqualini, Gaëlle Baumann, Kalidou Sow, Clément Thumy, Guillaume Diaz, Thierry Gogniat, Antonin Teisseire, Aurélie Reard, Alexandre Le Vaillant.


Tous les chiffres du Main Event (418 entrées, dont 75 re-entries / Prizepool de 541 728 euros)

Les chiffres du Jour 1A

Inscriptions : 121
Survivants : 35
Chipleader : Giovanni Rosadoni (263 000)
Moyenne : 103 700
Reprise au Jour 2 sur le Level 13 / Blindes : 1000 – 2000, Big Blinde Ante de 2000

Les chiffres du Jour 1B

Inscriptions : 250
Survivants : 91
Chipleader : Peter Kvisthammar (259 500)
Moyenne : 82 400
Reprise au Jour 2 sur le Level 13 / Blindes : 1000 – 2000, Big Blinde Ante de 2000

Les chiffres du Jour 1C

Inscriptions : 49
Survivants : 22
Moyenne : 66 800
Reprise au Jour 2 sur le Level 13 / Blindes : 1000 – 2000, Big Blinde Ante de 2000

Les chiffres du Jour 2

Nombre de joueurs sur la ligne de départ : 148
Survivants : 15
Chipleader : Stéphane Dossetto (1 900 000)
Moyenne : 836 00
Reprise sur le Level 25 / Blindes : 10 000 – 25 000, Big Blinde Ante de 25 000

Hall of Fame WSOPC Cannes

▪Edition 2019 : Marko Cosic – 101 828 € – 418 inscriptions
▪ Edition 2018 : Sonny Franco – 103 426 € – 356 inscriptions
▪ Edition 2017 : Didier Luel – 121 864 € – 509 inscriptions

Continue Reading

Coverage

[WSOPC Cannes] Shota Sakandelia runner-up

Published

on

10 minutes : c’est le temps qu’il aura fallu pour départager nos deux derniers finalistes encore en course. Shota Sakandelia, malheureux runner-up, a été destacké en deux temps. En premier lieu, Marko s’est illustré au travers un hero call courageux : sur le flop {7-Diamonds}2s{A-Clubs}, les deux hommes ont opté pour l’option check. Sur le turn {5-Spades}, le Serbe prend l’initiative en avançant la somme de 250 00 jetons, relancée à 550 000 par Shota. Call de Cosic. Sur la river {J-Diamonds}, Marko fait face à une nouvelle banderille de 520 000, qu’il paiera. Sakandelia jette de suite sa main dans le muck, pour découvrir {7-Clubs}{4-Hearts} chez Marko.

Quelques instants plus tard, Marko Cosic a resteal à tapis la relance de son adversaire. C’est payé : {A-Diamonds}{6-Spades} chez le premier, {K-Spades}{J-Diamonds} chez le second. Et un board {5-Clubs}4s2s{7-Diamonds}{Q-Diamonds}, qui entraîne un énorme cri de rage de Marko, tout heureux de remporter son plus gros tournoi de poker auquel il a participé. Le post de conclusion arrive dans la foulée, avec un éééénorrrrme récapitulatif de la table finale.

GG

Runner-up : Shota Sakandelia – 68 500 €

Continue Reading

Coverage

[WSOPC Cannes] Tedeschi loupe le HU

Published

on

Tedeschi, la descente aux enfers. Et ne vous inquiétez pas, toutes les péripéties de notre Corse préféré seront contées dans le post de conclusion lors d’un récapitulatif complet de la table finale. Ce qu’il faut retenir : Paul-François a perdu un huge coin-flip contre Shota Sakandelia (AQ<33), avant de doubler dans la foulée contre Marko Cosic (la main en question sera expliquée dans le fameux récap’), à hauteur de 2,6 millions de jetons. PFT perdit ensuite quelques plumes contre le Serbe, avant d’envoyer ses derniers jetons (1 710 000, soit 14 BB) de petite blinde avec {8-Spades}{9-Clubs}. Cosic, encore lui, accepte l’invitation avec {Q-Clubs}{10-Hearts}. Le croupier dévoile un board {A-Clubs}4d{10-Clubs}, compliquant vraiment les choses pour le Français. Le turn {7-Diamonds} lui apporte quelques outers, mais la river {Q-Diamonds} clôture définitivement son tournoi.  Quelques jours après sa victoire sur le side à 500 euros pour la somme de 12 020 euros, Paul-François ajoute 50 000 euros à ses comptes en banque. Une semaine plutôt prolifique.

Il rate le HU

3e : Paul-François Tedeschi – 50 500 €

Chicount du HU

Marko Cosic : 8 710 000 (72,5 BB)
Shota Sakandelia : 3 825 000 (32 BB)

Il reste 2 joueurs (sur 418 inscriptions)
Level 32 / Blindes : 60 000 – 120 000, Big Blinde Ante de 120 000
Moyenne : 6 270 000

Continue Reading
Advertisement

Buzz

POKER52 Magazine - Copyright © 2018 Game Prod. Design by Gotham Nerds.